Notez des films
Mon AlloCiné
    Being light
    Note moyenne
    3,1
    12 titres de presse
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Ouirock.com
    • Aden
    • Chronic'art.com
    • L'Express
    • MCinéma.com
    • Novaplanet.com
    • TéléCinéObs
    • Urbuz
    • Ciné Live
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    12 critiques presse

    Le Monde

    par Jean-Michel Frodon

    Le dispositif cinématographique hardi inventé par Barr et Arnold, et l'état de légèreté auquel, grâce à des personnages qui sont leurs doubles décalés, le film leur a permis de parvenir, réfracte en petits éclats suggestifs, marrants et peu encombrants ces questions d'autant plus essentielles qu'elles échappent à toute emphase.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Le Parisien

    par Alain Grasset, Alain Morel, Pierre Vavasseur

    Après

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Ouirock.com

    par N. Saint-Bois

    Troisième volet de la " Trilogie de la liberté " après Lovers et Too Much Flesh, co-réalisé avec Pascal Arnold et filmé en DV selon les principes du Dogme de Lars Von Trier, Being Light est une comédie burlesque et enlevée remarquablement servie par un Romain Duris étonnant.

    Aden

    par Philippe Piazzo

    Après Lovers et Too Much Flesh, voici le troisième volet d'une trilogie sur la liberté tournée en DV suivant les principes du "Dogme" de Lars von Trier. Le projet est attachant et ne manque pas d'ambition (...) . A l'arrivée, un film brouillon, marqué par la banalité de son argument (...).

    Chronic'art.com

    par Elise Bourges

    (...) si cette comédie burlesque enlève bien ici et là quelques sourires, elle ne parvient jamais à nous convaincre vraiment.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    L'Express

    par Sophie Grassin

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    MCinéma.com

    par Olivier Salvano

    C'est la fin de la trilogie sur la liberté mise en scène par Jean-Marc Barr et Pascal Arnold, mais BEING LIGHT est l'épisode le moins abouti de ces trois films. Pourquoi ? (...). Dans le film, le couple Duris/Barr, c'est un peu Cruise/Hoffman dans RAIN MAN (...) mais ici le tandem ne fonctionne qu'à moitié.

    Novaplanet.com

    par Alex Masson

    Un illuminé guide un businessman sur la voie de la sagesse lors d'un voyage initiatique en Inde. dernier volet de la "freetrilogy" signée par l'acteur

    La critique complète est disponible sur le site Novaplanet.com

    TéléCinéObs

    par G.L

    (...) comédie passablement bavarde, filmée en DV façon Dogme. Pas désagréable, non, mais un film qui vaut davantage pour la qualité de de son interprétation (...) que pour celle de son image (...)

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Urbuz

    par Jean-Philippe Tessé

    Si Being light présente l'avantage non négligeable d'être tordant de bout en bout, la philosophie Rika Zaraï qu'il développe fait un peu peine à voir. Film benêt, drôle et pathétique, plus illuminé qu'autre chose, Being light est en phase avec des flux d'énergie cosmique auxquels les humains n'ont pas encore accès.

    La critique complète est disponible sur le site Urbuz

    Ciné Live

    par Emmanuel Cirodde

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    Première

    par C.N

    Romain Duris improvise (...) un personnage mi-débile, mi-lucide, vite orripilant. On est loin de la cruauté de Too Much Flesh, avec le recul le film DV le plus piqué du duo Barr-Arnold.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top