Mon AlloCiné
    Big Fish
    Note moyenne
    4,3
    24 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • Chronic'art.com
    • Cinéastes
    • Fluctuat.net
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Le Parisien
    • Le Point
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Première
    • Studio Magazine
    • Aden
    • Ciné Live
    • Les Inrockuptibles
    • MCinéma.com
    • Positif
    • Synopsis
    • TéléCinéObs
    • Le Monde
    • Libération
    • Cahiers du Cinéma
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    par Romain Le Vern

    (...) ce superbe film instille un délicieux parfum de nostalgie et permet à Tim Burton de renouer avec la magie de ses plus grandes oeuvres d'antan, le formidable Edward aux mains d'argent en tête. Du bonheur en bobine.

    Chronic'art.com

    par Vincent Malausa

    Film de l'équilibre définitif, en somme, où le toc et la grâce, le prodige et la simplicité se fondent en une sarabande féerique et multicolore.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Cinéastes

    par Vincent Malausa

    Incandescent, bouleversant, Big fish est la première grosse claque de 2004.

    Fluctuat.net

    par Gilles Lyon-Caen

    En des variations infimes ou une équivalence sublime, Big Fish va jusqu'à cristalliser finalement l'essence même du cinéma. Il constitue moins une illusion propre aux images qu'un grand jeu de dupes, dont l'amour régule ordre et désordre (...) Big fish est un splendide trompe-l'oeil.

    La critique complète est disponible sur le site Fluctuat.net

    L'Ecran Fantastique

    par Stéphanie Vandevyver

    Universelle, cette oeuvre à l'imagination intelligente et habile qui vise l'enfant à l'intérieur de chaque adulte, sans insulter l'intelligence de l'un ou de l'autre, a trouvé l'équilibre parfait entre l'ampleur épique des contes et l'histoire plus simple et plus intimiste de cette famille.

    Le Figaro

    par Dominique Borde

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    Le Figaroscope

    par Emmanuèle Frois

    Un film cent pour cent burtonien. Il y a dans ce Big Fish, tous les éléments de l'univers de l'étrange et échevelé Mister Tim. Fantaisie, rêverie poétique, fantastique, romanesque, magie, humour, merveilleux (...) Big Fish est un voyage homérique, une aventure extraordinaire (...)

    Le Parisien

    par Alain Grasset

    Tout en convoquant des poissons volants, une sorcière, un géant et des loups-garous, le réalisateur fait preuve d'une maturité nouvelle et recourt volontiers à l'ironie. Tantôt drôle, tantôt touchant, " Big Fish " surprend par son originalité et sa folie.

    Le Point

    par Olivier De Bruyn

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    L'Express

    par Jean-Pierre Dufreigne

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    (...) Tim Burton signe une féerie où la vie se révèle plus grande que le rêve. Merveilleux.

    Première

    par Olivier de Bruyn

    (...) l'imaginaire burtonien explose d'inventions diverses et la mise en scène, comme aux plus belles heures, rappelle que La Planète des Singes, opus par ailleurs non dépourvu de qualités, n'était qu'un accident de parcours (...)

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Magazine

    par Patrick Fabre

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    Aden

    par Philippe Piazzo

    Emouvant hommage à son propre père, mort il y a quatre ans, et délicieux cantique du bonheur, Big Fish reprend tous les thèmes chers à Tim Burton (...)

    La critique complète est disponible sur le site Aden

    Ciné Live

    par Sandra Benedetti

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Marc Lalanne

    Big fish est l'auto-analyse d'un conteur, une méditation teintée de gueule de bois sur l'acte de raconter une histoire et la lente combustion de ceux qui mettent tant d'énergie à ce qu'on y croie. Un film extrêmement personnel et touchant, en somme.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    MCinéma.com

    par Hugo de Saint Phalle

    Avec ses jouissives créatures, son casting d'étoiles (Albert Finney étincelant) et ses multiples péripéties, Big fish fleure bon l'innocence et la poésie. Alors, tant pis si Burton le gamin est devenu sage. L'essentiel est qu'il soit toujours un enfant.

    Positif

    par Jean-Loup Bourget

    Avec Big fish, nouvelle pêche miraculeuse, Burton signe une de ses oeuvres les plus personnelles et les plus profondes, et se confirme comme le grand enchanteur du cinéma américain d'aujourd'hui.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Synopsis

    par Virginie Apiou

    Logiquement moins intéressé lorsqu'il filme la vie quotidienne, Tim Burton s'envole littéralement lorsqu'il s'agit de la sublimer pour atteindre un niveau de récit totalement imaginaire et universel.

    TéléCinéObs

    par François Forestier

    Burton s'amuse : il renoue avec le ton d'Edward aux mains d'argent. C'est gai, c'est triste, c'est bien.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Le Monde

    par Isabelle Régnier

    Belle échappée, Big Fish n'est pas le film le plus inspiré de son auteur ni le plus libre. Il peut s'intégrer à son oeuvre comme un métafilm, l'allégorie d'un cinéma où la vérité prend racine au coeur d'univers fictionnels délirants.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Libération

    par Antoine de Baecque

    (...) on soupire parfois à la vision de ce conte optimiste et ensoleillé, regrettant les sombres cavalcades perdues, les morts vivants ou les demeures gothiques enténébrées. Mais il y a dans Big Fish des rencontres étonnantes et quelques plongées profondes en Burtonie.

    Cahiers du Cinéma

    par Antoine Thirion

    La gêne provient d'une part d'une pratique de l'autocitation comme mise à distance du style (...) D'autre part, l'économie à quoi Burton avait habitué s'annule dans le passage à une forme plus traditionnelle de superproduction américaine.

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    La démonstration est poussive. Tout, des personnages aux décors, martèle le même message : il faut garder son innocence, sa capacité d'émerveillement (...) En cherchant à se renouveler, Burton a perdu ses moyens.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top