Mon AlloCiné
    Les Sentiers de la perdition
    note moyenne
    3,9
    11061 notes dont 430 critiques
    27% (116 critiques)
    45% (192 critiques)
    17% (73 critiques)
    8% (36 critiques)
    2% (10 critiques)
    1% (3 critiques)
    Votre avis sur Les Sentiers de la perdition ?

    430 critiques spectateurs

    ChroniqueMécanique
    ChroniqueMécanique

    Suivre son activité 257 abonnés Lire ses 211 critiques

    4,0
    Publiée le 11 juin 2013
    Un polar noir magistral et efficace. Tom Hanks, qui se fait malheureusement trop rare dans ce genre de registre, est épatant en gangster/père de famille froid et austère, qui ne laisse jamais transparaitre la moindre émotion. Son affrontement avec la légende Paul Newman restera un grand moment de cinéma, mais la palme du film revient sans hésitation à Jude Law, qui excelle au plus haut point dans son rôle de photographe/assassin déjanté et impitoyable. Deuxième film de Sam Mendes après l'excellent "American beauty", il prouve que ce dernier est un réalisateur doué qui maîtrise son sujet. Sa mise en scène est recherchée, plusieurs plans et scènes sont remarquables, la photographie est soignée et stylisée. Et même si l'idée de base du scénario ne casse pas des briques et que les histoires de loyauté et de vengeance ont été usées par le cinéma, tout est ici rehaussé, sublimé, parfaitement traité, à tel point qu'on ne s'y ennui jamais, les rebondissements ne sont pas prévisibles et aucune impression de déjà-vu ne vient nous hanter. Dans le genre, c'est une très belle réussite.
    jimmyc
    jimmyc

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 131 critiques

    5,0
    Publiée le 19 octobre 2013
    Les sentiers de la perdition signé Sam Mendes réalisateur de (American Beauty) offre une peinture sombre de la mafia irlandaise, l'humanité et l 'intelligence sont ici réflexion sur les rapports complexes entre pères et fils ...La beauté évidente de ce long métrage(notamment les scènes de neige et de pluie battante ) se mêlent à une action très soutenue ,Tom Hanks incarne le tueur Michael Sullivan avec beaucoup de finesse ,opérant pour le syndicat du crime il représente Le" fils" spirituel du parrain John Rooney (excellentissime Paul Newman) celui que il souhaitait avoir ,celui dont l 'amour n 'a pas d'égal, celui qui remplace son propre enfant Connor Rooney(formidable Daniel Craig ) que il juge mauvais et cela à juste titre ...L'affection que le patriarche offre à Michael Sullivan est très forte ,mais devient dérangeante,créer une blessure reste l 'idée de Connor, en éliminant les maillons chères du tueur les choses retrouveraient leurs place .....Après l' acte effroyable, les conséquences seront désormais décidées et précises, lâché par "la Grande Famille "et accablé par celle -ci, n 'ayant pour seul but la vengeance, Michael Sullivan prendra le chemin de la perdition au prix de sa vie .. il tranchera les têtes sur son passage pour atteindre celui qui ,par jalousie lui a soufflé sa propre existence ..Traversant les villes en compagnie de son enfant sous le règne de Al Capone (Antony LaPaglia, malheureusement coupé au montage ..) il découvre alors combien son absence manquait à ce dernier ,comme si le drame que il venait de subir lui avait ouvert les yeux sur le passé ....Craint par l 'ensemble de la communauté bien avant les évènements tragiques ,il le deviendra bien plus encore tout au long du récit ,sa détermination en sera la preuve ....Il créera alors le désordre en s'attaquant directement au capital de Capone de part les banques afin d' obliger celui-ci à" donner "l 'inaccessible ...Jude Law (incroyable) tel un croque-mitaine à la solde du patriarche s'engage dans une course folle pour exécuter son nouveau contrat ,l 'acteur est vraiment impressionnant dans ce sinistre rôle ...La bande originale composée par Thomas Newman possède une grâce particulière et la beauté graphique de l 'oeuvre lui donne beaucoup d'élégance ...Le cinéaste clôt son film par les mots de l 'enfant apportant alors une indication permettant de comprendre la relation "enfants parents", combien finalement l 'homme, bien au delà de ses apparences ,aimait son petit garçon et combien celui -ci portait en lui le même amour pour son père ."Quand on me demande si Michael Sullivan était un homme bien ou si il n 'y avait rien de bon en lui je fais toujours la même réponse .....Je dis ......c 'était mon père "
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 616 critiques

    4,0
    Publiée le 19 avril 2007
    Malgré un rythme volontairement lent et une photographie très sombre, le génial Sam Mendes, réalisateur très en vue depuis son "American Beauty", parvient à nous livrer un magnifique film de gangsters doublé d'une solide réflexion sur les relations ambigües entre père et fils. Il brosse également un joli portrait de la mafia irlandaise aux Etats Unis, accompagné par une musique d'époque envoûtante et réjouissante.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2014
    Deuxième réalisation pour Sam Mendes après "American Beauty", Les sentiers de la perdition s'avère bien réussi. Dans un style assez classique mais bien stylisé, il s'attaque au film de gangster et s'attarde sur les relations père/fils que ce soit dans le sens biologique ou spirituel. Le rythme est bien maitrisé, que ce soit les moments lents ou rapides, les déroulements sont classiques mais réussi jusqu'au dénouement final tout aussi réussi. Les personnages sont bien écrit, et sont attachant et intéréssant certains sont assez complexe comme celui interprété par Daniel Craig, mais réussi. Certaines scènes sont superbes que ce soit par l'émotion qu'elles dégagent ou la violence physique ou psychologique. L'atmosphère sombre est prenante. Coté interprétation, Tom Hanks (un peu bouffi) s'en sort bien, mais on retient surtout le dernier rôle au cinéma du grand Paul Newman, toujours charismatique à plus de 70 ans et parfait jusqu'au bout. A défaut de révolutionner les films de ce genre, Les sentiers de la perdition est un très bon film, très élégant.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 15 mars 2015
    Sam Mendes ne m'a jamais déçu (bon en seulement 3 films, mais quand même) : American Beauty était vraiment génial et Skyfall est mon James Bond préféré à ce jour. Avec Les sentiers de la perdition, il confirme son talent. Le film traite du milieu du grand banditisme, de la famille, de la vengeance... Et on y suit un père et son fils traqués...ça ne manque donc pas de suspens. La mise en scène est géniale et le scénario est bien écrit. Les personnages sont bien développés et leurs relations aussi. Après, il ne faut pas vous attendre à voir des fusillades toutes les deux minutes, ce film met plus un point d'honneur sur les personnages, et en particulier le père et le fils. Tom Hanks confirme son talent dans un registre qui lui est rare, et il nous sort un rôle vraiment impressionnant avec son charisme et le mystère qui entoure son personnage. Paul Newman est également excellent, mais assez peu présent finalement, Jude Law est particulièrement mémorable dans son rôle de tueur psychopathe, complètement à contre-emploi, tout comme Daniel Craig dans son rôle de salaud. La musique accompagne bien le film, mais franchement c'est l'ambiance de ce film qui est géniale : bien gangster tout en étant originale, et la reconstitution historique est parfaite. C'est beau, émouvant, bien foutu, bien écrit, captivant... Pour résumer ça en un mot : génial. A voir !
    Hunter Arrow
    Hunter Arrow

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 406 critiques

    4,5
    Publiée le 3 février 2013
    Magnifique film de Sam Mendes qui livre ici un polar, adapté du comics du même nom, d'une très belle beauté formelle mais aussi doté d'un très bon scénario. En effet ce dernier est assez classique mais de ce classicisme il tire une belle force en usant de thèmes très forts dont celui de la relation filiale qui est au coeur de l'intrigue en particulier dans une première partie posant doucement mais surement ses enjeux. Toutefois je reprocherais qui est certes émouvante mais malheureusement très prévisible. Dommage car pour le coup ça gâche un peu le film... mais juste un peu. Pour en revenir à la réalisation cette dernière est excellente. Mendes fait quelque chose de sobre mais cela ne lui empêche pas de signer quelques plans particulièrement léchés. La reconstitution des années 30 est vraiment réussie et il n'est pas difficile d'être totalement immergé par l'ambiance soignée. Encore une fois du beau boulot. Le casting a de quoi donner le tournis. Jugez plutôt : Tom Hanks, Paul Newman, Daniel Craig, Jude Law... et tous composent d'excellentes prestations. Jude Law est sans doute le plus surprenant de part la nature de son personnage. En effet il incarne un tueur à gage sadique, s'amusant à photographier ses victimes. Et il convainc sans peine. Autre mention spéciale au jeune acteur interprétant le rôle du fils de Tom Hanks qui est lui aussi très convaincant. En conclusion je dirais que l'on a un très bon film de gangster, au scénario prenant et à la réalisation irréprochable. Si je vous dis que la BO signée Thomas Newman est à la hauteur de celle composée pour American Beauté (du même réalisateur) et bien c'est la cerise sur le pancake tout simplement.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 28 critiques

    4,5
    Publiée le 29 octobre 2018
    Un Thriller violent mais efficace grâce à la mise en scène parfaitement maitrisée de Sam Mendes. Un superbe casting et un grand scénario font de ce film une excellente réalisation, à juste titre Oscarisée pour sa photographie. David Self nous offre un scénario digne de ce nom ; nous délivrant une intrigue à tiroirs avec, émotion, action, suspense et des scènes d'une intensité inouïe. Dans le Chicago des années 30 magnifiquement reconstitué, ce Drame familial nous propose aussi une affiche grandiose : dans un rôle sur mesures, Tom Hanks est comme à son habitue, excellent dans l'interprétation du personnage central de Mike Sullivan. Le second rôle (Michael Sullivan junior) est aussi formidablement assuré par Tyler Hoechlin, alors âgé de 15 ans. Les rôles annexes ne sont pas en reste avec Paul Newman, Daniel Craig et la fantastique présence de Jude Law dans la peau de Maguire le photographe. Après l'excellent "American Beauty" la seconde réalisation du cinéaste Britannique se fait à nouveau remarquer pour son perfection.
    legend13
    legend13

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 637 critiques

    5,0
    Publiée le 4 novembre 2007
    Tout simplement génial.Un vrai chef d'oeuvre.
    Wolverine1992
    Wolverine1992

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 175 critiques

    5,0
    Publiée le 24 mars 2016
    Adapté un comics n’est pas une chose facile. Beaucoup s’y sont essayés et beaucoup s’y sont cassés les dents. L’évolution technologique dans le cinéma étant en forte propension, il est logique de voir des comics, véritable vivier d’idées originales, se faire adapter au cinéma. On repense bien évidemment aux mauvais "Catwoman" ou "La Ligue des Gentlemen Extraordinaires" ou encore du très moyen "Green Lantern", mais certains réalisateurs ont su tirer leur épingle du jeu en proposant des versions réussies, voire d’excellente facture. On peut citer par exemple "Watchmen : Les Gardiens" de Zack Snyder, mais aussi "The Dark Knight, le chevalier noir" de Christopher Nolan ainsi que "Sin City" de Frank Miller et Robert Rodriguez. C’est en 2002 que Sam Mendes décide d’adapter un comics un peu part, sans magie ni super-héros avec "Les Sentiers de la Perdition". Ecrit par Max Allan Collins et dessiné par Richard Piers Rayner, ce comics est très terre à terre et tient plus du drame que du thriller ou de l’histoire violente. Le récit s’arque autour d’une famille mafieuse irlandaise dans les années 30. Connor Rooney et Michael Sullivan sont des tueurs aux service de John Roonney. Michael Sullivan est le père de deux enfants dont l’aîné, pas très fort en mathématiques, est très curieux du métier de son paternel. Un soir, il se glisse dans la voiture de son père qui part en mission. Il assiste alors à un massacre engendré par Connor Rooney et son père. Témoin gênant de la scène, John Rooney décide de faire tuer la famille de Michael par Connor. Seuls Michael et son fils aîné, Michael Jr s’en sortent indemne. Mais la vengeance est un plat qui se mange froid et le père de famille n’a pas dit son dernier mot. Pour faire très simple, on est face à un film de vengeance qui mêle aussi le drame familial et le road trip. Si tout cela reste vraiment simpliste, le déroulement et le fond sont à la fois sombres et lumineux. Et c’est ce contexte ambigu qui va faire que le film est très intéressant. Le film est relativement sombre car il arpente le chemin dangereux de la vengeance. Répondre par le sang n’est pas forcément une bonne idée, mais c’est souvent le cas dans les familles mafieuses et encore plus dans les années 30 lors de la prohibition. On retrouve des phases très intéressantes qui montrent l’aspect noir du film, comme un bon vieux polar. Les phases sous la pluie sont d’une grande classe (magnifique scène de fusillade) et l’ambiance globale est très lourde. On sent une menace permanente sur les personnages. D’ailleurs, certains protagonistes sont à glacer le sang, comme celui interprété par Jude Law, qui est vraiment un grand malade. La scène finale est témoin de la violence du propos et de l’angoisse permanente qui englobe nos deux personnages principaux. Mais d’un autre côté, le film demeure optimiste. En effet, on aura droit à une relation entre un père et un fils qui s’était dégradée avec le temps et qui revient à a normale voire à quelque chose de fusionnel sur la fin. C’est très beau à voir et l’évolution des personnages et de leurs émotions est très juste. Les scènes de partage entre ces deux personnages sont bien fichues car elles forcent le spectateur à se prendre d’empathie pour eux. Cela marche très bien et on s’attache très rapidement à Tom Hanks ou au jeune Tyler Hoechlin. Le film est bon aussi sur son message de fin. Il faut comprendre que le père fait tout pour que son fils ne suive pas le même chemin que lui et aille vers quelque chose qui ignore la violence. La scène de fin est éloquente et donne un grand espoir au spectateur. Au final, "Les Sentiers de la Perdition" est un chef-d'oeuvre et une excellente adaptation de comics.
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 26 critiques

    4,5
    Publiée le 12 mai 2018
    Un film sur la mafia et les gangsters dans les années 30, au temps d'Al Capone avec comme malfra Tom Hanks, Jude Law ou Daniel Craig, cela faisait envie. Et personne ne pourra être déçu devant ce film à l'interprétation impeccable et au rythme soutenu. On suit un homme de main d'un parrain et son fils poursuivi par un tueur à gage pour des raisons qu'il vaut mieux découvrir devant sa TV. Bref : n'hésitez pas à regarder ce film, vous ne perdrez pas votre chemin.
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 617 critiques

    4,0
    Publiée le 23 avril 2013
    2002. Road to Perdition, vient confirmer qu'American Beauty n'était pas un accident, mais que Sam Mendes est bel et bien un artiste des plus doués. Sur la pellicule de son nouveau film sont surtout mis en valeur ses incroyables talents de formaliste. Mendes crée en effet par la photographie la plus travaillée que j'aie jamais vu (avec, peut-être, celle d'un James Gray) et par un cadrage à la force évocatrice considérable, un monde d'ombres et de lumière. S'y meuvent et s'y débattent des personnages denses et dont les interrelations tissent une toile dont le démêlement est captivant. Tom Hanks est magnifique. Road to Perdition ne prend toutefois pas le chemin du panthéon réservé aux chef-d'oeuvres du cinéma, pour cause d'un relâchement entre une ouverture géniale et un épilogue réussi, mais aussi à cause d'une musique un peu trop lunatique à mon goût. En restant plus grave, sombre, du début à la fin, Mendes aurait peut-être gagné encore un peu d'impact. Même si les moments qui viennent éclairer quelque peu les ténèbres sont amplement justifiés par une très belle déclinaison de la filiation, qui atteint son apogée dans un épilogue, je l'ai déjà signalé, très réussi. Bref, touchant, et surtout visuellement incroyable !
    The Cinephile World
    The Cinephile World

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 607 critiques

    4,5
    Publiée le 21 décembre 2013
    Un film du genre sombre et magistral dont le réalisateur n'est autre que Sam Mendes, à qui l'on doit les chefs d'oeuvres de '' American Beauty '' et '' Skyfall ''. Cette fois-ci Sam Mendes nous signe une de ses oeuvres les sombres, et c'est très réussit (au passage je trouve l'affiche du film très stylée). Ce que j'ai vraiment adoré dans ce film c'est le travail de Sam Mendes qui livre une réalisation parfaite, il n'y a pas d'autres mots pour décrire cela. De plus les décors montrants que le film se déroule dans les années 1930 sont exceptionnellement magnifiques. On voit aussi que la reconstitution des années 1930 est travaillée, au niveau des bâtiments des maisons, des vêtements et des voitures. Les musiques composées par Thomas Newman sont excellentes, même si quelques une ne collent pas avec l'ambiance peuvent devenir un petit peu agaçantes, malgré ce petit défaut, les autres restent magnifiques. La manière dont l'histoire du film est montée est excellente, on voit que Sam Mendes a voulu prendre sont temps pour nous présenter les différents personnages de son oeuvre, en nous montrant la manière dont ils se comportent... Après que notre réalisateur ait fini de nous les présenter, il nous plonge dans l'histoire. Les personnages sont maîtrisés et surtout travaillés, chacun de ces personnages dégagent un caractère et une émotion différentes des autres. La relation entre père gangster, et son fils qui va devoir le suivre pour survivre est émouvante et sublime, ce qui end le film très intéressant à suivre, et surtout émotionnel. Le scénario est excellent, et a su parvenir à me captiver du début jusqu'à la fin du film. Par contre, je trouve que les dix premières minutes du film sont un peu longues à décoller, bon en même temps c'est normal. En effet, Sam Mendes a voulu nous présenter les personnages de son film, ça encore je comprend, mais il prend un petit peu trop son temps que le rythme est un peu long à venir. Mais ça reste pardonnable, car dès que ces minutes seront achevées, le film réussira à nous convaincre qu'il s'agit d'une oeuvre de grande qualité. Les acteurs sont géniaux, Tom Hanks est impeccable et émouvant dans son rôle, tout comme Tyler Hoechlin qui est parfait dans son rôle, et j'en cite d'autres comme Paul Newman et Daniel Craig et Stanley Tucci. spoiler: Années trente, pendant la grande dépression. Michael Sullivan doit tout à M. Rooney, parrain local de la mafia irlandaise, qui l'a recueilli à la mort de ses parents. Depuis il est son homme à tout faire et spécialement des sales besognes. Mike Junior, qui se sent mal-aimé, s'est toujours demandé quel pouvait bien être son métier. Pour en avoir le coeur net, il suit son père parti "travailler" et est témoin d'une discussion qui tourne mal. Connor, le fils de Rooney, vient d'abattre un mafieux qui l'accusait de détourner de l'argent. Jaloux de Michael qui est le préféré dans le coeur du patriarche et craignant d'être dénoncé, Connor exécute la femme de Michael et son plus jeune fils, Peter. Un tueur à leurs trousses, Michael et son fils doivent prendre la fuite, direction: la ville de Perdition. En conclusion, Sam Mendes nous a encore livré une merveille digne de son nom, ce n'est pas son meilleur film, mais il reste magistral. Un excellent film, 4.5/5.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 482 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    5,0
    Publiée le 11 septembre 2012
    Sam Mendes sublime ici le film de gangsters et le porte jusqu'à un sommet de mélancolie. "Les Sentiers de la perdition" est un chef-d’œuvre où le rythme est lent, déroulant pas à pas sa lente mécanique et donnant ainsi à chaque accès de violence une dimension encore plus dangereuse. La reconstitution est formidable et le travail sur la photographie est superbe, correspondant parfaitement à l'ambiance de l'époque et à celle de l'histoire dans laquelle Michael Sullivan, un tueur de la mafia irlandaise se voit contraint de prendre la route avec son fils aîné afin d'éviter la mort après qu'une nuit ait vu basculer leur existence. Le père et le fils vont alors apprendre à se connaître et surmonter ensemble différentes épreuves qui les unira. Le scénario aborde différents thèmes avec justesse dont celui de la paternité et de la famille (Michael Sullivan ne veut pas que son fils devienne comme lui, le chef de la mafia considère plus Michael comme son fils que son propre fils) et donne la part belle à de grands acteurs : Tom Hanks trouve ici un rôle ambigu d'"ange de la mort" qui lui va à ravir, Jude Law compose un tueur impitoyable qui aime le morbide, Daniel Craig est à la fois touchant et arrogant en fils jaloux qui veut s'imposer et Paul Newman impose son charisme pour sa dernière apparition à l'écran dans un rôle fait sur mesure pour lui. Un must.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 346 abonnés Lire ses 2 124 critiques

    4,0
    Publiée le 22 février 2016
    Entre American Beauty et Jarhead Sam Mendes réalisait ce film aussi classique sur la forme que sur le fond. Très belle direction artistique, mise en scène élégante, casting au top. Un très beau film.
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    4,0
    Publiée le 5 octobre 2009
    Le réalisateur des Noces Rebelles, Jarhead et American Beauty nous prouve avec cette nouvelle réalisation qu'il s'amuse dans tous les genres. Les Sentiers De La Perdition est un film de gangsters rare, poétique, violent, fusionnel, un film qui nous prend aux tripes. La fin téléphonée ne dénature en aucun cas l'harmonie parfaite des acteurs avec l'ambiance, les décors, la réalisation parfaite.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top