Mon AlloCiné
    Ça chauffe au lycée Ridgemont
    note moyenne
    3,0
    96 notes dont 18 critiques
    0% (0 critique)
    17% (3 critiques)
    33% (6 critiques)
    39% (7 critiques)
    0% (0 critique)
    11% (2 critiques)
    Votre avis sur Ça chauffe au lycée Ridgemont ?

    18 critiques spectateurs

    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 912 abonnés Lire ses 2 629 critiques

    2,5
    Publiée le 9 septembre 2014
    On m'avait vendu le film pour sa scène de seins nus en sortant d'une piscine, il n'en faut pas plus pour me motiver ! En fait on a pas forcément un grand film, ni même un bon film, mais il y a des choses que j'ai apprécié (même si ça ne va pas forcément au bout du concept), le côté tranche de vie de l'adolescence durant une année scolaire.Alors ouais les personnages sont un peu clichés, le prof méchant qui tient quand même à ses élèves, le beau gosse, la vierge qui veut coucher, le timide, etc. Quelque part c'est assez artificiel, mais je trouve que vu que le film arrive par son côté m'enfoutiste a avoir un certain charme. Parce qu'il faut avouer que le film s'en fout de tout, en témoigne l'absence totale d'intrigue (même si cette absence d'intrigue arrive malgré tout à être résolue à la fin, étrange), la coupe de cheveux de Penn...Et on voit de beaux seins (trop peu, mais on en voit). Du coup le film se regarder passer comme on regarderait notre propre vie défilée si elle était transposée à l'écran par un scénariste peu doué. Mais je n'ai pas l'impression que ça prétend à être plus qu'une petite comédie, je n'y ai pas vu les habituels messages dégueulasses sur l'adolescence.Même si c'est pas extraordinaire, ça passe bien. Agréable. Et puis faut voir la tronche que Penn tire durant tout le film (en plus il me semble que c'était son premier rôle au cinéma, dur de croire qu'il se tape la carrière qu'il a eu ensuite).Peut-être à voir pour pécho de la femelle.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1502 abonnés Lire ses 8 648 critiques

    3,0
    Publiée le 24 juillet 2010
    La rèalisatrice Amy Heckerling a toujours eu de gros succès avec ses comèdies à l'eau de rose en particulier avec sa trilogie d' "Allo maman ici bèbè". Pour son premier long-mètrage, elle rèunit beaucoup de seconds rôles qui deviendront cèlèbres: de Sean Penn à Forest Whitaker en passant par Nicolas Cage, Phoebe Cates et la sublime Jennifer Jason Leigh, tous se montrent convaincants! Sortie en 1982, cette comèdie culte pour toute une gènèration, raconte l'histoire de plusieurs adolescents, qui sont plus ou moins liè, où leurs lèvres seront scellèes pour une nouvelle annèe! Quelques scènes sont d'anthologies comme cette leçon de fellation avec une carotte ou le faux rêve d'une Phoebe Cates sensuelle sortant d'une piscine! Un film sympa comme sa B.O, et des acteurs spontanès plus vrai que nature! Qu'il faisait bon de vivre au lycèe Ridgemont...
    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 1 631 critiques

    4,5
    Publiée le 5 avril 2012
    On aura beau chercher la petite bête où on veut, les Américains savent y faire quand il s’agit de parler de leur jeunesse. Et quand on parle des années 80’s, un seul nom vient à l’esprit : John Hughes. Sauf qu’il ne s’attachait pas encore à la jeunesse et qu’il venait d’écrire son premier scénario pour le cinéma. Ici, c’est le non moins légendaire Cameron Crowe qui écrit, tiré d’un de ses propres livres et Amy Heckerling qui réalise, leurs premiers projets respectifs au cinéma. Et bien, en premier projet, Fast Times At Ridgemont High est un film remarquablement réussi. En effet, cette chronique de la jeunesse du début des années 80’s, la période où les mecs portent des minishorts moins longs qu’un caleçon et où pour draguer, on utilise Kashmir de Led Zeppelin, est particulièrement passionnante et efficace, grâce à une écriture fine, qui donne lieu à des péripéties drôles, émouvantes mais surtout vraiment toujours honnêtes, intemporelles et universelles. Fast Times at Ridgemont High possède aussi pour lui un casting très solide dont ressortent vraiment Judge Reinhold et Phoebe Cates, sans oublier l’évidemment excellent Sean Penn en stoner blond surfeur. On y retrouve aussi Eric Stoltz et Forest Whitaker dans de petits rôles et des apparitions de jeunesse d’Anthony Edwards et Nicolas Cage. La musique est prodigieuses, la réalisation rythmée et alerte et le film passionnant. Que demande le peuple ?
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 566 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    3,0
    Publiée le 19 juillet 2010
    Un film pour ados qui assume pleinement sa débilité quitte à ce que le scénario soit très mince, certains personnages pas assez mis en scène et certaines situations pas assez exploitées. Mais si l'ensemble est loin d'être mémorable, il est loin d'être déplaisant. Il est intéressant de voir des futures grandes carrières comme Jennifer Jason Leigh, bien sûr Sean Penn et même Forest Whitaker dans un rôle secondaire. Les scènes entre Sean Penn et Ray Walston sont sans conteste les plus drôles de ce film qui s'avère un très bon moment de détente.
    totoro35
    totoro35

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 787 critiques

    3,0
    Publiée le 18 septembre 2010
    Sans arriver à la cheville d'un "American college" ou d'un "Breakfast Club", ce teen movie écrit par Cameron Crowe s'assume de bout en bout et s'avère plutôt sympa grâce à son énorme casting de futures stars (Sean Penn; Jennifer Jason Leigh; Forest Whitaker sans oublier une Phoebe Cates belle comme le jour et une apparition de Nicolas Cage) et à quelques scènes amusantes.
    Rachel S.
    Rachel S.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 17 mai 2014
    Un film culte pour qui s'intéresse au Teen movie et qui a marqué les esprits mais qu'on ne peut regarder comme un film témoin d'une époque, un film de genre où le sénario quasi inexistant laisse place à un casting remarquable. Le spectateur d'aujourd'hui surtout s'il n'a pas vécu cette époque se délectera de cette ambiance étrange, étrangère mais savoureuse de clichés s'adressant à la génération eighties où les visages aseptisés d'aujourd'hui n'auraient pas lieu de citer. Bref un film "musée" qui ne lassera pas de nous permettre de goûter à une période révolue où la magie des ambiances pour ado continue malgré tout d'opérer.
    real-disciple
    real-disciple

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 020 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juin 2010
    un teen movie assez drole (sans plus) mais a voir pr la tronche de penn!
    logan morpheus
    logan morpheus

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 332 critiques

    0,5
    Publiée le 18 juillet 2010
    Et on s'en fout un peu, car après les quotas pas originaux de cheerladers, de profs rigides et intolérants, de pourceaux en couple dés 16 ans comme en 1959 et de fils de nouveaux riches et vulgaires qui exhibent leurs gros cubes à des poules encore plus ignorantes, il ne reste finalement pas grand chose. Et est-ce que ça a tant changé ?
    The Last Action Zero
    The Last Action Zero

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 9 critiques

    2,0
    Publiée le 5 octobre 2018
    "LE" film, avec la séquence de piscine( We miss you Phoebe :D )la plus connu de tous les pré-pubères des années 80. Une œuvre anecdotique d'exploitation, garnie d'un casting de total inconnu, qui est plus tard devenu une curiosité cinéphilique, car remplie de grand nom d'Hollywood. Mais, ça n’en fait toujours pas un chef-d’œuvre du 7éme art pour autant... Moitié gentille comédie potache lourdingue un peu facile. Moitié comédie sociale, où l'étude de mœurs est plutôt osé( Spoiler : spoiler: Dépucelage technique sans romance, naked boobs à gogo, et avortement adolescen t )et bien vu pour un teen movie de cette époque. C'est certes sympathique et fun. Mais dans le genre, ça manque sérieusement de rythme, d'ambition et de caractère. Et à cette époque, on a vu largement plus délirant( Ferris Bueller's Day Off ), ou déluré( Rock'n'Roll High School ), ou même subversif( Class Of 1984 ). Et surtout, beaucoup plus fin et subtile( The Breakfast Club, Pump Up The Volume ). Bref, c'est fade. Seul la bande-son et la patine kitch 80's sauve l’ensemble de l'oublie... Un film culte pour une certaine génération. Pour moi, c'est juste une toute petite série B indépendante pas terrible. Mais cependant, vraiment attachante pour qui a grandi dans les 80's. Un film qui n'a donc le mérite de me plaire, uniquement que par la nostalgie d'une époque, qu'il suscite chez moi... Sinon, ce n'est qu'un des derniers représentants plutôt pauvre, d'une certaine école du Teen Movie de drive in façon 60's. Le style de film qui occupait les samedi soir provinciaux avec un programme de 3 films, avant l’avènement de l'amour libre, de l'ère du Disco, et du Dancefloor. Le style de film que l'on regardait d'un œil distrait par sa copine, et par le six pack de bière ramené par les potes, acheté grâce à une fake ID card, ou sous le manteau par l'intermédiaire d'un clodo... Mais qu'est-ce que je raconte moi ?... J'ai grandi en France, et je n'ai jamais mis les pieds aux USA... Où avais-je la tête ? :D
    THE-CHECKER
    THE-CHECKER

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 467 critiques

    0,5
    Publiée le 6 octobre 2018
    Découvert récemment sur Netflix bien qu'en ayant déjà entendu parler depuis belle lurette, c'est avec effroi que j'ai finalement vu ce que je pensais initialement être une comédie ado un peu lourdingue mais autrement plus drôle et innocente que ce qu'il m'a été donné de voir en fin de compte! Parce qu'en termes d'infamie absolue, dire le niveau de débilité qui régit cette exposition grotesque de l'adolescence Américaine des années 80 réduite à sa plus grossière, sa plus libidineuse expression, relève quasi de l'exploit tant rien n'est à sauver de ce nanar pourtant devenu culte outre Atlantique (à coté de ça Bill and Ted c'est du Shakespear!). Apologie de l'imbécilité érigée en modèle pour jeunes décérébrés (faut arrêter les salades, être jeune ne justifie pas de se faire manquer de respect à ce point!) Fast Times at Rdigemont High n'a pour lui que d'avoir permis à toute une génération de jeunes acteurs de montrer leurs trognes pour la première fois sur grand écran (Sean Penn entre autres) bien que certains spoiler: devraient quand même avoir honte d'avoir été filmé en train de pratiquer l'onanisme gratuitement (Judge Reinhold) On passera sur la volonté manifeste spoiler: de justifier n'importe comment le fait de demander à ses jeunes actrices de se dévêtir à la moindre occaz, l'absence totale de scénario n'étant sans doute qu'un détail dont peu semblent se soucier au final! Bref, l'anti Ferris Bueller par excellence!
    dahbou
    dahbou

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 2 088 critiques

    2,0
    Publiée le 4 septembre 2010
    Teen movie classique qui actualise ses archétypes à la mode 80's. La réalisatrice de "Allo man ici bébé" fait ses débuts dans ce qui pourrait être du sous John Hugues mais qui s'avère quand même regardable. La seule surprise c'est de voir le jeune Sean Penn en surfeur crétin ou Phoebe Cates qui incarnera en l'espace de 2-3 films un phantasme pour mal d'ados.
    TommyDuke
    TommyDuke

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 273 critiques

    2,0
    Publiée le 8 septembre 2010
    C'est du John Hughes en un peu moins bien, en plus potache et moins sérieux...Mais Fast Times at Ridgemont reste une teen comédie agréable à regarder malgré son manque d'enjeu et un scénar laissant à désirer (écrit par Cameron Crowe). La brochette de comédiens est sympathique, Sean Penn en ado défonçé, Jennifer Jason Leigh en coincée et Phoebe Cates en chaudasse romantique font passer un agréable moment. Mais le film se classe difficilement dans le meilleur de la comédie pour ado.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 2 066 critiques

    2,0
    Publiée le 21 novembre 2018
    Méconnu dans nos contrées, "Fast Times at Ridgemont" fait pourtant partie des classiques du teen-movie aux USA. Ce film sans réelle intrigue est une chronique sur une bande de lycéens lubriques dans une petite ville américaine. Le ton employé surprend, car on pouvait s'attendre à de l'humour potache ou un ensemble léger. Or, s'il s'agit bien d'une comédie, on y découvre pas mal de nudité (notamment une scène de bikini qui fit de Phoebe Cates une petite icône à l'époque), des sujets très sérieux spoiler: (perte de virginité, avortement...) , et un langage parfois fleuri. En revanche, les situations et les thèmes sont trop peu exploités, et on est tout de même loin de la finesse des films réalisés ou produits par John Hugues. De même, la réalisation est assez molle malgré le côté jeune et dynamique qu'elle veut faire ressortir. Il n'empêche, "Fast Times at Ridgemont" garde un certain capital sympathie, entre autres grâce à son impressionnantes distributions d'inconnus de l'époque devenus stars aujourd'hui : Sean Penn en ahuri camé jusqu'au bout des ongles, Forest Whitaker en vedette locale de football, Jennifer Jason Leigh en jeune naïve, ou encore Eric Stoltz et Nicolas Cage dans de petites apparitions.
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 424 critiques

    2,0
    Publiée le 27 avril 2019
    Fast Times at Ridgemont High peine à assumer son statut de film culte. Certes cette "tranche de vie adolescente" nous replonge à cet âge où tout est possible : tomber amoureux, quitter son job sur un coup de tête, se défoncer la tête et arriver en retard en cours. C'est avec nostalgie et sourire bienveillant que l'on suit les tribulations de ces pieds nickelés. On retrouve avec plaisir les années 80 :la drague à base de Led Zeppelin, l'absence de technologie, les farces désuètes et les vêtements improbables. On échappe à l'overdose de gags scatos devenu norme dans les comédies adolescentes. Mais d'un autre coté l'intérêt s'étiole rapidement, la faute à un scenario inexistant et un montage flemmard. Les dents se découvrent peu devant des gags paresseux et l'esprit se rebiffe devant les personnages stéréotypés et la morale d'une débilité rare.
    kitiline
    kitiline

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 19 critiques

    2,5
    Publiée le 16 janvier 2007
    American pie a un ancêtre! Fast times est l'archétype du film pour ado, version années 80 et apparemment a marqué toute une génération aux Etats-Unis,mention film culte. Mais les situations sont intemporelles, vous trouverez sans doute de quoi vous rappeler avec nostagie vos années de lycée. Le film en lui-même est léger, plutôt rigolo, la prestation de Sean Penn vaut le détour sans parler du (petit) rôle de Nicolas Cage en ado survolté (à noter qu'il apparaît au générique sous son vrai nom Coppola)
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top