Mon AlloCiné
La Femme du dimanche
note moyenne
3,2
52 notes dont 10 critiques
0% (0 critique)
30% (3 critiques)
30% (3 critiques)
40% (4 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur La Femme du dimanche ?

10 critiques spectateurs

Caine78

Suivre son activité 698 abonnés Lire ses 7 180 critiques

3,0
Publiée le 14/08/2018
Arf, voilà un film où je suis bien embêté pour écrire une critique. D'un côté je le trouve intelligent, plein d'ironie et assez surprenant, voire déroutant dans son déroulement, si bien qu'on ne sait jamais exactement ce qui va se passer, l'aspect hautement superficiel du milieu décrit s'accompagnant d'un certain esprit le compensant, notamment à travers les différents discours tenus. De l'autre, j'avoue ne pas m'être senti plus impliqué que ça par cette histoire s'intéressant en définitive bien plus à l'étude de mœurs qu'à l'enquête policière, Luigi Comencini semblant souvent distant, voire peu intéressé par les personnages présentés ici. Cela aurait pu être un parti pris intéressant, encore faudrait-il quelque chose qui justifie ce choix : ce n'est pas vraiment le cas, et « La Femme du dimanche » manque en définitive de saveur, voire de mordant. Heureusement, il y a un vrai beau savoir-faire dans la réalisation et l'écriture : mention spéciale à une photographie lumineuse du plus bel effet. Côté casting, si Marcello Mastroianni et Jean-Louis Trintignant font bien le boulot sans signer de grandes performances, la surprise vient de la délicieuse Jacqueline Bisset, radieuse dans un rôle aussi malicieux qu'insaisissable. Bref, du bon et du moins dans cette comédie « dramatico-policière » déconcertante, bel exemple de l'audace transalpine de l'époque, sans que celui-ci en soit le plus abouti ou le plus excitant. À vous de voir.
tixou0

Suivre son activité 241 abonnés Lire ses 1 620 critiques

4,0
Publiée le 10/07/2016
Le film s'ouvre sur une affaire d'accent tonique ("Boston") et se clôt de même ("taxi") - cet aimable débat animant Anna-Carla Dosio, "La Femme du dimanche" (Jacqueline Bisset - dans le superbe éclat de son début de trentaine) et Massimo Campi (Jean-Louis Trintignant - dans le milieu de la quarantaine). Ces deux fleurons de la haute société turinoise seraient-ils amants ? Non, juste amis, et complices en frivolité spoiler: (Massimo s'étant découvert plus de penchant pour les garçons, et justement amant du jeune Lello, modeste bureaucrate). Cependant, pendant les quelques jours précédant le départ pour leurs lieux respectifs de villégiature, dans la touffeur de l'été, ils vont se retrouver au coeur d'une vilaine affaire, un fâcheux de leurs connaissances (l'"architecte" Garrone) ayant été retrouvé assassiné. Les scénaristes Fruttero et Incrocci, deux vieux routiers, ont concocté une histoire participant autant de l'intrigue policière (le "Romain" Santamaria, alias Marcello Mastroianni, à la manoeuvre, en commissaire) que de l'étude de moeurs (celles de la grande bourgeoisie, un - grand - rien décadente, de la capitale du Piémont), que Luigi Comencini met habilement en scène, sur un ton volontiers décalé, avec un recours constant à l'ironie, souvent très acide, Ennio Morricone soulignant quant à lui opportunément tension(s) et rebondissements. En cet été 2016 plutôt pauvre en sorties intéressantes, revoir cette réalisation (copie restaurée) qui date de plus de 40 ans ne flatte pas que la nostalgie....
groil-groil

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 185 critiques

2,5
Publiée le 10/04/2007
Sympathique mais totalement anecdotique série B de la fin de l'âge d'or italien. Film mineur dans la filmographie de Luigi Comencini (qui vient juste de mourir) qui pêche par un mélange trop constant de polar et d'humour (frôlant parfois le burlesque). Sauvé par de très bonnes interprétations (Mastroianni, Trintignant), de belles scènes d'extérieur dans de magnifiques jardins italiens et une musique splendide d'Ennio Morricone très proche de celle d' "Enquête sur un citoyen au dessus de tout soupçon."
chrischambers86

Suivre son activité 1034 abonnés Lire ses 10 062 critiques

3,0
Publiée le 19/02/2012
L'oeuvre s'inspire du roman de deux journalistes italiens, Fruttero et Lucentini! Le grand Luigi Comencini prèsente son film "La Donna della domenica" comme un divertissement peignant un certain milieu mondain de l'Italie du Nord, mais il nous interdit toute sympathie pour les pantins sociaux qui s'agitent dans une intrigue complexe! Marcello Mastroianni est un policier lucide, pourtant dèpassè par le cynisme du milieu dans lequel il enquête! Jacqueline Bisset incarne Anna Carla, une bourgeoise richissime et dèsoeuvrèe, et Jean-Louis Trintignant un fils de famille homosexuel dècadent! Sans oublier le mèconnu Aldo Reggiani, profondèment èmouvant en homo passionnè! Aucun des personnages n'est pris à partie en tant qu'individu par Comencini, mais chacun est condamnè comme èlèment d'un système social! Prèsentè jadis par Patrick Brion au "Cinèma de minuit", ce film très estimable mèrite d'être redècouvert avec la musique s'il vous plaît d'Ennio Morricone...
landofshit0

Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 1 741 critiques

2,5
Publiée le 16/05/2014
Comencini n'est pas mon réalisateur italien préféré,la femme du dimanche est à l'image du reste de sa filmographie c'est à dire moyen. Le scénario signé Age et Scarpelli fait du sur place,la touche d'humour acide intervient de temps en temps. Mais elle reste trop peu présente pour être aussi efficace que chez des gens comme Risi ,Monicelli ou Scola. Et contrairement à ces confrères le cinéma de Comencini sent la poussière,les costumes à l'éclairage en passant par les personnages et la mise en scène tout est daté. Dès lors il devient difficile d’être pleinement captivé par le travail de Comencini.
Geoffroy B

Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 51 critiques

4,0
Publiée le 07/09/2007
Un intéressant polar à l'italienne, servi par un trio inhabituel d'acteurs (Jacqueline Bisset, Marcello Mastroianni et Jean-Louis Trintignant) ainsi qu'une musique excellente.
AMCHI

Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 5 571 critiques

4,0
Publiée le 14/04/2007
Cette satire policière mélange avec grand plaisir la critique sociale diluée dans une bonne dose de polar. Je craignais que le 1er prenne le pas sur le second mais il n'en rien ; La Femme du dimanche est très vite prenant grâce à d'excellents acteurs, une bonne histoire et la musique de Morricone toujours efficace. On a même droit à une scène très proche de l'ambiance d'un giallo, celle se déroulant au marché aux puces où tout les suspects du meurtre sont réunis. La Femme du dimanche m'a fait passer un moment fort agréable.
JR Les Iffs

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 091 critiques

3,5
Publiée le 10/12/2018
Bon film de Luigi Comencini. Film à enquête policière puisqu'il y a eu crime, dans la haute société turinoise. Le film tend plus sur un constat sociologique de la haute société turinoise que sur la recherche d'un criminel. Les acteurs sont excellents (surtout Mastroianni), il y a pas mal d'humour (quelques acteurs de 2d plan sont aussi très bons), c'est très bien réalisé, sans temps morts, et avec quelques bons mots. Se suit sans aucun ennui et avec un plaisir certain. Le dénouement déçoit un peu. Beaux extérieurs italiens.
fabrice d.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 446 critiques

2,5
Publiée le 10/06/2018
Ce film qui oscille entre la comédie et l'intrigue policière n'est pas si abordable que ça. Je l'avais choisi pour J-L Trintignant et parce que c'était que Comencini mais il demande d'être un spectateur averti à mon avis pour être capable d'en saisir les subtilités. En le regardant avec un oeil moins averti on peut néanmoins passé un bon moment en se focalisant sur cette enquête policière un peu bizarre tout de même.
Ywan C

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 170 critiques

2,5
Publiée le 18/12/2017
septiemeartetdemi.com - Une comédie italienne typique, qui s'assume dans un humour bizarre et autodérisoire dont les critiques vont aller cette fois-ci à la ville de Turin. Des commentaires à moitié acerbes sur les dialectes au rôle toujours propret d'une police inefficace victimisée par les criminels, tout y est. Mais cette uniformité traduit une incapacité à faire un choix entre l'humour et la critique pure et simple. Alors c'est aussi une œuvre plutôt ennuyeuse, d'où émergent des îlots scénaristiques intéressants avec un peu trop d' "aléatoireté". Les procédures policières ne semble plus alors qu'être un moyen de gagner du temps afin de proposer un panorama plus appesanti sur des thèmes choisis avec un soin trop partial.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top