Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Echine du diable
    Note moyenne
    3,6
    17 titres de presse
    • Chronic'art.com
    • Cine Libre
    • Première
    • Zurban
    • Aden
    • Le Monde
    • Le Point
    • L'Express
    • Novaplanet.com
    • TéléCinéObs
    • Ciné Live
    • Le Figaroscope
    • MCinéma.com
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Studio Magazine

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    17 critiques presse

    Chronic'art.com

    par Nathalie Piernaz

    A l'image du récent Les Autres d'Amenabar, L'Echine du diable assume pleinement son classicisme et renouvelle avec brio le film d'horreur.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Cine Libre

    par Sébastien Lecordier

    On sort de la projection malmené, brisé, écartelé, un peu mortifié par ce que l'on vient de subir mais plutôt ravi. Gage de réussite. Immoral, malsain, le genre fantastique acquiert là un style parfait qui le classe au sommet du cinéma de genre. Prouesse qu'il faut saluer à sa juste valeur.

    Première

    par Mathieu Carratier

    Maîtrîsé d'un bout à l'autre, le scénario mêle avec aisance une multitude de thèmes et d'atmosphères.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Zurban

    par Véronique Le Bris

    Premier film espagnol du Mexicain del Toro, coproduit par les frères Almodóvar, L'Echine du diable est une surprise douce-amère, revenue bardée de prix du dernier Festival de Gérardmer.

    Aden

    par Philippe Piazzo

    Avec un retournement final, bien dans l'air du temps, L'Echine du diable ne surprend pas beaucoup mais s'impose comme un excellent film d'atmosphère macabre (voire métaphorique) où règne, par ailleurs, un superbe couple : la femme unijambiste et son amoureux impuissant, magnifiques Marisa Paredes (l'interprète d'Almodóvar) et Federico Luppi (l'un des plus grands acteurs argentins).

    Le Monde

    par Samuel Blumenfeld

    Avec L'Echine du diable, (Guillermo del Toro) réussit à replacer adroitement le cinéma de genre dans un contexte historique.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Le Point

    par François-Guillaume Lorrain

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    L'Express

    par Arnaud Malherbe

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Novaplanet.com

    par Alex Masson

    Guillermo Del Toro prend à rebrousse-chair de poule le concept en interrogeant la fonction des spectres, détenteurs malgré eux de la vérité qui entoure les vivants, gardiens de la frontière entre la réalité et l'au-delà.

    La critique complète est disponible sur le site Novaplanet.com

    TéléCinéObs

    par Grégoire Leménager

    Le climat de cauchemar naît surtout d'un scénario qui, servi par d'excellents comédiens, mélange habilement film d'épouvante et film de guerre.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Ciné Live

    par Sandra Benedetti

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    Le Figaroscope

    par Françoise Maupin

    Le dénouement est plus grand-guignolesque. L'ensemble est néanmoins de qualité avec deux excellents interprètes (...).

    MCinéma.com

    par Camille Brun

    Le risque des films qui mélangent les genres est de finalement perdre leur intérêt dans la dilution des différentes histoires et effets. Ici, rien de tel. La recette, baignée d'une très belle lumière dorée, fonctionne, et le spectateur est constamment baladé dans les deux niveaux du scénario, grâce à des personnages attachants, bien décrits et parfaitement interprétés. On ne regrettera qu'une seule chose : la fin.

    Télérama

    par Pierre Murat

    Certes, les deux adultes encombrent le récit. L'étrange professeur Casares et ses éprouvettes et la directrice à la jambe de bois (...) sont mal dessinés. Mais la lutte pour la survie de quelques gamins dépenaillés est intense.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Lise Bellynck

    Les talents de mise en scène, la brillante utilisation des lieux (...), la qualité classique de la photographie et de la lumière (...) : tout se délite à mesure d'un scénario compliqué et fade.

    Les Inrockuptibles

    par Olivier Père

    Histoire laborieuse et dénuée de mystère. Une déception venant d'un cinéaste plutôt doué.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Studio Magazine

    par Sophie Benamon

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top