Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Un cerveau d'un milliard de dollars
note moyenne
3,2
31 notes dont 9 critiques
11% (1 critique)
33% (3 critiques)
33% (3 critiques)
0% (0 critique)
22% (2 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Un cerveau d'un milliard de dollars ?

9 critiques spectateurs

Prad12
Prad12

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 057 critiques

1,0
Publiée le 17/06/2018
Le film commence bien, Michael Caine est impeccable dans son rôle d'espion britannique, puis le scénario sombre dans le grand guignol..... cela devient à la fois compliqué et simpliste, compliqué car divers intervenants apparaissent sans trop qu'on sache pourquoi et simpliste dans la défense des soviets au point qu'on croit voir un film de propagande avec une fin grotesque.... dommage
Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 454 critiques

3,0
Publiée le 29/06/2014
La trilogie consacrée au personnage d’Harry Palmer, pensé par son créateur Len Deighton comme une version plus réaliste et plus sarcastique de James Bond, n’a pas tenu la concurrence face aux aventures du héros de Ian Flemming et a sombré dans l’oubli du grand public. Pourtant, ce Cerveau d’un milliard de dollars qui vient clore la trilogie, et qui est unanimement reconnu comme étant le meilleur des trois films, est celui qui se rapproche le plus des films de James Bond, puisque l’on n’y voit plus de scène de la vie privée du héros et que le méchant, bien que toujours ancré dans la réalité historique de l’époque, n’a rien de réaliste. Ken Russel, comme à son habitude, va jouer avec les codes de la série en les poussant jusqu’à des extrêmes quasi-parodiques qui atteignent leur paroxysme dans un final granguignolesque au possible. Autour de Mickael Caine, qui incarne pour la troisième le personnage principal avec le charme désinvolte qu’on lui connait, tout le casting (dont notre belle Françoise Dorléac nationale dans un de ses tous derniers rôles) est impeccable et participe à faire de ce film d’espionnage un divertissement qui aurait mérité plus de reconnaissance.
fuck-les-modérateurs-allociné
fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 3 920 critiques

1,0
Publiée le 09/07/2013
Un peu de contradiction, évidemment le casting est alléchant pour le reste c'est la déception. Un petit air de James Bond sans action pour un scénario franchement peu passionnant.
Plume231
Plume231

Suivre son activité 544 abonnés Lire ses 4 608 critiques

4,0
Publiée le 31/08/2012
Troisième volet des aventures de ce cher Harry Palmer que je n'ai pas pu m'empêcher de regarder avec un très gros pincement au coeur puisque c'est la dernière fois qu'il était donné de pouvoir admirer la très grande beauté de la plus belle actrice frenchy de tous les temps selon moi ainsi que ma comédienne française favorite, partie beaucoup beaucoup beaucoup trop tôt... Mais pour en revenir à notre héros, j'avais beaucoup aimé le premier volet délicieusement décalé mais par contre le second m'avait déçu car il flirtait trop avec le classicisme. Donc c'est rassuré que j'ai abordé ce troisième film car il y a rien de plus antonymique que le nom propre de "Ken Russell" et l'adjectif "classique". Et de ce point de vue-là le cinéaste ne déçoit pas du tout, il se lâche et c'est franchement jouissif ; se permettant même de donner tout simplement le meilleur volet de la série. Et si Michael Caine est toujours aussi charismatique et délicieusement cynique, il laisse ici la part belle à ses partenaires. Françoise Dorléac, d'une beauté vraiment à couper le souffle, est pétillante et piquante (comme d'ailleurs elle le démontre très bien dans une scène !!!) dans le rôle d'une agent double qui a oublié d'être conne, Karl Malden est à l'aise dans le rôle d'un capitaliste cupide (pléonasme !!!), Oscar Homolka est excellent en colonel soviétique roublard et sympatoche, et Ed Begley s'en donne à coeur joie en gros taré texan, à faire passer les Bush et Romney pour des gauchistes modérés, qui veut juste envahir l'URSS et exterminer les communistes. Ben oui parce que très rare exception à la règle, les gros crétins sont les américains et les gagnants sont les communistes qui pour le coup passent à côté pour des Einstein en puissance ; ce qui est loin d'être désagréable. Dans ce sens la séquence sur le lac, hommage à Eisenstein mais très russellienne, est un très grand moment de plaisir. Et si vous m'ajoutez une BO mémorable et de superbes paysages hivernaux finlandais (ces derniers allant magnifiquement avec Framboise !!!), alors je ne vois pas comment on ne peut pas prendre son pied avec tout cela.
AMCHI
AMCHI

Suivre son activité 193 abonnés Lire ses 5 598 critiques

4,0
Publiée le 06/02/2011
Michael Caine retrouve pour une 3ème fois son personnage de l'agent Harry Palmer et Un Cerveau d'un milliard de dollars est sans doute son aventure la plus folle avec cette histoire de Texan fou voulant mener une croisade libératrice pour "crucifier ses païens de communistes". Alors que les 2 premières enquêtes de Palmer étaient l'antithèse de James Bond ici on est assez proche de la parodie avec Ken Russell au commande Palmer n'a pas un instant de répit en passant d'Helsinki à la Lettonie sans oublier le Texas ; le final est dantesque. Un film d'espionnage savoureux.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 730 abonnés Lire ses 7 310 critiques

3,0
Publiée le 24/10/2013
J'aurais donc vu la troisième aventure d'Harry Palmer avant la seconde, mais qu'importe, d'autant que celle-ci est peut-être la meilleure. On a beau dire qu' « Un cerveau d'un milliard de dollars » n'est pas le plus personnel des films de Ken Russell, difficile pourtant de nier l'influence de ce dernier concernant le scénario et les dialogues. Car l'ami Ken pousse encore plus loin l'ironie caractérisant la saga, sans parler d'un récit devenant au fil des minutes complètement dingue pour aboutir à un final surréaliste et plutôt réjouissant. Si on considère d'ailleurs souvent Palmer comme l'anti-James Bond, nul doute que ce volet est celui qui se rapproche le plus des péripéties de l'agent 007, ce qui n'est pas pour me déplaire. Après, je n'ai pas non ressenti le grand frisson qu'un tel projet aurait pu offrir, la faute peut-être à une histoire n'allant pas au bout de sa démarche « dingo », ou encore à des seconds rôles que l'on aurait aimé encore plus présents. Cela dit, la seule présence de Françoise Dorléac dans son dernier rôle (quel malheur) suffit à nous mettre en émoi à travers un personnage finalement bien plus subtil qu'au premier abord, le tout avec une beauté, un charme, une sensualité à vous faire tomber à la renverse (oui, même quand vous êtes dans votre canapé). Bref, si le spectacle n'est pas aussi brillant qu'espéré, il reste suffisamment savoureux, cynique et surprenant pour s'y aventurer : appréciable.
landofshit0
landofshit0

Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 1 743 critiques

3,0
Publiée le 10/01/2012
Harry Palmer ou l'espionnage sans gadget,mais avec un fou milliardaire voulant imposé sa vison au monde.Si l'image et les personnages ne sont pas mauvais quoique allant toucher parfois a la parodie.La mise en scène mais surtout le montage manque de punch.Certains passages sont mou et rallonge le film inutilement.
BlindTheseus
BlindTheseus

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 2 560 critiques

4,0
Publiée le 24/04/2010
Accurately precise. Marvellous.
silien
silien

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 47 critiques

5,0
Publiée le 05/03/2007
un film d espionage dont la mise en scéne en fait un scectacle fabuleu mickael y et génial francoise dorleac lumineuse entre les russes et les américains les méchants ne sont pas ce que l on croit cerise sur le gateau la référence final a eisenstein
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top