Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Tendres passions
note moyenne
3,8
208 notes dont 26 critiques
19% (5 critiques)
19% (5 critiques)
38% (10 critiques)
23% (6 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Tendres passions ?

26 critiques spectateurs

chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1036 abonnés Lire ses 10 088 critiques

2,5
Un tantinet surestimè ce premier long-mètrage de James L. Brooks, couronnè de cinq Oscars à Hollywood, dont le meilleur film, meilleur rèalisateur, meilleure actrice et meilleur acteur dans un second rôle! Mèlodramatique à souhait, "Terms of Endearment" l'est assurèment mais les acteurs sont convaincants! A commencer par Shirley MacLaine, veuve distinguèe, qui se laisse conquèrir ici par un cabotin Jack Nicholson, coeur d'or à l'allure de doux dingue! Debra Winger, charmante et d'une belle justesse, entamait là une belle carrière, croisant au passage un comèdien devenu cèlèbre, Jeff Daniels! Une suite mèdiocre verra même le jour en 1996 avec toujours Shirley MacLaine et Jack Nicholson! Ce gros succès est à voir uniquement pour ses acteurs (Winger surtout)...
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 3 156 critiques

4,5
Devenu producteur au début des années 80 après avoir commencé à la télévision, James L. Brooks met en scène son premier film en 1983 en adaptant "Tendres Passions" le roman de Larry McMurtry qui traite des rapports à la fois fusionnels et conflictuels entre une mère et sa fille élevée seule. C'est James L. Brooks lui-même qui se charge de l'écriture du scénario de ce qui sera une comédie romantique virant brutalement au mélo dans sa dernière partie, rappelant au public américain "Love Story" d'Arthur Hiller devant lequel il avait adoré pleurer treize ans plus tôt. C'est sans aucun doute cette parenté ajoutée à ses indéniables qualités qui rapporteront au film 5 oscars majeurs (film, réalisateur, actrice, acteur dans un second rôle et scénario) et 5 nominations. Dans ses mémoires ("Stars de ma vie") parues en 1995, Shirley MacLaine revient assez longuement sur le tournage du film qui lui rapporta son unique statuette et explique comment James L.Brooks complètement investi dans son projet profita des sautes d'humeur et des crises de confiance de la toute jeune Debra Winger à peine auréolée du succès d' "Officier and Gentleman" (Taylor Hackford en 1984) pour créer la tension quasi insoutenable entre les deux actrices qu'il jugeait nécessaire pour crédibiliser leur relation à l'écran. MacLaine peu habituée à de telles méthodes et qui faillit quitter le tournage reconnait à posteriori que l'épreuce a été certes douloureuse mais aussi probante. Il est vrai que le film qui propose une chronique familiale sans grands rebondissements narratifs, parie essentiellement sur l'osmose entre ses acteurs. De ce point de vue le pari est parfaitement réussi, Shirley MacLaine et Debra Winger parvenant à rendre simplement cette relation complice entre une mère et sa fille aux tempéraments opposés qui survit à tous les aléas et mieux aide chacune à franchir les étapes douloureuses de sa vie. S'ajoute à ce duo magistral un Jack Nicholson gentiment cabot, succulent en astronaute charmeur au grand cœur ayant bien du mal à revenir sur Terre (Oscar du meilleur second rôle). La conclusion dramatique du roman de Larry McMurtry qui pourrait être facilement taxée d'opportuniste est traitée avec beaucoup de pudeur par James L Brooks qui entend ne pas en faire l'attraction principale de son film, préférant inscrire cette rude épreuve dans la continuité de la relation entre les deux femmes et s'en servir comme révélateur de l'amour parfois chaotique mais bien réel d'Aurora (Shirley MacLaine) pour sa fille. Mine de rien en déroulant sa petite musique, James L. Brooks nous parle du temps qui passe mais aussi de celui perdu à se refuser à ses sentiments que la mort brutale de sa fille rappelle à une Aurora ayant au final beaucoup appris de la soif de vivre d'Emma (Debra Winger). Bizarrement après cette pluie de récompenses qui le plaça immédiatement dans le cercle fermé des réalisateurs qui comptent, James L.Brooks sera très parcimonieux de son talent, ne réalisant que cinq films en 27 ans pour offrir à Jack Nicholson son deuxième Oscar dans un premier rôle en 1997 dans "Pour le pire et pour le meilleur" (le premier lui fut attribué en 1976 pour "Vol au dessus d'un nid de coucou" de Milos Forman). Il ne faut donc pas subir l'influence de ceux qui reprocheraient à "Tendres passions" de jouer honteusement sur la corde sensible et plutôt se laisser bercer par la partition douce amère proposée par trois acteurs au meilleur de leur forme qui confirme le savoir-faire d'Hollywood dans le domaine de la comédie romantique que les réalisateurs français n'approchent que très rarement à cause d'une propension trop courante à vouloir faire prendre au spectateur des vessies pour des lanternes.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 528 abonnés Lire ses 4 333 critiques

5,0
Rarement un mélodrame ne m'aura fait verser autant de larmes."Tendres Passions" illustre bien le principe que la sincérité paye toujours.Plus vraies que nature,une mère et sa fille,ont des rapports houleux,marqués par l'absence du père.S'engueuler pour mieux se dire je t'aime.Si Emma découvre les joies et peines d'être femme au foyer avec 3 enfants et un mari insouciant(Jeff Daniels),Aurora redécouvre le sentiment amoureux dans les bras d'un cosmonaute ivrogne et dragueur incorrigible.Deux générations de femmes guidées par leur coeur,leurs pulsions,au final inséparables si ce n'est par la mort...Ca pourrait être pesant,mais au contraire c'est joyeux,vif et touchant au-delà de toute mesure.On y célèbre la vie mordue à pleines dents,les réactions impulsives.Bref,tout ce qui fait se sentir vivant.Mais tout cela ne serait rien sans une interprétation formidable.Et il faut dire qu'on est gâtés.Shirley MacLaine, époustouflante,étendant sa maturité mutine et épanouie,avec un sens de la répartie et un charme blond irrésistible,est enchanteresse.Jack Nicholson,carnassier fanfaron,fait un beau numéro,plus délicat qu'il n'y paraît.Et Debra Winger avec son caractère cyclothomique représente bien la femme frustrée et malheureuse.James L.Brooks a mitonné son scénario,étalé sur plusieurs années,et optimisé son potentiel émotionnel,avec en sus une musique fondante.5 Oscars en 1983,les plus prestigieux,dont celui indiscutable d'une Shirley MacLaine inoubliable.Profondément ému.
Xyrons
Xyrons

Suivre son activité 151 abonnés Lire ses 3 285 critiques

2,5
Tendres passions est une comédie dramatique correcte mais qui n’a rien d’exceptionnelle. La mise en scène de James L. Brooks est irréprochable, les acteurs comme Shirley MacLaine, Debra Winger ou encore Jack Nicholson sont très convaincants dans leurs rôles, le scénario est assez plat mais l’humour du film fonctionne bien et on ne reste pas sur notre fin. Bref ça vaut un 11 / 20.
Plume231
Plume231

Suivre son activité 544 abonnés Lire ses 4 607 critiques

3,0
Même si la réalisation et l'histoire de ce film sont du niveau d'un téléfilm de l'après-midi sur M6, il faut reconnaître qu'on se laisse facilement prendre par cette réalisation de James L.Brooks. Un mélodrame de pure convention donc mais pas inintéressant surtout que la distribution est loin d'être mauvaise. En effet, si Shirley MacLaine en fait un peu trop, Debra Winger et surtout Jack Nicholson sont excellents (pour ce dernier c'est habituel !). Un bon film à voir ne serait-ce que pour savoir ce que c'est un mélodrame grand public purement hollywoodien bien que l'on peut bien se demander pourquoi l'honorable Académie des Oscars lui a décerné ses récompenses les plus importantes.
Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 454 critiques

3,5
Première réalisation de James L. Brooks, Tendres passions est un film de bonne facture mais qui, auréolé de quelques-uns des Oscars les plus glorieux et profitant d’un casting en or, ne répond pas à ses promesses de grand cinéma. C’est surtout parce que sa mise en place patine longtemps dans la présentation de ses personnages pour ensuite se calquer sur un scénario classique de comédie de mœurs que le scénario ne semble, jusqu’à son dernier tiers, pas mériter sa réputation. Heureusement, arrive, au bout de plus d’une heure et quart, un rebondissement qui vient enrayer la légèreté de ce parallèle entre les frasques amoureuses de cette femme mariée et trompée et la relation naissante que vit sa mère. C’est dans ce changement de ton que la réussite de nous avoir fait s’attacher aux personnages pour rendre la conclusion réellement déchirante prend tout son sens. Pour ce qui est de ce fameux casting prestigieux, tout le monde remplit son contrat, de Shirley MacLaine en grand-mère désireuse de se réinitier à l’amour fougueux à John Lithgow en mystérieux séducteur en passant, bien évidemment, par Jack Nicholson qui livrait une de ses prestations les plus nuancées de la première partie de sa carrière.
Parkko
Parkko

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 2 012 critiques

3,5
Attention, ma critique contient des spoilers. Je vous déconseille de la lire si vous n'avez pas vu le film. Bon, Tendres Passions prend le parti pris de proposer des passages dans la vie d'une femme ou plutôt de deux femmes entrecoupés d'élipse temporelle plus ou moins longues. Déjà il faut savoir que ce genre de film me plait de façon général (sauf quand c'est inspiré de personnages réels style biopic ou là c'est un autre thème on va dire). Tendres Passions surprend finalement par l'évolution de son scénario, de ses personnages, sans morale, sans rien. C'est pas toujours passionnant mais l'écriture n'ait pas lourde et c'est plutôt agréable.
yannick R.
yannick R.

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 950 critiques

3,0
Très beau mélo, typiquement américain, porté par des interprètes exceptionnels !
scorsese69
scorsese69

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 69 critiques

3,5
N'étant pas passionné par les comédies sentimentales,j'ai décidé de regarder "tendres passions".J'étais perplexe au départ . Pour commencer,les acteurs sont convaincants (Nicholson notamment),certains passages sont sympathiques mais le film a vieillit. Je ne pense pas qu'il mérite ses 5 Oscars. Il ne révolutionne pas le genre mais il a des atouts: la partie humour avec Jack Nicholson et la partie émotion sur la fin. Un bon film légèrement surestimé par l'Académie des Oscars. " Tendres Passions " est un film à voir.
kray
kray

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 266 critiques

4,0
Un excellent scénario ! Et puis bien sur, il y a l'ami nicholson époustouflant comme souvent, dans ce film couronnés d'oscars. Remarquable.
fuck-les-modérateurs-allociné
fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 3 920 critiques

2,5
Un film au déroulement assez bizarre. on voit évoluer une mère et sa fille sur plusieurs années, à vrai dire il n'y pas de grandes évolutions et on finit par se demander ou veut en venir le réalisateur avant qu'arrive le drame final qui tombe comme un cheveu sur la soupe. une étoile pour le film et une étoile pour le couple Shirley MacLaine Debra Winger, marrantes.
BlindTheseus
BlindTheseus

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 2 560 critiques

2,5
Mélo bien fait; smart et médiocre.
Shidoobie
Shidoobie

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 216 critiques

5,0
Magnifiquement écrit, réalisé et joué. Un drame trés réaliste qui navigue entre joies et peines.
caro18
caro18

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 2 210 critiques

2,0
Les années s'enchainent sans interet et trop long à se mettre en place.
Espace-Critique.fr
Espace-Critique.fr

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 246 critiques

3,5
Premier film de James L. Brooks et déjà un coup de maître, malgré les maladresses. Oui, la réalisation est assez plate, oui, la musique est mièvre au possible, oui, l’alternance entre l’histoire de la mère et celle de la fille casse le rythme et oui, le virage mélo est peut-être un peu en trop. Mais les dialogues de Brooks sont inimitables et certaines répliques sont, comme toujours, d’une finesse et d’une vérité absolues. Les rapports amoureux et filiaux sont étudiés avec une justesse que je n’ai jamais retrouvée ailleurs que chez ce réalisateur et quand en plus on a Shirley MacLaine et Jack Nicholson au casting, on peut fermer les yeux sur beaucoup de défauts.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top