Mon AlloCiné
Arrête-moi si tu peux
Note moyenne
4,2
23 titres de presse
  • Aden
  • Le Figaro
  • Le Parisien
  • Les Echos
  • L'Humanité
  • Mad Movies
  • Obejctif-Cinema.com
  • Télérama
  • Cahiers du Cinéma
  • Chronic'art.com
  • Ciné Live
  • Cinopsis.com
  • Le Figaroscope
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • MCinéma.com
  • Novaplanet.com
  • Première
  • Studio Magazine
  • TéléCinéObs
  • L'Express
  • MCinéma.com

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

23 critiques presse

Aden

par Isabelle Danel

Dans des décors follement sixties, Leonardo Di Caprio, incroyablement séduisant, et Tom Hanks, bourru-bougon épatant, foncent à cent à l'heure et nous entraînent à leur suite dans l'éternelle histoire racontée par Spielberg, de E.T., l'extra-terrestre à AI, intelligence artificielle. Celle d'un petit garçon perdu sans sa famille et qui se cherche un papa, ou au moins un ami.

La critique complète est disponible sur le site Aden

Le Figaro

par Marie-Noëlle Tranchant

Voir la critique sur www.lefigaro.fr

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Parisien

par Alain Grasset

Un fim frais et pétillant comme du champagne.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Echos

par Annie Coppermann

Inspiré par un authentique faussaire, le réalisateur de Minority Report signe une comédie policière pétillante où Leonardo DiCaprio incarne avec superbe un faussaire de grand charme. Un délice.

La critique complète est disponible sur le site Les Echos

L'Humanité

par MichaëL Mélinard

Si l'on ne veut y voir qu'un divertissement, Arrête-moi si tu peux est une très grande réussite (...). Et qu'importe si Spielberg et son scénariste, Jeff Nathanson, ont pris quelques distances avec la réalité. Si on a pu reprocher au réalisateur de lui préférer l'efficacité lorsqu'il s'est attelé à la "grande histoire", on ne peut qu'être séduit par la fougue de ce savoureux jeu du chat et de la souris.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Mad Movies

par Rafik Djoumi

Formellement, Arrête-moi si tu peux est un film lumineux, joyeux, un des rares Spielberg où les visages des comédiens sont éclairés le plus souvent de face, composant l'essentiel du cadre d'un sourire enjôleur.

La critique complète est disponible sur le site Mad Movies

Obejctif-Cinema.com

par Magali Hamard

Outre des répliques savoureuses (les métaphores paternelles, tout un poème), le film tire sa force comique grâce à des scènes d'escroqueries, où souvent les victimes tendent le bâton pour se faire battre, qui atteignent des sommets de fantaisie. Un côté ludique renforcé par le clinquant des Sixties.

La critique complète est disponible sur le site Obejctif-Cinema.com

Télérama

par Frédéric Strauss

D'une histoire vraie, Spielberg a fait un de ses films les plus personnels. Et cette comédie "sans prétention" se révèle sa plus profonde rêverie autour de l'enfance et de ses sortilèges.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Cahiers du Cinéma

par Clélia Cohen

Beaucoup de plaisir, donc, à la vision d'Arrête-moi si tu peux, où Steven Spielberg s'offre une récréation sixties colorée (...).

Chronic'art.com

par Jean-Philippe Tessé

Arrête-moi si tu peux, ou comment on se retrouve face à un écran de cinéma, est aussi l'histoire de cet éloignement par rapport à soi-même. Cela dit, c'est avant tout un film ludique et plaisant.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Ciné Live

par Emmanuel Cirodde

Voir la critique sur www.cinelive.fr

La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

Cinopsis.com

par Eric Van Cutsem

Toujours excellent interprète, Christopher Walken campe un filou attendrissant. Tom Hanks, en agent du FBI pincé et professionnel jusqu'au bout des ongles, est parfait et enchaîne de plus en plus de rôles de composition. DiCaprio, quant à lui, ne compose pas plus que d'habitude et joue sagement son rôle d'adolescent aux multiples personnalités.

La critique complète est disponible sur le site Cinopsis.com

Le Figaroscope

par Marie-Noëlle Tranchant

Voilà un film qui a tout pour réjouir : de l'humour, du charme, du dynamisme, le talent fou de Spielberg et de ses interprètes, et cette vérité plaisante à croire, que l'honnêteté peut être aussi payante que l'escroquerie.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

Le Monde

par Thomas Sotinel

Cinéaste enfantin, Spielberg n'est pas puéril au point d'ignorer le poids de la réalité. Quand les deux registres du film se rejoignent, quand le rêve se fracasse sur la réalité, Attrape-moi si tu peux s'arrête de tourner sur lui même, et l'étourdissement fait place au vertige.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Les Inrockuptibles

par Olivier Père

Mais cette success story emprunte un chemin plutôt original et se pose quelques questions suffisamment importantes pour que les derniers contempteurs recensés de Spielberg y trouvent un un intérêt. Les autres, majoritaires de toute façon, seront conquis d'avance par l'emballage parfait de ce bon divertissement.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Libération

par Didier Péron

Steven Spielberg, 56 ans, semble touché par la mélancolie de la maturité. Il y a dans Catch Me... un éloge du faux et du faussaire qui va à l'encontre des puissances de la sincérité qui prévalait chez lui jusqu'alors.

La critique complète est disponible sur le site Libération

MCinéma.com

par Jean-Luc Brunet

Alors ARRETE-MOI SI TU PEUX est peut-être une fantaisie mineure dans la filmographie de Spielberg, mais il serait malgré tout dommage de bouder le plaisir qu'elle procure.

Novaplanet.com

par Alex Masson

Le seul défaut d'Arrête-moi si tu peux, on le trouverait au final. Même si l'anecdote est authentique, elle ressemble trop à une tentative de ressusciter cet âge par une idyllique rédemption (...). Ce qui, même si cela nuit à la tonalité de son film, douce-amère (jamais très éloignée des 400 coups de Truffaut, auquel il fait de nombreux clins d'oeil) le rend d'autant plus attachant.

La critique complète est disponible sur le site Novaplanet.com

Première

par Gérard Delorme

Malgré des longueurs, l'ensemble est léger et dynamique comme un ballet.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Magazine

par Thomas Baurez

Voir la critique sur www.studiomag.com

TéléCinéObs

par Elodie Lepage

Cerise sur le gâteau : Nathalie Baye, délicieuse dans le rôle de la maman frenchie, et donc un rien dévergondée, de ce fieffé coquin.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

L'Express

par Jean-Pierre Dufreigne

Voir la critique sur www.lexpress.fr

La critique complète est disponible sur le site L'Express

MCinéma.com

par Benjamin Braddock

Avec une histoire incroyable mais vraie, Spielberg réussit à rendre son récit pas crédible pour un sou. Malgré un magnifique générique et deux trois bons moments, le film reste un produit de plus, tiède, boursouflé, sans rythme. Si Spielberg est le roi incontesté d'Hollywood, il n'en est pas pour autant un artiste. Son point de vue ici ne dépasse pas celui d'un gamin de six ans accro au Carambar.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top