Mon AlloCiné
Arrête-moi si tu peux
note moyenne
4,2
46955 notes dont 1045 critiques
37% (382 critiques)
46% (483 critiques)
8% (87 critiques)
6% (62 critiques)
2% (26 critiques)
0% (5 critiques)
Votre avis sur Arrête-moi si tu peux ?

1045 critiques spectateurs

Lothbrok1994

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 405 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/11/2015

Un grand film avec une belle histoire, de bons acteurs, de l'humour, des scènes qui touchent, de bonnes idées et encore de bonnes idées. S'ouvrant sur un sublime générique en hommage aux 50's et aux 60's et porté par une fantastique partition d'un John Williams, "Arrête-moi si tu peux" ne faiblit pas sur toute sa durée. Deux heures et demie parfaitement remplie, où la légèreté est toujours de mise, même dans les rares séquences vraiment mélodramatiques. « Le pire, c'est que c'est une histoire vraie ». C'est sans doute ce que beaucoup ont dû se dire en sortant de ce film remarquable en tout point. Leonardo Di Caprio confirme son statut d'acteur brillant, Tom Hanks n'a plus rien à prouver, Christopher Walken est parfait, Nathalie Baye est surprenante, et Steven Spielberg excelle dans une réalisation intelligente et dans la gestion du rythme du film. La relative lenteur du film aurait pu nuire au résultat mais au contraire, Spielberg la dompte pour renforcer la qualité du film. On a ainsi durant ce film, de multiples impostures incroyables de Di Caprio, tantôt médecin, tantôt Pilote de ligne ou même professeur d'université. Le plus fort, c'est ce que ce héros hors du commun avec une audace incroyable est devenu au-delà de ce que nous montre le film. L'aspect 60's est crédible à tout instant et l'on se sent bien devant ce film. "Arrête-moi si tu peux" est drôle, intense, incroyable et tout simplement génial !

ConFucAmuS

Suivre son activité 135 abonnés Lire ses 388 critiques

4,5Excellent
Publiée le 08/08/2010

Décidément, Steven Spielberg n'a pas fini de nous impressionner par son incroyable capacité à enchaîner film sur film, tous différents, mais tous emballés avec un même soin. Ici,nous suivons Franck Abagnale Jr, plus jeune escroc poursuivi par les autorités,au beau milieu des années 60. Ce dernier est un criminel qui, malgré son jeune âge, brille d'une sacrée dose de courage et d'intelligence(cf. La scène de sa 1ère rencontre avec l'inspecteur Hanratty, géniale). Mais un grand criminel ne peut pas seulement se définir par l'audace de ses méfaits mais également par ses failles. Celle d'Abagnale Jr demeure sa douloureuse solitude, engendrée par le divorce de ses parents. L'explosion du cocon familial qu'il aimait tant semble être la coupure qui le reliait aussi au monde. De là part sa plongée dans le cercle vicieux de la criminalité banquière, qui peut autant se voir comme une vengeance que comme une vocation. Spielberg nous offre (comme toujours) une réalisation parfaite, instillant à la fois fraîcheur et épaisseur à cette histoire incroyable. DiCaprio excelle dans la peau du "héros", de son adolescence à ses trente ans mais resté bloqué à la séparation de ses parents. Quant à lui, Tom Hanks nous compose un succulent personnage d'inspecteur pince-sans-rire (Hanratty), qui tisse peu à peu un lien particulier avec le criminel qu'il poursuit. Christopher Walken illumine à chaque apparition, et confère une étrange émotion à son personnage d'Abagnale Sr, père dépassé par ses problèmes financiers et qui tente par tout moyen de garder la superbe qu'il possédait. Enfin, Nathalie Baye s'impose toujours autant en tant que très grande actrice,dans le rôle de la mère. Le générique est un morceau de bravoure, la musique de Williams toujours aussi bonne (le thème du film est mémorable), une incroyable reconstitution...L'un des meilleurs Spielberg. À la fois drôle, émouvant, prenant,et aussi surprenant.

Walter Mouse

Suivre son activité 361 abonnés Lire ses 392 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/11/2012

Arrête-moi si tu peux est encore et toujours une vraie merveille signée Steven Spielberg, le plus grand réalisateur du monde, mon réalisateur préféré!!!!!! Spielberg à la comédie dramatique? C'est la première question que je me suis posé quand j'ai su ce qu'était le film. Steven Spielberg fait toujours des films bon enfant et il y a souvent de l'humour mais moi, quand j'entends le mot " comédie dramatique ", je pense aux belle daubes françaises qu'on a l'habitude d'avoir au cinéma. Une bonne raison d'avoir des frissons, mais j'avais oublié quelque chose ce jour-là: C'est Spielberg. et Spielberg ne fera jamais de mauvais films!!!! Et quel merveilleux choix de sa part d'avoir prit un acteur aussi talentueux que Leonardo DiCaprio qui est mon acteur préféré depuis Blood Diamond!!!!! DiCaprio était encore assez fin à cette époque physiquement mais heureusement car sinon son physique n'aurait pas été bien avec le personnage! Et son interprétation est ENCORE une fois brillante, il est plein de justesse, arrive à la perfection à nous émouvoir, et n'a aucune difficulté à rentrer dans la peau de Franck Abagnale Jr.!!!! Tom Hanks ne joue pas un idiot pour une fois, il incarne avec excellence Carl Hanratty, agent du FBI peut amusant, aux relations familiales compliquées et prêt à tout pour arrêter Franck Abagnale Jr.!!! Ensuite, il y a pratiquement que des stars, Christopher Walken, Nathalie Baye, Amy Adams, Martin Sheen et même Jennifer Garner qui fait une courte apparition. Vous aurez bien entendu deviner que tous les acteurs s'en sortent à merveille!!!! Côté photo, Janusz Kaminski fait ce qu'il sait faire de mieux, rendre les images éblouissantes de beauté grâce à des couleurs sublimes, tout en s'aidant de la beauté des décors et des costumes très travaillés. Pour la musique, John Williams ne rate jamais son coup et nous signe une fois de plus des thèmes très bien composés, parfois comiques, parfois forts en émotion et quelle surprise ça a été de voir qu'il s'est mis au Jazz pour la musique d'introduction!!!!!! Et c'est réussi en plus! Pour le scénario, c'est une super idée de retracer la vie de Franck Abagnale Jr., jeune homme qui va passer par tous les métiers possibles en inventant de faux billets et en se faisant des petites amies qui lui assureront toujours d'avoir des amis puissants, l'histoire est parfaitement maîtrisée, remplie de moments très intéressants et parfois drôles comme Spoiler: Abagnale Jr. qui se fait passer pour un autre agent du FBI devant Carl Hanratti. Mais le film dispose également de gros moments d'émotion, car rapidement Abagnale Jr. va se rendre compte de sa solitude et de sa situation qu'il n'espérait pas et Hanratti va persister à le retrouver! Ce qui est génial dans ce scénario, c'est qu'on nous montre comment Abagnale Jr. a pu réussir un tour de force pareil à seulement 17 ans!!!! On voit que la tâche n'était pas aisée mais qu'il a pu se frayer un chemin parmi les plus grands! Arrête-moi si tu peux est un classique de la comédie dramatique!!!! À voir absolument!!!!

TheCinéphile95

Suivre son activité 197 abonnés Lire ses 433 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/06/2014

Ce film inspiré d'une histoire vraie et réalisé par Steven Spielberg, est super bien réussit. Leonardo Dicaprio et Tom Hanks sont parfaits dans leurs rôles, la musique de John Williams est génial. Spielberg n'a pas du tout raté son film. Un Chef d'Oeuvre, 20/20.

Docteur Jivago

Suivre son activité 285 abonnés Lire ses 1 828 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/03/2014

Après deux tournages qui n'ont pas été de tous repos, à savoir A.I. et Minority Report, Steven Spielberg, qui n'a jamais été aussi productif qu'en ce début de siècle, se lance un défi plus léger, Catch me if you can où il met à l'écran les mémoires du faussaire Frank Abagnale, Jr. C'est parfois en faisant simple qu'on parvient à tirer le meilleur de soi-même, et c'est le cas ici pour Spielberg, et ce n'est pas la première fois. Proposant un récit classique, sans être académique, il étale sa course poursuite sur plus de deux heures de pellicules, parvient à trouver un ton léger sans faire dans le vulgaire ou le conventionnel, tout en parvenant à capter l'essence des personnages, et proposer une atmosphère prenante, oscillant entre cool, charmante, sous tension ou même mélancolique. Si on prend un malin plaisir à suivre le jeu du chat et de la sourie entre les deux protagonistes, dont l'alchimie est parfaite, on ne peut qu'apprécier le traitement des seconds rôles par Spielberg, notamment les parents d'Abagnale, principaux ressorts dramatiques du film, comme en témoigne le divorce, ce qui avait d'ailleurs traumatisé le cinéaste lorsqu'il était enfant. Ils parvient à être authentique, on croit en tous ces personnages, et c'est un réel plaisir que de les suivre et participer à l'avancement de l'histoire. Le scénario est bien écrit, et la construction du récit efficace, tout comme la maîtrise de Spielberg derrière la caméra qui sait s'appuyer sur ses comédiens, qui le lui rendent bien, surtout Leonardo DiCaprio, Tom Hanks et Christopher Walken. Sans que ce soit l'élément principal, on trouve dans Catch me if you can quelques thématiques, autour de l'individualisme ou de la famille, qui sont intéressantes, alors qu'il n'oublie pas de sublimer le cadre de son époque, sans être dans l'excès propre au cinéma de nos jours, il n'y a pas de nostalgie mal placée, mais juste un charme défiant l'épreuve du temps, et il est bien aidée par John Williams qui signe une remarquable partition. D'apparence plus légère, Catch me il you can n'en reste pas moins une vraie réussite, une course-poursuite à la fois charmante, sous tension ou encore mélancolique, étant parfaitement bien épaulé par de très bons comédiens et un John Williams, comme toujours ou presque, à la hauteur.

Mad Gump 10

Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 716 critiques

4,5Excellent
Publiée le 27/02/2015

Tom Hanks et Leonardo DiCaprio, deux de mes acteurs préférés dans le même film ? Et réalisé par Steven Spielberg ! Dites-moi que je rêve, ce serait trop beau. Et bien si, et avec des seconds rôles de génie comme Martin Sheen et Christopher Walken. Ce film est, comme toujours avec Spielberg, génial. On y suit un escroc très attachant poursuivi par un flic qui ne peut pas s'empêcher d'avoir de l'affection pour lui. On a encore une fois une super mise en scène, des acteurs tous excellents, et malgré le fait qu'il n'y ait pas de réel danger, le film reste tout le temps tendu et haletant. L'histoire (adaptée de faits réels) est à la fois émouvante, triste et drôle, ce qui donne à ce film un effet de légèreté et une certaine magie dont seul Spielberg a le secret. Il faut aussi préciser que la BO est excellente (normal, c'est du John Williams) et le générique aussi. Un film génial sur tous les points, à voir à tout âge.

Chuck Carrey

Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 546 critiques

4,5Excellent
Publiée le 02/08/2013

Une excellente comédie par le maître Spielberg ! Cette course-poursuite entre DiCaprio et Tom Hanks, qui sont excellents pendant tout le film, est magnifiquement mise en scène. Le film est très fidèle aux années 60 (décors, costumes...). L'humour bien sur est présent mais le personnage de DiCaprio n'est pas seulement drôle, il est aussi vrai. Car le film est issu d'une histoire vraie et même s'il peut paraître un peu tiré par les cheveux, le tout est très réaliste et cohérent.

Chris46

Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 800 critiques

4,0Très bien
Publiée le 12/01/2013

" arrête moi si tu peux " Un très bon film de Steven Spielberg . Le film nous raconte une histoire vrai celle de Frank abagnale junior ( leonardo DiCaprio ) un jeune homme qui suite au divorce de ses parents décide de faire une fugue . Pour pouvoir survivre commence alors pour lui une vie d'escroc pour pouvoir amasser de l'argent . Il se fera passer pour un pilote de ligne , un médecin etc. avant d'être traquer par le FBI ..." arrête moi si tu peux " est un très bon film de Steven Spielberg adapter d'une histoire vrai . Steven Spielberg à très bien adapter à l'ecran la vie incroyable de Franck abagnale junior cette escroc qui se fera traquer par le fbi dans les annees 60 . Une histoire captivante qui nous tient en haleine du début à la fin avec son lot de suspense , de rebondissements , d'humour et d'emotion . Leonardo DiCaprio incarne a merveille Frank abagnale ce jeune homme en fugue qui va devenir un escoc pour amasser de l'argent afin de survive et qui va être confronter au genial Tom Hanks en agent du FBI déterminer à l'arrêter . Un duo excellent qui fait des étincelles nous regalant de scènes et répliques hilarantes . Les seconds roles sont tous tres bons egalement notamment natalie baye et christopher walken qui incarnent les parents de franck . la musique est super . la reconstitution des années 60 ou se situe l'action est superbe grâce a de bons décors et costumes . spielberg a fait un excelent boulot dans la mise en scene . Un film qui jongle a merveille entre rire et émotion . Un film remplit de scènes très drôles ( Frank qui se fait passer pour un agent de la CIA face à Tom Hanks ) et d'autre plus émouvante ( Spoiler: l'arrestation de Frank dans le jardin de ses parents ) . Un très bon moment de cinéma avec deux acteurs d'exeptions .

Caine78

Suivre son activité 678 abonnés Lire ses 6 708 critiques

4,0Très bien
Publiée le 29/01/2006

Une superbe comédie! Intelligente,fine,drôle (c'est rare pour une comédie américaine)ou l'intrigue est aussi vive que passionnante. Dicaprio tient la dragée haute à Tom Hanks, tous deux irrésistibles. Christopher Walken apporte lui la touche finale a ce petit régal. Un enchantement!!

conrad7893

Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 425 critiques

4,5Excellent
Publiée le 27/04/2014

un bon film tiré d'une histoire vraie une bonne interprétation de DI CAPRIO qui montre l'étendue de son talent, Tom HANKS toujours impeccable une bonne reconstitution des décors et des costumes de l'époque des années 60 une belle photo une histoire qui nous laisse sur le cul un maître de l'escroquerie qui a fait passer son délit pour un art un très bon film

Maximemaxf

Suivre son activité 256 abonnés Lire ses 261 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/06/2015

Comment, voulez-vous, que je dise non à un film de Steven Spielberg ou deux des plus grands acteurs de notre époque Léonardo Dicaprio et Tom Hanks sont réunis pour jouer au jeu du chat et de la souris pendant plus de deux heures ? Et le tout sur fond de comédie dramatique en plus ? Rien qu’avec ces deux promesses, vous devriez être en train de baver devant ce film si vous ne l’avez pas encore vu. Arrête moi si tu peux, ou "Catch me if you can" en anglais n’est pas le film de Steven Spielberg le plus connu de tous bien qu’il reste très apprécié parmi ses films et les fans du cinéaste. Cependant, Steven Spielberg s’était déjà attaqué à la comédie en tant qu’élément central dans un autre de ses films qui se révèlent pour beaucoup comme l’un des seuls (voir le seul) mauvais film de sa filmographie, 1941 que beaucoup qualifie de parodie lourde. Et je tricherais en disant que c’est un bon film puisque, soyons honnête, ça très lourd à regarder bien bien que ça soit un plaisir coupable. Retournons maintenant à notre film, qui prend cette fois ci les traits d’une comédie dramatique sous la forme d’une adaptation d’un des plus grands escrocs des USA, Frank Abagnale Jr. connu pour ses chèques frauduleux et être l’un des plus jeunes fraudeurs ayant existé. Comment dire non face à une histoire pareil, surtout avec un réalisateur qui sait encore faire des films à part même si il ne rajeunit pas ? Et si vous ajoutez à cela deux acteurs dont le talent n’est plus à faire, difficile de refuser ! Le combo gagnant était réuni, et ça tombe à pic il s’est révélé largement payant, je peux sans problème j’ajouter à mes Spielberg préférés. On aurait pu espérer que ça tombe dans un burlesque lourdingue mais pas cette fois, le film a su rester sobre avec son histoire et ce qu’il devait raconter. Commençons par la mise en scène de Spielberg qui est le premier gros point fort de ce film, sa réalisation se traduit généralement par des mouvements de caméra soit simple et sans coupure pour faire découvrir tout un espace et donner une impression de grande dimension au spectateur, des séquences longues filmés en un plan et des mouvements légers ou des zooms près d’un personnage, un jeu de lumière plus ou moins intense et des astuces plus ou moins prenant. Le tout très généralement accompagné d’une direction d’acteur que, personnellement, je considère comme un modèle de direction. La photographie du film fait très année 60’s avec les lumières ainsi que les décors de l’époque, un excellent travail de la part de Joseph Kamiñski, le photographe attitré de Spielberg. On retrouve ces qualités ici, en plus de nombreuses astuces que l’on retrouve dans plusieurs scènes et rendent l’intrigue vraiment palpitante et fait marcher la comédie à merveille. Un passage tout bête et tout simple, celle ou Frank et ses 8 hôtesses de l’air passent devant Carl répondant au téléphone mais tout en étant filmé au second plan, la caméra gardant Carl toujours au premier plan mais suivant le déplacement du groupe derrière en tournant à un angle juste derrière Carl répondant au téléphone, loupant grotesquement Frank et ses demoiselles pourtant tout près, ce qui rend le passage plus drôle et improbable qu’il ne l’est déjà. Et ce genre d’astuce pour rendre une scène marrante par l’image, Spielberg en offre un bon nombre, un autre exemple quand Frank veut faire encaisser son premier faux chèque auprès d’une autre banque et qu’il est face à face à une femme, il se penche sur son sac pour prendre le pendentif et la caméra le suit jusqu’au sac pour quitter la jeune femme du cadre, avant de revenir ensuite au cadré précédent pour tomber sur le patron de la banque face à qui Frank se retrouve et passe pour plus ridicule que jamais. C’est totalement débile, mais ça fait sourire et dites vous bien que ce n’est pas la seule astuce. Spielberg fait même en sorte qu’on s’intéresse le plus possible à ses personnages à travers la mise en scène, que ça soit lors des moments de bonheur et quotidien comme la première scène ou l’on voit Frank et Paula racontent leur première rencontre à Montrichard à leur fils en dansant au salon, ainsi que lors des moments plus dure pour notre escroc comme lorsque Frank junior découvre que sa mère à une relation et qu’il filme toute la scène avant et après le départ de Jack Barnes en restant le plus centré sur Dicaprio sans coupure d’image pendant que tout s’explique à travers les dialogues de la mère. Bref, les idées ne manquent pas et Steven Spielberg se montre énormément investi que ça soit dans l’histoire, l’humour et les moments plus sérieux. Et le ton humoristique de film est renforcé par le thème principal que je trouve absolument brillant de la part de John Williams, le partenaire de toujours de Steven Spielberg (sauf pour La couleur Pourpre). Le rythme ainsi que le ton d’humour qu’on ressent à travers cette mélodie de 3 notes qui se répète mais arrive sans mal à capter le spectateur, et ce, dés l’introduction qui résume très bien ce que sera ce film. Il est utilisé à bonne dose durant l’histoire et toujours au bon moment, ça rend le tout plus amusante et intéressante encore et les autres morceaux sont tout aussi de qualité, j’en retiens même deux autres qui m’ont pas laissé indifférent. Un excellent travail, encore, de la part du compositeur. Néanmoins, si l’histoire doit vivre, il faut des acteurs en forme pour que ça marche, et ça tombe bien on a la chance de retrouver Tom Hanks pour sa deuxième collaboration avec Spielberg et bientôt une quatrième avec Le Pont des Espions prochainement. Et selon moi Tom Hanks fait sans mal parti des meilleurs acteurs de ces dernières années, il le prouve ici en jouant un agent du FBI coincé et sévère avec un sens pointu du respect de la loi mais pas sans une part de bon sens moral qui se dévoile lors de ses conversation téléphonique à Noël avec Frank, il reste dure mais pas sans humanité. Tom Hanks n’exagère jamais le sérieux du personnage ou un éventuel surjeu, en un mot il est juste parfait. Mais même si j’adore Tom Hanks, ça ne suffira pas à détrôner mon chouchou fétiche, Léonardo Dicaprio encore beau gosse et bien jeune à l’époque et un choix impeccable dans le rôle de Frank Abagnale Jr. Contrairement à beaucoup de ses rôles, ici l’acteur est beaucoup plus sobre et calme que dans des films tel que Shutter Island, Le loup de Wall Street ou encore Les Noces Rebelles. Ici on aura bien un passage ou il laissera un peu sa folie prendre le dessus quand Carl le retrouvera et le coincera à Montrichard mais il restera en retenu la plupart du temps sans jamais exagérer le stress ou la peur quand il se retrouve dans une situation plus compliqué, et son personnage s’avère bien plus attachant qu’un vulgaire escroc mit en avant dans d’autres Biopic. Le but de ses fraudes et de ses tours de canaille ont pour but de retrouver la vie qu’il avait avant avec sa mère et son père mais qui a été décimé à cause d’un divorce qu’il n’a pas supporté et d’un manque d’argent qui fera sombrer de plus en plus son père et que Frank junior s’entêtera à combler à travers ses arnaques. Et le fait d’avoir des éléments plus insignifiant comme sa passion pour les comics (Flash, c’est pour toi) aide à s’identifier un peu plus à lui. Deux excellents personnage qui vont petit à petit développer une étrange relation entre eux car tout deux solitaire et sans proche à qui se confier réellement malgré les gens qu’ils côtoient, et malgré les quelques rencontres entre Frank et son père. Et ce ne sont pas les seuls stars hollywoodien du film, ce film n’en manque vraiment pas : Amy Adams jouait un petit rôle à l’époque mais vu que ma côte de fan attitude se développe de plus en plus pour elle ça m’a fait plaisir de la voir et elle s’en tire très bien, Christopher Walken joue très bien le père aimant, éreinté mais cachant difficilement ses problèmes financières à son fils. Martin Sheen n’apparaît que tard dans le film mais il s’avère tout aussi à l’aise pour les quelques apparitions qu’il effectuera, James Brolin est très anecdotique mais lui aussi s’en sort bien, Jennifer Garner n’apparaît pas longtemps elle non plus mais mon dieu quelle beauté elle est ici ! La beauté et le talent vont de paire pour le peu de temps qu’elle apparaît. Nathalie Baye est très bonne également, tout aussi important que le père mais servant également le drame qui vient saler l’humour du film et le court de vie de notre héros. On a même le droit à une apparition sympathique et très courte d’Elizabeth Banks alias Effie Trinket dans Hunger Games. On a donc du très lourd niveau casting avec Hanks et Dicaprio qui mènent à merveille le bateau et une direction d’acteur de qualité. Il serait donc difficile de dire que l’histoire est raté ou mal raconté vu que jusqu’à maintenant je n’ai dis que du bien de ce film ? Ben encore une fois, c’est un excellent travail mais il faut savoir que si le film adapte une histoire vraie, elle adapte avant tout une biographie du même homme qui raconte sa vie tel qu’il l’a vécu. Et c’est là que vient le but d’une adaptation au cinéma que ça soit une autobiographie ou une œuvre littéraire (ou autre, Interstellar est adapté de recherche spatiales) : faire une œuvre propre au réalisateur tout en sachant rester fidèle aux faits d’origines. Globalement, c’est ce que ce film arrive à faire, mais parfois l’irréalisme est quand même exagéré, mans genre trop, je ne pense pas que Frank ait pu se faire passer comme médecin et tromper aussi facilement les infirmiers en leur demandant ce qu’il devait faire et confirmer d’un coup. Tout comme je doute fort qu’il ait réussi en deux semaines à obtenir son diplôme d’avocat, on parle quand même de leçon de droit. Il est normal toutefois qu’on privilégie ses escroqueries en tant que pilote de l’air plutôt qu’en tant qu’avocat ou médecin car, c’est techniquement en voyageant qu’il s’est fait connaître et a roulé de nombreuses banques dans la farine. Cela dit, je n’ai que du bon dire pour le reste. Certains délire font même la force de l’humour ici, comme le fait que Dicaprio se la joue brièvement James Bond en fin de première partie et que Spielberg fait clairement un gros clin d’œil à l’espion en question avec le surnom qu’on donne à Frank comme le James Bond du Ciel et l’extrait d’un film James Bond directement diffusé après quoi Dicaprio joue le délire du réalisateur avant de s’envoyer Cheryl en l’air (je suis jaloux). Et je trouve ça très hilarant de voir que Spielberg s’amuse à enrichir son histoire avec des détails complètement irréaliste comme le nom d’usurpation Barry Allen qu’utilise Frank et qui permet à Carl de le démasquer, les dialogues sont tout aussi bien exploité comme la première qu’on au bout du fil Carl et Frank sur les yankees. Parlons-en d’ailleurs puisque c’est justement cette relation ainsi que les deux personnages qui représente l’intérêt de ce jeu du chat et de la souris : tout deux sont des solitaires malgré les gens qu’ils côtoient chaque jour et leur activité qui font de l’un un criminel et de l’autre un agent de la loi, mais chacun étant séparé de leur famille d’une façon ou d’une autre. Et c’est justement ça qui fait qu’ils cherchent à se connaître à chaque fois qu’ils sont en conversation, malgré leur différents et leur parcours à la fois opposé mais dissemblant dans le fond. Le fait qu’ils se parlent chaque soir de Noël est un running gag que Spielberg utilise dans son film mais ces moments suffisent à nous faire apprécier leur liaison à la fois amicale et rivale, là ou certains ne verront qu’un flic et un voyou se confronter vocalement. Au final, sachant que c’est du Spielberg, qu’est-ce que je peux rajouter à part que j’aimerais avoir une aussi belle gueule que Dicaprio et que je me suis pas ennuyé une seule seconde en revoyant cette adaptation ? L’interprétation est exceptionnelle, l’histoire tout aussi fantaisiste soit sa représentation fonctionne parfaitement et la réalisation ainsi que la musique l’aident à la rendre palpitante comme il faut, c’est du tout bon pour l’un des meilleurs Spielberg réalisé. Et je ne suis que plus enthousiaste à l’idée de revoir Tom Hanks dans le prochain film du cinéaste, en attendant je vous conseil de voir les films du réalisateur dans lesquels il a joué, en espérant que vous aussi vous ne vous ennuierez pas devant Arrête moi si tu peux.

Olivier Demangeon

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 664 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/01/2017

« Arrête-moi si tu peux » est une très bonne comédie policière reposant essentiellement sur l’excellente performance de Leonardo DiCaprio, qui se permet quand même d’éclipser partiellement la présence de Tom Hanks. L’histoire est plaisante et nous replonge dans les années 1960-1970. L’intrigue est plaisante offrant un mano a mano sympathique aux acteurs stars de ce métrage. La photographie ainsi que la bande originale sont très soignées. L’ensemble offrant un très bon divertissement.

Leo .B

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 70 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/12/2016

Un très bon Drame/Comédie/Thriller. Que choisir de c'est trois genres ? Tous. Ce Spielberg les allies à la perfection, en passant du comique au drame, d'un plan a l'autres. Un jeu sur une très large palette d'émotions renforcé par un deuxième degré de jeu très bien maîtriser. D'un scénario imprégné de la patte de Spielberg en relate un bon petit film à se regarder un soir d'hiver.

Attigus R. Rosh

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 1 277 critiques

4,5Excellent
Publiée le 29/08/2016

Arrête-moi si tu peux est un excellent film, signé un Steven Spielberg au sommet de son art. Les acteurs jouent très bien, le duo Tom Hanks – Leonardo DiCaprio fonctionne très bien (alors que les acteurs font très peu de scène en commun). Les autres acteurs se débrouillent bien. L'intrigue est très bonne, l'histoire est pleine de rebondissements. On est partagé entre l'attachement que l'on a pour Franck Abagnale Jr. et le désir de voir l'agent Carl Hanratty finir sa chasse à l'homme. Dans tous les cas, on reste accroché à l'histoire du début à la fin. La musique de John Williams est excellente et le générique de début de film est mémorable. Steven Spielberg réussit un superbe film.

Alexis D.

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 918 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/11/2015

Steven Spielberg nous narre l'histoire et l'itinéraire d'un jeu faussaire à travers les États-Unis. Le scénario est passionnant, intelligent, subtil et bien écrit et même si on connait la fin, les rebondissements sont bien pensés et parfois inattendus. Fidèle à sa réputation de maitre du divertissement, Spielberg rythme très bien son récit, on ne s'ennuie pas une seconde durant les 2h20 de film. La mise en scène de Spielberg est très efficace et plutôt sobre, et les subtilités sur l'être humain, sa manière de berner et ses motivations sont subtilement dosées. De plus il bénéficie d'une excellente distribution, que ce soit les premiers rôles comme Dicaprio, impressionnant dans un rôle caméléon ou les seconds rôles comme Christopher Walken. Tom Hanks est lui aussi parfait. Un chef d'oeuvre

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top