Le grand bleu
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,5 pour 145 696 notes dont 590 critiques  | 
  • 254 critiques     44%
  • 152 critiques     26%
  • 51 critiques     9%
  • 48 critiques     8%
  • 44 critiques     8%
  • 30 critiques     5%

590 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Julia710

7 abonnés | Lire ses 75 critiques |

   4.5 - Excellent

J'étais toute gamine quand ce film est sorti et dans la famille cinéphile où je suis née j'entendais "c'est super, c'est génial c'est trop beau... il meurt avec les dauphins etc..." si si je vous jure ! et là j'ai eu la certitude affiche à l'appui(mdr) que c'était un film d'amitié entre un homme et un dauphin, quelle déception pour moi dès les premieres scènes et mes répétitifs "ils sont où les dauphins?" à mon paternel subjugué par Patricia arquette...bref tout ça pour dire que ça m'est resté longtemps et aujourd'hui je tiens à rassurer tout le monde (même si tout le monde s'en fout lol) J'ai compriiiiiis!!!!! et j'ai aimé

Jahro

22 abonnés | Lire ses 650 critiques |

   3 - Pas mal

Un chef d’œuvre, Besson le pense surement. L'homme s'emballe souvent sur lui-même. C'est vrai que le duo Barr-Reno fonctionne, et c'est vrai que la mer est belle. Mais la truelle Besson vieillit mal. La musique 80's, la plante verte Arquette, la morale pseudo-libertaire, seuls les dauphins traversent les ages sans prendre une ride. Avis aux nostalgiques.


shmifmuf

43 abonnés | Lire ses 1735 critiques |

   1.5 - Mauvais

Cette trop longue histoire de rivalité avec dauphin qui nage en arrière plan sonne creux. Et si cela nous entraîne vers des profondeurs, ce sont celles du vide.....scénaristique.

Nicole Foucaud

5 abonnés | Lire ses 8 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Je suis de la génération "Grand Bleu". C'est "mon" film.

Nangeuh

5 abonnés | Lire ses 471 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Ce film est juste magnifique, un véritable chef d'oeuvre certain le trouverons trop long mais je le trouve parfait. Les acteurs sont génial le scénario est génial et l'histoire est trop belle. Luc Besson dans sa période chef d'oeuvre on ne peut qu'apprecier.

LeLobo

19 abonnés | Lire ses 446 critiques |

   3 - Pas mal

Que s'est-il passé en 1988 ? Un des premiers films français qui créera un effet de masse sans précédent. Tout le monde avait vu le grand bleu. Enfin non, pas tout le monde encore. Le monde se divisait en deux. Ceux qui l'avait vu, et ceux qui ne l'avait pas vu (pour diverses raisons, manque de temps, fainéantise, esprit de contradiction, pas de pognon). Mais les adeptes de "ceux qui l'avait vu" étaient trop nombreux, leur pouvoir se renforçait chaque jour, leurs discours hypnotiques, leur dévotion sans limite. Chaque jour les apôtres convertissaient de nouvelles brebis à leur culte. Nous, la race de "ceux qui ne l'avons pas vu", diminuait à vu d’œil. J'étais atteint à l'époque d'une maladie grave : le jemenfoutisme aigu. C'était cela qui m'avait protégé. Je me souviens encore de la fois où une troupe d'adeptes m'embrigadèrent de force, il m'avait ligoté dans une camisole et me trainaient vers le cinéma, tandis que les jambes trainantes, je tentais de donner des coups de pieds anarchiques, en hurlant "noonn vous ne m'auurez paaaaas, sales nazis satanistes ! ppasss ça, noon pas ççaaaaa". Je fus sauvé par herr doctor von gluck, qui pu diagnostiquer mon incapacité, et convaincre les adeptes de la secte que je ne résistais pas par mauvaise volonté. Mais je n'étais pas sauvé pour autant. Car je devais faire face maintenant à la secte de "ceux qui adore la musique du grand bleu", presque aussi importante que celle de "ceux qui l'ont vu". Heureusement, à cette époque, un fantastique groupe de Jazz-fusion (UZEB) faisait une musique semblable à celle du grand bleu, mais en tout point meilleure (écouter leur album compilation de balades "entre ciel et terre", et notamment le morceau "après les confidences".). Après des années de psychanalyse, mon médecin traitant me déclara : c'est bon mon petit, vous pouvez y aller maintenant ! Et alors que le grand bleu n'émotionnait plus grand monde (ses anciens adeptes s'étant converti au culte d'Arizona Dream entre temps), je profitais d'un passage télé, tard le soir, pour me confronter à la bête. Conclusion : c'est vrai qu'il est plutôt cool, ce film !

Elvire26

0 abonné | Lire sa critique |

   2.5 - Moyen

Bon, c'est quand même un bon film puisque malgré la longueur, je ne me suis pas vraiment ennuyée, j'avais toujours hâte de voir comment ça allait finir. Y'a de belles images. Cela dit, le film est bourré de défauts... Spoiler : Premièrement, c'est quoi cette histoire d'amour ...?! Il se sont à peine adressés la parole et ça y est, la fille est trop amoureuse. C'est cucu. On se demande bien ce qu'ils foutent ensemble. On comprend pas trop ce qui la pousse à l'aimer, lui qui finalement la néglige totalement. Et lui, qu'est ce qu'il aime chez cette fille complètement nunuche qui veut des enfants après quelques semaines de relations? Il a quel âge, il a jamais rencontré d'autres filles? Ça a pas de sens. Ensuite, je comprends pas trop pourquoi ils ont tourné ça en anglais. Ils auraient du faire que chaque personne parle la langue de son pays, ça aurait été plus crédible.. Aussi, cette histoire de compétition entre les deux plongeurs, personnellement je trouve ça moyennement excitant. Surtout que dans la première scène, on nous fait comprendre que Enzo veut compétitionner avec Jacques, mais que Jacques lui, s'en fout d'être compétitif ou pas, il lui laisse prendre la pièce sans amertume. Alors pourquoi plus grand il voudrait gagner la compétition? Trop bizarre la manière dont ça finit pour les deux plongeurs ! Pourquoi Enzo ferait ça, lui qui était si plein de vie ?! Et Jacques, bon on comprend qu'il aille rejoindre son monde pour toujours, mais pourquoi maintenant, pourquoi être aussi cruel avec la femme à qui il a laissé croire qu'il allait l'aimer? Quel lâche. Vraiment, c'est pas un personnage attachant.

Guillaume182

72 abonnés | Lire ses 1190 critiques |

   3 - Pas mal

Il est évident qu'il ne s'agit pas du meilleur film de Besson notamment à cause du scénario, mais dans l'ensemble c'est un film agréable à regarder et avec de belles images et de jolies dauphins qui ne manqueront pas d'en faire rêver certains et certaines. Une histoire d'amour avec l'océan. Jean Reno est le meilleur acteur du film ( ce n'est pas bien dure en plus), Rosanna Arquette est sympathique.

cactusvolant

10 abonnés | Lire ses 405 critiques |

   2.5 - Moyen

Avant de le visionner, je savais que c'était un film culte. Mais je savais aussi que je n'étais pas fan de Besson. Au final, c'est surtout très lent. Je ne comprend pas comment ce film a pu autant percer. Alors oui, c'est plutôt beau ; et surtout, la BO est incroyable et nous emporte au fond des océans ! Mais l'histoire est lente et plate ! La rivalité n'apparaît que brièvement au travers de quelques scènes qui ne représentent au final qu'une petite partie du film. Les personnages sont vraiment stéréotypés... Il est intéressant de savoir aussi que Besson a jugé intéressant de se renseigner qu'auprès d'un des deux plongeurs pour bâtir l'histoire... Ce qui est dommage ; avec l'avis des deux personnages, le film aurait pu atteindre de plus hauts sommets. Bref, le grand bleu, contrairement à ses personnages, ne bat pas de records... Déçu.

Ancien utilisateur

   4.5 - Excellent

Luc Besson est tombé sous le charme de Jacques Mayol à l'âge de seize ans, lors de la projection d'un film sur le monde sous-marin. Le bonheur intense ressenti par le spécialiste de la plongée en apnée au cours de ce que le jeune Besson percevait alors comme de cauchemardesques descentes dans les profondeurs, l'a fasciné au point que dix ans plus tard, il décide d'y consacrer un film. La vraie difficulté sera de trouver le comédien capable de restituer la personnalité ambiguë du plongeur, équilibriste sur un fil tendu verticalement entre l'univers des hommes et celui de la mer. Après plusieurs essais, c'est la fragilité du jeune Jean-Marc Barr qui séduit le réalisateur. Il lui donne comme partenaires le volubile et expansif Jean Reno, son ami de toujours, et Rosanna Arquette star bien terrienne d'outre-Atlantique. Filmé dans les profondeurs (les techniciens ont fait des prouesses) de Grèce, de Bahamas ou encore du Pérou, "Le Grand Bleu" (constamment éclairé par la musique d'Eric Serra) pose le cruel dilemme de deux passions qui s'affrontent : l'amour romantique et l'irrésistible appel de la mer. Plus qu'un film à voir ou revoir, "Le Grand Bleu" reste une œuvre à ressentir, immergé.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Le grand bleu Bande-annonce VO
30 012 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #14 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné