Mon AlloCiné
Le Grand Bleu
note moyenne
3,5
150895 notes dont 643 critiques
42% (272 critiques)
27% (171 critiques)
9% (61 critiques)
9% (58 critiques)
8% (52 critiques)
5% (29 critiques)
Votre avis sur Le Grand Bleu ?

643 critiques spectateurs

videoman29

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 082 critiques

4,5Excellent
Publiée le 04/05/2016

Jamais, peut-être, un film n'a autant mérité le qualificatif d’œuvre générationnelle que « Le grand bleu » tant il a su toucher un large public lors de sa sortie en 1988. Son succès populaire a été immédiat, fulgurant et ne s'est jamais démenti par la suite, malgré des critiques professionnelles en demi-teinte. Luc Besson, dont c'est probablement le meilleur film, met tout son talent au service d'une touchante histoire d'amitié entre deux apnéistes rivaux qui partagent la même passion pour la mer. Le scénario, inspiré d'une histoire vraie, se révèle très humain et souvent drôle. Les scènes de plongées, d'une beauté irréelles, sont filmées avec brio et bercées par la bande originale mythique d'Eric Serra, aussi célèbre que le film lui-même. L'affrontement tantôt dramatique, tantôt comique entre Jean-Marc Barr, lunaire, et un Jean Réno haut en couleur est étonnant de justesse et la douce Rosanna Arquette est incroyablement belle et fragile dans un rôle qui lui va comme un gant. Redécouvrir ce film magnifique après toutes ces années a été comme une cure de jouvence que je vous recommande de suivre sans modération. C'est un splendide tourbillon d'émotions qui rend « profondément » heureux... J'aime !

berwi62

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 02/04/2016

Un des meilleurs films de tous les temps histoire superbe bien écrit acteurs au top a voir ou a revoir...

Ash_

Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 124 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 01/04/2016

Deux passionné de plongée en apnée qui flirtent avec les records et la mort. Une belle mise en scène, une magnifique histoire, des personnages attachants mais le scénario ne m'a pas plu plus que ça. La musique aussi. Un bon Luc Besson mais pas le meilleur.

Elthib7

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 235 critiques

2,5Moyen
Publiée le 06/03/2016

Un film quand même bien long et souvent ennuyeux, j'ai bien aimé le personnage de Jean Reno assez drôle et celui de Jean Marc Barr, assez énigmatique, mais bon j'ai pas trouvé l'histoire très passionnante, ce n'est pas un film que je reverrai... la moyenne pour la réal et le jeu d'acteur mais pas plus. 2,5/5

Antoine B.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 254 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/01/2016

On tombe amoureux de l'histoire, de l'ambiance, de la mer, on s'attache aux acteurs, on rigole avec Jean Reno, on pleure avec Jean Marc Barre, on compatit avec la blonde... Luc Besson signait avec Le Grand Bleu, le premier blockbuster français !

Karim A.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 598 critiques

3,5Bien
Publiée le 23/01/2016

Un film classique qui a pris beaucoup de rides comme les des vagues qui viennent rider la surface de l'ocean. Spoiler: Les accidents de plongée en apnée arrivent encore en 2016.

OrLebSca 21

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 97 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/01/2016

En dépit de la réalisation Bessonienne à laquelle on peut reprocher une forme trop familiale, peu scrupuleuse de représenter avec réalisme la pratique sportive de l'apnée (et ce, malgré des parents instructeurs en plongée sous-marine), présentant quelques touches d'humours typiques décrédibilisant ponctuellement le film (le plongeur japonnais qui tombe dans les vappes par hyperventillation avant même de plonger, le petite voiture de Jacques Mayol), des facilités scénaristiques niveau sentimalisme (le décès du père d'Enzo, l'histoire d'amour ambigüe entre Enzo et la journaliste), Le Grand Bleu est une oeuvre aboutie sur plusieurs plans. D'abord, la musique, mise en force dès l'opening qui est réussie (le montre la scène d'Enzo jeune qui nourrit une muraine sous l'eau !), reste mémorable et par la zénitude intonée via la mélodie elle magnifie la mer, la propulsant au rang de temple sacré, et est donc une plus-value notoire pour chaque scène emblématique du film où elle est utilisée. BO : excellente. Ensuite, les interpètes respectifs de Jacques Mayol (personnage romancé de l'apnéiste de même nom) et Enzo Molinari (à mettre en parallèle avec l'apnéiste Enzo Maiorca), à savoir Jean Reno et Jean-Marc Barr, sont excellents. Et ce, dû au charisme de Jean Reno, qu'il est inutile d'argumenter tant il est connu de la culture populaire, et à l'interprétation de Jean Marc Barr, acteur efféminé et énergique dans la vie réelle qui parvient à camper avec brio un personnage reservé, simplet, au comportement quasi autistique tant il cherche à fuir la vie réelle en s'immergeant (dans tous les sens du terme) dans le monde de la mer, notamment via son amitié animale avec les dauphins. Le film met donc en avant une rivalité amicale entre les deux apnéistes pour qui la mer est sacrée, pour qui le désir de rester le plus longtemps en fusion avec elle - et sans bouteille d'air comprimé - est primordial. Le paroxysme de la romance réside dans la phrase de Barr lorsqu'il dit explicitement "il faut une bonne raison pour remonter", là où un vrai apnéiste professionnel vous dira que rien n'est plus faux car "lorsqu'on est au fond, on a qu'une envie : c'est de remonter pour y retourner". Il conviendra de comprendre que la fin n'est pas appréciée des apnéistes, lorsque Barr choisit le "suicide" en lâchant la gueuse, à on sait combien de mètres de profondeur, pour rejoindre son ami dauphin. Moi je l'ai adorée, elle m'a fait frissonné. Cette fin peut être interprété comme un rève, ou non, et se révèle donc ambigüe. Pour ma part, je la prend comme une scène où le désir de la mer est montré de manière amplifiée. En effet, malgré la soufrance considérable qui attend Barr au tournant de la mort, celui-ci, tant la mer l'attire (car ce dont il est question ici ce n'est pas tant la fuite de la réalité et du monde terrestre, mais bien l'attirance pour le milieu aquatique) rejoint le dauphin sans hésiter, dans une ultime immersion, une ultime plongée, une ultime fusion avec la mer, avec lui-même. Le Grand Bleu est une éloge à la fois du milieu apnéiste dont Besson a tant dû admirer les performances (d'autant plus qu'un accident l'a empêché de poursuivre la plongée à haut niveau) et à la fois de la mer, tout simplement. A mon sens, il manque, pour une durée si longue, des scènes avec la mer. Je m'en foutais un peu de l'histoire de la journaliste qui prend beaucoup de place dans le film, même si je suis pleinement conscient qu'elle sert au public féminin, qui permet par conséquent aux femmes de s'identifier à elle, à l'histoire d'amour, et de fantasmer sur le magnifique Barr. Le film, bien que perfectible, bien que quelques détails m'aient gêné, reste abouti et restera une oeuvre de référence pour ce qui est des films traitant de la mer. Il s'agit ici, quoi qu'il en soit, d'une belle éloge à ce qui représente 70% de la surface de la terre, et à qui l'on doit le nom de notre chère planète : Bleue.

victo0054

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 246 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 13/01/2016

Un chef d'oeuvre, il y a beaucoup de suspense et pleins d'émotions. La musique y est épique. C'est un grand classique à voir au moins une fois dans sa vie.

Eselce

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 3 799 critiques

3,5Bien
Publiée le 21/09/2015

Un bon début, le coup de la pièce est vraiment sympa. Tous les passages avec Jean Reno sont bons. Le reste est un peu ennuyeux. Les personnages sont mous et peu attachants. C'est un film un peu passé à mon goût, même s'il est bien :) 1 pour la scène avec le belge dans le sous-marin.

christophe M.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 382 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/07/2015

Voici un film mythique qui transporte entre folie rêve et réalité. La musique d'Eric Serra nous résonne plusieurs jours dans les oreilles.

Jeremy69330

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 225 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 28/07/2015

Au vu de sa réputation, on ne peut qu’être incroyablement déçu. Le film est long, très long, mou et avec un rythme très décousu donnant une impression de vide. De plus, toute la première partie est inutile ; et la performance des acteurs n’est pas si bien entre Rosanna Arquette en demi-teinte et Jean Marc Barr qui manque cruellement de charisme. Les actions des personages sont bien souvent dénuées de sens. Alors après certes la réalisation est soignée, les images sont superbes, et les scènes de l’océan, des dauphins ou de l’apnée sont réussis, mais l’ennui est là devant un film visuellement joli mais scénaristiquement vide.

William V.

Suivre son activité Lire ses 9 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/06/2015

a sa sortie ce film m'a marqué ! une atmosphère, des plans images magnifiques et immersifs, une musique au top et 2 super acteurs et une superbe actrice. bref du top merci Luc besson !

Pauline G.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 535 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 26/05/2015

Autant j'avais adoré ce film quand j'étais petite autant je trouve aujourd'hui qu'il a mal vieilli. Trop mièvre, trop de musiques d'amour, trop d'étoiles dans les yeux, trop de surjeu, trop peu crédible, trop de trop ! Restent les scènes aquatiques qui, quant à elles, parlent d'elles-mêmes sans la moindre fioriture et n'en sont que plus poétiques.

Roub E.

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 2 650 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/05/2015

Après plusieurs vision le grand bleu garde toujours cette beauté simple et hypnotique de sa déclaration d amour à la mer et aux profondeurs. Mais au delà de l histoire de ces deux plongeurs c est surtout une histoire sur une passion dévorante. Une passion tellement forte qu elle en devient une obsession et qu elle empêche le personnage principal de voir tout ce qui peut se passer autour de lui. A ce sujet j ai rarement senti dans un film une envie aussi forte de mener un projet à bout comme celle de Besson dans ce film. L amour de la plongée et de la mer est presque palpable tout le long du film et c est aussi sûrement ce qui a fait le grand succès du film. La musique d Éric Serra passée à la postérité l est aussi ainsi que la formidable interprétation de Jean Reno qui trouve ici un de ses rôles les plus marquant.

Alain D.

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 373 critiques

4,5Excellent
Publiée le 13/03/2015

Tout est bon dans ce film : le scénario allie aventure, sentiments, humour, action, fantastique... Une photographie merveilleuse avec une lumière éblouissante : des voyages en Grèce, au Pérou, en Sicile. Une musique envoutante de Eric Serra, devenue culte, a été à juste titre récompensée par un César. Des acteurs talentueux ... et des tas de choses encore : la mer, des pates (Spaghettis Del Mare), des dauphins... L'histoire débute en Grèce en 1965, images en N&B, Jacques, le petit français et Enzo l'italien jouent à faire de la plongée. Spoiler: Jacques assiste à l'accident de scaphandre de son père. Sicile 1988, le film passe à la couleur, 23 ans plus tard, Enzo sauve la vie d'un plongeur en difficulté. Johanna Baker, qui travaille pour une Cie d'assurances, arrive au Pérou. A 4300M d'altitude, dans la Cordillère des Andes, elle rencontre Jacques qui plonge sous la glace des lacs gelés. A son retour en France, au Marylands sur la cote d'Azur, Jacques nage avec les dauphins et retrouve Enzo devenu champion du monde d'apnée. Enzo invite son ami Jacques en Sicile ou se déroule le championnat du monde ; Johanna trouve un prétexte pour s'y inviter. Le trio d'acteurs des premiers rôles est extraordinaire : Rosanna Arquette est hyper craquante dans le rôle de Johanna, l'américaine fan de Jacques. Jean-Marc Barr, impérial de sérénité dans le rôle de Jacques Mayol, le type qui vient d'une autre planète, mi homme-mi dauphin. Jean Reno est imposant dans le personnage d'Enzo Molinari, le champion du monde sicilien. Scènes admirables ou Jacques nage avec les dauphins ; il veut "vivre au milieu des sirènes, au fond de la mer, très loin, dans le silence, la ou le bleu n'existe plus. Si ton amour pour elles est très pur, elles te gardent pour toujours". Les concours se succèdent et les records tombent : 108, 115 puis 120 Mètres, cela devient dangereux ... Une excellente histoire d'amour et d'amitié, une aventure de rêve belle et tragique à voir absolument (ou à revoir) ; Merci et chapeau bas Mr Besson.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top