Mon AlloCiné
    Une femme dangereuse
    note moyenne
    3,4
    60 notes dont 20 critiques
    5% (1 critique)
    40% (8 critiques)
    30% (6 critiques)
    20% (4 critiques)
    5% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Une femme dangereuse ?

    20 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1470 abonnés Lire ses 8 622 critiques

    4,0
    L'un des classiques de la Warner qui s'inspire partiellement de « The Long Haul » du romancier et scènariste, "A.I Bezzerides". Sorti en 1940, "They Drive by Night", film plein d'action de Raoul Walsh, fut un succès public et critique! Dèbordant d'ènergie, cet excellent long-mètrage fut dècisif pour les carrières de Humphrey Bogart et Ida Lupino! Et pourtant, "They Drive by Night" semble être sous-estimè des historiens! Loin d'être oubliè, il est cependant moins connu que les autres films de Bogey! Inclassable, on se demande si c'est un drame sur la lutte de routiers indèpendants contre une corporation ou un film noir avec l'inèvitable femme fatale (Lupino dont la scène de tribunal lança sa carrière à Hollywood) et l'habituel pigeon (Alan Hale) ? La rèponse n'est pas là où les lignes blanches clignotent sur l'autoroute, mais des deux côtès de la route! Ce qui est fascinant c'est que nous avons deux films en un: une histoire d'amour entre George Raft (dans l'une de ses plus belles interprètations) et Ann Sheridan (juste sublime en serveuse), et un drame social sur fond d’action et de sorties de route! Walsh savait comment donner de la vigueur à un film et celui-ci est l'un des plus vifs! Venez donc y faire un saut avec une halte au « Resto de Barney » pour un cafè serrè et une autre au « Manivel’s Cafe » pour y manger un steak saignant en compagnie de Bogey, Raft et Sheridan...
    Philippe L
    Philippe L

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 123 critiques

    5,0
    mension speciale pour ida lupino,qui pour moi est une grande actrice,au meme titre que bette davis,ou joan crawford et j'en passe.on passe un tres bon moment car le suspense bat son comble du debut a la fin. film noir par excellence.
    Nelly Nerlow
    Nelly Nerlow

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 49 critiques

    3,0
    Joe Fabrini (George Raft) et Paul Fabrini (Humphrey Bogart) sont deux frères routiers qui travaillent dans la région de San Francisco. Endettés, ils ont du mal à s'en sortir et finir de payer leur camion, et de nombreuses contrariétés ne les y aident pas. Un jour cependant, Joe trouve du travail dans l'entreprise d'Ed Carlsen (Alan Hale). Tout semble aller mieux pour lui, le travail lui plaît, tout comme la jolie Cassie (Ann Sheridan) dont il devient vite très épris. Mais, Lana (Ida Lupino), la femme de son patron, tombe amoureuse de Joe.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 333 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    3,5
    Pour mieux comprendre les vraies intentions de Raoul Walsh, il ne faudrait guère prendre en considération le titre français mais plutôt l'original They Drive By Night, littéralement, "ils roulent la nuit". Eux, ce sont d'honnêtes routiers, ici deux frères, et doivent travailler beaucoup pour peu d'argents, manquent clairement de sommeils et sont souvent éloignés de leur famille. Dans une grande partie du film, Walsh dresse un portrait de ces gens-là, il met en scène deux frères qui bossent dans la région de San Francisco, ils ont du mal à payer leur créancier mais souhaitent toujours rester indépendant et donc ne pas se rattacher à une compagnie de transports. Walsh braque surtout sa caméra sur l'un d'eux qui va tomber amoureux d'une serveuse mais dans l'ensemble, il prend bien le soin, et le temps, de mettre en place une galerie de personnages, tout aussi intéressante, qui va graviter autour de lui. L'histoire est plutôt bien écrite, tout comme les personnages et dialogues tandis que Walsh mêle plusieurs genres mais toujours avec une forte dimension sociale avant qu'une péripétie inattendue entraîne le film dans une direction diamétralement opposée. C'est malheureusement à partir de ce moment-là que le film perd un peu en intérêt et tombe dans quelques excès, Walsh a alors du mal à retranscrire et ressortir toute la dramaturgie et noirceur de son récit et des personnages. Alors si c'est dommage, ce n'est pas non plus très préjudiciable, dans l'ensemble le film est réussi, on s'attache/intéresse aux personnages et enjeux tandis que Walsh impose du rythme et de la tension. C'est d'ailleurs par l'aspect social et la façon dont il le met en scène que They Drive by Night est réussi, certaines scènes sont assez marquantes, notamment lorsqu'il s'intéresse à la vraie vie de ses routiers.Finalement George Raft, qui ne semble pas toujours à son aise, se fait voler la vedette par les deux rôles féminins et plus particulièrement la belle Ida Lupido en femme fatale et dangereuse. Quant à Bogey, il apparaît bien trop en retrait (tout comme son personnage) et c'est vraiment dommage. Un film social-noir imparfait mais intéressant à plus d'un titre. Malgré une deuxième partie qui s'éloigne de la dimension sociale et qui peine à retranscrire toute la noirceur et dramaturgie du récit, l'ensemble bénéficie de la maestria de Raoul Walsh qui donne du rythme, de l'intensité et de l'importance aux personnages et enjeux.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    3,0
    George Raft prouve qu'il n'a pas la capacité pour assumer un premier rôle (et au passage on peut remercier la Providence de lui avoir fait refuser trois rôles qui ont échu à Bogart ainsi que celui d'"Assurance sur la mort" !!!), Humphrey Bogart justement n'a pas vraiment le temps d'exprimer son talent, ni Ann Sheridan dont pourtant la présence ne manque pas de peps, et Ida Lupino donne l'impression que les camions ne transportent pas uniquement des fruits à la vision de son cabotinage. On peut regretter aussi qu'on fasse pas suffisamment confiance au sujet premier du film, à savoir le milieu des transports de marchandises, en s'encombrant inutilement d'une intriguette de film noir. Et pourtant malgré son interprétation peu flamboyante et son scénario bancal, "Une Femme dangereuse" arrive à passer grâce au vieux routard Raoul Walsh dont la solidité et la vigueur habituelles de sa mise en scène fait des étincelles. Ce qui fait, malgré la conscience totale qu'on a des défauts du film, qu'on ne voit pas du tout le temps passer et que sur le plan de rythme et de la mise en scène pure c'est une des grandes réussites du cinéaste.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Mis en scène par le talentueux Raoul Walsh, "Une femme dangereuse" raconte les difficultés rencontrées par deux frères associés en tant que routiers. Ils ont emprunté pour payer leur camion et connaissent les tracas du quotidien de ce dur métier : la semaine sur la route, loin de la famille, les retours à vide, les poches également, un patron sans scrupule, les drames de la route etc… Cela ne change guère de certaines situations actuelles, hormis la modernité des camions ! George Raft (Joe) et Humphrey Bogart (Paul) incarnent les frères Fabrini. Joe tombe amoureux de Cassie Hartley, une serveuse qu'il prend en stop, incarnée par la charmante Ann Sheridan. Puis il se rend chez un vieil ami, Ed Carlsen, un patron routier qui veut l'embaucher. Sa femme Lana Carlsen (Ida Lupino) est secrètement amoureuse de Joe. A partir de cet instant, va se nouer une intrigue amoureuse qui aboutira au drame… Si Bogart n'a qu'un rôle secondaire, Raft endosse le costume de l'homme intègre tandis qu'Ida Lupino revêt celui d'une machiavélique instigatrice. C'est alors que sa vraie nature se révèle au grand jour. Walsh nous livre un superbe film sombre comme les américains savaient en produire dans les années quarante-cinquante, du beau et du bon cinéma.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 346 critiques

    4,0
    Un très grand film noir signé Raoul Walsh dans lequel le trop méconnu George Raft fait ici montre de tout son talent. A ses côtés, le grand Humphrey paraît faire pâle figure. Mais que dire surtout de Ida Lupino qui compose ici l'un des plus grands rôles donnés à une actrice. Le film, à la mécanique implacable, fonctionne parfaitement, dirigé d'une main de fer par Walsh qui savait comme nul autre tirer le maximum de ses comédiens. L'intrigue, si elle paraît parfois un peu mince, vaut surtout par la profondeur psychologique des personnages. Une belle leçon de cinéma.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Raoul Walsh nous présente avec son film une oeuvre socio-policière forte, mêlant une légère intrigue à sa volonté de dépeindre la dure vie des travailleurs émigrés. George Raft et Humphrey Bogart y tiennent un rôle éloigné de leurs habituelles prestations de durs ou de gangsters. Un bon divertissement.
    Romain Z
    Romain Z

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 81 critiques

    4,0
    Je ne connaissais pas ce Classique de Walsh , absurdement traduit en français par "Une Femme dangereuse". Le début du film qui s'attarde sur les conditions de travail de deux transporteurs de fruits et légumes rappelle le magnifique film de Kazan "les bas fonds de Frisco " qui sera tourné une dizaine d'années plus tard. Ici encore Walsh impressionne par son sens du rythme , la précision de sa peinture sociale et ses magnifiques portraits de femmes et notamment le superbe personnage de garce pathétique interprétée par l'inégalable Ida Lupino qui retrouvera Bogart et Walsh l'année suivante pour le tout aussi remarquable "High Sierra " ( La grande évasion).
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 495 critiques

    3,5
    Le film commence par un tableau très intéressant sur la vie des camionneurs soumis à des conditions de travail terribles pour parvenir à payer les traites de leurs camions. Puis il bascule dans le mélodrame criminel et devient beaucoup moins crédible. Comme beaucoup de films américains de cette époque, ceux de Capra par exemple, à la dénonciation sociale répond une chute optimiste qui met en scène un "bon patron". L'ensemble manque donc d'homogénéité et de rigueur. On a par ailleurs un peu de mal à croire que Georges Raft, bien enrobé et quarante-six ans à l'époque du tournage, puisse inspirer une telle passion à la splendide Ida Lupino qui en avait vingt-deux. Celle-ci est absolument superbe en femme fatale et ses tenues d'une élégance extravagante sont en régal. Mais son comportement et son basculement dans la folie ne sont guère crédibles et les séquences du procès où elle change son témoignage sont complètement ratées. A cette occasion, protestons contre la diffusion de ce classique du film noir par Arte dans une version doublée en français catastrophique. Toutes les expressions et même certains prénoms ont été "francisés", au point que les dialogues, excellents à l'origine, en deviennent grotesques.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Un film dont une grosse partie nous introduit dans l'univers des routiers, (intéressant, à priori cela n'a pas trop changé depuis) et une autre qui le relance vers dans nouvelle voie avec une intrigue qui fonctionne particulièrement bien grace au jeu enflammé d'Ida Lupino. Un film soigné ou il faut noter que bogart joue plutôt les figurants de luxe.
    dydy-2306
    dydy-2306

    Suivre son activité 692 abonnés Lire ses 2 520 critiques

    3,5
    J'ai beaucoup aimé !! L'intrigue est accrochante, l'atmosphère est inquiétante, les acteurs sont crédibles... j'adhère !! Surtout que la fin n'est pas du tout décevante. "Une femme dangereuse" est un bon divertissement.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    L' éblouissante et veneneuse Ida Lupino donne un éclat formidable a ce beau film noir , remarquablement réalisé par le talentueux Raoul Walsh .. Dommage que le futur génie Humphrey Bogart n' est qu' un second rôle . A voir absolument !
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    "They drive by night" (on se demande comment on est arrivé à "Une femme dangereuse" en français) est très intéressant dans son premier tiers : on suit deux camionneurs, incarnés par George Raft et Humphrey Bogart (le premier, plus connu à l'époque, a ensuite refusé trois rôles... qui seront acceptés par le deuxième, qui deviendra une star), et mine de rien, un film qui dépeint le quotidien des camionneurs au début des années 40, c'est assez peu commun. Mais par la suite, le scénario s'étire un peu longueur, si bien qu'on se demande pourquoi le film s'appelle ainsi en VF. ET quand on le sait enfin, on se demande alors pour le film s'appelle comme ça en VO... D'autant plus qu'entre temps, l'intérêt du spectateur s'émousse franchement, et que la fin est un peu rapidement balayée. Restent des acteurs convaincants (Ida Lupino est impressionnante) et une scène de meurtre bien amenée (mais trop tardivement), mais dans l'ensemble, on comprend assez pourquoi le film est tombé dans l'oubli jusqu'à ce qu'Arte ne le ressorte de Dieu sait où ce 24 octobre 2011.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 189 critiques

    4,0
    Des interprètes de grande classe mention spéciale à l'excellent George Raft qui fait de l'ombre à Humphrey Bogart. Mention spéciale à Ida Lupino qui est une incroyable vipère. Une intrigue simple qui dépeint la vie de deux frêres conducteurs de camion qui mènent un train de vie difficile. L'intrigue est légère, mais les acteurs sont tellement bons et ca reste un drame émotionnellement fort.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top