Mon Allociné
Solaris
Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD Blu-Ray, DVD
Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
2,3
3135 notes dont 344 critiques
24% 82 critiques
16% 55 critiques
8% 26 critiques
17% 58 critiques
22% 77 critiques
13% 46 critiques

344 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Mike G.

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 263 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 14/06/2012

Il y aurait beaucoup de questions à soulever durant l'expérience Solaris, pour au final assez peu de réponses. Que ceux qui s'attendent à un voyage spatial ne s'enthousiasment pas trop, le film tend davantage du voyage de l'esprit, cet esprit torturé qu'est celui du personnage de George Clooney. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si une bonne partie du film s'attelle à nous présenter des flash back de la vie antérieure du héros, où s'entremêlent la naissance d'un amour, son évolution et sa chute. Soderbergh exploite le cadre des confins de l'espace pour traiter ce thème avec psychologie et philosophie. Un mélange d'idées et d'idéaux, qui vibrent au gré des surprises que semble créer la planète Solaris. Le personnage n'a plus de but, de raison de vivre, sa vie terne va prendre un nouveau départ quand il se retrouve près de cette planète mystérieuse, sur un appel à l'aide d'un ami désespéré. Doit-il essayer de comprendre ce qui se passe ou doit-il se laisser entraîner par les évènements ? Lui-même n'arrive pas à répondre à cette question, balloté entre le déni et l'aperçu d'une seconde chance. Rongé par la culpabilité, il va finalement devenir un spectateur apathique de la vie du vaisseau, devenant un pion comme les autres, subissant l'irrationalité grandissante avec la même acceptation. Solaris devient un monde où tous les rêves sont possibles, où tous les choix n'ont plus d'importance et où la vie peut se fondre à la mort en gardant ses illusions et ses fantasmes. Le film sonne donc comme un test que le personnage doit subir pour faire son deuil, et la seule question est la suivante : Va-t-il réussir à oublier et aller de l'avant ? Pourtant, une phrase insiste toujours, le ramenant sans cesse en arrière : "L'amour triomphe de la mort". Solaris et l'amour aspire le personnage vers une descente dans les profondeurs de l'esprit, à la recherche de son désir le plus intense, un choix entre vie et amour, comme si les deux ne pouvaient pas cohabiter. D'un esthétisme intriguant et confiné nous découvrons la subtilité de la relation du couple, ces instants si particuliers que eux seuls connaissent. En les mettant en relation avec des questions plus universelles, on obtient un cadre infini qui pourtant semble si réduit, comme une prison minuscule dans un désert d'immensités. D'un rythme lent et d'une succession d'intrigues ne ressort que la vague sensation que le personnage était déjà perdu avant le début du film et que son chemin est tracé sans qu'on ne puisse rien y faire. Lui seul est maître de son esprit et nous n'y avons pas pleinement accès, curieuse fatalité que de rester bouche bée en nous demandant : Pourquoi ? Si l'ambiance est posée, le casting concerné (bien que quelque chose me gêne dans ce couple), et le scénario attachant, difficile de ressortir du visionnage pleinement convaincu. Beaucoup d'attentes pour pas grand chose, ce qui peut nous laisser penser que l'histoire manque de consistance. Malgré tout une certaine alchimie opère, de manière assez curieuse, pour rendre l'expérience spéciale et plutôt agréable.

noajo7

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 14 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 02/02/2012

Ce film traite du deuil , de la vie , les illusions et les choix , et je le trouve admirable sur tous les plans , il y a très peu d'explications mais assez pour nous remettre en mémoire nos propres réflexions les plus profondes ...

Julien Vasquez

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 611 critiques

2,0Pas terrible
• Publiée le 30/01/2012

George Clooney est plutôt bon mais le rythme du film est assez lent et on finit donc par s'ennuyer.

Cliff554

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 693 critiques

3,5Bien
• Publiée le 05/01/2012

Après le chef d'oeuvre de Tarkovski en 1972, voilà que 30 ans plus tard, Steven Soderbergh nous livre sa propre version de "Solaris". L'histoire, quant à elle, est quasiment identique à son homologue russe mis à part l'incrustation de quelque flashbacks relatant les rapports entre Chris Kelvin et sa femme sur Terre. Là ou Tarkovski traitait de fond en comble l'idée de l'amour entre Kelvin et la réapparition de sa femme, de manière plus poétique, et ou la lenteur des scènes faisait ressurgir les sentiments des deux protagonistes, chez Soderbergh tout y est expédié vite fait bien fait. Ainsi, on a du mal à s'identifier, à s'introduire en quelque sorte, dans les sentiments du héros comme c'était le cas avec la version de 1972. De même, le sentiment de clostrophobie n'agit plus, les nombreux (et longs) plans filmant les minces couloirs du vaisseau en parallèle avec l'angoisse des principaux protagonistes n'étant plus de mise afin de laisser place à un montage plus "rythmé", plus coupé. Enfin bref, vous l'aurez compris, la version de Tarkovski est plus aboutie que ce remake. Maintenant, si on abandonne le "Solaris" russe pour ne prendre en compte que celui-ci, l'intelligence de l'histoire, quoique trop rapidement expédiée, reste intacte. Clooney livre une bonne prestation et même si l'ensemble est plus "haché", la mise en scène et le côté technique reste très bon. Alors que généralement les remakes sont plutôt insipides comparé aux oeuvres dont ils s'inspirent, ce "Solaris" reste de très bonne facture, même si un quelconque développement vis à vis de l'histoire d'amour aurait mérité plus ample réflexion.

matt240490

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 067 critiques

2,0Pas terrible
• Publiée le 02/01/2012

Solaris, de Steven Soderbergh, avec George Clooney, Natasha McElhone (Ennemis Rapprochés) et Jeremy Davies (Lost) fut le film que j'ai finalement visionné hier soir. Malgré ses mauvaises notes, j'ai tout de même opté pour le voir également, étant tout de même un Soderbergh. Résultat : déçu ! Mais à quand remonte donc le dernier bon film que j'ai vu ?! Malgré une histoire de fond et une intrigue qui s'avèrent géniales, Soderbergh ne parvient pas ici à instaurer le réel climat qu'il cherchait. On s'ennuit fermement à travers les péripéties du docteur Chris Kelvin. Le film est égalment trop lent et trop bizarre pour pouvoir réellement faire parti de mes favoris. Dommage, Mister Soderbergh !

anonyme
Un visiteur
3,0Pas mal
• Publiée le 26/12/2011

Après l’exercice de style Ocean’s Eleven et l’expérimental Full Frontal, c’est aux commandes d’un film de science-fiction que l’on retrouvait en 2002 Steven Soderbergh, qui confiait avoir réalisé avec Solaris son film le plus ambitieux du point de vue conceptuel. Sous la houlette du producteur James Cameron, le cinéaste surdoué s’est en effet emballé pour le projet d’adaptation du chef-d’œuvre de SF écrit dans les années 60 par le Polonais Stanislaw Lem, déjà remarquablement porté à l’écran en 1972 par Andrei Tarkovski. Là où le réalisateur russe avait privilégié l’aspect mystique et cérébral de l’œuvre, Steven Soderbergh a préféré jouer sur les émotions pures, laissant de côté les discours philosophiques pour s’attacher à la psychologie des personnages. Suivant une trame narrative simple, ce film de science-fiction minimaliste et très esthétique se révèle un fascinant voyage dans le subconscient mêlé d’une magnifique histoire d’amour. Impressionnant, George Clooney porte le film sur ses épaules, assisté par une sublime Natascha McElhone et un Jeremy Davies littéralement habité. Comme dans 2001, l’Odyssée de l’espace, auquel Solaris fait souvent penser, chaque spectateur aura sa propre interprétation de la clé du mystère

George Malcolm

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

3,5Bien
• Publiée le 12/12/2011

Un film au rythme lent mais emprunt d'une ambiance mystérieuse. J'ai la bande-son qui est très onirique.Spoiler: Le mal qui touche le vaisseau est invisible, pire que la première partie d'Alien 1, bien que les deux films ne sont pas très comparables, même si l'ambiance est SF. Le thème de l'amour platonique est très fort et j'en ai été déconcerté Spoiler: car on ressent la douleur et les délires de George Clooney. Un film assez petit budget apparemment, mais riche en dimension psychologique grâce à la mise à l'épreuve constante des passagers du vaisseau sur l'isolement paranoïaque.

Mehdi Bettayeb (@dawasta)

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 603 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 21/11/2011

Ici le psychologique l'emporte largement sur le coté SF. On est entre "2001" et "Sphere". Une sorte de "Shining" dans l'espace sans la violence. Un hommage à Kubrick de toute évidence. Esthétiquement c'est très soigné, chaque plan prend son temps et on reconnait bien le style de Soderbergh quand il raconte une rencontre mais malgré tout ce film reste très lent. Il n'est pas dénué d'intérêt pour autant, il faut juste savoir que c'est la relation humaine qui est au centre de l’histoire, et que le cadre spatial n'est que secondaire. Mention spéciale pour la musique qui contribue à cet effet anesthésiant et envoutant. (Pas mal)

Paulschutz1234

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 165 critiques

2,5Moyen
• Publiée le 02/11/2011

Je viens de le voir en Dvd à l'instant,c'est un bon film. La presence de George Clooney est absolument formidable. C'est un tres bon acteur. George Clooney est l'un des meilleurs acteurs de tous les temps!!! Il joue parfaitement dans ce film!!!

MoMo420

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 471 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 27/10/2011

Film assez étrange, Solaris est l'histoire d'une exploration scientifique dont les effets observés sont pour le moins troublants. Observer Georges Clooney en psychologue est assez rare et plutôt surprenant. Le scénario, un peu long parfois notamment dans sa mise en route, se fait apprécier sur la fin, ce qui permet d'instaurer une atmosphère spéciale. La fin est agréable et compréhensive malgré la volonté du réalisateur. Une réalisation correcte permet à ce film, remarquable par son scénario, d'être au-dessus du lot.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top