Notez des films
Mon AlloCiné
    Ivre de femmes et de peinture
    note moyenne
    3,7
    329 notes dont 29 critiques
    répartition des 29 critiques par note
    9 critiques
    8 critiques
    5 critiques
    4 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Ivre de femmes et de peinture ?

    29 critiques spectateurs

    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1859 abonnés Lire ses 3 123 critiques

    1,0
    Publiée le 15 juillet 2014
    OK c’est beau… On ne pourra pas reprocher à ce film de ne pas tenir la mesure de ses compatriotes coréens en termes d’immersion et d’ambiance. Mais merde, il ne se passe rien dans ce film ! Désolé, mais tout Choi Min-Sik qui se respecte, je ne vois dans ce film que des choses que j’ai déjà vu mille fois ailleurs. Quel ennui…
    Cathedrale
    Cathedrale

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 171 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2012
    Ohwon, le peintre, déambule dans la campagne Coréenne à la recherche d'images et de nouvelles couleurs pour ses peintures. Du bleu qui sort de l'indigo, un rouge unique, l'artiste puise son inspiration au plus profond de son être, s'arrosant régulièrement d'alcool.Mais sa plus grande source d'inspiration, plus immense que son égo et la Nature elle même, réside dans ces femmes, nombreuses, qui le troubleront tout au long de sa vie et lui feront peindre ses plus beaux tableaux. D'un coup de pinceau agile, le héron se plante au milieu de la feuille blanche, le bec tourné vers l'autre côté. . Les coréens vivent une grande révolution, Ohwon l'a commencée dès son enfance, grâce à son génie qui refusera toujours de se plier aux normes, corps agités et merveilleux qui s'animent sous le signe de l'Art, condamnés à toujours se renouveler, même après la fin..
    Flying_Dutch
    Flying_Dutch

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 770 critiques

    5,0
    Publiée le 14 mai 2011
    Certainement l'un des plus beaux film du cinéma sud-coréen réalisé par Im Kwon-Taek, chef de file du renouveau coréen auteur de plus de 100 films plus ou moins connus en Occident. Cette fresque est une beauté à couper le souffle, d'un réalisme grandiose et d'une émotion à chaque seconde palpable. En retraçant la vie du célèbre peinte Ohwon, le réalisateur comble les parts de mystère par une inventivité géniale et délivre un biopic transcendant de beauté qui aspire l'âme du spectateur. Point culminant de ce chef d'oeuvre monumental, Choi Min-Sink en interprétant le peintre, prouve déjà avant Old Boy qu'il est purement et simplement un acteur au talent infini.
    justineg
    justineg

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 906 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    4 étoiles pour la peinture de Jang Seung-ub malheuresement le film n'en vaut pas autant, on s'ennuie assez vute, le personnage est antipathique, on ne comprend pas sa détresse et on ne veut pas la comprendre ni compatir. A voir tout de même pour les scènes de peinture oniriques !!
    Dodeo
    Dodeo

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 237 critiques

    4,0
    Publiée le 28 décembre 2011
    Ivre de femme et de peinture est un film du réalisateur coréen Im Kwon-Taekqui fêtait là s'est quarante ans de carrière. Le film est une biographie de Jang Seung-ub, un populaire peintre coréen du 19° siècle qui est ici interprété par Choi Min-Sik, acteur que l'on retrouvera plus tard dans le film à succès Old Boy. Vous l'aurez donc comprit, le film tournera autour de la peinture, à vrai dire cette dernière représente un vrai point de ralliement dans la structure narrative du film de Im Kwon-Taek. Les personnages défilent, les courtisanes aussi, le temps passe, les points de passage se font nombreux. Mais tout rejoint toujours la peinture, seule point de repère du peintre dans son long périple. Jang Seung-ub, c'est ce peintre constamment à la recherche de la perfection, au point parfois d'en perdre la tête. Plus rien ne le satisfait, il peint sans ligne directrice, avec comme seul motif la recherche de la perfection. Il signe toujours ses tableaux mais en fait disparaître la majorité. Il peint dans l'excès, même si rien n'est jamais de trop. Il est plus que jamais inspiré une fois abusivement imbibé d'alcool ou après avoir connu un rapport charnel avec une femme. La peinture c'est les sens, où plutôt la perte du contrôle des sens. Et ce point là Im Kwon-Taek le résume très bien par les quelques ralentis toujours judicieusement choisis, les oiseaux qui fendent le ciel, la main qui caresse tendrement la toile - comme une amante -. Choi Min-Sik, impressionnant dans son rôle évolue dans des décors qui ne sont pas s'en rappeler de véritables peintures, summum de la création. Ivre de femme et de peinture est un film cohérent de bout en bout et paradoxalement à son personnage : sans excès. C'est donc avec une certaine logique qu'Im Kwon Taek se voit décerner le prix de la mise en scène à Cannes (2002), alors premier réalisateur coréen à recevoir un prix important. Et rassurez vous ce n'est pas le dernier, la corée ayant fait un chemin épatant depuis le début des années 2000.
    Lord-Djiss
    Lord-Djiss

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 983 critiques

    2,5
    Publiée le 24 octobre 2011
    Le film retrace la vie atypique de ce peintre coréen. Le rythme est saccadé mais cela reste correct.
    betty63
    betty63

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 428 critiques

    4,5
    Publiée le 2 mars 2012
    Au départ j'ai vu ce film pour Choi Min-sik parce que c'est un excellent acteur et j'ai été happée par le film. Le scénario est original et retransmet de manière romanesque la vie d'un peintre totalement libre, vivant son art au gré de ses envies et de ses pulsions. Les images sont absolument magnifiques et le choix de Choi Min-sin pour interpréter cet artiste peintre est pour beaucoup, ce me semble, pour expliquer les nombreuses récompenses de ce film. Bravo et merci !
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 1 406 critiques

    2,5
    Publiée le 10 mai 2014
    Un biopic qui arrive à ne pas être académique, c'est rare: alors quand cela arrive, il faut en profiter. La première demi-heure de "Ivre de femmes et de peinture" sort en tout cas du lot. Le film semble habité par une atmosphère sereine, fruit d'une mise en scène élégante et rigoureuse. Mais il faut bien avouer que l'histoire de ce peintre n'est pas très intéressante, et donc, le film finit par devenir assez répétitif. On finit par se lasser à l'énième coup de pinceau, à la cinquième crise de folie, et dans le rapport avec les femmes finalement banal. De plus, il est dommage de voir l'aspect politique débarquer si tard sur l'écran. Du coup, il parait trop illustratif et presque inutile. Et même si le film fleurte avec ce fameux académisme sur la fin, il parvient quand même à l'éviter de justesse, grâce notamment à la présence imposante et émouvante de Min-sik Choi, que l'on retrouvera l'année suivante dans "Old Boy". Im Kwon-taek livre donc un biopic aux moments singuliers, mais qui finit par décevoir à cause d'un scénario trop léger.
    mazou31
    mazou31

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 996 critiques

    4,0
    Publiée le 11 septembre 2014
    Film “biographique” d’un peintre coréen du XIXe siècle légendaire… mais on ne sait que peu de choses. Le film est lent, elliptique, peu compréhensible par un occidental tant l’art coréen nous est étranger, mais il captive malgré tout par son lyrisme et la beauté sublime de ses images. Un film d’une richesse esthétique époustouflante, mais sans apprêt.
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 270 abonnés Lire ses 3 434 critiques

    2,5
    Publiée le 7 décembre 2008
    Un bel hommage à la peinture asiatique, inséré au travers d'une histoire vraie et d'une période historique coréenne essentielle (pas assez développée à mon goût!). On est enchanté des moments de peinture en découvrant l'encre se diffusant si rapidement dans les toiles de l'artiste mais bon, à part ces moments assez poétiques, la lenteur forcée et les moments un peu creux sont un peu trop présents. Pas mal mais pas indispensable!
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 245 abonnés Lire ses 3 080 critiques

    3,0
    Publiée le 19 juillet 2013
    "Ivre de femmes et de peinteure" a tout du film apaisant et calme (malgré les coups de gueule du personnage principal) grâce à ces magnifiques paysages et ces belles peintures. Il manque cependant à ce long métrage une intrigue plus solide qui aurait permi d'éviter une narration redondante et son lot de scènes répétitives. Dans tous les cas, comme à son habitude, Min-sik Choi nous livre une prestation sans faille.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 12 septembre 2018
    Par de fascinants et beaux arts picturaux calligraphiques, le biopic de cet artiste peintre de la Corée du 19eme siècle est intrigant, des persécutions tragiques contre les chrétiens, le déroulement périodique se révèle bien documenté, ce fut l’histoire d’un pays vassal à l’approche du 20eme siècle. C’est lent comme mise en scène, peu de chose circule à son sujet, ce que je retiens est celui d’un homme qui aimait le bon vin et les femmes, une créativité qui interagit avec sa passion de l’art du dessin mais aussi l’influence de l’imitation. Au delà de cette image burlesque, avec la grâce de son mysticisme qui m’a submergé de mélancolie jusqu’au bout du final, les raisons de son geste m’est incomprise, j’etais sidéré et en larmes. Un film sublime d’hommage à un illustre inconnu hors frontière coréenne dont le nom m’échappe par la beauté de sa vie relayé, tels des grands génies de la tragédie.
    Uncertainregard
    Uncertainregard

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 1 267 critiques

    3,0
    Publiée le 28 avril 2011
    Je ne saurais dire le nombre incalculable de tableaux qui défilent sous nos yeux pendant ce très beau film où le truculent Choi Min-Sik manie le pinceau et vide les cruches de saké avec beaucoup de dextérité. Les passages avec ses femmes sont très drôles. La mise en scène est superbe avec de très beaux décors...
    DaeHanMinGuk
    DaeHanMinGuk

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 764 critiques

    3,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Une belle représentation du processus créatif pictural et des caprices du créateur. Le peintre Ohwon a quelques vices (l'alcool et les femmes) mais ceux-ci lui permettent de se "libérer" l'esprit et de trouver l'inspiration alors... La vie de ce peintre est en elle-même un vrai roman mais, en plus, on peut suivre l'évolution politique et économique de la Corée pendant la vie de ce peintre. Les costumes et décors sont vraiment grandioses et on prend plaisir à étudier la vie il y a un siècle en Corée. J'ai néanmoins préféré l'histoire de son précédent film, "Le Chant de la Fidèle Chunhyang".
    Iggdrazil
    Iggdrazil

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 155 critiques

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2008
    un film envoutant, magnifique, émouvant... une vraie oeuvre d'art. Ivre de Femmes et de peinture est ce que l'on pourrait appellé un chef d'oeuvre.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top