Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les Liaisons dangereuses
note moyenne
3,9
6685 notes dont 275 critiques
47% (130 critiques)
33% (92 critiques)
11% (29 critiques)
5% (15 critiques)
2% (6 critiques)
1% (3 critiques)
Votre avis sur Les Liaisons dangereuses ?

275 critiques spectateurs

Attigus R. Rosh
Attigus R. Rosh

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 619 critiques

5,0
Publiée le 17/09/2016
Les Liaisons Dangereuses est un des monuments du cinéma. Stephen Frears est au sommet. L'adaptation du roman épistolaire de Choderlos de Laclos est très réussie (tout comme l'était l’œuvre originale). Il y a de quoi philosopher, réfléchir et disserter sur la société à partir de ce film. Tout est dit dans ce film, les vices, les faiblesses, les ruses de l'esprit humain et de la société (qui n'a finalement pas tant changé que ça, que ce soit celle d'aujourd'hui ou celle du XVIIIe siècle). Le casting est impressionnant. Glenn Close est absolument géniale, à la fois monstrueuse et humaine en même temps en marquise de Merteuil. John Malkovitch est impressionnant. Le duo Close – Malkovitch est très charismatique et il y a une vraie complicité entre les deux acteurs. Uma Thurman et Michelle Pfeiffer sont charmantes dans leurs rôles respectifs. Les morceaux de musiques utilisés à quelques reprises sont appropriés. Le film peut paraître long (2 heures), mais on ne s'ennuie pas car l'histoire nous accroche dès le début, et les rebondissements sont très intéressants. À voir !
JoHnNyVeGaS
JoHnNyVeGaS

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

5,0
Publiée le 17/07/2015
Sans doute l un des chefs-d'œuvre du siècle. La richesse des intrigues, des dialogues, et la beauté captivante de Michèle Pfeiffer sont autant de raisons de voir ce film sur lequel tout a déjà été dit.
Kevkallo
Kevkallo

Suivre son activité Lire ses 8 critiques

5,0
Publiée le 04/06/2015
Excellent film. Les dialogues, l'ambiance, le scénario, le jeu des acteurs : tout est parfait.
Septième Sens
Septième Sens

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 761 critiques

4,0
Publiée le 09/06/2014
L'adaptation, terrible piège dans lequel le septième art peut tomber. Pour le bonheur des cinéphiles mais également des littéraires, Stephen Frears n'a pas chuté dans ce dangereux abîme. Le jeu de séduction auquel se prêtent Valmont et Merteuil atteint, avec les moyens cinématographiques, celui de Choderlos de Laclos deux cents ans auparavant. Mais comment mettre des images sur une histoire exclusivement épistolaire ? En commençant par rendre hommage à ce genre littéraire en filmant une lettre comme premier élément du film. Pour la suite, il suffit de prolonger cette missive... « Ce n'est pas ma faute ». Mais celle d'une société aristocratique dépourvue de toute sensibilité. Afin de montrer la superficialité de ce monde en dehors de tout sens commun, Frears se sert des miroirs comme d'une entité perverse renvoyant l'image qu'on veut bien présenter. La fabuleuse scène d'introduction ne sert pas qu'à pointer la réalisation talentueuse du cinéaste, et son efficacité à effectuer des montages parallèles. Elle arrive surtout à considérer Valmont et Merteuil comme des acteurs qui se préparent à jouer un rôle. Leur mise en scène est précise, méticuleuse et le résultat s’avérera sans faille : ce n'est plus leur visage que nous voyons, mais des masques renforçant leur irrésistible arrogance. « Ce n'est pas ma faute ». Mais celle du mortel et sa condition intrinsèque de pêcheur. Pourquoi Merteuil cherche t-elle tant à contrôler ce qui se passe autour d'elle ? Car l'homme est cupide et veut dominer tout ce qu'il côtoie. Pour la Marquise, une seule solution s'impose à elle pour gouverner : la vengeance. Le britannique souligne d'ailleurs son caractère passionnel par son accoutrement, composé exclusivement de couleurs vives (jaune, rouge). Pourquoi Valmont lui obéit-il au doigt et à l'œil ? Parce que ses innombrables vices le poussent au crime et qu'ils sont maîtres de lui. Les intentions de ce pauvre Vicomte sont trahies par son propre nom, divisé en deux termes contraires (val / mont) et prouvant son caractère hautement instable. « Ce n'est pas ma faute ». Mais celle de l'amour, notion énigmatique et fondamentalement variable selon les êtres qui la ressentent. Par l'intelligence de l'adaptation d'Hampton, tous ces personnages arrivent par leur talent d’interprétation à incarner l'une des infinies facettes de l'amour. Thurman et son innocence brisée. Reeves et sa naïveté bienveillante. Pfeiffer et sa vertu bafouée. Malkovich et son orgueil démesuré. Close et sa jalousie pathologique. Tous participent à la réussite de cette œuvre maîtrisée du début à la fin, alors que le pari d'adapter le roman de Laclos était tout sauf aisé. Les mots sont et resteront les armes les plus puissantes de notre monde. Ceux qui arrivent à les manier peuvent dévaster des âmes, et cela avec bien plus de barbarie que n'importe quel arsenal. Les images enfin peuvent être plus frappantes, mémorables. En réalisant Les Liaisons Dangereuses, Stephen Frears nous a prouvé qu'il savait employer les deux.
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 1010 abonnés Lire ses 3 054 critiques

5,0
Publiée le 03/01/2014
Franchement, réussir à me captiver à chaque fois avec un tel matériau de base, moi je dis « chapeau ». Malgré le milieu très ampoulé, et le jeu épistolaire qu’il a fallu retranscrire, Stephen Frears a réussi à fournir un film que je trouve finalement très sobre, remarquablement maitrisé, pour laisser s’exprimer au mieux la véritable plus value de son film : la distribution. Au final, je n’ai jamais rien à dire : le sujet est vraiment maitrisé de bout en bout et ces « Liaisons dangereuse » prennent à chaque fois corps. Je le redis parce que je pense : « chapeau ! »
M. Schlegel
M. Schlegel

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 6 critiques

5,0
Publiée le 02/10/2013
Si ce n’est celle-ci, je n’ai vu jusqu'à ce jour aucune autre adaptation du roman épistolaire de Laclos. Et honnêtement, je n’ai pas la moindre envie d'en découvrir, car il serait vraiment vain d’espérer visionner une version qui surpasse celle de Stephen Frears, parfaite en tout point. Il est rare qu’une adaptation cinématographique se hisse au niveau du roman duquel elle est tirée. Si je devais faire un choix entre les deux, je me surprendrais à lâcher le roman pour revoir, encore et encore, le terrible duo libertin formé par Malkovich et Glenn Close face à la candeur angélique de Michelle Pfeiffer. On a également de bonnes prestations de la part d’Uma Thurman et de Keanu Reeves, jeunes et méconnaissables dans leurs rôles respectifs. On ne peut qu’apprécier la finesse de la musique, des décors et des costumes d’époque. On gardera en tête l’image de Glenn Close, sublimée dans la scène finale. Celle-ci semble arborer un visage de marbre, à la fois somptueux et impénétrable, qui mime précisément le contrôle absolu que la Marquise de Merteuil exerce sur « les divers mouvements de sa figure ». Mais elle parvient, par de subtiles nuances dans le regard et l’expression, à faire émaner la perfidie et l’humaine émotion du personnage. Son interprétation particulièrement remarquable aurait dû être couronnée par un oscar.
Obi-Wan Kenobi
Obi-Wan Kenobi

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 100 critiques

5,0
Publiée le 29/09/2013
Adaptation du roman de Choderlos de Laclos. César du Meilleur Film Étranger et Oscar du Meilleur Scénario Adapté. Les costumes et les décors sont magnifiques. Une histoire sur la cruauté, le désir, la manipulation et l'amour. Glenn Close est excellente dans le rôle de cette marquise diabolique et John Malkovich joue très bien le rôle du séducteur à la fois fascinant et terrifiant. Michelle Pfeiffer (BAFTA de la Meilleure Actrice dans un second rôle) livre une bonne prestation dans le rôle de la vertueuse Madame de Tourvel. On retrouve également au casting : Keanu Reeves et Uma Thurman.
Thibault L.
Thibault L.

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

5,0
Publiée le 13/03/2013
Le chef d'oeuvre sulfureux et démoniaques de Stephen Frears avec un John Malkovich manipulateur, Glenn Close au sommet de son art et Michelle Pfeiffer comme la meilleure Madame de Tourvel de l'histoire du cinéma (en plus d'être un bombe). Le XVIIIème siècle n'a jamais été aussi bien filmé !!!
er G.
er G.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 6 critiques

5,0
Publiée le 12/03/2013
Magnifique, poétique, sulfureux, érotique... Costumes, lumières, montages, tout y est parfait et rend somptueusement hommage au roman épistolaire de Choderlos de Laclos. La seule scène choisie pour le générique d'entrée dit beaucoup de cette merveille du 7éme art et de l'intelligence de Frears. Quant aux interprétations de Malkovitch et de Pfeiffer, que dire, si ce n'est qu'ils tiennent là les rôles d'une vie d'acteur. John Malkovitch est à ce point dans le rôle qu'il m'est impossible de me représenter Valmont autrement que sous ses traits...
Nastassja640
Nastassja640

Suivre son activité Lire ses 7 critiques

5,0
Publiée le 01/03/2013
Un classique du cinéma,un casting sompteux !Un vrai bijou.
ygor parizel
ygor parizel

Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 2 499 critiques

5,0
Publiée le 07/02/2013
Une oeuvre fabuleuse, la mise en scène est d'une classe dingue et les interprètes tous grandioses. Une histoire faite de tromperies, trahisons et hontes. La description du monde de l'Aristocratie du XVIII siècle est terrible, une critique acerbe de ces gens.
JohanJett
JohanJett

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 209 critiques

5,0
Publiée le 25/12/2012
Puissant,merveilleux,extraordinaire,fantastique,le plus grand drame du XVIII siècles avec l' excellent Barry Lyndon de Kubrick deux œuvres d'une grande qualité. Stephen Frears nous offre une version moins détaillée et pompeuse comme celle de Milos Forman dont la version du cinéaste anglais est proche de l'adaptation du roman épistolaire de Pierre Choderlos de Laclos.Le trio d'acteurs est sublime,Glenn Gloss est une marquise perverse et manipulatrice,John Malkovich plus que parfait dans son rôle de manipulateur et libertin qui ne veut pas céder à l'amour d'un chantage par un jeu diabolique entre la marquise de Merteuille et lui ,et enfin la splendide Michelle Pfeiffer la jeune femme pure et innocente dont le marquis de Valmont peut à peu tombera sur son charme,mais comme il était lié au chantage de la Marquise celle ci deviendra la pauvre victime dans une spirale de folie et de tourment.Les dialogues sont bien distribués entre les acteurs et l'écriture du scénario est d'une parfaite ciselure.Un chef d'oeuvre réalisé par le maître de la dérision Stephen Frears.
getget51
getget51

Suivre son activité Lire ses 10 critiques

5,0
Publiée le 02/04/2012
Une très bonne adaptation du roman éponyme. Ce film, bien qu'assez vieux et donc aux images et au son de qualité incertaine, on se n'ennuie jamais une seconde en regardant ce chef d'oeuvre. A voir absolument!
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1386 abonnés Lire ses 10 098 critiques

4,0
Publiée le 16/03/2009
Pour porter à l'ècran l'univers à la fois cruel et raffinè du roman de Pierre Choderlos de Laclos, ècrit au XVIIIe siècle, Stephen Frears choisit de tourner ses "Liaisons dangereuses" en Ile de France dans d'authentiques châteaux! il confie le rôle du sèducteur cynique et diabolique à John Malkovich et de la cruelle et vènèneuse marquise de Merteuil à Glenn Close! Michelle Pfeiffer, ètonnamment belle interprète le rôle de la vertueuse Madame de Tourvel! Si Frears veille avec minutie à l'exactitude de la reconstitution historique, le rèalisateur n'en jette pas moins un regard contemporain et ironique sur la complexitè des rapports humains et sur les relations entre les hommes et les femmes! Une histoire d'amour, de passion et de manipulation, parfaitement maîtrisè sur le plan de la mise en scène et qui remporta trois Oscars à Hollywood dont celui du meilleur scènario d'adaptation pour Christopher Hampton...
Alexarod
Alexarod

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 490 critiques

3,0
Publiée le 01/07/2014
J'avoue avoir du mal avec les films d'époque de ce genre (Duchess, Marie Antoinette...), moins quand il y a de l'action bien sur (Homme au masque de fer, les 3 mousquetaires, le bossu), néanmoins la réputation du livre et de son adaptation m'ont convaincu d'essayer. Ben ça passe toujours pas trop, alors oui les décors et les costumes sont bien bien choisis, la reconstitution est réussi, on suit bien le livre ok. Puis une histoire de trahison, d’envie, de complots et de politique, le tout sur fond de féminisme, en ces temps là c’est exceptionnel. Le mérite en revient au bouquin, mais oser porter ça à l'écran dans une Amérique puritaine c'est pas mal non plus (même si c'est assez éludé). Évidemment le casting est bien fait, et les acteurs sortent de belles partitions, même si j'ai du mal avec les 2 protagonistes (oui je ne les trouve pas attirants à ce point). Les dialogues également sont recherchés, tout comme la musique, on est dans le thème. La trame change également, on a des surprises, surtout à la fin (ce qui fait remonter la note pour ma part). Non rien à redire, tout est bien fait. Oui mais tout cela sent trop le protocolaire, c'est bien fait mais j'ai du mal avec "l'âme" du film, pour moi on ne sent pas assez les sentiments, ils sont trop plaqués, pas assez bien amenés spoiler: comment expliquer que Pfeiffer tombe amoureuse d'un comte pas très beau, avec une telle réputation et qui la repousse d'emblée ? Le tout en quelques rencontres ? Savoir séduire ne fait pas tout. Si l'histoire est bonne elle n'est pas si bien rendue, elle n'accroche pas vraiment, et la mise en scène est parfois trop chaotique, surement des coupes inappropriées. Le rythme se tient mais reste haché par des longueurs et des coupes, et enfin ça a pas mal vieilli. Au final cela reste un incontournable mais pas forcément agréable à regarder, je conseillerais même son successeur : Sex Intentions, plus actuel et moderne, plus lisible, moins alambiquée mais à la fin plus mièvre.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top