Mon Allociné
Les Liaisons dangereuses
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,0
6461 notes dont 266 critiques
48% 128 critiques
33% 88 critiques
11% 28 critiques
5% 13 critiques
2% 6 critiques
1% 3 critiques

266 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
TheCinéphile95

Suivre son activité 177 abonnés Lire ses 433 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 19/06/2014

Ce film ne vieillit pas ! On admire toujours les prestations exceptionnelles des acteurs qui ont tous su saisir l’ambiguïté de leur personnages. On apprécie donc une Marquise de Merteuil glaciale derrière son sourire en coin, un Vicomte de Valmont qui se voile la face et qui se piège lui même dans sa soif de réussite, une Cécile de Volange fraiche et ingénue et surtout une présidente de Tourvelle douce et souffrante. On admire aussi bien sûr le travail splendide de Frears qui a su traduire l'oeuvre de Lachlos en montrant mais aussi en faisant deviner l'évolution des sentiments et caractères de ses personnages. 20/20 !!

real-disciple

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 023 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 05/02/2013

Ce film est non seulement la meilleure adaptation du roman de Laclos mais aussi un vrai chef d'oeuvre du cinéma. Puissant drame psychologique, les personnages du génial Laclos trouvent ici leur éclat par l'excellentissime jeu des acteurs. On retiendra le personnage féminin le plus machaivélique du cinéma sous les traits de Madame de Merteuil incarné à la perfection par Glenn Close. Mais du meme niveau la prestation de John Malkovich dans celui de Valmont, libertain orgueilleux qui trouvera sa faille en la personne de Madame de Tourvel pour qui il éprouve des sentiments (synonyme de chute). Et puis on peut citer la jeune Uma Thurman (18ans à l'époque du film) en adolescente naive qui va découvrir sa sexualité, la sublime Michelle Pfeiffer dans la peau de Madame de Tourvel et Keanu Reeves qui est le chevalier Dancerny. Les dialogues sont à l'image du livre, exquis. Gros travail sur la reconstitution d'époque et sur le rythme du film (qui est pourtant totalement pourvu de dialogues).

jemeplainsàvous

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 17 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 06/06/2013

Il y de mauvaises adaptations cinématographiques ("Lolita" de Kubrick, assurément le pire film de sa filmographie) et de bonnes voire d'excellentes adaptations ( le mélodrame "Lettres à une inconnue" d'Ophuls d'après Sweig et le thriller "Millenium" de Fincher, d'après le roman éponyme de Stieg Larson). Assurément, les "Liaisons dangereuses" de Frears, sorti en 1988, appartiennent à cette deuxième catégorie. Le cinéaste anglais applique parfaitement les codes du roman libertin du XVIII°siècle avec tout un jeu sur les seuils, les cadres, les portes propices au développement du secret d'alcôve. La beauté des costumes et de la lumière naturelle rappelle le très baroque "Barry Lyndon" faisant du film de Frears une indéniable réussite esthétique alors qu'on pouvait craindre le caractère factice de certains mauvais films d'époque. Au contraire, l'éclat des décors et le naturel des comédiens confère une certaine grâce toute moderne à ces "Liaisons dangereuses" de Laclos. John Malkovich (Valmont) et Michelle Pfeiffer (Madame de Tourvel) survolent le film de leur talent. On n'imagine pas meilleur séducteur que le très orgasmique Malkovich. Quand à Pfeiffer, elle est d'une beauté rare, comme seul le cinéma peut en offrir, à l'égal de Claudia Cardinale, Faye Dunaway ou Nastassja Kinski. On regrette pourtant que les jeunes premiers du film ne soient pas au niveau (Keanu Reeves et Uma Thurman, trop lisses psychologiquement). En tout cas, ce film reste incontournable, à des années lumière de l'horrible teen movie "Sexe intentions". Car Frears a compris après Musset qu'on ne badine pas avec l'amour. Trop tard pour Valmont et Madame de Tourvel qui eussent pu vivre l'amour de leur vie. Celui que nul n'a connu, en dehors du cinéma.

Marc Taton (Belgique)

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 477 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 18/05/2013

Ce serait mentir que de dire que cette adaptation n'a pas pris une seule ride, mais il reste un exercice de style dans bien des domaines. Glenn Close et John Malkovich forme un duo diabolique tout simplement incroyable, et le reste du casting est on ne peut mieux (c'est toujours un plaisir de voir l'alliance de talent et de beauté qu'est Michelle Pfeiffer) . A voir ou à revoir !

magnon86

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 97 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 07/02/2013

La trame machiavélique est parfaitement mise à l'écran, le prédateur et sa commanditaire triomphant des deux innocentes victimes qu'ils se sont désignés pour leur pari. A la fin, le Bien triomphe (American Happy End) : Spoiler: les criminels sont punis - dont l'un se repent, rendant public le crime prouvé par des lettres - quelle ironie pour une histoire adaptée d'un roman épistolaire ! Le casting est impeccable - on ne se lasse pas de ces beautés - les unes angéliques, les autres malfaisantes - féminines et masculines ; dans des perruques et robes superbes. J'ai vraiment aimé ce film plus que le livre, étudié en classe.

keria

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 66 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 17/11/2012

Que dire des Liaisons dangereuses si ce n'est un film qui dresse un portrait au vitriol des libertins du XVIII siècle. L'aristocratie y mène une vie oisive qui se passe dans toutes sortes de divertissements, les festins, le chant et le théâtre. Mais leur occupation favorite n'est autre que la séduction. Les êtres pervers et cyniques jettent leur dévolu sur les âmes faibles et vertueuses. C'est ainsi que le couple Mertueil-Valmon excelle dans l'art de manipuler et de ruiner la réputation de leur victime. Ils n'ont pas leur pareil pour choisir les mots qui décrivent au mieux leurs sentiments entre mensonge et vérité. Mais le piège va se refermer sur eux dès lors que l' amour propre est en jeu. Aussi, rien d'étonnant à ce que le XVIII soit le siècle de la Révolution en France car il valait mieux renverser le pouvoir d'une poignée de privilégiés décadents et corrompus. Si l'auteur ne nous montre pas cet événement, il nous y prépare en choisissant une fin tragique qui rétablit la morale et la justice. Vraiment un chef d'œuvre de Stephen Frears qui restitue parfaitement, voire embellit, l'atmosphère et l'histoire de Choderlos de Laclos !

Mona15

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 28/10/2011

Ce film ne vieillit pas ! On admire toujours les prestations exceptionnelles des acteurs qui ont tous su saisir l’ambiguïté de leur personnages. On apprécie donc une Marquise de Merteuil glaciale derrière son sourire en coin, un Vicomte de Valmont qui se voile la face et qui se piège lui même dans sa soif de réussite, une Cécile de Volange fraiche et ingénue et surtout une présidente de Tourvelle douce et souffrante. On admire aussi bien sûr le travail splendide de Frears qui a su traduire l'oeuvre de Lachlos en montrant mais aussi en faisant deviner l'évolution des sentiments et caractères de ses personnages. J'ai donc apprécier qu'il ne se soit pas servi des grosses ficelles scénaristiques ou d'une bande-son lourde façon blockbuster américain. Peut-être que le côté français y est pour quelque chose...

Akamaru

Suivre son activité 496 abonnés Lire ses 4 335 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 27/10/2010

Eblouissante adaptation du célèbre roman de Choderlos de Laclos,autour d'intrigues sexuelles dans l'aristocratie oisive et perfide du XVIIIème siècle."Les liaisons dangereuses",sous sa montagne de grâce et d'élégance,propose une vision considérablement pessimiste de l'être humain,sa capacité à manipuler,trahir,culpabiliser pour tromper sa vanité et sa séduction.Des jeux de l'amour qui dégénèrent en jeux de la mort,alors que le luxe éclatant des châteaux devient étouffant,et que les masques tombent le drame exécuté.Atmosphère décadente et somptueuse,et scénario richissime servent d'écrin à ce drame en costumes,puissamment masochiste.Glenn Close incarne une marquise de Merteuil redoutablement vipérine,qui passe son temps à conspirer avec l'abject vicomte de Valmont,que joue intensément un John Malkovitch extrêmement ambigü.Les plans de ce dernier sont contrariés,lorsqu'il tombe réellement amoureux de la prude Madame de Tourvel(Michelle Pfeiffer,bouleversante),ce qu'il n'ose s'avouer par peur de perdre la face.Avec aussi la présence des jeunes Uma Thurman et Keanu Reeves en victimes collatérales.La virtuosité des mots,la maîtrise des convenances ne peuvent masquer des âmes sombres et torturées.Une oeuvre-maîtresse.

pandani

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 388 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 13/01/2008

Comme c'est le cas pour les grandes oeuvres d'art, ce film on peut le regarder autant de fois qu'on veut (je l'ai vu plus d'une douzaine de fois) sans se lasser, en y découvrant quelque chose de plus à chaque fois. Pas une fausse note, pas une seule nano-seconde à jeter dans ce film maîtrisé de bout en bout et sur tous les plans : un scenario extrèmement bien écrit, des acteurs extraordinaires, une reconstitution magnifique, et surtout une mise en scène de Stephen Frears d'une élégance rarement égalée et qui saute aux yeux dès la première scène. Mais le plus remarquable, c'est le talent avec lequel Stephen Frears réinvente un genre, le film en costumes, qui était devenu poussièreux et ringard, et redonne une stupéfiante modernité au roman épistolaire de Choderlos de laclos.

shmifmuf

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 760 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 27/04/2012

Frears signe un classique à l'interprétation parfaite. Close et Malkovitch trouvent chacun, à cette occasion, leur plus grand rôle.

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top