La règle du jeu
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,0 pour 713 notes dont 79 critiques  | 
  • 41 critiques     53%
  • 28 critiques     36%
  • 2 critiques     3%
  • 4 critiques     5%
  • 2 critiques     3%
  • 1 critique     1%

79 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
garf25

1 abonné | Lire ses 119 critiques |

  4.5 - Excellent

Ce qui me fascine le plus dans La Règle du Jeu, ce n'est finalement pas la satire de la société, des moeurs, voire de la lutte des classes ou de la guerre, (les Marivaux, Musset, Molière qui l'ont inspiré font largement mieux dans ce domaine) mais sa réalisation techniquement parfaite. La forme est en alchimie parfaite avec le fond, ce qui est la condition principale (et nécessaire) d'un chef d'oeuvre. La scène de chasse choque par son réalisme, la scène de danse macabre (sur l'air du même nom de Camille Saint-Saëns) lui répond par des éléments fantastiques extraordinaires. Seule la fin m'a un peu déçue.

selenie

138 abonnés | Lire ses 3412 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Un film qui, il faut le préciser, fait toujours partie des classements officiels de plus grands films de cinéma, se plaçant souvent aux côtés des "Citizen Kane" (1940) de Orson Welles, "Sueurs Froides" (1958) de Alfred Hitchcock, "La nuit du chasseur" (1955) de Charles Laughton ou encore "L'Aurore" (1927) de Murnau... Sans aucun doute le réalisateur Jean Renoir, fils du peintre Auguste Renoir, auteur des chefs d'oeuvres "La Chienne" (1931), "Boudu sauvé des eaux" (1932) et de "La Grande Illusion" (1937) a une nouvelle fois signé un grand film. De là à le classer parmi les 5 meilleurs de l'histoire... Film choral et vaudeville à la française on suit le temps d'un week-end les coulisses d'une partie de chasse où vont se mêler les triangulaires amoureuses sur fond de règles soumises à la bienséance bourgeoise et sur fond de lutte des classes. Le film débute avec quelques scènes qui présentent les protagonistes, jusqu'au week-end, on est alors dans le vaudeville, comédie de situation où on s'aime à deviner la suite. Sauf que le récit n'évolue pas obligatoirement comme on l'attendait. L'humour est omniprésent sans être hilarant (les faux-semblants et l'hypocrisie en bonneplace), le drame prend de plus en plus sa place mais jamais dans la tragédie profonde (toujours la bienséance, on évite le scandale), finalement l'amour mène le bal et pas toujours pour le meilleur loin de là. Si ce film est classé auourd'hui parmi les meilleurs il fut pourtant accueilli froidement par la critique de l'époque, la critique sociale était sans doute pas assez nuancée... Une merveille de scénario qui fait s'entre-croisé une multitude depersonnage sans jamais perdre le fil. Des acteurs au diapason, on reconnait entre autre Marcel Dalio, Julien Carette, Paulette Dubost et même Jean Renoir lui-même dans le rôle de Octave. La mise en scène est inventive (joue sur la profondeur du champs) et il est avérée que tout est juste dans ce film, jusqu'aux scènes de chasse où l'agonie des animaux annonce l'agonie d'une société (nous sommes en 1939). Top 5 mondial c'est discutable mais chef d'oeuvre assurément.


loulou451

30 abonnés | Lire ses 1332 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Un ovni. Un chef-d’œuvre inoui, synthèse d'une mise en scène étourdissante créant un véritable tourbillon, d'une vision ultre-moderne de la société contemporaine et d'une science du montage à couper le souffle. Renoir, avec 50 ans d'avance, redéfinit le cinéma, fascine par la maîtrise de la mise en scène. Sa "Règle du jeu" est au cinéma ce que le "Soleil se lève aussi" est à la littérature contemporaine. Un tourbillon qui passe et qui ravage, mélangeant les êtres humains comme les sentiments, une cocotte-minute géante où cuisent et recuisent les cœurs et les chairs sans distinction de classe sociale, où l'homme reste cet être fait de chair et de sang balloté sans cesse par les mouvements du monde. Un chef-d’œuvre du cinéma, à ranger parmi les cinq plus grand films du cinéma français.

Mulholland-mind

19 abonnés | Lire ses 151 critiques |

  1.5 - Mauvais

Le film tient sur une corde sensible qui sépare la bêtise bruyante naïve sans le moindre sens et le chef d'oeuvre absolue de la satire sociale intelligente et maitrisé, la règle du jeu étant simplement de vivre le film pour ce qu'il est ou d'y chercher les raisons de sont intérêt. J'ai vécu le film et j'ai cru avoir à faire à une énorme farce. Je suis simplement tombé du mauvais côté.

coperhead

1 abonné | Lire ses 54 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

La règle du jeu est pour moi l'un des plus beaux films du monde .C'est d'ailleurs une des références absolues pour de nombreux cinéastes notamment de la nouvelle vague comme Truffaut . Le film a été tourné juste avant la guerre et Renoir a conscience de la tragédie qui se prépare . La virtuosité de la mise en scène fait doucement monter en puissance la dimension tragique du film, où, la règle du jeu doit être respectée pour les gens du monde qui ne laissent aucune place à l'innocence et tuent pour survivre. Jusqu'à l'épisode de la chasse, qui clôt la présentation des personnages le film respecte une tonalité de comédie théâtrale et bascule ensuite dans la tragédie avec la mort de Jurieu..

cylon86

122 abonnés | Lire ses 2710 critiques |

  4 - Très bien

Classique du cinéma français ayant bercé des générations entières de cinéastes, "La règle du jeu" est en fait très simple, regroupant des intrigues à la limite du vaudeville (trois hommes qui aiment la même femme) qui finissent en drame. Mais la mise en scène de Jean Renoir est d'une telle précision mécanique qu'on ne peut que se laisser prendre par ce film qui montre une certaine décadence de la bourgeoisie mais qui ne la juge pas pour autant car comme le dit un personnage dans le film, "chacun a ses raisons" et c'est bel et bien ce qui intéresse Renoir dans cette étude de mœurs. Les décors sont magnifiques et chaque dialogue est écrit avec brio et interprété avec talent (par Marcel Dalio et Renoir lui-même, entre autres), soulevant de nombreuses questions existentielles (le sens de la vie, l'amour, l'amitié) tout en restant simple, l'ensemble pouvant être apprécié sans aller plus loin dans l'étude de la nature humaine que fait ici le cinéaste en insérant quelques scènes mémorables dot une de chasse et une de spectacle improvisé qui restent marquantes.

samuel-fuller

0 abonné | Lire ses 129 critiques |

  4 - Très bien

Critique de la bourgeoisie sur un ton très léger en parlant d'amour et de tromperie. On entend pas une seule fois parler de politique, comme si les aristocrates étaient loin des problème de l'époque.

Schwann

5 abonnés | Lire ses 260 critiques |

  4 - Très bien

Marcel Proust, dans A la Recherche du temps perdu, faisait la peinture satirique de la grande bourgeoisie et de l'aristocratie, jusque lors de la première guerre mondiale dans le Temps retrouvé. A sa suite, Jean Renoir s'attache à peindre les mœurs de ce même microcosme peu avant la seconde guerre mondiale dans la Règle du jeu, mettant en exergue sa phrase : "Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière". La scène de danse macabre est ainsi magnifique, véritable apothéose dans le film. Dans la Règle du jeu, pas un personnage n'est là pour rattraper l'autre, les domestiques sont également fustigés. Tout est admirable, très fin et drôle.

Redzing

52 abonnés | Lire ses 2044 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Sorti en 1939, "La Règle du Jeu" est une peinture au vitriol de l'aristocratie française d'avant-guerre. Le film recevra ainsi un accueil très violent de la part du public, et il faudra attendre 1959 pour qu'il soit réhabilité et considéré comme un chef-d’œuvre du cinéma français. Que ce soient les favorisés ou leurs serviteurs, tout le monde en prend donc pour son grade dans cette "fantaisie dramatique" à l'apparence légère mais au fond macabre. Au cours de cette partie de chasse se transformant en règlement de comptes, la haute société apparait en effet comme cynique, égoïste, soucieuse uniquement de son apparence, et calculatrice. Ces deux derniers aspects sont souvent rappelés par les divers jeux de miroirs et mécanismes musicaux présents au cours du film. Par ailleurs, Renoir utilise de nombreux effets de profondeur de champs confortant l'atmosphère théâtrale, et ses plans sont inspirés. On retiendra, entre autres, les séquences de chasse évoquant une poésie morbide derrière des individus déterminés à respecter leur règle du jeu sociale. Un grand classique, qui inspirera plusieurs générations de réalisateurs.

Cinemax77

3 abonnés | Lire ses 433 critiques |

  4.5 - Excellent

Pour juger un film tel que celui là, il faut se replacer dans le contexte de l'époque. Des années 1920 aux années 1950 (environ), les réalisateurs faisaient des films sociaux. Ils étaient souvent du côté du petit peuple et avaient un oeuil critique sur la société. C'est le cas de "La règle du jeu". Jean Renoir est critique vis-à-vis de la bourgeoisie. Il nous montre un monde constitué d'individus cachant leur vrai nature. Il nous montre un monde constitué de règles. Si vous transgressez ces règles, vous êtes hors du jeu, donc mort dans le cas de ce film. On voit aussi la confrontation entre le monde bourgeois et le monde populaire, ce qui est toujours intéressant.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Playlists
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #8 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos qu'il fallait voir cette semaine
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné