Mon AlloCiné
Die Hard 4 - retour en enfer
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Die Hard 4 - retour en enfer" et de son tournage !

Retour en enfer

Après 12 ans d'attente, John McClane est de retour pour la quatrième fois au cinéma dans la saga Die Hard. Une saga initiée en 1988 avec Piège de cristal, suivie deux ans plus tard de 58 minutes pour vivre pour se finir lors d'Une journée en enfer en 1995. Après deux volets réalisés par John McTiernan et un autre par Renny Harlin, c'est au tour de Len Wiseman (Underworld 1 et 2) de prendre les rennes de la franchise.

Len Wiseman aux commandes

Bien que le scénario de Mark Bomback ait éveillé l'intérêt de Bruce Willis pour ce quatrième épisode des aventures de John McClane, c'est l'association de Len Wiseman au projet qui a décidé l'acteur à s'y engager. Il exlique : "En voyant le thriller de Len, Underworld 2 - evolution, j'avais été impressionné par la singularité de sa vision. Je suis complètement entré dans son film, j'ai littéralement été entraîné dedans. Le film ne se perdait jamais, c'était maîtrisé de bout en bout. Je sentais que Len pourrait apporter énormément à un nouveau DIE HARD."

Un film d'action old school

Avec Die Hard 4 - retour en enfer, Bruce Willis et Len Wiseman ont voulu réaliser un film d'action "à l'ancienne", y compris dans la façon de le tourner : aucun décor n'a été généré par ordinateur et toutes les cascades ont été réalisées pour de vrai. Brad Martin explique : "Le mot d'ordre de Len était : si on peut faire une cascade devant la caméra, sans images de synthèse, alors on la fait en vrai". Quant au personnage de McClane, même s'il se retrouve dans des situations insensées, il reste toujours concret et pragmatique. Durant la production du film, les deux hommes avaient en tête l'exemple canonique de Piège de cristal, qui reste pour eux une référence absolue.

Quand McClane prend de la bouteille...

Pour la quatrième fois, Bruce Willis revêt le costume de l'inspecteur John McClane. Comme lui, son personnage a forcément vieilli. L'acteur s'explique : "C'est un film DIE HARD, ce qui implique que McClane en voit de toutes les couleurs. Je voulais que cette fois encore, McClane puisse affronter n'importe quelle situation, et j'ai donc suivi un entraînement spécial pendant plusieurs mois avant le début du tournage. McClane est plus âgé – tout comme moi ! – et cela faisait partie de ce qui était amusant dans mes retrouvailles avec ce personnage. Mais j'ai aussi réalisé qu'il y avait du bon dans le fait de prendre de l'âge : on fait davantage attention aux choses, et on acquiert une certaine sagesse."

Un cowboy fou à Los Angeles

Après les frêres Gruber incarnés par Alan Rickman et Jeremy Irons, c'est Timothy Olyphant, le cowboy justicier de Deadwood et le manager de porno dans The Girl Next Door, qui incarne le rôle du méchant de service dans ce quatrième Die Hard. Cet acteur est d'ailleurs habitué aux rôles de personnages atypiques et solitaires puisqu'il incarne le célèbre agent 47 dans l'adaptation du jeu vidéo Hitman.

Cyber-terrorisme

A chaque épisode de la saga, John McClane se retrouve confronté à une bande de terroristes dotée des technologies de pointe. Dans Piège de cristal, Hans Gruber et ses acolytes tentent de percer un coffre dont la serrure est électronique. Avec 58 minutes pour vivre c'est tout un aéroport qui tombe sous la coupe des terroristes. Et Simon, dans Une Journée en enfer, n'hésite pas à provoquer une explosion dans le métro new-yorkais pour parvenir à ses fins. Cette fois, c'est un petit génie de l'informatique qui pirate le réseau de communication, d'énergie et de transport des Etats-Unis, plongeant le pays dans le chaos.

Le yin et le yang

Comme dans Une Journée en enfer, McClane est ici affublé d'un side-kick, Matt Farrell, joué par Justin Long. Il est le "yin" virtuel du "yang" bien réel de McClane... et la cible préférée de ses piques! Justin Long explique : "Matt est un faire-valoir très amusant pour McClane. Il est très différent des partenaires qu'il a eus dans les films précédents, il n'est ni flic ni particulièrement dégourdi. C'est un homme de la technologie, là où McClane est un homme d'action. Les voir l'un face à l'autre est vraiment très amusant."

Les larmes du soleil

Quel est le point commun entre Die Hard 4 - retour en enfer et Les Larmes du soleil, réalisé en 2003 par Antoine Fuqua ? Bruce Willis, bien sûr. Mais surtout le titre : "Les larmes du soleil" était le sous-titre du projet Die Hard 4 pendant la première phase du développement. C'est Bruce Willis lui-même qui a proposé le titre à Antoine Fuqua, après avoir réclamé à la Fox le droit de l'utiliser.

Retrouvailles

Dans Die Hard 4 - retour en enfer, Len Wiseman retrouve plusieurs des collaborateurs qui ont travaillé sur ses précédents films : le chef décorateur Patrick Tatopoulos, le monteur Nicolas Toth et le directeur de la photographie Simon Duggan.

"Yipee-Ki-Yay" !

Le fameux cri de guerre de McClane, "Yipee-Ki-Yay", est devenu partie intégrante de la mythologie Die Hard. Le policier la prononce pour la première fois dans Piège de cristal quand Hans Gruber, joué par Alan Rickman, l'appelle "Mr. le Cowboy". Depuis, elle est restée gravée dans les esprits. Bruce Willis s'en étonne : "Je suis encore stupéfait que cette réplique soit entrée dans le langage populaire. A présent, McClane la dit dans diverses circonstances, surtout quand il essaie d'être totalement indéchiffrable."

Homo McClane

Fidèle à son image, John McClane n'est pas très à l'aise avec la technologie, et encore moins dans cet épisode où l'histoire tourne autour d'un piratage informatique - on se souvient de ses difficultés à utiliser un fax dans 58 minutes pour vivre. Ici, une bonne partie de l'humour du film naît de l'opposition entre les méthodes à l'ancienne du policier et celles, supermodernes, de son adversaire.

Un personnage bougon

Le succès de la saga Die Hard est redevable du personnage de John McClane, et particulièrement de ses petites phrases sarcastiques et commentaires humoristiques. Son caractère bougon est entré dans la légende. Die Hard 4 - retour en enfer se veut fidèle à la tradition : Je suis très protecteur vis-à-vis du personnage de McClane, explique Bruce Willis, et je suis conscient que la limite est ténue entre le fait de rire avec le personnage et le fait de rire de lui. Nous voulons que le public se sente proche du personnage, et le rire est un des moyens d'y parvenir." Non content d'être toujours présent, l'humour va même encore plus loin que dans les précédents épisodes, en brouillant les cartes entre le vrai Bruce Willis et son alter ego à l'écran.

Fan de la première heure

Pour Len Wiseman, réaliser ce quatrième épisode de la saga Die Hard était un rêve d'enfant... Il avait tellement aimé Piège de cristal, sorti lorsqu'il était encore lycéen, qu'il avait réalisé avec ses copains un court-métrage inspiré du film !

McClane, père et fils

Dès le début du scénario maintes fois remanié, les scénaristes avaient envisagé de plus approfondir les personnages des enfants de McClane, aperçus rapidement dans le premier volet. Deux rôles convoités pendant un temps par Justin Timberlake et Jessica Simpson. C'est finalement Mary Elizabeth Winstead, l'héroïne de Destination finale 3 et de Grindhouse : Death Proof, qui joue la fille du policier.

Sur un air de McLane

Le fameux thème qui accompagnait les enquêtes de John McLane était composé par Michael Kamen, aussi compositeur de la tétralogie des Arme fatale. Malheureusement décédé en 2000, c'est donc Marco Beltrami, compositeur de la trilogie Scream et des deux Underworld, qui le remplace.

Un frenchie à Holywood

Pour incarner Rand, l'acolyte de Thomas Gabriel, c'est le français Cyril Raffaelli qui a été choisi. Champion d'arts martiaux et cascadeur de métier, il a participé, entre autres, au Pacte des loups, à Banlieue 13 et au Baiser mortel du dragon, et a chorégaphié les scènes de combat dans Taxi 2 et Astérix et Obélix : mission Cléopâtre.

Silent Bob dans Die Hard

Après avoir réalisé des films sur les geeks, Kevin Smith joue de plus en plus dans des films pour les geeks. Après avoir joué un chirurgien dans Daredevil et avoir doublé un personnage dans le quatrième Tortues ninja, il fait aussi une apparition dans ce quatrième Die Hard dans le rôle de Warlock, un informaticien de génie qui fournit de l'aide à McClane.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Overlord (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Kursk (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
Back to Top