Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Coffee and cigarettes
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Coffee and cigarettes" et de son tournage !

Coffee, cigarettes and rock'n'roll

Dans Coffee and cigarettes, le passionné de musique qu'est Jim Jarmusch (il a notamment filmé en 1996 un concert de Neil Young) a demandé à plusieurs rock stars de jouer la comédie. On retrouve ainsi au générique du film Iggy Pop et Tom Waits, familiers du cinéaste, mais aussi deux nouveaux venus dans l'univers de Jarmusch, Jack et Meg White, duo garage de Detroit, connu sous le nom de The White Stripes, qui explose avec son quatrième album, sorti en 2003, Elephant. Notons que Jack White tient un rôle secondaire dans Retour à Cold Mountain d'Anthony Minghella, et que The White Stripes compte parmi ses plus fervents admirateurs... Iggy Pop. Dans un autre genre, Jarmusch a fait appel pour ce film aux rappeurs RZA et GZA. Rappelons que, par le passé, le cinéaste avait fait tourner le saxophoniste John Lurie dans Stranger than Paradise, et le bluesman Screamin'Jay Hawkins dans Mystery train.

Jarmusch & friends (1)

Jim Jarmusch a dirigé dans cette série de courts-métrages des comédiens qu'il a déjà fait - ou qu'il fera - tourner dans un ou plusieurs de ses longs-métrages. En 1986, Roberto Benigni apparaît ainsi à la fois dans le premier segment de Coffee and cigarettes et dans le troisième long-métrage de Jarmusch, tourné peu avant, Down by Law, une comédie dans laquelle l'Italien a pour partenaire Tom Waits, qu'on retrouve dans un autre court-métrage de la collection, tourné en 1993. Dans ce segment californien de Coffee and cigarettes, le musicien est face à une autre légende du rock, Iggy Pop, qui fera une mémorable apparition d'Indienne (!) dans Dead Man, en 1996.

Jarmusch & friends (2)

Parmi les comédiens fétiches de Jim Jarmusch qui apparaissent dans Coffee and cigarettes, on peut encore citer Steve Buscemi, qu'on retrouve dans Mystery train et Dead Man, un fim dans lequel apparaît Alfred Molina. C'est également le cas d'Isaach de Bankolé, vu dans Night on Earth et Ghost Dog: la voie du samourai. Tout comme Alex Descas, son partenaire dans Coffee and cigarettes, on le retrouve souvent dans les films de Claire Denis. Enfin, le rappeur RZA, qui signe la musique de Ghost Dog, s'est essayé à la comédie pour un des segments du film.

Présenté à Venise

Coffee and cigarettes a été présenté en Sélection officielle à la 60e Mostra de Venise, en 2003.

La genèse du projet

En 1986, l'émission de télévision Saturday night live demande à Jim Jarmusch, qui a déjà signé trois longs-métrages, Permanent Vacation, Stranger than Paradise et Down by Law, de réaliser un sketch. C'est ainsi que Jarmusch tourne Coffee and cigarettes, avec Roberto Benigni et Steven Wright. Trois ans plus tard, il tourne un deuxième court-métrage sur le même principe (une conversation dans un café), cette fois avec Steve Buscemi, puis un troisième en 1993 avec Iggy Pop et Tom Waits. Ces trois films ont connu une diffusion en salles et à la télévision. Depuis, Jarmusch a régulièrement ajouté de nouveaux épisodes à cette série, sans savoir s'ils seraient réunis un jour dans un même programme. Finalement, l'ensemble des courts-métrages, après avoir été présenté dans plusieurs festivals, sort aujourd'hui en salles.

L'Iguane palmée

En 1993, le segment qui met en scène Iggy Pop et Tom Waits dans un bar californien obtient la Palme d'or du court-métrage au Festival de Cannes.

Un casting étincelant

En dehors de ses comédiens fétiches, Jim Jarmusch a fait appel à de célèbres acteurs dans Coffee and cigarettes. Cate Blanchett joue ainsi un double rôle dans l'un des sketchs, tandis que, dans un autre, Bill Murray donne la réplique aux membres du groupe de rap Wu-Tang Clan.

Jarmusch, roi du sketch

Jim Jarmusch a rassemblé dans Coffee and cigarettes plusieurs courts-métrages, un format que le réalisateur n'a jamais abandonné depuis ses débuts. Il tourne en effet son premier court, The New world, en 1982, puis réalise en 1991 Night on Earth, soit cinq sketchs qui relatent la rencontre d'un chauffeur de taxi et d'un(e) passager(e), dans cinq villes différentes. Jarmusch y retrouve Roberto Benigni à Rome, met en scène Winona Ryder et Gena Rowlands à Los Angeles, ou encore Béatrice Dalle à Paris. En 2001, il tourne un segment de la collection Ten minutes older, variations sur le thème du Temps, aux côtés notamment de Wenders, Kaurismäki ou Claire Denis.

Un film Pop

En plus de sa prestation dans l'un des plus fameux courts-métrages de la série, Iggy Pop est présent dans un autre sketch à travers le morceau Down on the street des Stooges diffusé dans le café où sont attablés Jack et Meg White. Au générique de fin, on entend également la rock star interpréter Louie Louie.

Café noir et blanc

Tous les sketchs du film sont en noir et blanc, un choix esthétique qu'a souvent fait Jim Jarmusch : dès son premier film, Permanent Vacation en 1980, pour les deux suivants, Stranger than Paradise et Down by Law, mais aussi pour son western onirique, Dead Man, sorti en 1996.

Fraternel

Cinqué et Joie Lee, qui apparaissent dans un des courts, sont le frère et la soeur du réalisateur Spike Lee.

Une histoire proche de "Coffee and Cigarettes"

Lorsqu'il écrivit l'histoire du face à face entre chanteurs (Arno et Alain Bashung), Samuel Benchetrit n'avait pas vu ce qu'avait fait Jim Jarmusch avec Tom Waits et Iggy Pop. "Tout le monde m'en a parlé, et j'ai fini par regarder Coffee and cigarettes", confie le réalisateur. "C'est vrai que c'est proche. Mais c'est beau, alors ça va. Souvent, les gens cherchent à savoir où vous avez pompé. Mais c'est plus souvent de l'inspiration qu'autre chose. Jim Jarmusch a fait son truc avec des chanteurs américains. Les miens parlent d'autre chose et sont français, ou à moitié belges. Qu'un autre en fasse un en Argentine. Un autre en Finlande. Et on en fera un long métrage qu'on appellera "Song's Story". Pas mal non ?"

Deux célèbres chefs-opérateurs

Sur le court-métrage tourné en 1986 avec Roberto Benigni, le chef-opérateur est Tom DiCillo, qui se fera connaître comme réalisateur à partir de 1991 avec des films tels que Johnny Suede ou Ca tourne à Manhattan. Dicillo avait déjà signé la photographie des deux premiers longs-métrages de Jim Jarmusch. Pour le segment de 1989 de Coffee and cigarettes, le réalisateur a fait appel à un autre de ses collaborateurs fétiches, Robby Müller, chef-opérateur rendu célèbre notamment par son travail avec Wim Wenders.

Sur la route de Memphis

Dans une des parties de Coffee and cigarettes, on assiste à une discussion autour d'Elvis Presley dans un café de Memphis, la ville du King. Ce film a été tourné en 1989, la même année que Mystery train, le long-métrage que Jim Jarmusch consacrait à des fans de Presley.

Hommage

En 2004, au Festival de Berlin, l'Ours d'or du meilleur court-métrage a été décerné à un film roumain intitulé Cigarettes and coffee (Un Cartu de Kent I Un Pachet De Cafea). En recevant son prix, le réalisateur Cristi Puiu a confié que ce titre était un hommage à Jim Jarmusch.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Avengers: Endgame (2019)
  • After - Chapitre 1 (2019)
  • 90's (2018)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • La Malédiction de la Dame blanche (2019)
  • Raoul Taburin (2018)
  • Mon Inconnue (2019)
  • Simetierre (2019)
  • Le Livre de la jungle (2016)
  • Just a gigolo (2018)
  • Dumbo (2019)
  • Shazam! (2019)
  • Tanguy, le retour (2018)
  • El Reino (2018)
  • Chamboultout (2019)
  • Nous finirons ensemble (2018)
  • Monsieur Link (2019)
  • La Lutte des classes (2018)
  • Captain Marvel (2019)
  • Le Parc des merveilles (2019)
Back to Top