Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le promeneur du champ de Mars
Note moyenne
3,7
28 titres de presse
  • Brazil
  • France Soir
  • Positif
  • Première
  • Rolling Stone
  • Studio Magazine
  • Synopsis
  • Télérama
  • Zurban
  • Le Figaroscope
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Libération
  • MCinéma.com
  • aVoir-aLire.com
  • Chronic'art.com
  • Ciné Live
  • Elle
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Express
  • Ouest France
  • Paris Match
  • Télé 7 Jours
  • TéléCinéObs
  • Cahiers du Cinéma
  • Cinéastes
  • Score

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

28 critiques presse

Brazil

par Caroline Vié

Loin de se laisser écraser par un sujet intimidant, Robert Guédiguian sort grandi de l'avoir traité. Parfois drôle, souvent bouleversant, Le promeneur du Champ de Mars est sans doute le meilleur film d'un auteur passionnant.

France Soir

par Ariane Dollfus

Robert Guédiguian peut se rassurer : son film conversation d'une heure cinquante est bien plus captivant qu'un film d'action. (...) Seule ombre au tableau, (...) un portrait très bienveillant. Encore que. (...) Une gigantesque, impressionnante et hypnotisante leçon d'acteur. Michel Bouquet place le jeu au rang du sublime. (...) Le tout est subjuguant.

Positif

par Jean A. Gili

Pendant toute la projection (...), on a devant soi et "le président" et un acteur dans toute la subtilité de son art. (...) Pour tenir le spectateur pendant près de deux heures devant un spectacle dans lequel il ne se passe quasiment rien et dont la fin est connue, il fallait beaucoup d'habileté et surtout de confiance dans la tension engendrée par cet homme face à la mort qui approche.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Première

par Olivier De Bruyn

Michel Bouquet, admirable, campe le personnage avec une finesse exceptionnelle. La réussite du film est la sienne.

La critique complète est disponible sur le site Première

Rolling Stone

par Sabine Gros La Faige

Magnifiquement servi par un impeccable Michel Bouquet, ce portrait hommage est passionnant de bout en bout. (...) Les interrogations de Mitterrand face à son legs politique et à cette mort qui se rapproche inéluctablement font de cette oeuvre un beau témoignage, mêlant intimement les notions de fin de règne et de fin de vie.

Studio Magazine

par Sophie Benamon

Voir la critique sur www.studiomag.com

La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

Synopsis

par Valérie Ganne

Robert Guédiguian a surtout cherché l'homme derrière le président.[...] Michel Bouquet, au plus haut de son art, entouré de seconds rôles impeccables.[...] Ce treizième film de Guédiguian, première infidélité à sa troupe et à sa ville, est à la fois une réflexion passionnante et uen incarnation qui fera date.

Télérama

par François Gorin

Robert Guédiguian réussit un portrait en forme d'épure, fasciné et palpitant.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Zurban

par Véronique Le Bris

Subtil, excessivement bien dialogué, cette ultime confrontation entre le maître et l'élève (Jalil Lespert convaincu et convaincant) est tout à l'avantage du cinéaste qui signe ici son film le plus profond et paradoxalement le plus original et le plus sincère.

Le Figaroscope

par Françoise Maupin

Robert Guédiguian réussit fort bien l'exercice. (...) Le portrait est vraisemblable, grâce à Michel Bouquet. Sans prendre la pose, cet immense acteur, d'un battement de cils ou d'un pincement de lèvres, nous fait croire que Mitterrand est là.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Quoi que chacun pense par ailleurs du bilan politique de l'homme, cette approche romanesque, épurée, grise, ascétique est une bonne nouvelle du côté du cinéma.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Michel Guilloux

Incarnant le personnage, Michel Bouquet semble avoir gardé ce qu'il faut de son passage à la scène par Thomas Bernhard pour nourrir l'ironie grinçante des saillies qui, par petites touches, livrent, si ce n'est le mystère de l'homme, du moins la vérité du regard que porte sur lui le cinéaste. Face à lui, Jalil Lespert (...) déploie ici la gamme de ses qualités, que l'on savait grandes et qui se confirment ici (...).

Libération

par Antoine de Baecque

Le film invente un personnage, Antoine Moreau (...) C'est la faiblesse du film, car on ne croit guère à cette transmission, ni à la fascination de Mitterrand pour ce jeune idéaliste. Mais cela n'est rien en regard de ce qui restera de ce Promeneur du Champ-de-Mars, la présence mitterrandienne phénoménale de Michel Bouquet. (...) Mitterrand reste un mystère politique, et Bouquet incarne le mystère du jeu d'acteur. C'est au croisement de ces deux énigmes que se tient la vraie réussite de cette promenade en politique-fiction.

MCinéma.com

par Rémy Batteault

On peut reprocher au PROMENEUR sa longueur, mais le pari du cinéaste marseillais est en grande partie réussi.

aVoir-aLire.com

par Sophie Lecerf

L'interprétation de Michel Bouquet (...) est prodigieuse et d'une très grande subtilité. Paradoxalement, elle finit par nuire au film. Le génie de Bouquet éclipse celui de Mitterrand, et le mystère de son insondable jeu d'acteur est si absorbant qu'il devient le principal intérêt du film. (...) Ni à charge, ni à décharge, le film, en forme de longue conversation, ne parvient (...) jamais à percer le mystère Mitterrand.

Chronic'art.com

par Jean-Sébastien Chauvin

Une impression de flottement, le sentiment d'être sans cesse à la périphérie de l'homme et de son parcours, empêchent le film d'accéder à la ferveur des idées. L'échec du héros dans sa démarche pour cerner l'énigme qu'il a devant lui est aussi celle du film qui adopte peu ou prou le point de vue du journaliste.(...) Le film peine à imposer son point de vue sur l'Histoire.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Ciné Live

par Sandra Benedetti

Voir la critique sur www.cinelive.fr

La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

Elle

par Elisabeth Quin

Un corps et des mots, c'est ce qu'on retiendra de ce film gris et léthargique vampirisé par son principal interprète. On se fiche un peu du rapport filial artificiellement établi entre le jeune scribe joué par Jalil Lespert, pas trop à l'aise, et l'astre politique crépusculaire (...) C'est un long monologue étincelant (...) L'impuissance du jeune journaliste à faire parler Mitterrand de ses rapports avec René Bousquet recouvre celle de Guédiguian à percer le mystère Mitterrand.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Monde

par Jean-Luc Douin

Comme nimbé d'un "état de grâce" permanent, le premier film de l'histoire du cinéma français consacré à un président de la République reste imprégné par une image de gouvernant héritière de l'Ancien Régime. L'aventure intime du président étouffe son bilan politique. Verra-t-on un jour un film privilégiant la fiction du peuple sur celle de son élu ?

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Pour savoir encore ce qu'est un acteur, et parce que ce qu'il donne est à la fois proprement sidérant et d'une évidence qui crève les yeux et pénètre l'âme, il faut voir Michel Bouquet dans Le Promeneur du Champ de Mars. Qui, par ailleurs, sans doute, n'est pas un grand film. (...) Le final est émouvant, sobre, retenu, mais l'histoire de cette relation est trop rarement intéressante. La faute, peut-être, à un scénario qui semble souvent à côté de la plaque (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L'Express

par Laurence Liban

Voir la critique sur www.lexpress.fr

Ouest France

par La Rédaction

Un goût d'inachevé, au terme d'une investigation qui peine à quitter le cadre "franco-français" de son personnage, pour toucher la dimension universelle qu'ambitionnait d'être cette chronique d'une fin de règne.

Paris Match

par Alain Spira

Il fallait tout l'immense talent de Michel Bouquet pour redonner vie à François Mitterrand. (...) S'il est (...) stupéfiant de justesse en homme vieillissant confronté à la mort, Jalil Lespert est beaucoup moins convaincant dans son rôle de confident.

Télé 7 Jours

par Gérard Lenne

Michel Bouquet incarne le président défunt. Contempler ce grand acteur au travail est le seul intérêt de ce curieux film. Multiples nuances, vertigineuse ambiguïté...Pour le reste, un projet assez vain qui frôle parfois le malaise...

TéléCinéObs

par Emmanuel Luc

Admirable, Michel Bouquet incarne, en dernier des princes, ce stratège parfois hautain dont les silences et les affirmations laissent ses interloctuteurs désarmés. (...) Mais le face-à-face reste assez raide et plutôt théorique. Aussi bien politiquement qu'artistiquement, on a connu le réalisateur de Marius et Jeanette et de La ville est tranquille beaucoup plus offensif.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Cahiers du Cinéma

par François Bégaudeau

Quand Robert Guédiguian filme en dehors de Marseille, ça donne du gris. (...) Ce Mitterrand sauce Bouquet, à peine cassant sauf lorsqu'il s'agit de sa piètre descendance socialiste, on lui donnerait le bon Dieu sans confession. (...) Finalement, Guédiguian continue ce qu'il a toujours fait : du cinéma de proximité, visant à exorciser par un baiser la terrible marche du monde.

Cinéastes

par Judith Sibony

Triste tableau, mais pour être triste, il n'en est pas moins fade. Dommage en effet que la mise en scène soit d'une sobriété si surannée. Car à force d'osciller entre une distance qu'il ne prend pas vraiment et une émotion qu'il ne parvient pas à déclencher, le film laisse peu de chance au spectateur de ne pas s'ennuyer.

La critique complète est disponible sur le site Cinéastes

Score

par G.D. Jones

On s'attend à une biopic sanglante qui raclerait les bidets de l'Histoire et on découvre horrifié un film bavard, une succession de conversations niaises (...) dans lesquelles un vieillard pathétique dispense ses leçons de vie à un jeune journaliste couillon.

La critique complète est disponible sur le site Score
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top