Notez des films
Mon AlloCiné
    3h10 pour Yuma
    note moyenne
    3,9
    7133 notes dont 791 critiques
    répartition des 791 critiques par note
    200 critiques
    304 critiques
    114 critiques
    116 critiques
    30 critiques
    27 critiques
    Votre avis sur 3h10 pour Yuma ?

    791 critiques spectateurs

    intox50
    intox50

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 383 critiques

    0,5
    Publiée le 31 mars 2008
    avec le nombre hallucinant d'excellents westerns, si le retour au genre est un remake aussi mal choisi, c'est mal barré pour le remettre au goût du jour. Un bon film prometteur jusqu'au 2 tiers, puis la fin est grotesque et immorale. Les bons sont tellement nuls, qu'après les avoir exterminés, les méchants sont obligés de s'entretuer pour faire une fin ! çà fiche tout par terre.
    STEPSTEPSTEP
    STEPSTEPSTEP

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 136 critiques

    0,5
    Publiée le 8 avril 2008
    Seul rusell crow sort du lot,j'aurais pu mettre une etoile pour lui ,mais plus on se dirige vers la fin du film plus c est illogique ,comment peuvent t'ils nous faire croire qu'un tueur sans fois ni lois est pret a donner sa vie pour que le fils d un inconnu garde une bonne image de son pere . C EST N IMPORTE QUOI la fin qui est censse etre l aboutissement du film m a fait rire !pour un western sa ne le fait pas.
    valo77
    valo77

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 13 critiques

    0,5
    Publiée le 24 août 2012
    Très mauvais western, sans queue ni tete. et d'une longueur....
    Sébastien A.
    Sébastien A.

    Suivre son activité Lire ses 118 critiques

    0,5
    Publiée le 20 août 2009
    Ce film ne pas du tout attiré l'attention il fait partie des 3 films que je n'ai pas vu en entier! Pourquoi faut-il toujours que les réalisateurs fassent toujours des remakes (ratés pour les 4 quarts)Russel Crowe n'avait pas fait de navets depuis longtemps c'est maintenant chose faite! A éviter sans aucun intéret meme la mmusique est horrible.
    Thierry B.
    Thierry B.

    Suivre son activité Lire ses 22 critiques

    0,5
    Publiée le 2 juillet 2012
    Je n'en reviends pas de ce que j'ai vu...Je croyais voir un film ou du moins du cinéma et là... Quand je vois les notes positives, j'hallucine. Je ne comprends rien. Cette m... est bourrée de défauts. On a l'impression que le scénariste, le script et le réalisateur n'avaient pas en main le même scénario. Il s'agit en plus d'un remake d'un western ancien. Là c'est définitif avec ce film, le réalisateur a plombé à vie tous les futurs westerns à venir pour la nouvelle génération qui ne connait et n'apprécie pas ce genre. Mais là... Si vous aimez les films de john wayne et même le western spaghetti ; ne vous dérangez pas car vous allez être dégoutés par tant d'invraisemblances et d'éxagérations. Même pas par le surplus d'action que l'on retrouve dans les policiers de maintenant mais plutot par la mollesse de l'action et le bavardage. A ce rythme là, hollywood va couler un ancien genre et ne pourra faire que des films avec des héros qui volent dans les airs. Le méchant ( le prisonnier ) se permet de diriger et d'imposer ses choix. On a l'impression que c'est une parodie de western. Le summum lorsque Russel Crowe tue ses potes venus le sauver des griffes d'un boiteux bousseu parce qu'il a certainement estimé que christian bale était un gars méritant...à part les décors naturels ( heureusement qu'ils sont là ) on se demande si les acteurs ont lu le scénario et vu le film avec glenn ford. Je m'arrête là car je vais être vulguaire. j'ai regardé ce film en dvd sur vidéoprojection et avec ma copine ; on s'est dit : " il faut le voir jusqu'au bout ". Je n'en revenais pas. Cela commençait pourtant bien et l'histoire était prometteuse. Je crois que de tous les films meme moyens genre van damme et steven seagal ; celui là est pire que tout. Heureusement que le dvd était un prêt... Ce film restera dans mes annales. quel gâchis surtout avec ces acteurs.
    sluggecko
    sluggecko

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 18 octobre 2008
    Autant le film part bien et est halletant, autant on comprend vite qu'il s'agit de psychologie hollywoodienne. C'est ridicule. Le méchant qui devient gentil et qui s'enferme de lui même dans le train! Pardon mais c'est une arnaque!
    Tedy
    Tedy

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 2 455 critiques

    2,0
    Publiée le 18 octobre 2013
    Les dialogues sont peu percutants, les musiques peu marquantes, les acteurs peu convaincants, l’histoire peu probable.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    2,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    Un western loin de valoir les grands classiques du genre.Un scénario limpide,mais qui apparait de façon alambiquée et alourdie à l'écran.Ne nous y trompons pas.Plus que de remettre un genre intemporel au gout du jour,James Mangold privilégie largement le face à face entre le fermier déterminé(Christian Bale,rachitique)et le hors la loi stoique(Russell Crowe,profil bas).Les tourments des personnages qui n'ont finalement rien d'héroiques sont bien retranscrits,surtout lors de la longue séquence de la chambre d'hotel.Par contre,la fin tourne au grand n'importe quoi avec rebondissements impossibles et morale douteuse.Divertissant sans prétention tout de meme.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 483 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    5,0
    Publiée le 23 décembre 2008
    Je ne connais pas le film de Delmer Daves donc je ne peux comparer les deux films mais ce remake est un western réussi. La mise en scène et la photographie sont superbes. Russell Crowe et Christian Bale sont tous deux excellents dans un face à face psychologique. La fusillade finale est réussie et la fin est très belle. Une bonne surprise de l'année 2008.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 478 abonnés Lire ses 3 538 critiques

    3,0
    Publiée le 27 juillet 2010
    Le réalisateur James Mangold est capable du médiocre ("Kate et Leopold") mais surtout du meilleur ("Copland" et "Walk the line") mais pourquoi se laisser aller à un simple remake surtout celui d'un aussi bon western que la verison de 1957 avec Glenn Ford et jadis signé par Delmer Daves, spécialiste du genre... Le problème de ce film est que sur l'excuse d'une pseudo-modernité on croit devoir grossir le trait notamment sur la psychologie des personnages (relation père-fils et fils-gangster). D'ailleurs si on compare les deux films on reste frappé par la différence de jeu, dans la version de 57 tout se fait en subitilité et justesse tandis que dans celui-ci même Christian Bale surjoue parfois. Au final ça reste un très bon remake, très efficace et solide malgré son manque de finesse. La fin est en cela une autre preuve, le bag guy qui se sacrifie et le fiston qui réalise enfin la place du père sont des poncifs trop appuyés. Un western très bon, on ne s'ennuie pas mais est loin de valoir la veriosn de Delmer Daves.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 365 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    2,5
    Publiée le 23 juillet 2013
    En réalisant le remake d’un célèbre western des années cinquante, qui n’arrivait pourtant pas à la cheville du Train sifflera trois fois, James Mangold participe à remise à jour d’un genre considéré comme désuet et consolide ainsi sa réputation de cinéaste hétéroclite et talentueux. Sa grande réussite provient de la mise en scène qui réussit, à la fois, à rendre les scènes d’action haletantes et à asseoir une tension certaine sur le reste du film, réussissant en conséquence à combler l’inégalité du rythme global. Le gros défaut de 3h10 pour Yuma version 2007 vient sans conteste de son casting car, même si retrouver Peter Fonda dans un rôle fort plaisir, Christian Bale est loin d’être aussi convaincant qu’à l’accoutumé et Russell Crowe est toujours aussi peu expressif, les deux personnages principaux en venant presque à se faire voler la vedette par Ben Foster. N’apportant rien de nouveau aux codes classiques du western, ce divertissement ne comblera pleinement que les afficionados du genre.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 368 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    4,0
    Publiée le 15 décembre 2007
    Après le thriller horrifique Identity (2003) et le biopic Walk the Line (2006), sur le célèbre chanteur de country américain Johnny Cash, le réalisateur James Mangold ressort les holsters et autres panoplies de cow-boys pour le western 3h10 pour Yuma, remake de la version datant de 1957, réalisée quand à elle part Delmer Daves. Cette nouvelle version est une réussite en tout point, dès le début du film, on se retrouve en plein cœur de l’histoire, pas de perte de vitesse, ni de lenteur, de l’action à tout bout de champs, nous offrant par la même occasion une flopée de scènes de fusillade à la Winchester, mémorable ! En plus de cela, l’histoire est respectée et les personnages principaux évitent la caricature ou la surenchère ! On appréciera donc les prestations de Russell Crowe, Christian Bale, l’impressionnant Ben Foster et bien sur Peter Fonda. Un western à la violence et à la surenchère d’actions qui devrait convenir aux inconditionnels des films de ce genre.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 2 958 critiques

    4,0
    Publiée le 3 mai 2013
    Plus une nouvelle adaptation du roman d'Elmore Leonard qu'un remake du film éponyme de 1957, 3h10 pour Yuma est tout simplement ce qui manquait aux années 2000 : un western d'envergure, sombre et épique. Sans fioriture, sans pitié, le long-métrage est constamment poussiéreux, agréablement sanglant et surtout dénué de clichés, les personnages étant suffisamment travaillés pour ne jamais tomber dans la caricature. Cette seconde adaptation nous entraine dans l'Ouest sauvage, le vrai, celui avec des hors-la-loi impitoyables et des héros qui n'en sont pas vraiment. Le héros ici, c'est Christian Bale (comme à son habitude parfait), un simple fermier qui a tout donné pour son pays lors de la Guerre de Sécession, même sa jambe. Et lorsque sa paisible vie de famille est menacée d'expulsion par de méchants créanciers, il va se jeter corps et âme dans une mission suicidaire afin d'escorter l'un des plus dangereux criminels du pays (Russell Crowe, bien loin de son personnage dans Mort ou vif) et d'empêcher une belle récompense qui lui permettra de payer ses dettes et mettre sa famille au frais. Mais comme dans tout bon western, rien ne va se passer comme prévu... C'est le début d'une aventure épique dans le désert sauvage où la confrontation entre les deux hommes va se faire progressivement, aussi physiquement que verbalement. Ce duel psychologique intense est brillamment mis en scène par le touche-à-tout James Mangold qui s'attaque à son premier western. Ses personnages sont donc travaillés, que ce soit nos deux rivaux principaux, le fils de l'un d'eux (Logan Lerman, une révélation), un shérif faiblard (Peter Fonda, habitué aux westerns) ou encore le sbire du renégat improvisé chef de meute campé par le toujours aussi surprenant Ben Foster. Outre son interprétation sans faille, nous faisons face à de magnifiques décors, une musique enivrante, des courses-poursuites dantesques et autres affrontements intenses. 3h10 pour Yuma est donc une pleine réussite aux nombreuses scènes d'action (la fusillade finale dans les murs de la ville est d'une puissance totale), aux dialogues réfléchis et à l'émotion perdurable, en faisant un long-métrage revigorant pour le genre. Ainsi, avec Open Range, Les disparues et L'assassinat de Jesse James, le western des années 2000 a su renouveler avec brio et ce 3h10 pour Yuma en est la nouvelle preuve, le film de Mangold étant une brillante réussite à ne pas louper.
    vvalenou
    vvalenou

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 462 critiques

    4,0
    Publiée le 4 avril 2009
    Revenu blessé de la guerre de Sécession, Dan Evans a établi sa famille dans un ranch. La sécheresse a ravagé ses terres, décimé son troupeau et miné la considération que lui portent sa femme et ses enfants, en particulier son aîné Will, âgé de 14 ans. A la suite d'une attaque de diligence, le célèbre bandit Ben Wade passe par la ville de Bisbee où il est arrêté avec le concours fortuit d’Evans. Recherché pour ses hold-up et ses meurtres répétés, Wade doit être convoyé vers Contention, à trois jours de cheval, pour embarquer sur un train à destination de Yuma, où se trouve le tribunal fédéral. Contre une prime qui peut sauver son ranch, Dan Evans s'engage dans l'escorte qui doit accompagner le dangereux criminel. Il est bientôt rejoint par son fils Will, fasciné par l'aura du tueur. Tandis que son gang organise son évasion, Wade engage sur le chemin de Contention un bras de fer psychologique avec ses gardiens, usant à la fois de la peur qu'il leur inspire et de la séduction qu'il exerce sur eux... " 3h10 pour Yuma " est le remake du film homonyme réalisé en 1957 par Delmer Daves. Ce premier western de James Mangold ne manque pas d'élégance ; la réalisation, efficace et esthétique, magnifie la présence et le charisme d'un Russell Crowe proprement exceptionnel. Il convient de souligner l'aspect " hybride " et atypique de cette adaptation cinématographique d'une œuvre littéraire d'Elmore Leonard ; le film revisite les codes du western, mais il se construit également tel un thriller psychologique, dans lequel, après le maintien constant d'une tension palpable et croissante, offre son explosion finale de violence sur le ton de l'héroïsme désintéressé. A découvrir.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 208 abonnés Lire ses 2 115 critiques

    4,0
    Publiée le 7 août 2012
    Après un biopic sur « Johnny Cash » , James Mangold s’attaque à un remake du western de Delmer Daves « 3h10 pour Yuma » avec Glenn Ford et Van Heflin. Avec le temps le film a acquis un statut de film culte sans doute du à la violence radicale incarnée par Glenn Ford qui n’hésite pas à tuer sur le champ un de ses complices plutôt que de se voir lui-même menacé. Il y avait donc un gros risque à ce remake . Mangold s’en sort haut la main et restant fidèle pour l’essentiel à l’original mais en agrémentant la seconde partite du film qui trainait un peu en longueur dans l’original de rebondissements fort bien venus. Le personnage du bandit repris par Russel Crowe a aussi fortement évolué et se trouve aujourd’hui remplit d’une humanité que n’avait pas celui de Glenn Ford. Ce parti pris amène un final tournant un peu au mélo qui donne une tonalité plus nuancé au film de Mangold malgré une exposition plus fréquente au scènes de violence (époque oblige). Russel Crowe nous montre une fois de plus qu’il a la capacité à endosser tous les rôles avec bonheur. Christian Bale n’est pas en reste donnant lui aussi une couleur différente à son personnage. Mangold nous montre que le remake n’est pas obligatoirement un exercice vain et qu’il est parfois heureux de revisiter une œuvre réussie en offrant une vision adaptée à l’époque, ce qui n’enlève rien aux vertus et au charme de l’original.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top