Notez des films
Mon AlloCiné
    2 soeurs
    Note moyenne
    3,5
    18 titres de presse
    • Le Monde
    • Télérama
    • Brazil
    • Le Point
    • L'Humanité
    • Libération
    • Positif
    • Studio Magazine
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Ciné Live
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Première
    • TéléCinéObs
    • Chronic'art.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 critiques presse

    Le Monde

    par Florence Colombani

    Parce qu'il a une confiance indéfectible dans la spécificité de son histoire, et dans sa capacité à la raconter, Kim Jee-woon laisse d'innombrables fantômes de grands films peupler la maison de Deux soeurs.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Télérama

    par François Gorin

    Ce n'est pas tant l'effet de surprise qui opère sur les nerfs du spectateur. Plutôt l'intrication des fils psychologiques et narratifs. (...) Qu'on apprécie les plus grossiers (...) ou les plus fins (...), c'est une question de sensibilité personnelle. Le film, lui, refuse de trancher, et il y gagne une qualité " médiane " que ne gâte en rien son esthétique très soignée.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Brazil

    par Alex Masson

    Au moment où tout le monde s'intéresse au cinéma coréen, le film de Kim Jee Woon montre les limites de son système avec cette histoire de fantômes absolument irréprochable d'un point de vue formel, mais résolument conçu pour un public international, en faisant de l'effroi une espèce de village global, un united colors of trouille.

    Le Point

    par La Rédaction

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Ce crescendo dans l'horreur très graduel - dont le substrat est le " famille je vous hais " de Gide, ou plutôt le " marâtre je vous abhorre " des contes de fée - ménage effroi et séduction aux bons moments et aux bons endroits.

    Libération

    par Alexis BERNIER

    Si elle ne livre pas tous ses mystères, cette angoissante fratrie coréenne ne se déballonne pas non plus comme un soufflé au fromage pourri en se forçant à accoucher d'un dernier quart d'heure explicatif et forcément déceptif.

    Positif

    par Adrien Gombeaud

    Plus qu'un film d'horreur, Deux soeurs est un conte poétique qui parvient pleinement à réveiller les peurs de notre enfance : cette solitude qui nous prenait soudain la nuit, quand, la gorge nouée, tremblant sous un drap, on n'osait quitter des yeux une porte entrebâillée sur l'obscurité.

    Studio Magazine

    par Thierry Cheze

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    aVoir-aLire.com

    par Romain Le Vern

    Reposant sur une base solide, le film bénéficie de la profusion de thrillers horrifiques asiatiques qui nous sont parvenus depuis (...). Faute d'être arrivé avant, Deux soeurs essaie de reproduire le même schéma avec des moyens détournés. Mais ce n'est pas de l'opportunisme : Kim Jee-woon, formaliste de renom, cinéaste cinéphile, remet au goût du jour un thème éculé qui l'obsède depuis longtemps : le squelette dans le placard.

    Cahiers du Cinéma

    par Thierry Méranger

    Le manque de cohérence de Deux soeurs tient précisément à la volonté de faire assumer à l'un des personnages la responsabilité fantasmatique de ce qui a été montré, en insistant en même temps sur le dérèglement généralisé de l'univers où ils évoluent.

    Ciné Live

    par Philippe Paumier

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    Le Figaroscope

    par Françoise MAUPIN

    Adaptant un conte très populaire coréen, le cinéaste Kim Jee-Woon évite le gore, et fait plutôt la part belle à la terreur psychologique. Mais il multiplie tellement les rebondissements qu'il risque de lasser le spectateur de bonne volonté.

    Les Inrockuptibles

    par Vincent ostria

    Elégant film de fantômes coréen un peu noyé dans les paradoxes spatio-temporels.

    L'Express

    par Christophe Carrière

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Première

    par Gérard Delorme

    Le spectateur est partagé entre deux options : soit il décroche parce que la multiplication des rebondissements l'empêche de reconstituer le puzzle, soit il se laisse emporter et savoure un voyage qui le promène sans arrêt entre réalitéet fantasme.

    TéléCinéObs

    par Bijan Anquetil

    Malgré une mise en scène sophistiquée, à la limite du maniérisme, cette confusion entre folie et réalité est rendue avec beaucoup d'efficacité.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Chronic'art.com

    par Jean-Philippe Tessé

    Et d'un oeil las, contempler ce morne jeu de massacre, et d'un oeil fataliste, se dire qu'une pareille arnaque a plus de chances de rencontrer le public que, par exemple, "Séance" de Kiyoshi Kurosawa, dont la modestie et la puissance, le moindre bruissement, en valent toutes les minutes.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top