Mon AlloCiné
    Love object
    Note moyenne
    3,3
    12 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • L'Ecran Fantastique
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Première
    • Studio Magazine
    • TéléCinéObs
    • MCinéma.com
    • Aden
    • Chronic'art.com
    • Ciné Live
    • L'Express

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    12 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    par Romain Le Vern

    Un thriller bancal mais futé sur la frustration sexuelle, avec une conclusion audacieuse.

    L'Ecran Fantastique

    par Fabienne Andrevon

    Un premier film rondement mené, efficace et surprenant, qui nous entraîne sur le territoire du fantasme sexuel, en nous promenant du romantisme à la perversité et de l'humour à l'horreur. Cocktail au goût pervers.

    Les Inrockuptibles

    par la rédaction

    Un film d'horreur angoissant avec une poupée en guest-star.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Romain DUCHESNES

    Love Object fonctionne donc moins comme un thriller psychologique ­ aussi réjouissantes qu'en soient les implications, on ne croit pas vraiment à cette idylle de plastique ­ que comme un thriller tout court. Sur ce plan, il bénéficie d'un scénario machiavélique, froidement satisfaisant dans ses partis pris jusqu'au-boutistes, et qui force la sympathie.

    Première

    par Gérard Delorme

    Love object est un vrai film d'horreur qui préfère s'amuser avec son sujet plutôt que d'en faire une thèse.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Magazine

    par Thomas Baurez

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    TéléCinéObs

    par Bijan Anquetil

    Robert Parigi signe un thriller érotique convaincant qui tout en fleurtant avec le fantastique, garde un réalisme froid et une psychologie quasi clinique. De cette ambiguité entre réalité et fantasme naît l'inquiétante étrangeté du film.

    MCinéma.com

    par Aurélien Allin

    La propension du réalisateur à stigmatiser ce qu'il semble considérer comme des déviances sexuelles détruit peu à peu la construction subtile et brillante de la première partie d'un film audacieux. Dommage.

    Aden

    par Philippe Piazzo

    Le plus horrible est le traitement que le réalisateur inflige à son scénario (et au spectateur) : effets prévisibles, effroi au rabais, étrangeté épinglée sur le front de l'acteur... Ed Wood, dors tranquille, la relève est assurée.

    La critique complète est disponible sur le site Aden

    Chronic'art.com

    par Ophélie Wiel

    C'est (...) lors de la première confrontation entre le héros et la poupée -aboutissant à la consommation expéditive de la marchandise- que Love object acquiert son identité de film laid. Au bout du compte, Love object n'est qu'une accumulation d'idées avortées ou ratées.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Ciné Live

    par Sandra Benedetti

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

    L'Express

    par Stéphane Brisset

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top