Mon AlloCiné
    Brice de Nice
    Note moyenne
    2,8
    20 titres de presse
    • Première
    • Ciné Live
    • Rolling Stone
    • Cinéastes
    • Le Monde
    • L'Express
    • Libération
    • MCinéma.com
    • Score
    • Studio Magazine
    • Zurban
    • aVoir-aLire.com
    • Brazil
    • Cahiers du Cinéma
    • Chronic'art.com
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • TéléCinéObs
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    20 critiques presse

    Première

    par Mathieu Carratier

    Si la France se cherchait un Jim Carrey, elle vient de le trouver. [...] laissez vos préjugés à l'entrée et pénétrez dans cette énorme fête qu'est Brice de Nice. Open Bar sur les gags et tournée de crampes dans le bide pour tout le monde. Si vous trouvez plus drôle ce mois-ci, on vous rembourse même la différence.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Ciné Live

    par Christophe Chadefaud

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

    Rolling Stone

    par Grégory Alexandre

    Le tsunami Brice n'a pas failli : le festival déconne est permanent, et la bonne nouvelle, c'est que même le déluge de vannes à été canalisé dans un récit linéaire, ce qui est assez inattendu.

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Cinéastes

    par boris Jeanne

    Le scénario [...] n'arrive jamais à trouver la tension narrative nécessaire à transcender la seule suite de sketchs. [...] les véritables retournements sont à chercher dans les seconds rôles qui poussent le film vers la dérision corporelle sans aucun complexe des frères Farelly.

    La critique complète est disponible sur le site Cinéastes

    Le Monde

    par Jean-François Rauger

    On y retrouve l'image, à peine déformée, d'une frivolité puérile et fièrement analphabète très contemporaine. Si, par instants, le film de James Huth et surtout l'abattage de Jean Dujardin font irrésistiblement mouche, l'obligation de densifier et d'humaniser une silhouette, consécutive à la conduite d'un récit d'une heure trente, en dévitalise quelque peu la force comique.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    L'Express

    par Christophe Carrière

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Libération

    par Gilles Renault

    Ecueil habituel, on ne sort guère de la suite de sketches (Brice attaque la banque, Brice à l'hôpital...) enfilés sans malice ni sagacité. Reste, avec son abattage et ses formules, un personnage et un ton, loufoque, effréné, qui, tout en faisant l'éloge hédoniste de la vacuité, offre une alternative à l'escalade trash de la bande Youn-Desagnat & Co (...) Seule la frange ado pourrait suivre.

    MCinéma.com

    par Hugo De Saint Phalle

    Dans sa première partie, Brice de Nice atteint (...) des sommets de rythme, d'idées et de bons mots délicieusement crétins (...) Bien sûr, au bout d'une heure ce maelström de "fartage", "cassage" et "méchage" commence à s'essouffler un peu.

    Score

    par Miguel Almereyda

    Bilan : une première heure hystérique et mal filmée. Ensuite intervient le personnage de Clovis Cornillac, qui est la seule et unique raison d'aller voir ce film tant le génie comique de l'acteur est époustouflant.

    La critique complète est disponible sur le site Score

    Studio Magazine

    par Sophie Benamon

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    Zurban

    par Olivier Pélisson

    Si l'écueil de la simple enfilade de sketches est évité, le résultat manque tout de même d'épaisseur. Car la mise en scène manque de rythme et l'intrusion d'éléments à la Shrek, avec similis ogre et princesse, noie complétement l'univers ciblé ado, fun et surf. Reste Dujardin, au talent, au charisme et à l'énérgie incontestable, qui fera merveille dans une comédie d'aventure de Rappeneau.

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Avec ses répliques cassantes qui sentent bon le concept marketing destinées aux cours de récréation, il fait pitié ! Pas un brin de scénario dans cette comédie clinquante au montage parfois épileptique, qui se contente d'enchaîner les gags, pas très drôles, et carrément ridicules, qui frisent la névrose et la boulimie.

    Brazil

    par Alex Masson

    A l'exception d'une maigre poignée de scènes osant aller vers l'incongru le plus absolu, seule l'arrivée de Clovis Cornillac - unique comédien du lot à ne pas hésiter à se jeter à fond dans la nature absurde de son personnage - et d'un gag hénorme sauvent le film du désastre absolu.

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Philippe Tessé

    Comme redouté, la bande-annonce de Brice de Nice est meilleure que le film qu'elle promet.

    Chronic'art.com

    par Jean-Philippe Tessé

    Personnages secondaires, enjeux dramatiques nains, morale à la noix, on s'ennuie. Quand même, au cours de la pataude aventure, on découvre que les chaussures de Marius Lacaille enferment d'insolites panards en forme de pouces maousses.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Le Point

    par François-Guillaume Lorrain

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Les Inrockuptibles

    par Alexandre Chabert

    Affligeant de médiocrité, le film recèle toutefois un trésor comique, caché dans les chaussures de Clovis Cornillac (très bon en toutes circonstances). Tout à coup, un peu du bestiaire farellien anime cette gentille merde.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Ouest France

    par La rédaction

    (...) les élucubrations (...) plus bêtes que délirantes, n'ont guère de quoi faire bien rire. Il se complaît dans une répétition de mêmes gags à travers des scènes peu renouvelées qui se voient comme un alignement de pitreries sans fil conducteur.

    TéléCinéObs

    par Jennifer Picard

    Les plaisanteries les plus courtes sont souvent les meilleures. Avec Brice de Nice, James Huth nous en donne la preuve : d'un sketch de télé culte [...] il fait une comédie indigeste d'une heure trente où gags et blagues tombes presque toujours à plat.

    Télérama

    par Pierre Murat

    On a joué un mauvais tour à Jean Dujardin (...) On lui a emprunté le personnage qu'il a inventé (...) pour en faire le héros du film le plus désolant tourné depuis longtemps (...) un malveillant a eu l'idée d'engager Clovis Cornillac dans le rôle d'un mec qui n'arrive jamais à finir une phrase. Résultat : Clovis dévore Braillsse tout cru. Hormis lui, tout est nul.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top