Mon AlloCiné
Super Size Me
Note moyenne
3,5
16 titres de presse
  • Ciné Live
  • Fluctuat.net
  • Le Figaro
  • Le Monde
  • L'Express
  • MCinéma.com
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • Télérama
  • Aden
  • aVoir-aLire.com
  • Chronic'art.com
  • Les Inrockuptibles
  • Première
  • Studio Magazine
  • Cahiers du Cinéma

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

16 critiques presse

Ciné Live

par Laurent Djian

Voir la critique sur www.cinelive.fr

Fluctuat.net

par Agathe Moroval

Supersize Me est un film supersize. Spurlock a parfois tendance à en faire un tout petit peu trop : les inserts en animation ou les collages sur l'écran ne sont pas toujours du meilleur goût. Mais le documentaire, doublé de cette hallucinante auto-fiction expérimentale, est efficace, drôle et surprenant. Un chef-d'oeuvre de politically incorrect, sans pitié pour l'américain moyen - surtout s'il est obèse.

La critique complète est disponible sur le site Fluctuat.net

Le Figaro

par Dominique Borde

Voir la critique sur www.lefigaro.fr

Le Monde

par Thomas Sotinel

Le mélange d'immédiateté issue de la télé-réalité et de démonstration militante se révèle irréfutable et parfaitement accessible au coeur de cible commun à la restauration rapide et à Morgan Spurlock : la jeunesse. Il faudrait un effort surhumain pour se précipiter au McDonald's quand les lumières se rallument.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

L'Express

par Christophe Carrière

Voir la critique sur www.lexpress.fr

MCinéma.com

par Franz Miceli

Si SUPER SIZE ME s'avère extrêmement bien documenté, on regrettera qu'il ne s'intéresse qu'à McDo, et ne puisse effectuer la prise de recul nécessaire à ce type d'exercice. SUPER SIZE ME fait, certes, souvent mouche (des McDo dans les hôpitaux !). Dommage que le miroir, loin de toujours atteindre la finesse escomptée, se fasse un peu trop grossissant.

TéléCinéObs

par Bijan Anquetil

Au-delà d'une mise en scène divertissante et pleine d'humour, Morgan Spurlock interroge les habitudes alimentaires des Américains et dénonce les méthodes douteuses de la toute-puissante industrie agroalimentaire. La malbouffe a trouvé son Michael Moore.

Télérama

par Aurélien Ferenczi

Morgan Spurlock en appelle à la raison, statistiques et témoignages d'experts à l'appui, mais aussi pas mal à l'émotion, dégoût garanti à plusieurs reprises, notamment au moment du " Mac Vomi "... Tel est le " néo-docu " à l'américaine, où la part ludique est essentielle, sans nuire pour autant à l'engagement et à l'analyse. (...) En sortant de Super size me, l'estomac au bord des lèvres, bien malin qui saura désormais choisir ses menus en étant certain d'exercer son libre-arbitre...

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Télérama

par Aurélien Ferenczi

Entre Michael Moore et "Jackass", Morgan Spurlock suit un mois de régime McDo et filme les dégâts. Impressionnant !

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Aden

par La rédaction

A la manière d'un Michael Moore qui impose sa silhouette pataude dans le champ et donne sans retenue dans la subjectivité, Morgan Spurlock met son corps en première ligne, sans peur de sombrer dans la blague de potache. Il apparaît vite que ce réalisateur de films publicitaires et de vidéos clips manie sur le bout des doigts les méthodes qu'il dénonce...

La critique complète est disponible sur le site Aden

aVoir-aLire.com

par Nicolas Journet

Malgré des tonnes de statistiques plus ou moins intéressantes, Super size me ne révèle pas grand chose de nouveau. Quiconque a déjà mangé dans un McDonald's sait bien les effets que peuvent procurer un royal cheese sur le système digestif. (...) si les firmes agro-alimentaires ont leur part de responsabilité, le consommateur est une victime bien trop consentante. C'est ce que montre avec justesse Super size me, finalement plus film citoyen que pamphlet gauchiste.

Chronic'art.com

par Guillaume Loison

Spurlock reste incapable de dénoncer autrement que par une causerie vanneuse. Très peu d'image, aucune créativité au montage : juste des micro-trottoirs stéréotypés et des statistiques animées pour faire plus fun et moins chiant. Un deuxième film dont le bonhomme aurait pu facilement se passer. Son taux de cholestérol a bien plus d'impact politique que ses coups de mégaphone.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Un documentaire bête et méchant, mais assez déifiant sur la culture malsaine du fast food.

Première

par Gérard Delorme

Spurlock fait passer la pilule pédagogique avec beaucoup d'humour et compense la laideur de l'image vidéo avec quelques effets picturaux bienvenus (illustrations et animations). Cette façon inventive, efficace et sympathique d'attirer l'attention évoque inévitablement Michael Moore. Elle s'apparente davantage au journalisme télé qu'au cinéma, mais une bonne vidéo vaut parfois mieux qu'un mauvais film.

Studio Magazine

par Thomas Baurez

Voir la critique sur www.studiomag.com

Cahiers du Cinéma

par Sylvain Coumoul

Morgan Spurlock accumule les split-sceens baveux, vulgaires, déprimants. Son film comme le sujet qu'il traite est indigeste et écoeurant.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top