Mon AlloCiné
    Coldwater
    note moyenne
    4,0
    1416 notes dont 136 critiques
    10% (14 critiques)
    38% (51 critiques)
    33% (45 critiques)
    15% (20 critiques)
    4% (6 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Coldwater ?

    136 critiques spectateurs

    Anael_Paris
    Anael_Paris

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

    4,5
    Publiée le 12 juillet 2014
    Un parti pris fort qui démontre que le tout répressif ne fonctionne pas, encore moins dans les camps américains de redressement pour mineurs... Ou comment administrer un "traitement" qui ne résout rien mais transforme des jeunes délinquants spoiler: en véritables meurtriers assoiffés par le désir de vengeance .
    Isabelle Mletzko
    Isabelle Mletzko

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 13 juillet 2014
    le film était tiré d'une histoire vraie qui parlait d'un camp d'entraînement pour mineurs. l'histoire était très touchante et l'acteur très fort pour un premier rôle de film alors qu'il n'avait fait que des séries. en bref. un film dramatique vraiment excellent, j'ai adoré !!!
    Guillaume
    Guillaume

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 555 critiques

    2,5
    Publiée le 13 juillet 2014
    "Coldwater" alterne le chaud et le froid. Si l'idée est bonne, on a vite le sentiment que l'on tourne en rond. Le scénario nous sert alors des situations parfois fumeuses, pour un final sympathique mais au final peu surprenant...comme l'ensemble. Une petite déception.
    Tristan H.
    Tristan H.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 13 juillet 2014
    Ce film a été de loin l'une des expériences les plus intenses de ma vie. Qu'est-ce qu'un coup de poing dans le visage. La fin était celui que je n'oublierai jamais. Au plaisir de voir plus de films de ce réalisateur en plus de films avec PJ Boudousque.
    Polly6789
    Polly6789

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 37 critiques

    4,5
    Publiée le 14 juillet 2014
    Dur et tendre à la fois, Coldwater surprend. Critique complète en cliquant sur le lien
    CLEM 06
    CLEM 06

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 149 critiques

    5,0
    Publiée le 16 juillet 2014
    Ce film est juste magnifique ! Cette histoire (qui est un fait réel) est juste super bien retranscrite. Cela fait de la peine que des jeunes adolescents ai vécu cette dramatique histoire. On se prend une claque en le voyant ! Le jeu des acteurs est hyper juste On ne resort pas de ce film indemne. 5/5
    Stevesurf
    Stevesurf

    Suivre son activité Lire ses 16 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mars 2015
    Un film très bien organisé , qui est vraiment très prenant. Une histoire des plus émouvante ; à absolument voire au cinéma malgré son nombre de scènes difficiles à regarder.
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 214 critiques

    3,5
    Publiée le 17 juillet 2014
    Saviez-vous qu'aux Etats Unis il existe des camps de redressement privés dans lesquelles n'importe quel parent peut envoyer son gamin en difficulté moyennant finance ? Un avant gout de la prison avec très peu de contrôle officiel dans lesquels on compte au moins une douzaine de morts depuis les années 80 tant les traitements subis par les pensionnaires sont horribles. C'est ce secret très bien gardé que le réalisateur Vincent Grashaw a choisi de révéler dans son premier film. Petit dealer dont les affaires commencent à fructifier, Brad est envoyé par sa mère dans le camp de redressement de Coldwater afin peut être d'éviter de passer ses jours en prison. Jouant d'abord aux rebelles, il va vite apprendre qu'il vaut mieux faire profil bas dans cet établissement si il veut que son calvaire s'achève un jour. Alors qu'il avait fini par prendre du galon, l'arrivée dans le centre de son ami Gabriel va tout remettre en question. Le réalisateur Vincent Grashaw aura mis plus de dix ans pour réussir à écrire cette histoire inspirée d'une connaissance qui avait un séjour dans un de ces camps de redressement. Des établissements où les gardiens se croient tout permis et où les pensionnaires sont violentés nuit et jour aussi bien physiquement que moralement. Un sujet polémique qui a forcement eu du mal à voir le jour avant qu'il trouve enfin un producteur courageux. Coldwater fait penser à tous ces films de prison sortis récemment avec les habituels rituels de fouille au corps, le lavage au jet et l'isolement. Il s'en détache aussi car la vie dans ces camps de rééducation est peut être encore plus dur que l'emprisonnement car la torture mentale y est permanente. A tel point qu'ici les "prisonniers" ont plutôt envie de se serrer les coudes que de jouer les caïds. On suit donc le séjour de Brad dans le camps de Coldwater. Le film commence par son arrestation avant de partir en flash-back pour nous présenter un peu mieux le personnage qui a perdu son père et s'est mis à dealer. Le film alterne entre les scènes dans le camps de courses à pieds et travaux forcés sous un soleil assomant et des retours réguliers dans le passé pour nous dévoiler la vie de Brad et surtout le drame récent qui marqué sa vie. Moins violent qu'un Bronson ou Dog Pound, le film réserve tout de même quelques scènes chocs. On sera cependant moins ému par le sort de ses prisonniers qu'on avait pu l'être par Dog Pound qui mettait une véritable claque. Si on suit ce film avec plus ou moins d’intérêt en fonction des scènes, ce sont vraiment les dernières vingt minutes qui sont les plus intéressantes et tiendront en haleine les spectateurs. Coldwater est aussi le premier film de son interprète principal le jeune P.J. Boudousqué. Il ressemble tellement à Ryan Gosling que certains disent que Coldwater pourrait être le prequel de Drive racontant la jeunesse du héros sans nom du film de Nicolas Winding Refn. Mais celui ci est cependant beaucoup moins taiseux et les deux films n'ont en réalité aucun rapport. On aurait très bien pu aussi voir la vie du personnage qu'il jouait dans The Place Beyond The Pines Cela souligne juste que ce nouvel acteur a un fort potentiel à surveiller de près. On aurait pu croire que Coldwater était juste encore un énième film de prisons parmi tous ceux sortis récemment mais le réalisateur Vincent Grashaw a su trouver la bonne approche en faisant la lumière sur ces centres très particuliers qui devraient être beaucoup mieux contrôlés. Porté par des acteurs méconnus mais très talentueux, Coldwater est un premier film réussi qui mérite d'être découvert.
    Suzy B.
    Suzy B.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 7 critiques

    3,5
    Publiée le 21 juillet 2014
    beaucoup de violence, un cinéma brut, réel, des acteurs vrais. Un scénario troublant. un cinéma qui laisse dans un état de flottement, de réflexion. à voir, intéressant.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 22 juillet 2014
    Puissant et poignant un super film +++++++++++++++++++++++++
    Sandrine M.
    Sandrine M.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 84 critiques

    2,0
    Publiée le 29 juillet 2014
    Clichés, vu et revu... tout y passe, PJ Boudousqué aux airs de Ryan Gosling ne suffit pas à épargner la lourdeur de ce scénario plutôt léger d'ailleurs... Jeunes rebelles, gardiens méchants, et le pathos des flashbacks... Le seul intérêt du film est peut être de faire découvrir qu'aux USA si votre ados vous emmerde un peu trop vous pouvez l'envoyer se faire redresser pour qu'il rentre mieux dans le moule, mais là bas, pas de psychologue... Juste un "soignant" toxicomane... Un premier long métrage plutôt raté. Quant au lien avec "Dog Pound" et "Drive" sur l'affiche faut oublier !
    pef51
    pef51

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 12 septembre 2014
    Un excellent film (qui sera dur pour certain de regarder )qui moi m'a touché énormement !!! à regarder absolument !!
    guillaume R.
    guillaume R.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 17 critiques

    3,0
    Publiée le 23 septembre 2014
    Dès les premiers instants du film, nous suivons les débuts de brad dans un centre de redressement pour adolescent aux Etats-Unis. Ce jeune, au caractère bien trempé, ne va cesser d’être cassé afin de devenir un modèle aux yeux de la société. Sa descente aux enfer est inexorable, dans un monde où le système ne peut être contesté. Dès lors, Brad comprend, à ses dépens, que si il veut survivre, il n’a d’autre alternative que de suivre les règles, mais pour combien de temps ? Le jeune Brad nous fait penser à ce bon vieux Ryan Gosling, tant au niveau de son jeu d’acteur que dans ses mimiques. Ce long métrage a été réalisé afin de décrier les méthodes des camps de redressement aux Etats-Unis. Le spectateur est mis mal à l’aise tout au long du film, à l’aide d’une musique angoissante. Effectivement, la caméra est positionnée de faite que le spectateur se trouve plongé dans la peau d’un détenu. Au final, ce long métrage manque de rythme, on s’ennuie rapidement et l’atmosphère est rapidement pesante. Si vous appréciez les réalisations sur les prisonniers, ce film vous donnera une vision encore méconnue de ces camps d’entrainement ; sinon vous risquez de décrocher rapidement.
    Don Keyser
    Don Keyser

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 1 472 critiques

    4,0
    Publiée le 13 octobre 2014
    Sur un thème déjà étudié, les centres de jeunes délinquants, "Coldwater" apporte un souffle nouveau avec une histoire réaliste et simple où le scénario captive son public. De plus,a réalisation ne cherche pas à vouloir trop en mettre dans les yeux mais simplement à retranscrire des faits crédibles. Par ailleurs, les acteurs sont vraiment convaincants dans tout l'ensemble. Ainsi, le film est une réussite par sa manière à inculquer des nouveautés sur un sujet abordé auparavant.
    Jeuneag
    Jeuneag

    Suivre son activité 4 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2014
    Quand les parents abandonnent l’éducation de leurs adolescents à des sociétés privées, l’enfer est au bout du chemin de la soif, de la butte qui rebute les jeunes brutes, des nuits menottées dans la pisse et le sang, du vice des cadres qui sévissent et ne peuvent plus encadrer les petites lâchetés de chambrées; est au bout de l’alcoolisme d’un colonel désabusé, de la déferlante de haine qui éclatera les membres et les crânes jusqu’à ce que le fait divers brule l’été médiatique du libéralisme US. Des références à « La Colline des hommes perdus ». La réalisation documentaire n’évite pas le manichéisme avec des ados/victimes un peu trop lisses et des cadres/repentis un peu trop sadiques !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top