Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Combien tu m'aimes ?
Note moyenne
3,2
22 titres de presse
  • Studio Magazine
  • aVoir-aLire.com
  • Brazil
  • Le Figaroscope
  • Le Parisien
  • Paris Match
  • Positif
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • Zurban
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • MCinéma.com
  • Ouest France
  • Première
  • Ciné Live
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Point
  • Libération
  • Score
  • Télé 7 Jours

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

22 critiques presse

Studio Magazine

par Patrick Fabre

Voir la critique sur www.studiomag.com

La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

Avec Combien tu m'aimes ?, [Blier] revient en meilleure forme, fort d'un casting charismatique. [L'intérêt du film ] est (...) dans le regard mature et complexe de son cinéaste qui derrière le ton de la comédie dévoile sa tristesse et sa peur de la solitude et du vieillissement.

Brazil

par Christophe Goffette

On sourit (beaucoup), on marre même (un peu) et l'on est bien heureux, ici, de pouvoir encore défendre haut et fort les couleurs des armureries Blier, qui plie mais ne rompt jamais. Bravo à lui...

La critique complète est disponible sur le site Brazil

Le Figaroscope

par Marie-Noëlle Tranchant

Monica Bellucci n'a jamais été aussi fastueuse, et elle inspire visiblement le cinéaste, qui a retrouvé toute sa bizarrerie poétique.

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Blier (...) lorsqu'il est savamment dosé, agit en profondeur sur les idées, fait briller les personnages et les répliques. Bellucci rayonne, Depardieu étincelle. Le résultat prend parfois l'allure d'une fanfare mais Campan y apporte une note sensible.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Paris Match

par Alain Spira

Blier nous sert ici un de ses meilleurs plats. Dommage que, comme d'habitude, on ait un peu de mal à finir.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Positif

par Fabien Baumann

Reste alors quoi ? Ces bas liserés que garde Monica dans l'offrande. Cette eau de pluie dans sa chevelure quand elle grimpe le gars en voiture. Son corps de femme écarté en croix dans le travers d'un lit bleu. Cette chaîne qui divague sur son cou au gré des coups de l'amour. Et puis l'opéra. Plein d'opéra.

La critique complète est disponible sur le site Positif

TéléCinéObs

par Elodie Lepage

Le cinéaste a retrouvé sa verve (...) avec le sens de l'humour et l'art de la provoc qui l'ont longtemps distingué.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Télérama

par Marine Landrot

Contre toute attente, la beaufitude cède soudain le pas à la béatitude, la vulgarité s'efface devant l'humanité (...) Moins clinquants qu'à l'accoutumée, mais tout aussi drôles et sournois, les dialogues restent une arme défensive de première efficacité.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Zurban

par Olivier Pélisson

Du pur Blier: situations distanciées, dialogues au cordeau, vision de l'humanité tranchante (...) Une oeuvre plus tranchante que les récentes Côtelettes.

Cahiers du Cinéma

par Emmanuel Burdeau

Alliance de vulgarité popu et de grandiloquence plate, tutoiement du spectateur et de la caméra. Samuel Beckett meets Michel Audiard : Bertrand Blier restera le cinéaste d'un ticket parfois gagnant entre café-théâtre et modernité, Blier père et Godard (...), ou Ferreri.

La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma

Le Monde

par Jean-Luc Douin

Bertrand Blier est un auteur, doté d'un ton, d'une patte, d'un style repérable dès la première réplique. Combien tu m'aimes ? n'est pas son meilleur film ni son plus raté (...) On a déjà vu cela, parfois mieux, parfois vulgaire.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Les Inrockuptibles

par Amélie Dubois

Blier (...) se montre un peu mieux inspiré que dans ses derniers films (...) Les dialogues ont gagné en sobriété (...) Le réalisateur se confronte plus frontalement à la minceur de son contenu et d'une certaine manière l'assume, honnêtement.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

MCinéma.com

par Aurélien Allin

Des dialogues ciselés et des situations absurdes, sur un fond de folie grivoise réjouissante. Le tout servi par des acteurs ahurissants d'aisance et de charisme. Malheureusement, cette absurdité latente, Blier en fait un spectacle indigeste, véritable trip psychédélique dans lequel les comédiens se mettent volontairement à jouer faux (...)

Ouest France

par La rédaction

Parfois bancale, décousue et hésitante, cette fantaisie amoureuse rêvée cherche son unité et son rythme. Blier est un peu paumé dans son nouveau costume, mais il ouvre son coeur pour quelques moments bouleversants (...)

Première

par Nicolas Schaller

"Combien tu m'aimes ?" développe un petit théâtre de l'absurde plutôt amusant, plein de répliques érectiles que les acteurs (...) ont bien en bouche.

La critique complète est disponible sur le site Première

Ciné Live

par Philippe Paumier

Voir la critique sur www.cinelive.fr

La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Le film [peut] presque être vu comme un documentaire dédié à [Monica Bellucci] (...). Le problème étant que, quand il cesse de la découvrir, de la caresser, de la révéler, le film n'a pas grand-chose à offrir (...).

Le Point

par François-Guillaume Lorrain

Voir la critique sur www.lepoint.fr

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Libération

par Gilles Renault

(...) puisqu'il s'agit de radotage et que les temps ont changé, ce qui voulait naguère choquer le bourgeois peut ici tout au plus l'émoustiller, et susciter une gêne qui n'est pas forcément celle escomptée.

Score

par Alex Masson

Seule nouveauté (...) une manière de filmer Bellucci qui assume ce que tous les metteurs en scène voudraient en faire : une madone et une pute. Dommage que cela ne soit pas suffisant pour revigorer un film qui bande mou du mot. Triste à dire : Blier est devenu flagada de la verve.

La critique complète est disponible sur le site Score

Télé 7 Jours

par Julien Barcilon

Si l'amorce est plutôt engageante, cette réflexion crue, bavarde et finalement assez convenue (...) agace plus souvent qu'elle ne séduit, puis lasse... bien avant la fin.

La critique complète est disponible sur le site Télé 7 Jours
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top