Mon AlloCiné
Terminator Renaissance
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Terminator Renaissance" et de son tournage !

Hommage

Terminator Renaissance est dédié au superviseur des effets spéciaux Stan Winston, décédé pendant le tournage, et qui avait travaillé sur l'intégralité de la saga, en créant notamment le T-800.

D'un rôle à l'autre

Avant d'endosser les habits de John Connor, Christian Bale avait d'abord été pressenti pour le rôle de Marcus Wright, finalement tenu par Sam Worthington.

La saga "Terminator"

Terminator Renaissance est le quatrième opus de la franchise initiée par James Cameron en 1985 avec Terminator. Suivront Terminator 2 : le jugement dernier (1991) toujours signé James Cameron, Terminator 3 : le soulèvement des machines (2003) de Jonathan Mostow, et la série Terminator : The Sarah Connor Chronicles portée par Lena Headey dans le rôle-titre. En décembre 2008, les producteurs Derek Anderson et Victor Kubicek ont officiellement annoncé la mise en chantier de Terminator 5, avec toujours aux commandes McG. La sortie du film serait prévue pour 2011. Quant à l'acteur de cette nouvelle franchise, Christian Bale, il devrait faire partie des opus 5 et 6 puisqu'il a signé un contrat pour trois films.

Clins d'oeil

Outre deux caméos notables, les fans de la saga pourront se délecter de quelques clins d'oeil à la franchise. A travers des répliques ("I'll be back" et "Come with me if you want to live"), mais également certains plans empruntés aux précédents opus (le pied du T-600 écrasant un crâne humain, une poursuite entre un camion et des mototerminators rappelant la poursuite de Terminator 2 : le jugement dernier, le thème musical de Brad Fiedel...)

Sarah Connor ?

Les fans seront ravis d'entendre la voix de Linda Hamilton, alias Sarah Connor, le temps de deux caméos vocaux.

Qui est Kyle Reese ?

Campé par Anton Yelchin (19 ans au moment du tournage), le soldat Kyle Reese n'est autre que le père de John Connor, incarné par Christian Bale... 34 ans ! Selon la "mythologie Terminator", ce dernier finira par l'envoyer dans le passé sauver sa propre mère, Sarah Connor... et éventuellement tomber amoureux de cette dernière qui lui donnera un fils, John Connor (voir le Terminator de James CameronMichael Biehn incarnait Kyle Reese).

Un scénariste passe à la trappe

Sur les premières affiches teaser de Terminator Renaissance, on pouvait distinguer le nom de Jonathan Nolan, crédité en tant que scénariste. Frère de Christopher Nolan et entre autre scénariste du carton The Dark Knight, Le Chevalier Noir, Jonathan Nolan est intervenu à la demande de McG sur le script rédigé par John Brancato et Michael Ferris, afin d'y apporter certaines modifications sur les dialogues et certaines scènes. Les affiches plus récentes du film ne mentionnent pourtant pas le nom de Jonathan Nolan. Omission délibérée ou pas ? La WGA, Writers Guild of America, précise pour sa part que la mention "écrit par" ne comporte que les noms de Michael Ferris et John Brancato, déjà auteurs du script de Terminator 3 : le soulèvement des machines et le script original de Terminator Renaissance.

Machine de guerre

L'une des "révélations" de ce nouvel opus dans la franchise Terminator est le modèle T-600, "ancêtre" du futur modèle T-800 qui n'apparaîtra qu'en 2029. Christian Bale explique : "Nous sommes dans une période de transition. Dans la vision futuriste de 2029, présentée dans les précédents épisodes, Skynet exerce une domination absolue grâce à ses armées de T-800 et de Hunter-Killers. Mais ici, nous découvrons la genèse du modèle T-800. Dans notre présent, il s'agit du T-600, une version primitive du T-800. Présents en nombre, les T-600 constituent une armée phénoménale". Le modèle T-600 est un géant de 2,20 m, qui arbore un simple masque de caoutchouc en guise de visage, et des guenilles cachent son endosquelette. Il dispose d'un mini-canon M203, capable de tirer entre 3000 et 6000 coups/minute. Créés à l'aide de marionnettes articulées et d'images de synthèse, les T-600 apparaissent à différents stades de délabrement au cours du film.

La valse des Kate

A l'affiche de Terminator 3 : le soulèvement des machines, Claire Danes ne reprend pas le rôle de Kate Connor, femme du leader de la résistance campé par Christian Bale. Un temps confié à la Française Charlotte Gainsbourg , qui quittera le projet pour cause de conflit d'emploi du temps, le rôle ira finalement à Bryce Dallas Howard.

Apocalypse miniature

L'un des effets spéciaux les plus impressionnants concerne la destruction d'une station-service, au moment où Marcus et Kyle affrontent le Harvester. Dans cette scène, Marcus fait exploser un camion-citerne sous le Harvester. La scène a nécessité l'utilisation d'un camion chargé d'une tonne d'essence. L'explosion a engendré une boule de feu d'environ 50 mètres de circonférence et de 60 mètres de hauteur. L'explosion a complètement englouti la station. Elle provoque aussi une seconde déflagration : celle de la station-service. La séquence a requis douze semaines de préparation et des mesures de sécurité extrêmes. Dans ces conditions, la production n'avait le droit qu'à une seule prise. McG a filmé la scène sous des angles multiples en utilisant des caméras contrôlables à distance, des caméras rapprochées protégées, des caméras actionnées par des hommes cachés dans des bunkers et même, des caméras à très longues focales embarquées à bord d'hélicoptères.

Look vintage

Afin de donner le plus possible un aspect vieilli et vintage aux vêtements que portent les membres de la Résistance, l'équipe a notamment utilisé des pierres ponces et du papier de verre, mais aussi, de manière plus originale, passé et repassé les vêtements en machine à laver avec des pierres !

Chaîne d'assemblage

Une des scènes clés du film est lorsque Christian Bale alias John Connor pénètre dans l'usine de Skynet, où sont assemblés les armées des Terminators, en particulier les prototypes T-800, les plus sophistiqués. Créée à partir des dessins du chef décorateur Martin Laing et de son équipe, l'armée des machines a vu le jour sous la direction de Stan Winston, le légendaire créateur de monstres et auteur du T-800 originel. Malheureusement, Stan Winston est décédé durant le tournage du film. John Rosengrant, superviseur des effets spéciaux de chez Stan Winston Studio, a donc pris la relève, à la tête d'une équipe de 60 personnes. Ce dernier raconte : "l'un des défis a consisté à trouver des matériaux légers afin de reproduire l'aspect du métal. Nous avons utilisé des mélanges d'uréthanes et de plastique, que nous avons ensuite peints à l'aide de techniques très poussées."

Bale / Ironside : deuxième !

Christian Bale et Michael Ironside, qui incarne le général Ashdown, se sont déjà donné la réplique dans The Machinist, signé en 2004 par Brad Anderson.

Le concours actif de l'armée

Afin de renforcer la crédibilité de l'organisation militaire de la Résistance face à Skynet, l'équipe du film est allé trouver conseils auprès du Département de la Défense et de la base militaire aérienne de Kirtland. C'est Chuck Davis, coordinateur du Département de la Défense de Los Angeles, également en charge des rapports avec l'industrie cinématographique, qui s'est chargé de conseiller l'équipe. Grâce à lui, elle a pu obtenir le "prêt" par l'armée de l'air d'un A10 -Thunderbolt 2, surnommé le "tueur de chars" en raison de l'armement lourd qu'il embarque à son bord. Le capitaine de l'Air Force Jennifer Shoeck, elle-même pilote d'A-10, a ainsi pu guider et conseiller Moon Bloodgood. Parmi les engins volants utilisés avec le concours des pilotes de l'Air Force figurent le CV-22 Osprey, un appareil aérien doté d'ailes fixes mais aussi de rotors lui permettant de décoller et d'atterrir à la façon d'un hélicoptère, l'énorme avion de transport C-130 Hercules et l'hélicoptère HH-60 Pave Hawk, un modèle dérivé du Blackhawk, avec mitraillette extérieure.

Tournage endeuillé

Helena Bonham Carter remplaca très peu de temps avant le début du tournage Tilda Swinton, et termina son rôle en 10 jours seulement. Par ailleurs, l'actrice perdit tragiquement quatre membres de sa famille dans un accident de voiture. Le tournage de Terminator Renaissance fut suspendu pour une durée illimitée, le temps que l'actrice puisse se rendre aux obsèques des membres de sa famille, en Grande-bretagne.

S'inscrire dans le réel

Pour McG, il n'était pas question de faire usage du fond vert avec incrustation des éléments numériques et de décors virtuels. L'équipe du film a préféré ancrer le film le plus possible dans le réel à l'aide de prises de vues réelles, grâce notamment au travail de l'équipe du regretté et légendaire Stan Winston. Une autre raison explique ce choix : le degré d'exigence du public. "Le public est de plus en plus sophistiqué et il perçoit de plus en plus vite la présence d'effets visuels" explique McG. "Dès que les spectateurs détectent la supercherie, l'impact d'une scène est réduit à néant, surtout quand l'action se déroule dans un environnement que l'on veut rendre le plus crédible possible, comme l'univers post-apocalyptique de 2018 que l'on voit dans Terminator Renaissance". [Source de la citation : L'écran Fantastique HS n°11, p. 28]

La guerre...du classement

Les trois films de la saga Terminator ont obtenu aux Etats-Unis un classement "R", ce qui signifie "interdit aux moins de 17 ans non accompagnés". Terminator Renaissance semblait logiquement prendre le même chemin, jusqu'à ce que Warner décide de faire en sorte que le film obtienne plutôt un classement "PG-13" auprès de la MPAA, soit "déconseillé aux moins de 13 ans". Le succès du sombre The Dark Knight, Le Chevalier Noir, lui aussi classé "PG-13", ainsi que la carrière très mitigée des Watchmen, calibré comme un blockbuster classé "R", ont vraisemblablement motivé le studio dans ce sens. (VOIR NOTRE ARTICLE SUR CE SUJET).

Le rôle du Terminator

Si Josh Brolin était un temps pressenti pour interpréter le Terminator, il s'est finalement désisté pour jouer dans W. de Oliver Stone. Le mannequin suédois Marcus Schenkenberg s'était également un temps dit intéressé par le rôle. Quant à une apparition d'Arnold Schwarzenegger en robot-tueur... réponse à l'écran !

Un rêve...et cauchemar de biker

Une des grandes nouveautés du film sont les terrifiantes motos terminators. Martin Laing, directeur artistique et chef décorateur du film, explique : "" Le Harvester est un monstre tellement imposant que certains humains parviennent toujours à lui échapper. C'est pourquoi, à la manière d'un chasseur usant de chiens rabatteurs, le Harvester emploie des Moto-Terminators pour rabattre ses proies. Ces motos sont équipées de canons mitrailleurs et peuvent tuer, mais leur but est avant tout de récupérer les évadés et de les ramener au Harvester". Ces motos sont inspirées du design de la célèbre marque italienne de motos Ducati, la préférée du réalisateur McG. Contactée par la production, la marque s'est engagé sur le projet, en livrant sur le plateau quatre modèles identiques et surpuissants. Les designers de la marque ont spécifiquement conçu la carrosserie des modèles livrés pour le film, tandis que l'équipe des effets spéciaux a rajouté des éléments donnant un "look terminator" aux motos.

Dates de tournage

Le tournage de Terminator Renaissance a débuté le 5 mai 2008 à Albuquerque, au Nouveau Mexique, pour se terminer le 22 août.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Kursk (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
Back to Top