Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Annulaire
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Annulaire" et de son tournage !

    Le travail d'adaptation

    L'Annulaire, écrit et réalisé par Diane Bertrand (Un samedi sur la terre (1996) avec Elsa Zylberstein), est adapté d'un roman de Yoko Ogawa, auteure japonaise ayant déjà signé une dizaine de romans. Celui-ci date de 1999 et baigne dans une atmosphère troublante qui a séduit la réalisatrice : "Lorsque j'ai lu le roman, j'ai immédiatement été séduite par l'univers prégnant et obsédant de l'auteur, et en même temps troublée par son récit. C'est dans cette séduction et dans ce trouble que s'est forgé mon désir de film. Tout au long de mon travail d'adaptation, je me suis attachée à traduire ce qui, derrière l'apparence d'une toute jeune femme soumise à l'autorité d'un homme, fait d'Iris une héroïne. A partir d'un rien, (...) l'équilibre fragile dans lequel Iris était jusque-là est rompu. (...) Iris va devoir se choisir un destin." L'adaptation en elle-même n'a pas été une mince affaire : "Je redoutais la trahison, et, en même temps, je voyais que le huis-clos (dans le roman tout se passe dans le laboratoire) ne fonctionnerait pas. J'avais envie d'espace. Il fallait aussi que je trouve le moyen de sortir de cette problématique de l'homme dominateur et de la femme soumise."

    Lieux de tournage

    Le film a été tourné entre la région Ile-de-France, pour les besoins des intérieurs du laboratoire dans lequel se déroule la quasi totalité de l'histoire, et la ville d'Hambourg, en Allemagne, pour les extérieurs (la ville et le port).

    Beth Gibbons à la partition

    Ex-chanteuse du groupe phare de Bristol Portishead, Beth Gibbons a signé la musique du film. Malgré n'avoir réalisé que deux albums, (Dummy en 1994 et Portishead en 1997), le groupe a profondément marqué la musique dite "trip-hop", en signant des mélodies à la mélancolie certaine. Ayant quelque peu délaissé le groupe et s'aventurant en solo, elle compose pour la première fois pour le film de Diane Bertrand qui raconte l'implication de la chanteuse au sein du projet : "J'avais une idée assez précise de ce que je voulais. J'ai envoyé à la coproduction anglaise deux titres de Beth Gibbons qui m'inspiraient. Ils ont eu l'idée de lui demander une chanson originale. Elle a lu le script et a eu envie d'aller plus loin malgré ses doutes. (...) Elle ne voulait pas faire de la musique d'illustration, mais travailler à partir du sentiment. La musique de Beth, c'est l'intériorité d'Iris. Travailler avec elle a été passionnant à tous les instants."

    La révélation Olga Kurylenko

    D'origine ukrainienne, Olga Kurylenko apparait ici pour la première fois à l'écran. Repérée à l'âge de 13 ans dans le métro moscovite par un directeur de casting, elle débute véritablement une carrière internationale de mannequin lorsqu'elle arrive en France trois ans plus tard. La réalisatrice parle du choix de l'actrice : "J'avais peur de son inexpérience et peut-être aussi d'une trop grande assurance. Mais dès les premiers essais, elle dégageait une telle candeur, une telle jeunesse, une telle sensualité aussi, que j'ai été conquise. Son léger accent est parfait pour incarner un personnage déraciné, en proie à l'égarement, et sa beauté, presque extravagante, en fait une héroïne naturelle. Sa grâce aussi bien que sa maladresse m'ont touchée."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Eté 85 (2020)
    • Tout Simplement Noir (2020)
    • Divorce Club (2019)
    • Greenland - Le dernier refuge (2020)
    • T’as pécho ? (2019)
    • Les Blagues de Toto (2019)
    • L'Aventure des Marguerite (2018)
    • Adorables (2019)
    • Scooby ! (2020)
    • Terrible Jungle (2020)
    • Tenet (2020)
    • The Vigil (2019)
    • Madre (2020)
    • Ip Man 4 : Le dernier combat (2019)
    • Lucky Strike (2020)
    • The Climb (2019)
    • Lands of Murders (2019)
    • Dreams (2019)
    • Mon ninja et moi (2018)
    • Felicità (2020)
    Back to Top