La Comtesse
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,6 pour 982 notes dont 259 critiques  | 
  • 43 critiques     17%
  • 113 critiques     44%
  • 49 critiques     19%
  • 40 critiques     15%
  • 4 critiques     2%
  • 10 critiques     4%

259 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Erzebeth-Alighieri

0 abonné | Lire sa critique |

   0.5 - Nul

Ce film est une aberration historique, il n'y a pas d'autre mot pour le décrire. Il s'agit certes d'un très beau film de manière esthétique (et encore le Beau est subjectif), le jeu des acteurs est bon mais il ne colle pas du tout au personnage. Tout d'abord il est de notoriété publique que la Comtesse était lesbienne et était considérée comme sociopathe il est donc invraisemblable qu'elle est pu se retrouver dans la peau de cette greluche amourachée d'un jeunot !

Ancien utilisateur

   4 - Très bien

Bon nombre de film d'époque tente d'être représentatifs sans réellement y parvenir. Mis à part quelques bonnes trouvailles comme The Duchess qui dépeignait avec subtilité la place de la femme au 17 ème siècle, Barry Lyndon et son ascension des rangs dans l’Élite, Agora et sa dénonciation du fanatisme religieux, et n'oublions pas non plus l'excellent Marie-Antoinette qui parlait avec brio des convenances et des usages. La Comtesse, petit film à part qui n'a pas fait de bruit peut lui aussi se vanter de se vouloir représentatif et de réussir à l'être. Ce qui fait indéniablement la grande qualité de La Comtesse, c'est qu'il s'appuie sur une histoire devenue légende et donc modifié au fil du temps, de plus il se sert de cette base là pour étoffer récit et mettre en avant son propos. Dépeindre la femme à une époque ou elle ne signifie pas grand chose n'est pas un mince affaire, dans le film July Delpy met l'accent dans la réalisation à parler de la guerre omniprésente, sans qu'on la voit réellement car le film se centre sur le personnage central d'Erzsébet. Et d'ailleurs Erzsébet, personnage incroyable pour lequel on finira par éprouver une sorte de compassion malgré la cruauté de ses actes. Une femme forte qui fait face à ses problèmes, mais là où Julie Delpy est intelligente c'est qu'elle utilise ce personnage pour parler d'une chose forte et à mon sens essentielle lorsque l'on parle de la femme à cet époque là : L'apparence. En effet l'apparence est primordial, la femme n'étant pas écoutée par l'homme qui la juge trop insignifiante doit sans cesse resté visible, et donc attrayante, attirante, autrement dit jeune et belle. Le scénario utilise cette solide base pour parler de la femme, mais bien entendu pour dépeindre un portrait parfois un peu trop romancé de la Comtesse de Bathory. Pour se donner une idée du personnage, Bathory est un peu une sorte de Dracula au féminin, une femme qui voit sa jeunesse s'envoler va se mettre en tête que le sang des jeunes vierges pourra lui rendre sa jeunesse perdue. Cet aspect de la légende est bien vrai, d'ailleurs aujourd'hui la Comtesse de Bathory est encore considérée comme l'une des premières tueuses en série de l'histoire et les meurtres sont d'ailleurs répertoriés. Julie Delpy incarne avec convictions la comtesse et sa cruauté sanguinaire. La Comtesse est donc l'un de ces films qui d'apparence n'a rien de bien engageant mais qui se révèle au final assez surprenant et original. Ce n'est pas un grand moment de cinéma, mais c'est du moins un film honorable pour le portrait qu'il fait de la femme, et cela sans pour autant toujours en faire des éloges.


Charles C.

3 abonnés | Lire sa critique |

   4 - Très bien

se filme reflet bien l'histoire de la comtesse bathory tout en nous faisant part du point de vue de la comtesse. Un film intriguant et qui donne envie d'en connaitre encore plus sur l'histoire de la comtesse Erzebeth Bathory

DVX

1 abonné | Lire ses 28 critiques |

   4 - Très bien

magnifique récit de cette femme odieuse....un vrai bon moment de cinéma

andreasy

1 abonné | Lire ses 103 critiques |

   1 - Très mauvais

Ce film est extraordinairement plat. L'histoire aurait pu être intéressante malheureusement toutes les scènes sont convenues et s'enchaînent bêtement les unes après les autres sans effet de surprise. Par exemple, la scène vers là fin lorsqu'on on retrouve les cadavres ; alors qu'elle aurait du marquer les spectateurs par sa cruauté dévoilée et anéantir l'amant de la comtesse, elle est éludée. En revanche certaines images sanguinolentes sont gratuitement vulgaires, très laides et très déplaisantes. Je pense qu'on a joué surtout la facilité en évitant toutes les difficultés. Les acteurs, hormis Julie Delpy, sont insipides à qui mieux mieux, on dirait qu'ils font de la figuration. A aucun moment je n'ai pu rentrer dans cette histoire ni me sentir concerné.

soniadidierkmurgia

88 abonnés | Lire ses 2160 critiques |

   4.5 - Excellent

Pour son troisième film en qualité de réalisatrice Julie Delpy change carrément de registre après la romance "Two days in Paris", pour livrer un drame romantico-gothique à mi-chemin entre "Le pacte des loups" de Gans et le "Dracula" de Coppola mais sans l'emphase bien connue des deux réalisateurs. Son film passionnant est une épure et il faut davantage lorgner du côté de Dreyer (c'est la référence citée par Delpy) quant au style de mise en scène. A une époque où le refus de vieillir est devenu l'obsession des populations occidentales en manque de spiritualité, il n'est pas neutre que la belle Julie abordant la quarantaine choisisse de s'intéresser à cette comtesse hongroise qui servira d'inspiration pour toute la littérature vampirique du XIXème siècle. La Comtesse Erzsébet Bathory que l'on peut comparer à Gilles de Rais est tout à la fois coupable et victime. Julie Delpy apporte toute la nuance nécessaire à cette femme sans scrupule qui finit par recourir au sacrifice de jeunes vierges par dépit amoureux car elle se croit abandonnée par le fils de son cousin de vingt ans plus jeune qu'elle. Victime en réalité d'un complot, elle verra sa folie meurtrière exploitée pour la dépouiller de ses biens. Le film d'un classicisme jamais pris en défaut nous captive de bout en bout et le tour de force est réussi de nous amener à ressentir de la compassion pour cette comtesse sanguinaire sans doute plongée dans cette abîme à cause d'un amour inassouvi. Certains films sont touchés par la grâce et ne présentent aucune lacune formant un tout parfaitement cohérent sans être pour autant des chefs d'œuvre. Jeune réalisatrice, Julie Delpy aura réussi cette gageure comme d'autres plus confirmés avant elle, on peut ainsi penser au "Bossu" de De Broca qui semblait faire la synthèse de tout ce que ce metteur en scène aguerri avait appris lors d'une longue carrière. Il sera intéressant de voir si cet état de grâce se reproduira. On le souhaite vivement. Si la réalisatrice est à l'honneur il faut aussi saluer l'actrice qui atteint ici le niveau des plus grandes comme Glenda Jackson, Vanessa Redgrave ou Bette Davis. Vraiment ce projet porté depuis longtemps par la pugnace Julie ne pouvait aboutir en de meilleures mains. Bravo !!

Daanni

15 abonnés | Lire ses 40 critiques |

   2 - Pas terrible

L'histoire est intéressante. Le jeu d'acteur est superbe. L'ambiance est sombre, et bien réalisé. Mais seul petit bémol: je me suis ennuyé et ça, ça compte beaucoup.

Arlette et les mécanos

4 abonnés | Lire ses 213 critiques |

   4.5 - Excellent

Tout simplement bluffant ! Une sacré bonne femme que cette Julie Delpy actrice, réalisatrice , scénariste du film et dont aussi elle a écrit la musique. L'histoire de cette comtesse hongroise sanglante, ayant vécu au 16 è siècle, fut plusieurs fois portée à l'écran. Sorte de Dracula au féminin tous deux, d'ailleurs,étant originaires des Carpates. De " sang" royal et d'une cruauté sans pareil, hantée par le culte de la jeunesse, cette femme qu'on disait très belle se place dans la lignée des plus grands tortionnaire de l'Histoire. Le film retrace l'évolution de cette folie sanguinaire sans jamais tomber dans l’excès. Le ton est juste ce qui précisément rend l' histoire d'autant plus terrifiante. Julie Delpy, ravissante, au visage d'ange à qui on donnerait le bon dieu sans confession, interprète magistralement son rôle. On est content de retrouver William Hurt, parfait comme toujours. Un excellent film.

THE-CHECKER

16 abonnés | Lire ses 468 critiques |

   4 - Très bien

Connaissant depuis de très nombreuses années l'histoire de la sanguinaire Comtesse Bathory, je m'étais toujours représenté cette dernière en vieille sorcière diabolique jouissant du mal qu'elle pouvait infliger à ses victimes. En cela le film de Julie Delpy est une véritable surprise tant il parvient à insuffler des problématiques à la fois dramatiquement humaines et incroyablement contemporaines à cette histoire, que l'on aurait pu imaginer sans peine comme l'équivalent féminin de son célébrissime alter ego Transylvanien. Porté par un casting surprenant (notamment le trop rare John Hurt), la Comtesse brosse le portrait tout en nuance d'une aristocrate meurtrie par l'existence (une enfance difficile) qui peine à surmonter la mort de son époux dont la réputation suffisait à lui assurer une respectabilité certaine au sein d'une monarchie rongée par les intrigues et les trahisons. Alternant adroitement l'intime et le général, Julie Delpy excelle dans son interprétation sans complaisance d'une femme sombrant dans la folie, que l'on hait autant que l'on plaint, induisant judicieusement les tenants et les aboutissants d'une existence constamment vécue sur le fil du rasoir, que ce soit dans l'adversité politique comme dans le sentimental. Etonnamment pudique (les scènes de tortures comme les scènes d'amour), le film s'achève sur une note particulièrement amère, d'un nécessaire châtiment d'une meurtrière inexcusable, d'une manipulation vile qui voit (comme c'est encore le cas aujourd'hui) les plus vulnérables être les victimes des plus fourbes...

darkfish

31 abonnés | Lire ses 62 critiques |

   3 - Pas mal

J'aime : * Julie Delpy, grande artiste française * le portrait psychologique de Bathory. me rappelle les sentiments que j'ai éprouvés pour la Phèdre de Racine. * l'esthétisme des personnages, des plans * l'intelligence dans le développement scénaristique J'aime pas : * les longueurs et les lenteurs inutiles * le parti pris d'un jeu d'acteur trop théâtral * le manque de clarté narratif

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Retrouvez-nous sur Facebook
Vidéos liées à ce film
La Comtesse Bande-annonce VO
359 510 vues
Playlists
6 vidéos
LA SHORT PAUSE #19 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
LA SHORT PAUSE #18 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné