Mon AlloCiné
    La Grande évasion
    note moyenne
    3,9
    1259 notes dont 20 critiques
    20% (4 critiques)
    40% (8 critiques)
    30% (6 critiques)
    10% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur La Grande évasion ?

    20 critiques spectateurs

    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 346 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,0
    Publiée le 16 avril 2014
    Auteur d’une très longue carrière allant de 1913 à 1964, Raoul Walsh connu ses plus belle heures de gloires avec Humphrey Bogart et notamment dans «High Serra » qui nous fait suivre le retour aux affaires d’un gangster qui sort de huit ans de prisons. 1941 est d’ailleurs une année très importante pour Humphrey Bogart, il trouve enfin des vrais premiers rôles et notamment ave « High Serra » et bien évidemment « Le Faucon Maltais », il restera au sommet du cinéma Américains durant encore une quinzaine d’années avant que sa mort bien trop précoce. L’écriture est brillante, que ce soit à travers le scénario dont le déroulement est convaincant et bien écrit, mais surtout l’écriture des personnages et de la société qui les entoure. Rappelons que nous sommes en pleine époque du Code Hays et Walsh nous dresse le portrait d’un gangster sympathique et surtout humain et notamment vis-à-vis de la société souvent moraliste que Walsh n’hésite pas à critiquer, qui a une soif de liberté presque obsessionnelle. Raoul Walsh nous en livre un portrait subtil et psychologique, tout comme il étudie en profondeur la galerie de personnages l’entourant, tous très bien écrit et intéressant. L’histoire est captivante et le déroulement souvent bien pensé, il prend le temps pour étudier les personnages et leurs vies en communauté, les rapports entre le gangster et celle dont il va tomber amoureux, une fille honnête ignorant ses activités, pour c’est avec une autre exclue de la société qu’il va finalement devenir complice ou encore les autres liens entre les divers personnages. L'atmosphère est de plus en plus sombre, notamment lorsque le destin fataliste des personnages est présent, les enjeux sont intense et les personnages savent se faire touchant au moment voulu. Sa mise en scène assez moderne est impeccable, tout comme la photographie en noir et blanc. Il utilise bien les décors qu’il a à disposition et se sert de belle manière du mont Whitney qui apparait régulièrement et qui ouvre et clôt le film. Certaines scènes deviennent mémorables. Les interprétations sont impeccable, Humphrey Bogart se fond à merveille (comme souvent) derrière son rôle de gangsters et nous montre une fois de plus l’étendue de son talent. Ses partenaires Ida Lupino et Joan Leslie sont superbes. Un grand film de gangsters qu’il nous livre et un brillant portrait vis-à-vis de la société, très bien réalisé et interprété.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 70 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juillet 2019
    La Grande Évasion, mouture 1941 (High Sierra en version originale), narre les péripéties tant amoureuses que criminelles de Roy Earle qui, à peine sorti de prison, espère achever son existence de gangster par un coup d’éclat et s’assurer, par le butin ravi, une belle retraite. La grande originalité du canevas écrit par John Huston et mis en scène par Raoul Walsh réside dans la déconstruction du film noir qui voit sa voûte urbaine et crépusculaire brisée pour, en lieu et place, gagner les hauteurs. Le cadre s’ouvre, l’intrigue se déploie à ciel ouvert. Le décor du Mont Whitney aère l’espace jusqu’alors cloisonné du thriller américain pour en accentuer l’âpreté et la dangerosité : ses falaises et ses gouffres pondent un relief escarpé, aussi rugueux que l’apparence d’Earle lui-même. Et à cet apport climatique s’ajoute une thématique qui jaillit des aléas incertains du beau Bogart : la terreur d’un homme rattrapé par sa vieillesse et la mort – liée à son mode de vie et à son âge – qui le guette. Isolé, défini non par son groupe d’appartenance mais par sa profonde solitude, Earle éprouve la difficulté du statut de fugitif, incapable de construire une relation un tant soit peu pérenne et stable. Son rapprochement avec la belle handicapée met en exergue le propre handicap qui pénalise notre héros : sa fuite constante. Le mouvement pourrait définir le personnage interprété par Bogart qui, d’une course automobile jusqu’aux montagnes rocheuses, n’a de cesse de privilégier la vitesse au temps tranquille de l’existence complice, au temps exigé par l’amour. Sa fin tragique achève cette caractérisation : il s'agissait de fuir pour se fuir soi-même, pour fuir sa nature. Film policier de grande qualité, High Sierra consacre le trio formé par Walsh-Huston-Bogart comme acteur d’une transition dans le cinéma hollywoodien. Si elle pèche parfois par une dramatisation excessive qui l’empêche d’atteindre la brutalité de son propos, l’œuvre reste efficace et dispose de scènes fortes plutôt mémorables.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 576 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    4,0
    Publiée le 6 mai 2010
    Avec cet excellent film qui sonne le glas du genre "gangster", le grand Raoul Walsh montre encore une fois qu'il n'aime pas les temps morts. L'efficacité de sa réalisation est prodigieuse, sa mise en scène fait une utilisation merveilleuse du décor naturel en particulier dans une scène finale mémorable et il conjugue avec brio scènes d'action pure et scènes psychologiques. Humphrey Bogart, dans le rôle qui le fit accéder définitivement au rang de star, est exceptionnel dans la peau d'un gangster vieilli et sympathique. Ida Lupino est elle aussi excellente dans celui d'un personnage très touchant. Une très grande réussite.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 927 abonnés Lire ses 2 634 critiques

    3,5
    Publiée le 6 mai 2015
    C'est toujours la même histoire... mais bon... si c'est bien fait ? Pourquoi bouder son plaisir ? Qui refuserait de voir un film mis en scène par Walsh avec Bogart narrant les derniers exploits d'un bandit renommé ? (question rhétorique Alors non ce n'est pas le meilleur film de gangster, ni même celui que j'aime le plus, celui qui me marquerait indéfiniment... mais tout de même, c'était rudement sympathique et ceci notamment grâce au casting féminin et un triangle/quatuor amoureux assez bien trouvé et pas si cliché et déjà vu que ça mine de rien. Comme quoi... les hommes subissent toujours le même sort avec les femmes, même Bogart, rejetés lorsqu'ils sont gentils, aimés lorsqu'ils sont méchants. C'est clairement le point fort du film, les relations de Bogart avec les femmes, elles sont vraiment justes... et putain, c'était une sacrée époque, cette époque où on pouvait porter le pantalon au-dessus du nombril et avoir la classe ! Là où je suis un peu déçu par contre c'est sur le casse en lui-même, il n'est pas au centre du film et quelque part je le trouve trop vite expédié et ceci même s'il n'est pas "primordial" (bon il reste tout de même important dans l'intrigue). Disons que j'en attendais un peu plus, là c'est juste un détail. Enfin c'est rien de bien grave. Il faut noter aussi que le titre français peut sembler très con... parce qu'il n'y a pas d'évasion dans le film... mais avec un peu de recul je le trouve très beau et très adapté... En somme il n'y a pas grand chose à dire, c'est un bon film, avec un Bogart toujours aussi classe, qui arrive à ne pas tomber dans le classicisme sans pour autant renouveler totalement le genre. Faut le voir... et je tâcherai de voir l'autoremake de Walsh la fille du désert, mais qui si mes informations sont bonnes est un western (malheureusement je ne pense pas que le casting puisse rivaliser avec Bogart).
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 2 102 critiques

    3,0
    Publiée le 15 juin 2011
    La grande invasion ne m'a pas beaucoup marqué, hormis la prestation de Bogart qui a un charisme énorme, je n'ai pas trouvé ce film remarquable.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 2 448 critiques

    4,0
    Publiée le 2 août 2013
    Après avoir subit 8 huit ans de prison, un braqueur de banque se voit libérer et accepte une autre affaire qui pourrait bien lui être fatale... Film de gangster d'une redoutable efficacité, "La grande évasion" tient en haleine grâce à une mise en scène nerveuse (comme en témoigne les très prenantes vingts dernières minutes) et à l'interprétation pleine de charisme d'un Humphrey Bogart qui gagnera ses galons de star grâce à ce rôle. A noter aussi la performance bien touchante d'Ida Lupino et un scénario (co-écrit par un certain John Huston) qui réserve pas mal de surprise. Un grand film de la part de Raoul Walsh !
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 346 critiques

    2,5
    Publiée le 26 février 2008
    Pas étonnant que Raoul Walsh eut l'idée de faire un remake de "High Sierra"... Et pour cause, cette première version qui deviendra plus tard "La fille du désert" manque cruellement de rythme et d'intérêt. Certes, il y a bien la formidable Ida Lupino et le grand Humphrey, mais le scénario n'est pas assez bien ficelé pour produire un grand film. L'ensemble est de tenue, mais sans plus.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 481 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    3,0
    Publiée le 8 avril 2011
    Un très bon film de gangsters porté par la prestation de l'immense Humphrey Bogart mais aussi la superbe Ida Lupino. Le scénario, signé John Huston, est excellent avec une vérité psychologique chez les personnages et dans les dialogues. Mais le genre a fait mieux et la fin traîne un peu en longueurs.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    5,0
    Publiée le 16 octobre 2014
    Le scénario est de John Huston et ça se sent. L'intrigue policière simpliste quoique rendue embrouillée de par la multiplicité des personnages secondaires n'est en fait que le prétexte à nous raconter une étonnante valse-hésitation entre Bogart et deux jeunes femmes. A ce propos l'évolution psychologique des personnages est particulièrement bien vue (rare pour un polar) et surprend le spectateur. L'action n'est pas oubliée, Walsh nous filme une course poursuite en montagne digne d'anthologie, et la scène finale est grandiose. A noter le rôle, très important et fort bien joué du chien Zero. Un cocktail gagnant, un chef d'œuvre.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 1 477 critiques

    4,0
    Publiée le 2 avril 2018
    Ce beau film sans nuances est à la gloire du cinéma d’un romantisme désespéré et au service de Bogart et de Lupino, Lupino surtout qui trouve avec Walsh un rôle magnifique. Son scénario improbable avec des personnages très éloignés du réel l’empêche de le prendre au sérieux. Il faut donc le voir comme une pure fiction destinée à nous sortir de notre quotidien. La mise en scène de Walsh est d’une grande sècheresse, il cherche plus à nous impressionner qu’à nous attendrir sauf avec le petit chien qui a vraiment une drôle de gueule inquiétante. Hihg Sierra contient de nombreux symboles de liberté pour son héros sans jamais donner l’impression de se donner les moyens de l’obtenir autrement que par la mort. On comprend cela assez vite sans avoir besoin du chien qui porte malheur. Walsh reprendra tout cela dans un superbe western, de qualité nettement supérieure à celui ci, à voir impérativement par tout cinéphile.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 3 février 2011
    Un scénario dans un certain sens assez moderne puisqu'il essaye de nous emmener vers des fausses pistes. Pour le reste c'est du classique avec des bon acteurs et des passages bien réalisés.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 072 critiques

    5,0
    Publiée le 18 septembre 2013
    Un très grand film noir avec une intrigue léchée, des personnages profonds d'une épatante finesse psychologique, une mise en scène très moderne pour l'époque, de la richesse dans le détail des décors, un suspense prenant et magnétique surtout dans le final, de l'émotion. Humphrey Bogart est une nouvelle fois absolument sensationnel dans un rôle un peu différent que celui du "Faucon maltais" tourné la même année, Ida Lupino est, elle aussi, magnifique. Une grosse impression de référence se dégage de ce polar. Tout simplement exceptionnel.
    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 696 critiques

    4,0
    Publiée le 22 janvier 2012
    C'est avec ce grand rôle de loser magnifique que Humphrey Bogart passa définitivement au rang de star hollywoodienne. Il faut dire qu'il est particulièrement convaincant dans son superbe personnage tourmenté, profondément droit et honnête et qui n'a que pour but d'être libre (très bonne fin), mais que les aléas de la vie, et l'hypocrisie des personnes qui l'entourent détruiront. Les scènes psychologiques et d'action se suivent avec une grande fluidité, et le film est d'ailleurs très moderne. Le scénario est peut-être un peu trop simpliste, mais Raoul Walsh, grâce à sa mise en scène dynamique, fait de 'High Sierra" une œuvre efficace, et qui entame de très belle manière l'apogée du polar noir à Hollywood.
    ElAurens
    ElAurens

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 585 critiques

    3,0
    Publiée le 7 janvier 2011
    Que dire de plus sinon que les acteurs sont bons, à l'image d'Ida Lupino et évidemment de Humphrey Bogart, que l'histoire est intéressante et qu'il n'y a pas de temps mort, pas grand-chose d'autres. On peut souligner le scénario d'un certain John Huston ou encore les superbes décors qui serviront au très bon final. Même si j'en attendais forcément plus avec Walsh à la réalisation et Bogart comme acteur principal, j'ai bien aimé. Un bon film tout simplement.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 24 septembre 2012
    Excellent film policier. Bogart incarne l'un de ses nombreux rôles de gangsters dans les films noirs des années trente quarante qui ont marqué une bonne partie de sa carrière cinématographique. Roy Earle est un personnage ambigu, tantôt gangster au cœur tendre, tantôt chef de gang autoritaire et implacable. L'acteur donne une dimension particulière à son personnage et domine le film par sa présence et son exceptionnel charisme. Le couple Bogart-Ida Lupino est à nouveau reconduit à l'écran pour notre plus grand plaisir et Raoul Walsh nous offre une finale pathétique. High Sierra est un bon film, sans être l'un des meilleurs de Humphrey Bogart. Le titre français peut faire sourire par rapport au film de guerre éponyme avec Steve McQueen. Cependant, il a toute sa signification par rapport au souhait le plus cher de Roy Earle : "s'arracher" de prison, retrouver la liberté, la grande évasion...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top