Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Indiscrétions
note moyenne
3,8
512 notes dont 65 critiques
43% (28 critiques)
29% (19 critiques)
14% (9 critiques)
14% (9 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Indiscrétions ?

65 critiques spectateurs

MarieMonCinéma
MarieMonCinéma

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

5,0
Publiée le 14/04/2018
Born again. On a souvent dit qu’« Indiscrétions » (1940) mettait en scène la victoire de la classe dominante sur la classe populaire : la victoire de Dexter Haven (Cary Grant) et de Tracy Lord (Katharine Hepburn) sur Macauley Connor (James Stewart) et George Kittredge le parvenu (John Howard). Je n’en suis pas sûre. Ce film met en scène la victoire de l’hédonisme et de l’humanité sur les déterminations sociales. C’est bien parce que Cary Grant est humain que Katharine Hepburn finit par retomber dans ses bras et par délaisser son richissime fiancé patron d’usine. Ce film est l’histoire d’une révélation. Et Cary Grant en est le catalyseur. Pendant tout le film, il essaye discrètement de toucher le cœur de Katharine Hepburn pour qu’elle accède enfin à l’humanité et qu’elle descende de son piédestal où elle régnait en « déesse » incontestée depuis si longtemps. Il lui apprend à accepter ses faiblesses et celles des autres. Il lui apprend à vivre, tout simplement. Quant à James Stewart, il lui offre un moment d’égarement et de lâcher-prise qui lui permettra, au terme d’une longue nuit d’ivresse, de retrouver la sensibilité qu’elle avait enfouie au fond d’elle-même pour l’offrir avec ingénuité à son premier mari, Cary Grant. C’est une Katharine Hepburn revivifiée, plus humaine et plus éblouissante que jamais, qui dit « oui » une seconde fois à son premier amour – le seul et l’unique – Cary Grant. Et l’on se prend à regretter que celui-ci n’ait pas obtenu l’oscar du meilleur acteur attribué à James Stewart, sachant combien son jeu subtil et délicat, tout en retenue et en suggestion, aura fait pour extraire sa partenaire de la tour d’ivoire où elle s’était enfermée. Tu peux sourire, Cary, et rouler tes yeux de velours, c’est bien sur toi que reposent la magie du film et la renaissance de Katharine Hepburn. Avec cette œuvre, George Cukor a réécrit « Holiday » (1938) et porté aux nues son couple-fétiche, Cary Grant-Katharine Hepburn. Ce deuxième film - comme un second mariage – célèbre une nouvelle fois la victoire de la liberté, de l’amour et de l’art cinématographique. Cette fois-ci, l’alchimie est totale.
Appeal
Appeal

Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 569 critiques

4,5
Publiée le 22/04/2013
Indiscrétions fait partie de ces perles rares dont nous entendons rarement le nom alors qu'elles sont dans le haut du panier. Le genre de comédie romantique comme on en fait plus, des romances qui ne suivent aucun schéma, a contrario des comédies actuelles qui à l'évidence respectent de trop nombreux codes pour se détacher. Indiscrétions n'est pas de ces comédies qui nous donnent de nombreux fous rires, qui alternent les moments forts et les moments creux. C'est un ensemble bien rythmé et toujours intelligent qui est plaisant du début à la fin. C'est une vraie comédie de personnages, où chacun est dans un rôle bien précis et différent, chacun forme la partie d'un tout qui accorde une ambiance particulière. Katharine Hepburn que je commence à découvrir est géniale dans son rôle de femme libre (beaucoup plus que les femmes puritaines des comédies actuelles), electrisante, parfois naïve mais qui tient toujours les hommes par le bout de la cravatte. Cary Grant a ce magnifique détachement, cette ironie permanente qu'on voit si clairement dans son regard, tandis que James Stewart joue un rôle parfaitement dans ses cordes, à savoir celui de cet homme un peu bête et malheureux, mais très touchant. Les seconds rôles viennent titiller ce trio, le faire bouger. Ils participent dans l'élaboration de "camps" qui s'affrontent ou qui s'amusent, toujours dans une bonne humeur. Indiscretions peut paraître verbeux mais c'est toujours finement écrit. Les personnages sont très modernes, détachés et avec beaucoup d'ironie. Certaines répliques sont fantastiques. Le film surtout ne se prend jamais au sérieux. Il est assez amusant de voir que cette comédie ne veut jamais retomber dans une morale bien pensante, sans jamais jouer la carte de la provocation et du choquant. On boit, on courtise, on trompe, on ignore mais c'est toujours drôle et léger, sans arrière-pensée. Le rythme est parfaitement tenu, l'histoire défile avec cohérence et inattendus, on ne s'ennuie jamais et on est toujours fasciné. Une réussite sur tous les points donc, qui doit énormément à son casting. Avec Grant, Hepburn et Stewart, pas question d'y aller discrètement. Ouvrez grand la porte d'une excellente comédie.
Eldacar
Eldacar

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 357 critiques

5,0
Publiée le 15/02/2008
Une comédie vraiment excellente ! Les répliques, mordantes, sont inoubliables et hilarantes. Le trio Grant-Hepburn-Stewart est extraordinaire. James Stewart, encore jeune acteur, livre la meilleure interprétation de tout le film. La scéne de la soirée la veille du mariage est géniale et vaut le détour. A voir absolument !
Caine78
Caine78

Suivre son activité 725 abonnés Lire ses 7 282 critiques

5,0
Publiée le 10/04/2006
Un chef s'oeuvre absolu de la comédie américaine. Tout y est subtil, intelligent et drole. George Cukor est vraiment un grand metteur en scène et le prouve une nouvelle fois, surtout que le scénario est d'une grande ingéniosité et les rapports entre les trois principaux protagonistes est un vrai régal. Enfin, Cary Grant, James Stewart et Katharine Hepburn sont au sommet de leur immense talent. Un vrai bijou!!
mazou31
mazou31

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 856 critiques

5,0
Publiée le 12/09/2012
Un chef-d’œuvre de la comédie américaine d’antan et qui reste étonnamment moderne. Ça pétille, c’est aussi brillant dans le montage alerte que dans les dialogues succulents. Mais sur un fond subtil de psychologie féminine et de critique sociale. Du grand art soutenu par une interprétation époustouflante (James Stewart eut un Oscar du meilleur acteur) des trois principaux personnages. Katharine Hepburn, qui a joué la pièceau théâtre avec un succès colossal, tient ici probablement un de ses tout meilleurs rôles… une merveille de charme, de drôlerie mais aussi de tendresse.
Yetcha
Yetcha

Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 3 456 critiques

5,0
Publiée le 13/12/2011
Encore et toujours un grand Cukor! Des acteurs merveilleux et une légèreté dénonciatrice acerbe qui est parfaite. Du grand cinéma.
tribhaal
tribhaal

Suivre son activité Lire ses 56 critiques

5,0
Publiée le 27/09/2010
Un vieux film résolument moderne avec une histoire centrée sur une femme de caractère. A voir
TCovert
TCovert

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 383 critiques

4,0
Publiée le 20/09/2009
Un bon film qui repose quasi-totalement sur la performance de ses acteurs, et ceux-ci ne sont pas des moindres : Cary Grant, James Stewart, Katherine Hepburn !
Spiriel
Spiriel

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 313 critiques

5,0
Publiée le 24/04/2009
Référence absolue de la comédie américaine sophistiquée, qui a vraiment vécu son apogée à la fin des années 30. Hawks cherchait avant tout à créer un rythme effréné (Bringing up baby, His girl Friday), Capra à provoquer l'empathie par un humanisme naïf mais pas stupide (Mr Smith goes to Washington, It's a wonderful life). Cukor, lui, vise l'équilibre entre des situations drôles issues d'un décalage d'ordre social, et des personnages qui conservent leur humanité malgré les situations parfois absurdes. Cela donne un des films les plus appréciables jamais tourné, du genre à plaire à tout le monde. En effet, les dialogues, fins et intelligents, ainsi que l'interprétation de trois légendes d'Hollywood (K.Hepburn, C.Grant et J.Stewart) mais aussi des seconds rôles, sont extrêmement modernes. Finalement, les personnages souffrent de ce pour quoi ils sont perçus, riche et froide, irresponsable et alcoolique, invisible et sans ambition... Les riches se moquent des préjugés qu'ont les journalistes à leur propos (scène hilarante avec la petite soeur), et ces derniers s'étonnent du non-sens qui règne dans cette haute société... Du reste, si le film a un discours subtil et pas si démodé, il reste avant tout une merveille de divertissement. LE chef d'oeuvre de Cukor.
SDA75
SDA75

Suivre son activité Lire ses 78 critiques

5,0
Publiée le 24/02/2009
Une pure merveille... le top de la comédie romantique américaine portée par des acteurs fabuleux. Culte.
rayonvert
rayonvert

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 253 critiques

5,0
Publiée le 18/11/2008
Une merveille de film, l'apogée da la comédie américaine. des acteurs brillants, une mise en scène tout en légèreté, des dialogues explosifs. Bref du très grand cinéma.
lugnasad18
lugnasad18

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 13 critiques

5,0
Publiée le 23/08/2008
Voilà certainement l'un des films le plus drôle que je connaisse ! Servi par un casting magnifique (Katharine Hepburn superbe, Cary Grant plein d'ironie et James Stewart superbe) et un scénario plein d'ironie, ce film est porté par des dialogues brillant, plein d'humour! Un film à voir absolument !
JeanSéééééé
JeanSéééééé

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 281 critiques

5,0
Publiée le 01/08/2008
Ce film, adapté d’une pièce de théâtre, est très original tant il varie les différentes ambiances et ouvre un grand nombre de possibilité entre les personnages. Le film doit énormément aux acteurs qui arrivent à insuffler vie en ambiguïté à une brochette de personnages qui, sans cela, pourraient tomber dans le cliché. Katharine Hepburn est le centre de toutes les attentions, et cela le plus naturellement du monde tant son charisme rayonne. Que demande le peuple ? ‘’ Des classiques, encore des classiques !’’
longshot
longshot

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 50 critiques

5,0
Publiée le 29/01/2008
Quand l'alchimie théatrale est exploitée par les plus grands, cela peut donner "The seven year itch", "Cat on th hot tin roof" ou "Philadelphia Story'. La lutte des classes vue du côté "upper", dans le prisme déformé d'un couple qui se reconstruit en dépit des vraisemblances. Katherine Hepburn et Cary Grant sont tout simplement extraordinaires, et le tout jeune James Stewart est parfait en journaliste pauvre en tourisme dans la haute-noblesse. Répliques ciselées, scènes millimétrées... Tout ce qui fait le génie d'une pièce de théâtre est ici mis en valeur par les plus grands de l'apr-s guerre, sous la férule d'un réalisateur de génie qui ne leur laisse rien passer. Un des plus grands moments de l'histoire de la comédie américaine de cette période, tout simplement.
Drunk-Cat
Drunk-Cat

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 328 critiques

5,0
Publiée le 08/05/2007
Hepburn, Grant, Stewart... la comédie américaine "sophistiquée" atteint son plus grand luxe.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top