Mon AlloCiné
Tess
note moyenne
3,7
856 notes dont 83 critiques
22% (18 critiques)
31% (26 critiques)
23% (19 critiques)
14% (12 critiques)
7% (6 critiques)
2% (2 critiques)
Votre avis sur Tess ?

83 critiques spectateurs

SociN
SociN

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 328 critiques

1,0
Publiée le 23/03/2010
Un film lénifiant ! difficile de faire plus mollasson. La non-héroïne (Tess) semble être spectatrice de sa vie sans jamais vouloir intervenir.
Skorpion
Skorpion

Suivre son activité Lire ses 88 critiques

1,0
Publiée le 21/05/2006
Polanski transpose à l'écran le fameux Tess of the d'Urbervilles de Thomas Hardy, avec un académisme quelque peu déplaisant. Cette longue sieste cinématographique, véritable repère de plans fixes interminables, de monotonie assommante et de dialogues désespérants de platitude, évite de justesse le naufrage grâce à sa reconstitution d'une Angleterre fin XIXe siècle non négligeable d‘un point de vue global, mais aussi et surtout de par la composition remarquée d'une Nastassja Kinski fort jeune. On reprochera d'autre part au film un certain regard final dégradant, voire dépréciateur, vis-à-vis de la gent féminine - à moins que ceci soit à l'origine du roman dont il s'inspire -. Encore une œuvre sacralisée en vain, même si au demeurant assez intéressante en certains points, notamment pour son souci historique louable.
Nicolas L.
Nicolas L.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 878 critiques

1,0
Publiée le 25/08/2018
Esthétique parfaite, romantisme profond, photo sublime : chiant quoi ! çà colle aux doigts comme une confiture aux fraises de grand-mère . Et puis Natacha kinski est molle avec ses yeux de poisson mort elle est passive durant les 3 longues heures du film. On va dire que Polanski a voulu s'essayer à un exercice de style...
cinono1
cinono1

Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 1 371 critiques

2,5
Publiée le 10/09/2013
Nastassja Kinski interprètre Tess, jeune fille, trop belle pour son modeste milieu, suscitant les appétits. Un visage d'ange dans un monde obscur, qui collectionne les revers. Polanski filme une vie qui vire au cauchemar et le film s'avère plus Polanskien que de prime abord, tant, au milieux de ces magnifiques paysages, on a mal de voir son héroïne souffrir (presque) sans repos. A l'heure du libre choix que semble proposer nos société, le film apparait daté tant le personnage principal est passif, le film peut justifier à lui seul de l'apparition de tous les mouvements féminins aperçus.
cclbouillon
cclbouillon

Suivre son activité Lire ses 31 critiques

2,5
Publiée le 09/09/2013
Le film a vieilli... Ce qui dérange ce sont les longueurs, certains plans s'éternisent au point que ça en devient lassant. Et cette volonté de verser dans l'académisme notamment au niveau de la photographie... Les acteurs, y compris l'héroïne paraissent guindés, ne laissant rien paraître ou pas grand chose. Ceci dit, on se laisser bercer par ce mélo malheureusement sans aucune surprise, le récit étant aussi académique que la forme. Mais la morale est sauve car le violeur de jeune fille est assassiné par sa victime. Voilà le sujet qui a inspiré Polanski. Curieux, non?
fuck-les-modérateurs-allociné
fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 3 921 critiques

2,0
Publiée le 05/07/2013
Déçu, déçu, déçu Polanski subjugé par son actrice oublie de donner du goût à son film (la fraise ni change rien), à l'exemple de la photographie joliment artificielle, en 2 mots long et fade.
stebbins
stebbins

Suivre son activité 298 abonnés Lire ses 1 783 critiques

3,0
Publiée le 09/12/2012
Un très beau film à la réalisation superbement élaborée, preuve que Roman Polanski a toujours été un grand cinéaste... On ne peut toutefois pas en dire autant du scénario, d'une lamentable platitude : romance reprenant le schéma typique du triangle amoureux Tess séduit bien davantage par son esthétique rafraichissante que par sa fable, fable d'une conventionalité qui frise l'indécence. On a bien du mal à déceler la touche polanskienne dans cette bluette plus proche de l'oeuvre de Jane Campion que de celle du réalisateur du Locataire et de Chinatown : l'ensemble s'avère particulièrement maîtrisé mais très ( trop ? ) académique également, malgré la beauté de Nastassia Kinski et la superbe des décors. Produit par Claude Berri le film bénéficie en outre d'une saisissante direction artistique qui fait parfois oublier la banalité de l'intrigue et l'application rigide de la réalisation. Tess reste un film mineur dans la carrière de Polanski mais demeure une réussite esthétique incontestable. Assez bien.
Christian B.
Christian B.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 692 critiques

3,5
Publiée le 23/07/2012
Gros titre pour un film un peu long , se regarde , mais reste un peu plat , je suis content de l'avoir vu , Nastassja Kinski est tres belle dans ce film
Maqroll
Maqroll

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 1 123 critiques

2,5
Publiée le 16/09/2009
Film fleuve, tiré du roman de Thomas Hardy, Tess pose à mon sens la même question que posera plus tard Oliver Twist, du même réalisateur : quel est l’intérêt de porter à l’écran une œuvre aussi forte sur le plan littéraire et que peut apporter le cinéma dans cette opération ? Personnellement, je cherche en vain la réponse à cette question. Alors, deux étoiles pour la beauté des images, la qualité de la mise en scène et le jeu des acteurs, mais je préférais Polanski lorsqu’il était plus créateur et moins adaptateur (Cul-de-sac, Le Bal des vampires…) Mais il est vrai que c’était avant le drame qui a bouleversé sa vie.
AMCHI
AMCHI

Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 5 577 critiques

2,5
Publiée le 20/09/2008
D'une grande beauté visuelle Tess souffre aussi d'un rythme très lent et si Nastassja Kinski est magnifique dans le rôle de Tess son personnage par contre n'est pas attachant. Beau mais un peu vide.
SpiderBaby
SpiderBaby

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 618 critiques

2,0
Publiée le 29/01/2008
Je ne suis pas un adepte des films en costumes ni de l'époque victorienne. Néanmoins, curieux de tous les cinémas, j'ai voulu voir Tess, film doté d'une certain cachet. En plus c'est Roman Polanski à la baguette, me disais-je. J'ai vite déchanté, hormis une photographie irréprochable et une reconstitution historique de qualité, rien ne m'a emballé dans Tess. Aucune émotion ressentie, juste un profond ennui.
StaxtonBilling
StaxtonBilling

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 66 critiques

0,5
Publiée le 22/08/2004
Tess est signé de la patte de Polanski. Malheureusement, je n'accroche pas (exception fait de Rosemary's baby et Le Locataire). La photographie est remarquable sans être impeccable ; elle constitue le seul bon point flagrant du film. Pour le reste, l'interprétation est beaucoup trop fade pour permettre au spectateur de se plonger pleinement dans cette histoire. La seconde partie du film, dès l'instant où elle revoit certains protagonistes rencontrés précedemment, est la plus intéressante à mes yeux mais reste à la mesure du film : peu captivant, sans rythme et sans accroche.
Redzing
Redzing

Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 3 284 critiques

1,5
Publiée le 27/09/2009
"Tess" est une réussite visuelle pour Polanski, avec de très belles couleurs et des paysages magnifiques, pourtant l'ensemble s'avère assez vide. Le film est indéniablement lent, peu subtil et manque cruellement d'intensité (alors que certaines séquences le permettait amplement). Une déception.
Nicolas S
Nicolas S

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 171 critiques

4,0
Publiée le 02/03/2018
Dans la lignée de 'Barry Lyndon', 'Tess' propose une grande fresque historique depuis le point de vue de son héroïne, une jeune paysanne anglaise droite et rêveuse au destin tragique. D'un classicisme formel grandiose, le film épate. Les paysages sont somptueux et la lumière très douce. Dommage cependant que le film traîne parfois un peu, ce qui dilue exagérément l'émotion qu'il aurait pu susciter.
Pseudofile
Pseudofile

Suivre son activité Lire ses 143 critiques

2,5
Publiée le 05/02/2018
Fresque intimiste et campagnarde d’une époque révolue (début de la mécanisation), cette histoire élégante uu-delà, du rythme lent de son déroulement qui n’est pas gênant en soi, pêche par un déséquilibre problématique dans l’importance accordée au scènes. Ainsi si l’on passe dix minutes à regarder des jeunes filles danser, et trop longtemps sur une scène ou des fraises sont offertes à notre héroïne (Tess), par contre sa vie durant sa grossesse est totalement éludée. De même son passage à l’acte meurtrier, tient en 10 secondes. C’est vraiment léger, surtout compte tenu du portrait qui nous est brossé de sa personnalité. Ses choix amoureux sont confus, tout comme ses choix tout court. Certes il s’agit d’un caractère tourmenté, ballotté entre des situations d’urgence, mais avec tant de mollesse dans l’interprétation, et si peu de constance dans les convictions, que personnellement, je n’arrive pas à saisir la volonté de son acte final, bien qu’elle ne soit guère aidée par le comportement aléatoire de ses prétendants. Entre le caractère possessif du premier, qui viole Tess puis qui plus tard vit avec elle alors qu’elle est mariée un autre. Cet autre qui épris un amour aveugle, qu’il prétend plus fort que tout et qui se renie le soir même de leurs noces parce qu’ils pensait tout accepter si ce n’est un viol. Tout cela sonne tellement artific, juste de l’émotion irréfléchie que l’on a bien du mal à s’intéresser au sort des protagonistes.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top