Mon AlloCiné
    Chérie je me sens rajeunir
    note moyenne
    3,6
    361 notes dont 40 critiques
    13% (5 critiques)
    40% (16 critiques)
    30% (12 critiques)
    13% (5 critiques)
    3% (1 critique)
    3% (1 critique)
    Votre avis sur Chérie je me sens rajeunir ?

    40 critiques spectateurs

    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 102 critiques

    3,0
    Oui… bon, je m’attendais à mieux. Avec un casting pareil, à savoir Cary Grant, Ginger Rogers et Marilyn Monroe, le tout dirigé par Howard Hawks (réalisateur du célèbre "Rio Bravo"), il y avait de quoi. Vous me direz que je n’avais qu’à en attendre moins, ou que je devais le regarder avec un œil des années 50. Il est vrai que j’en attendais pas mal. Sans doute trop. Quant à mon positionnement, j’apprécie le vieux cinéma. Il est souvent empreint de fraîcheur et dans tous les cas, le pouvoir de création était davantage exploité. Eh bien "Chérie je me sens rajeunir" (titre de la version doublée en français donnant déjà l’esprit jovial du long métrage) se base sur un rêve impossible que l’homme a de tous temps poursuivi : repousser autant que possible les effets du vieillissement. En cela, l’originalité du scénario est en demi-teinte, car bon nombre d’œuvres y ont déjà fait allusion : le cinéma bien entendu, mais aussi la bande dessinée. Que ce soit dans les "Lucky Luke" ou dans les westerns (parmi d’autres genres), on retrouve souvent ces marchands qui prétendent détenir la solution anti-vieillissement par la possession d’un élixir qu’ils vendent au prix fort. Et ça continue encore aujourd’hui par l’abattage médiatique de crème ceci et de crème cela. Et je ne parle pas des légendes ayant trait aux fontaines de jouvence. Cependant l’écriture du scénario se distingue par sa réflexion penchée sur les effets d’un rajeunissement, ce qui n’avait encore jamais été fait, tout du moins rarement. Alors revenons en 1952, voulez-vous ? Malgré mes (grandes) attentes, je me suis adapté, comme la plupart du temps du reste. Et au fur et à mesure du déroulé, j’attendais davantage de folie. Bon, la folie on l’a, mais… (oui je sais je suis pénible, j’ai presque toujours un « mais » qui encombre mon clavier) j’ai la désagréable sensation qu’elle est unilatérale. Enfin presque. Je veux dire par là que même si Cary Grant se démène beaucoup dans ce petit grain de folie qu’on a tous quand on se sent un air de seconde jeunesse, il ne supporte pas la comparaison avec Ginger Rogers. Celle-ci est une véritable tornade lorsque ses 20 ans réapparaissent ! Pire : l’âge de raison en accord avec le rang social de son personnage vole en éclat face à son caractère de chipie ressuscité. Autrement dit, on a deux personnes en une. Remarquable ! Et croyez-moi, il y a de quoi en avoir le tournis !!! Dans le bon sens du terme, bien entendu… Ça en est carrément jouissif, sauf qu’on se prend à presque plaindre le mari… Cela dit, je ne vais pas cracher dans la soupe : Cary Grant est parfait, en particulier quand il vole de découverte en découverte. Sous son air très comme il faut, il joue très bien la surprise telle qu’on la manifestait à l’époque. Il en ressort une comédie loufoque qui l’air de rien met le doigt sur un problème d’éthique. Le tout est rondement mené, et le ton léger est donné dès la première apparition de Cary Grant, visiblement très pressé d’en découdre avant même que le générique de début ne se termine. Malgré tout, je trouve la fin un peu précipitée. Un peu facile seraient les mots les plus justes, pour ne pas dire bâclée. Eh oui, la révélation du pourquoi du comment… voilà l’objet de mon plus gros problème. Notons au passage les apparitions disparates de la sublime Marilyn Monroe qui suffisent à elles seules à affoler la toile et donner des couleurs au noir et blanc de la pellicule : entre ses jambes gainées de nylon et ses lèvres retroussées en « ooo »… aïe aïe aïe !!! Et en cela, elle fait une parfaite secrétaire ingénue. Pas étonnant qu’elle en ait affolé plus d’un... Mais j’y pense : c’est de là que vient le fantasme de la secrétaire ?
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 761 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    5,0
    L'un des sommets de Howard Hawks. Ce film est bourré d'intelligence, et ne tombe jamais dans la banalité et encore moins dans la vulgarité. Tout est un vrai plaisir et les personnages sont finement élaborés, toujours de manière très subtile. Ce film n'a rien perdu de son charme, encore aujourd'hui, et les acteurs sont magnifiques, que ce soit Cary Grant, Ginger Rogers ou même Marilyn Monroe. Indémodable!
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1469 abonnés Lire ses 8 622 critiques

    4,0
    L'un des grands classiques d'Howard Hawks pour un film typique du genre qu'il serait dommage de manquer tant on rit beaucoup! D'une formidable comèdie de la 20th Century Fox conduisant les personnages de Barnaby (Cary Grant) et Edwina Fulton (Ginger Rogers), avec une sorte de rigueur implacable, aux situations extrêmes les plus absurdes! En vrac : la potion rajeunissante, le plat bidonnant de Grant lors d'un plongeon, le scalp [...] Sur le thème de l'arrosage, les variations comiques sont infinies et on se souviendra par exemple d'un Charles Coburn redevenu enfant, arrosant les fesses de Marilyn Monroe avec un siphon! Et voilà pour le thème de l'arrosage comique au cinèma! Marilyn, alors à ses dèbuts, montrera même innocemment ses bas à Cary Grant qui n'a pas encore essayè la formule de jouvence inventèe par son chimpanzè! Merci monsieur Hawks, "Monkey Business" est un film complètement ouf qui ne craint pas de faire rire à s'en tenir les côtes! On notera pour finir que la partition de Leigh Harline est pleine d'entrain et d'ironie...
    Alasky
    Alasky

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 1 271 critiques

    5,0
    Presque impossible d'énumérer toutes les qualités de ce "Monkey Business" tant elles sont nombreuses :)
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 172 abonnés Lire ses 1 476 critiques

    4,0
    Lorsque qu’on a vécu dans les années 50, c’est un plaisir de retrouver ce film qui correspondait à l’esprit de l’après guerre mondiale, plein d’espoir et d ‘insouciance. C’est formidable de voir des acteurs prestigieux jouer les enfants avec un tel entrain et sans aucune retenue, la peur du ridicule, si banale de nos jours, n’existait pas. Aujourd’hui avec le recul, la maitrise de la mise en scène de Hawks saute aux yeux ainsi que la leçon de morale concernant l’éducation. Rien n’a été vraiment ajouté aux situations, elles sont suffisamment saugrenues. A travers l’ensemble, malgré les folles apparences une vraie volonté de modération apparaît (séquences courtes, montage rigoureux, jeux limité et contenu de tous les comédiens, pas de grimaces excessives ou de propos lourdingues). Plus caché mais évidente, une question morale devenue si cruciale en 2016 se pose : qu’allons nous devenir avec la baisse progressive de toutes les règles ayant conduit au progrès des citoyens dans les pays industriels ? Serons nous réduit à la marche arrière au point de faire du ‘’Monkey Business’’ ? Espérons que non, mais prenons y garde ; sans éducation nous reviendrions au temps des barbares. Question acteurs : Cary Grant est conforme à lui même, Marilyn sera de mieux en mieux au fil des années, Ginger Rogers est plus inoubliable comme danseuse que comme comique. Quant à Charles Coburn, c’est son film que je préfère, ‘’By Jove’’. Reste à connaître l’opinion de la génération des 18/25 ans qui vont au cinéma avec les cartes d’abonnement annuelles
    Eldacar
    Eldacar

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 357 critiques

    4,0
    Une bonne comédie d'Howard Hawks. Un peu bavarde au début mais qui devient trés drôle à partir du premier "rajeunissement". Un scénario intelligent et de belles prestations de Cary Grant et Ginger Rogers.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,0
    Chouette comédie parfois désuète mais il y a quelques bons moments. L'idée de base est brillante, les acteurs sont tous a leurs places. Mais je trouve que ce film n'atteint pas le niveau d'autres du même genre.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 127 abonnés Lire ses 2 419 critiques

    3,0
    Une très bonne comédie de Howard Hawks. Avec un Cary Grant en très grande forme.
    NicoMyers
    NicoMyers

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    Septième comédie d'Howard Hawks, Chérie je me sens rajeunir se fait une fois de plus avec Cary Grant, qui trouve dans cette comédie farcesque toutes les lignes nécessaires pour faire briller ses talents d'immense comédien. A ses côtés Ginger Rogers, et dans un plus petit rôle Marilyn Monroe. Autant dire que le film repose beaucoup sur le casting ! La plupart des gags font mouche, mais quelques uns tombe à plat. Il en reste une comédie légère et sucrée, un moment de bonne humeur qui finit dans le chaos et dont on retient que jeunesse ne rime pas forcément avec bonheur, ni malheur avec vieillesse. Un dialogue culte au milieu de cette sympathique comédie, par Marilyn : "mon patron m'a dit de faire attention à la ponctuation, alors maintenant je viens plus tôt"
    Bcar
    Bcar

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 117 critiques

    3,5
    Voilà une comédie qui même si elle ne restera pas dans les annales à le mérite d'être plaisante. Le scénario des plus improbables emmène le spectateur dans des situations souvent très droles parfois agacantes mais une chose est sur il n'y a pas de place pour l'ennuis.
    Samuel G.
    Samuel G.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 367 critiques

    4,0
    Une savoureuse et rafraichissante comédie des années 50 remplis de situations cocasses et burlesques signé par le grand Howard Hawks.
    Prad12
    Prad12

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 210 critiques

    2,0
    Je me suis sentie vieillir......... le film met un temps fou à décoller et après je ne suis pas entré dedans, quelques scènes et répliques m'ont arraché un sourire....... A voir si vous êtes fan de Grant, Monroe et Ginger Rogers..... et encore.....
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 333 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    3,5
    Howard Hawks retrouve pour la cinquième et dernière fois Cary Grant pour « Chérie je me sens rajeunir » (Monkey Business), treize ans après l’inoubliable « L’impossible Mr Bébé », leur première collaboration. Il offre à Cary Grant le rôle de Barnaby Fulton, un chimiste qui va mettre au point une eau de jouvence mais la guenon qui lui sert de cobaye va s’échapper et concocter sa propre mixture qu’avaleront Barnaby et sa femme… Si ce n’est pas la meilleure comédie de Hawks, elle reste tout de même de bonnes qualités, le réalisateur américain bénéficie d’une écriture de qualités et surtout d’un extraordinaire Cary Grant dont les mimiques, dialogues et autres mouvements sont bien souvent irrésistibles. Les personnages sont bien écrits et on prend plaisir à suivre ce rajeunissement progressif et certaines scènes sont inoubliables à l’image de ce « scalp » ! On peut juste regretter que ce soit un peu long à démarrer, mais assez vite (dès le premier rajeunissement), le rythme s’accélère et les situations comiques réussies s’enchainent. En plus du très bon Cary Grant, le reste du casting est excellent, que ce soit la belle et craquante Marilyn Monroe en secrétaire ou Ginger Baker dans le rôle de la femme de Grant.
    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 977 critiques

    4,0
    Une comédie de l'age d'or Hollywoodien. Pétillant, rythmé, bien écrite film par dela ses gros gags, n'oublie pas de glisser une critique subtile d'un jeunisme attirant mais qui peut conduire au pires bétises. Dans l'époque dans laquelle on vit, cette critique est particulièrement bienvenu... L'age adulte a aussi du bon. Les acteurs ont beaucoup d'entrain, Cary Grant a un vrai talent comique, entre son stoïcisme et et son grand corps élastique, Gingers Rodgers fait quelques pas de danses de bon aloi et Marilyn débutait avec talent.
    joliguimapou
    joliguimapou

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 107 critiques

    5,0
    Inénarrable comédie, au rythme prodigieux, cette fantaisie est tout simplement un des meilleurs films du grand Howard Hawks. Ce film devrait être remboursé par la Sécu tellement il est réussi.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top