Mon AlloCiné
La Corde
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Corde" et de son tournage !

"Un truc absolument idiot" !

"Un truc absolument idiot", c'est ainsi que Alfred Hitchcock caractérisait rétrospectivement, dans les célèbres entretiens qu'il a accordé à François Truffaut, son entreprise formelle de vouloir créer l'illusion du plan unique dans La Corde. Hitchcock disait également que "l'idée était absurde car cela m'enpêchait d'appliquer mes propres théories sur le montage et son utilité dans la narration de l'histoire."

11 = 1

La Corde est célèbre pour ses longs plans séquences. Le film est souvent considéré, à tord, comme étant constitué d'un seul et unique long plan. Le but de Hitchcock était de créer cette illusion de continuité mais il était limité techniquement. En effet, avec les bobines de pellicule il est impossible de filmer plus de 10 minutes en continu. Ainsi, le cinéaste a eu recours à des astuces visuelles pour masquer les raccords (personnage passant devant la caméra, élément du décors obstruant le champ,...) et donner l'illusion de la continuité. Cette impression est par ailleurs appuyée par les unités de lieu, de temps, d'action et par le faible nombre de personnages. Le film est composé, en tout, de 11 plans alors qu'un film de la même durée en comprend généralement entre 400 et 600 !

James Stewart première !

La Corde signe la première collaboration entre le maître Hitchcock et James Stewart. Les deux hommes se retrouveront par la suite pour Fenêtre sur cour, L'Homme qui en savait trop et Sueurs froides.

Dates de tournage

Le tournage de La Corde s'est déroulé du 12 Janvier au 21 Février 1948. Les répétitions s'étaient, quant à elles, effectuées sur quinze jours.

Les changements de plan

Le film possède 11 plans. Voilà comment s'opèrent les 10 changements qui les raccordent :
  • 1 - La coupe est visible. Le changement de plan s'effectue lors du passage de l'extérieur à l'intérieur de l'appartement. La coupe sépare également le générique du reste du film.
  • 2 - Le raccord a lieu sur le dos de Brandon Shaw (John Dall). La coupe se fait donc lorsque le plan est entièrement noir.
  • 3 - La coupe est visible. Kenneth Lawrence (Douglas Dick) lance un regard vers la porte, le raccord s'effectue avec Brandon Shaw et Phillip Morgan (Farley Granger) qui se dirigent vers l'entrée.
  • 4 - Le raccord a lieu sur le dos de Kenneth Lawrence.
  • 5 - La coupe est visible. Phillip Morgan crie puis se tourne vers Brandon Shaw, le raccord se fait sur Rupert Cadell (James Stewart) qui se tourne vers Phillip.
  • 6 - Le raccord a lieu sur le dos de Brandon Shaw.
  • 7 - La coupe est visible. Lorsque Phillip Morgan, Rupert Cadell et Brandon Shaw regardent en direction de Madame Wilson (Edith Evanson), le montage raccorde sur le personnage de Mme Wilson.
  • 8 - Le raccord a lieu sur le dos de Brandon Shaw.
  • 9 - La coupe est visible. Brandon Shaw attrappe le revolver qui se situe dans sa poche. Le film raccorde sur Rupert Cadell qui a remarqué le geste de son ex élève.
  • 10 - Le raccord a lieu sur le couvercle du coffre, lorsque Rupert Cadell soulève le couvercle de celui-ci.
  • La pièce originale

    La Corde est tirée de la pièce de théâtre homonyme de Patrick Hamilton, elle-même inspirée d'un fait divers authentique : l'assassinat de Bobby Franks par Nathan Leopold Jr. et Richard Loeb à Chicago en 1924. La pièce avait été jouée à Broadway à partir du 19 Septembre 1929, avec, dans les rôles principaux, Sebastian Shaw, Ivan Brandt et Ernest Milton.

    Trailer

    Le trailer original du film montrait David Kentley (Dick Hogan) et Janet Walker (Joan Chandler) faisant des projets d'avenir. La première scène du film présentant le meurtre de David, ce trailer a donc l'originalité de se passer en amont de la narration du film !

    Premier film en couleurs

    La Corde est le premier film tourné en couleurs par Alfred Hitchcock. Lui qui maitrisait à la perfection le noir et blanc (Soupçons, Les Enchaînés) s'avère tout aussi à l'aise avec le technicolor (Fenêtre sur cour, Sueurs froides, La Mort aux trousses). Cela ne signifie pas pour autant que Hitchcock en a oublié ses premières amours. Il reviendra plusieurs fois au noir et blanc avec notamment L'Inconnu du Nord-Express, Lifeboat, Le Faux Coupable et, bien entendu, Psychose.

    Homosexualité

    Dans la société conservatrice américaine d'après-guerre, on ne rigolait pas avec l'homosexualité. Si de nombreux films de l'époque ne faisaient qu'effleurer le sujet, La Corde aborde ce thème nettement plus clairement même si, comme toujours chez Hitchcock, l'approche est à la fois frontale et détournée. La probable homosexualité entre les trois personnages centraux du film est l'une des clés importantes afin de comprendre de manière effective le déroulement de l'intrigue telle que montée par le cinéaste (qui diffère de la pièce de Patrick Hamilton). Le film n'est pas sorti dans de certains états américains en raison de cette homosexualité implicite des personnages principaux. La censure interdisait à l'époque d'aborder ce sujet au cinéma.

    Il valait mieux ne pas se tromper...

    Comme certains plans duraient presque dix minutes, les comédiens et les techniciens devaient savoir par coeur tout ce qu'ils devaient réaliser. Tous les décors, construits en studio, avaient été conçus afin de laisser bouger les acteurs et les murs étaient prévus pour pouvoir laisser passer la caméra d'une pièce à l'autre. Tous les mouvements de caméra étaient inscrits à même le sol. Les répétitions étaient intenses car la moindre erreur obligée à reprendre , à chaque fois, de zéro un plan de plusieurs minutes.

    Stewart à la place de Grant

    Au départ, la cinéaste envisageait de confier le rôle principal du film à Cary Grant, mais celui-ci était sous contrat avec un autre studio. C'est alors qu'il a jeté son dévolu sur James Stewart.

    Dall à la place de Clift

    Pour le rôle de Brandon Shaw, finalement confié à John Dall, Alfred Hitchcock avait en premier lieu pensé à Montgomery Clift.

    MGM

    La production de La Corde avait été, dans un premier temps, envisagée par la Metro Goldwin Mayer. Les studios avaient alors songés à engager Gregory Peck pour interpréter le rôle principal.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Rémi sans famille (2018)
    • Mortal Engines (2018)
    • Spider-Man : New Generation (2018)
    • Bienvenue à Marwen (2018)
    • Mystic River (2003)
    • Une Affaire de famille (2018)
    • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
    • Pupille (2018)
    • Le Retour de Mary Poppins (2018)
    • Sauver ou périr (2017)
    • Aquaman (2018)
    • Bohemian Rhapsody (2018)
    • L'Empereur de Paris (2018)
    • Hunter Killer (2018)
    • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
    • Les Veuves (2018)
    • The Nice Guys (2016)
    • Le Grinch (2018)
    • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
    • Edmond (2018)
    Back to Top