Mon AlloCiné
Feast
facebookTweet
Feast
Date de sortie 17 avril 2007 en DVD (1h 35min)
Avec Balthazar Getty, Henry Rollins, Navi Rawat plus
Genres Epouvante-horreur, Comédie
Nationalité américain
Bande-annonce
Spectateurs
2,6496 notes dont 149 critiques
Ma note :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Voir les notes de mes amis  ?

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 16 ans
Dans un bar perdu au fin fond du Texas, la soirée se déroule paisiblement quand brutalement, la nuit tourne au cauchemar. A quelques pas de là, des créatures mutantes, affamées, se sont échappées d'une base de recherche militaire... Et elles ont faim de chair humaine...
Distributeur -
Voir les infos techniques
Année de production 2005
Date de sortie DVD 17/04/2007
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 3 anecdotes
Budget 3,2 000 000 $
Langues Anglais
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby Digital
Format de projection 2.35 : 1 Cinemascope
N° de Visa -

Regarder ce film

En DVD BLU-RAY
neuf à partir de 17.11 €
Feast - Non censuré
Feast - Non censuré (DVD)
neuf à partir de 19.64 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

Bande-annonce

Feast Bande-annonce VO 1:59
Feast Bande-annonce VO
25 067 vues

Interview, making-of et extrait

La Minute N°355 - Monday 17 November 2008 5:53
La Minute N°355 - Monday 17 November 2008
159 871 vues

Acteurs et actrices

Balthazar Getty
Balthazar Getty
Rôle : Bozo
Henry Rollins
Henry Rollins
Rôle : le coach
Navi Rawat
Navi Rawat
Rôle : L'héroïne
Judah Friedlander
Judah Friedlander
Rôle : le buveur de bière
Casting complet et équipe technique

Critiques spectateurs

Alice r.
Critique positive la plus utile

par Alice r., le 23/09/2015

5,0Chef-d'oeuvre

Ce film est une petite merveille du genre: "série z complètement assumée" un huis-clos , assez comparable à Une Nuit En Enfer... Lire la suite

Dead-for-Someone
Critique négative la plus utile

par Dead-for-Someone, le 11/10/2017

1,5Mauvais

L'idée de la série B assumée est bonne et drôle. Malheureusement et une fois encore (tous en chœur) une bonne idée ne fait... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
21% (32 critiques)
25% (37 critiques)
11% (16 critiques)
19% (28 critiques)
13% (19 critiques)
11% (17 critiques)
Votre avis sur Feast ?
149 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Issu du Project Greenlight

Feast est l'un des longs métrages issus du programme Project Greenlight, créé par Matt Damon et Ben Affleck, qui officient d'ailleurs comme producteurs exécutifs du film. Le Project Greenlight est un concours lancé chaque année à destination des jeunes jeunes créateurs de scénarios, en collaboration avec la société de production Miramax.

Histoires de castings...

Pour le rôle du "héros", l'acteur américain Mark Wahlberg était l'une des priorités du réalisateur John Gulager, mais la star déclina l'offre. Josh Duhamel fut finalement choisi, avant d'être remplacé par un autre héros de série, Eric Dane. Par ailleurs, les producteurs du film refusèrent les apparitions de Vincent Gallo et Sage Stallone, amis du cinéaste. Enfin, Feast a été conçu en famille, puisque figurent au générique le fils de Joh... Lire plus

Jason "Jay" Mewes face aux monstres

Dans une courte apparition dans son propre rôle, avant de servir de repas aux monstres, les fans reconnaîtront Jason Mewes, le Jay des films de Kevin Smith (Clerks, les employés modèles, Dogma, Jay & Bob contre-attaquent, Clerks II...). Des comédies où apparaissent souvent Matt Damon et Ben Affleck, amis du cinéaste et producteurs de Feast.

Dernières news

200 films pour Halloween
NEWS -
samedi 29 octobre 2011
Les piranhas prêts pour un nouveau festin !
NEWS - Tournages
mercredi 20 octobre 2010
La suite de "Piranha 3D" devrait voir le jour très vite, avec l'équipe de la trilogie "Feast" aux commandes : le réalisateur...
USA : ce week-end dans les salles...
NEWS - Box Office
vendredi 22 septembre 2006
Politique avec "Les Fous du Roi" Sean Penn, guerre avec l'escadrille de "Flyboys", action avec le "Maître d'armes" Jet Li...
4 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2005, Les meilleurs films Epouvante-horreur, Meilleurs films Epouvante-horreur en 2005.

Commentaires

  • dydy-2306

    A voir !! :)

  • wesleybodin

    Voici une critique sur ce film à l'adresse suivante :

  • horeur

    moi j ai adorer ils est bien saglan moi 4/4

  • josrandall

    Je le visionne ce soir avant minuit ; tant pis pour moi

  • Glaire Witch

    une merveille....

  • dydy-2306

    A voir pour Krista Allen (charismatique et attachante), pour le final très secouant et pour l'esthétique des monstres !

  • MiaMr

    Mis a part une vieille qui dit rien, un mec plein d'asticots, une blonde qui prend la fuite, et plein de gens qui crèvent dès le début, sa va !

  • garfield1987

    Ce film est vraiment geniale !! un pure divertissement qui rappel un peu une nuit en enfer de Tarantino et the descent de Marshall... Avoir et à revoir.

  • boyce-codd

    Un petit bijou de film d'horreur. Le réalisateur prend un malin plaisir à briser toutes les règles, tous les tabous, du genre avec un humour gore omniprésent.
    Bref si vous cherchez un bon film gore et marrant pour une soirée entre amis, ajoutez celui-ci à votre bibliothèque aux cotés de braindead et Evil dead

  • Pascal37

    Une comédie (assez sérieuse) et très gore. Pas mal de réchauffé mais se laisse regarder. Le coté un peu loufoque prend souvent le pas sur le reste, c'est dommage ! 3/5 !!!

  • Glaire Witch

    je viens de le revoir et il est vraiment énorme je m'en lasse pas

  • jerem2me

    franchement, je trouve ce film vraiment bof. ok, c'est sanglant, ok il y a une ambiance d'angoisse mais la quand même.Il y a peu de suspens, les personnages sont pour la plupart lourd, il n'y a que de la boucherie et des morts a répétitions,les démons on les vois très peu (a part a la fin) tellement qu'ils vont vites, le film est très très mal rythmé.Déçu 2/5

  • dydy-2306

    Je viens de le revoir pour la deuxième fois, et malgré de nombreuses incohérences j'adhère à "Feast", c'est un film qui ose ! J'ai hâte de voir le bouleau qu'effectuera John Gulager sur Piranha 3DD, en espérant que ce soit mieux que Feast 2 et 3 (de grosses daubes) !!

  • dydy-2306

    Le premier "Feast" est le seul à voir pour les fans du genre ! Le deux c'est limite malgré qu'ils conservent le côté fun du un, mais le trois c'est à ne surtout pas regarder (le plus nul de la trilogie)...

  • benizato

    voilà une petite perle de film d'horreur, co-produit entre autres par ben affleck, matt damaon et wes craven. des monstres libidineux, des personnages hauts en couleur (le beer-man et la gran-ma sont juste énormes) et des dialogues bourrés de second degré font largement oublier qlqs facilités scénaristiques de ci, de là, ainsi qu'un budget visiblement non extensible.
    amateur de gore et d'humour noir, ce petit film est fait pour vous!

  • Dominique TOAHIR

    3,5/5. FEAST est un bon film d'horreur. Il y a des rebondisements mais je trouve qu'il y a ATTENTION SPOILER des personnages attachants meurent comme l'héroine et le petit garçon de Tuffy; c'est un peu trop choquant. Sinon, à part ça, j'ai bien aimé ce petit "carnaval" gore et délirant, il y a des moments marrants. Vivement la suite !

  • Dominique TOAHIR

    FEAST ne méritait pas 2 suites minables.

  • Toutou to you

    Attention série b bombesque. Ahurissant film d'horreur aux scènes gores rafraichissantes ;-) et dont l'humour omniprésent ( un second degré jouissif ), la galerie de personnages aussi déglingués les uns que les autres et une réalisation souvent nerveuse en font un petit bijou. Se moquant des codes, du cinéma de genre, avec une ironie absolument délicieuse et faisant des 'héros' de simples protagonistes dont le sort est soumis au bon vouloir de Gulager ( le réalisateur ), Feast est un régal. D'ailleurs le tryptique est produit par les Weinstein... J'en redemande. 4,5/5

  • Kobalt1001

    Je ne supporte pas l'humour américain éxepté celui d'Américan pie 1, 2 et 3 le reste (sans avoir vu le 4) étant de la merde ! Dans ce film aucun sens j'aime pas. 1/5

  • sleepyhollow75

    c'est terminé je ne me fierai plus aux notes je pensais voir un bon film d'horreur mais c'est le contraire, je ne tente même pas le 2 et encore moins le 3!! Les films d'horreurs comédies ce n'est vraiment pas mon genre! je ne vois vraiment ce qu'il y a de drôle dans ce film!

  • Marion M.

    Ce film est justement fait exprès c'est un film avec beaucoup d'humour noir, je l'adore et j'ai hâte de voir les suites :)

  • Jean-philippe N.

    Co-produit par Ben Affleck, Matt Damon, les frères Weinstein, çà fait rêver! Le résultat un peu moins. Les amateurs de films bien saignants et visqueux apprécieront, les autres risquent d'être un tantipoil déçus. Après tout, comment faire mieux que "Une nuit en enfer" (1995) de Rodriguez? Dans le même genre, en mieux et/ou plus drôle, il est possible de se tourner vers "Blood creek" (2008) de Joel Schumacher, "Tucker & Dale vs evil" (2010) de Eli Craig et bien sûr le diptyque "Grindhouse" (2007) de Rodriguez et Tarentino. Les fans de westerns à la "Rio bravo" en plus trash (re)verront avec plaisir "Assault sur le central" de J. Carpenter ou encore "Nid de guêpes", bien Français celui-là vu qu'il se passe un 14 juillet. Enfin, les amateurs de monstres et de films bien décalés pourront également s'amuser devant le culte "Atomic circus" (2004) avec Poelvoorde, Marielle et Vanessa Paradis. Que du bonheur...
    2,5/5

  • michmonde

    Ce film, certes, perd en intérêt d'être comparé à de meilleurs autres ou devant le fait de vouloir l'élever au rang de film culte.
    Je n'en ai retenu simplement que le plaisir que j'ai eu à le suivre.
    Quand au ton hautain et sarcastique à propos de "Anchorman" : mes excuses, autant pour cette tentative maladroite de faire passer cela pour de l'humour, que de n'avoir pas su l'apprécier à sa juste valeur.
    Encore un problème d'affinités profondes... qui n'empêche pas, bienheureusement, que nous soyons d'accord sur beaucoup d'autres points.

  • Jean-philippe N.

    Bon: je me suis mal exprimé. Je pensais que la fin de ma réflexion était suffisamment second degré pour y inclure le début. J'ai mal choisi mes mots ou tu les a pris au pied de la lettre. C'est une erreur. Il est difficile de se rendre compte de l'impact des idées à travers les mots selon le sens de chacun ou de leur association. Il est bien évident que les films de/avec Will Ferrell sont contestables. Je cherchais juste à dire que le premier "Anchorman" - quoiqu'on en pense - était largement supérieur au second de par son côté satirico-parodique. Le 2ème est simplement nul à chier. Vraiment! Et pourtant, je suis bon public avec les films ou productions Apatow dans lesquels j'y trouve souvent une certaine causticité vis-à-vis de la société US, même si ce n'est pas apparent au premier regard.
    Pour tenter de me faire pardonner, et pour rester sur le sujet "films d'horreur/thriller/suspense" j'en ai d'autres à proposer: "The crazies" (2010) produit par Romero avec T. Olyphant, "The new daughter" (2009) avec K. Costner, "The woman in black" (2012), "Pathology" (2011), "Straw dogs" (2011) un bon remake d'un film de Sam Peckinpah de 1971. Avec un peu de chance, il y en a que tu ne connais pas, même en étant amateur du genre. Je ne saurais dire si ce sont de bons ou d'excellents films, mais une chose est sûre: je suis plus exigeant sur la qualité de mes cauchemars que de mes rires...

  • michmonde

    C'est ça en fait : je l'ai pris au pied de la lettre... je ne sais pas
    si je couve quelque chose mais je suis plutôt tête de pioche, depuis quelques jours.
    À tel point que j'ai du mal à être lucide même jusqu'à mal jauger la qualité et le sens de ton humour, c'est dire...
    aucune erreur de ta part, en tout cas. J'ai des périodes à la con,
    comme ça, mais je pense que tu es au dessus du fait de m'en tenir rigueur. Alors autant oublier cet aspect défaillant de mon humeur et parlons plutôt des films que j'ai aimé ces derniers temps :

    "Her", tout d'abord : sujet original, traité avec beaucoup de sensibilité et une prestation remarquable de J.Phoenix dans la peau d'un personnage tiraillé par sa complexité émotionnelle.
    Sans parler du sujet de l'attachement au virtuel... si tant est qu'il puisse être un jour autant "personnifié".
    Je me suis fait "L.A. confidential" qui m'est revenu en cours de route et je me suis alors demandé comment j'ai pu oublier un tel film ? Encore un petit coup de mou à l'époque, probablement... ou alors j'étais amoureux, peut-être...
    J'en ai été d'autant plus réceptif, que j'ai renoué récemment avec le film noir américain de par un échange avec le
    connaisseur Faucon Maltais qui m'a aiguillé sur des tas de perles de l'époque de la superbe du genre, un de ceux m'ayant le plus marqué étant "Boulevard du crépuscule" avec une Gloria Swanson inoubliable et des tas de petites apparitions étonnantes. J'ai donc commencé par ses préférés en la matière, mais je pense que vous avez déjà du en discuter
    pas mal, entre vous.
    J'en ai encore des tas en prévision, notamment les Humpfrey Bogart, tu t'en doutes bien, et, en recherchant ses films,
    je suis tombé sur un Woody Allen : "Tombe les filles et tais-toi" où son personnage est tellement fan de Bogart qu'il se l'imagine en régisseur de ses propres actions : tordant ! un des plus marrants que j'ai vu, si bien qu'il entre dans mon top 5 de Woody.

    Je suis tombé aussi, pour diversifier un peu, sur un manga au scénario intéressant : "Paprika", science, mystère et enquête au rendez-vous et sur le très sympa "Fantastic Mr.Fox" : un rythme pas vraiment soutenu, un humour particulier mais de l'animation image par image de grande qualité... ça change un peu des technologies d'animations modernes.
    Et j'ai adoré "Le Mystère de balles fantômes" qui prouve que l'industrie cinématographique chinoise se porte à merveille et n'a rien à envier à quiconque. J'espère que tu as trouvé "Swordsmen" que tu devrais également apprécier si tu as aimé celui-ci ou "Le secret des poignards volants", deux films déjà cités mais dont je n'ai pas eu d'échos de ta part.
    Comme à chaque fois que je t'ai balancé un lien musical...(?)
    Enfin, c'est pas grave, après tout on est là pour parler cinéma.

    Merci pour les Bill Murray, effectivement c'est plutôt gentillet comme humour... j'ai trouvé "Un jour sans fin" original mais je ne suis pas sûr d'accrocher sur le reste, en fait. Je vais en tester encore un ou deux... je verrais bien.

    De tes derniers conseillés, j'ai vu et aimé "The crazies" et "La dame en noir".
    Dans le genre thriller/épouvante je pense que valent la peine :
    "Esther", "The secret", "Mama", "L'Orphelinat", ou "Les dossiers
    Warren".
    J'ai bien aimé "Carriers", au passage, que tu as commenté assez positivement...
    Je tenterais les autres, bien qu'ils paraissent secondaires mais, en tant qu'adepte, on apprécie aussi les films oppressants "moyens" comme "Vertiges", "Ils", "Dead silence", "Paintball", "Les ruines", "Les proies" ou "Antitrust" : une curiosité avec un Tim Robbins inquiétant...
    Ceux que je te conseillerais particulièrement étant les très prenants "Esther" et "The secret" par le réalisateur de "Martyrs". Le reste valant plus subjectivement par le plaisir que j'ai pris à les suivre hormis quelques uns de qualités indéniables.

    Une petite citation pour finir ? Bon, d'accord...
    "Il n'y a que les poissons morts qui vont dans le sens du courant"
    Ce qui peut autant être dit à ceux qui ont des avis contraires qu'à ceux qui n'en ont pas... si tant est que j'aie l'intelligence requise pour comprendre ce genre de phrase sibylline.

  • Jean-philippe N.

    -Ouf! J'ai eu peur. Je m'en suis voulu d'avoir donné une impression fausse, surtout que je ne me permettrais pas de faire un com désobligeant, à plus forte raison... sans raisons.
    -Quand je pense que je vais rarement à ma boite au lettre de peur d'avoir à répondre à du courrier! Si çà, çà ne mérite pas de prendre une vanne!...
    - Je n'ai pas encore vu "Her", j'attend de le trouver en VF, ce qui ne saurait tarder. Pareil que toi avec "LA confidential". Je tombe la plupart du temps par hasard sur des films sortis depuis longtemps et que me font dire: comment j'ai fait pour ne pas les avoir vu avant? Pire: j'en avais jamais entendu parler! Sans compter ceux que j'ai complètement oubliés et que je redécouvre après plusieurs décades.
    -tu n'as pas fini avec Le Faucon Maltais: ce mec, malgré son jeune âge, est une grande source d'inspiration en matière de films classiques. C'est même étonnant qu'il en ai vu autant. Son sens critique est également surprenant (pour sa génération) d'objectivité et de maturité, bien que je le trouve parfois un peu trop réservé face à certains habitués de ce site. Ce qui n'est pas un défaut, bien au contraire.
    -Je n'ai pas trop accroché à "fantastic Mr Fox", n'aimant pas forcément de prime abord les films de Wes Anderson, à part "Moonrise kingdom". "Darjeeling limited" (2007) m'a fait décrocher au bout de 40mn.
    -Je n'arrive pas à avoir "swordsmen" en P2P par contre j'ai vu il y a longtemps "le secret des poignards volants". J'accroche pas trop non plus avec ce genre de chorégraphies un peu "too much" à mon goût. Par contre, j'ai toujours apprécié "Il était une fois en Chine" 1&2 que j'ai encore en coffret DVD.
    -J'ai "Antitrust" mais je ne l'ai pas regardé. il me semble que c'est aussi le titre d'un polar français des années 90 que j'ai vu là encore, il y a longtemps, d'où ma confusion. "Paintball", je l'ai effacé et j'ai encore "Esther" mais je ne m'en souviens pas trop. En regardant dans mon dossier horreur/suspense je vois que j'ai les deux "Battle royale", pareil: pas trop de souvenirs, par contre deux must de la série B (voire Z) "Tremors" et "Tremors 2-les dents de la terre" (rien que le titre...) avec "L'ours", les films préférés de mes garçons quand ils avaient 7/8 ans...
    -J'me souviens plus si je te l'avais évoqué, mais il faut aussi regarder "Les dents de la nuit" (2008) un authentique nanar français avec tout plein de vampires et de répliques cultes. En plus d'un bon casting, un film d'horreur hexagonal est un fait assez rare pour être souligné...

  • michmonde

    Alors, à ce compte là, tant qu'on est dans la série N (t'auras compris que c'est entre le B et le Z, j'aurais bien écris série Q mais ça porte à confusion)
    je peux évoquer "Frankenfish" que je m'étais maté un jour de désespoir suicidaire en espérant que ça allait me convaincre de passer à l'acte... et puis, ma foi, comme ma présence l'atteste, ça se laisse regarder. Comme "Tremors" donc, avec des effets et des acteurs limites mais un rythme et une atmosphère sympas.
    Même s'il vaut mieux ne pas abuser de ce genre de films sous peine d'un grave court-circuit entre les deux hémisphères cérébraux....

    Je me suis enfin décidé à regarder "Au nom du peuple italien" de Dino Risi et je pense que c'est une de ses meilleures comédies, si l'on aime l'humour italien et qu'on ne recherche pas l'hilarité systématique. Le seul, hélas, avec le duo Gassman/Tognazzi qui fonctionne très bien, ici, dans ce brulot qui aborde gentiment les thèmes du capitalisme, de la corruption et de l'anti-conformisme...je vais certainement me faire "Les monstres" et sa suite, puis, peut-être un drame, pour voir ce que ça donne, car certains sont très bien notés : "Parfum de femme", "Âmes perdues"...

    Effectivement le Faucon Maltais est étonnamment mur pour son âge et ce qui me sidère le plus, en sus de ses analyses pertinentes, c'est sa capacité à mener de front plusieurs discussions en même temps, être dispo à tous moments et quand même trouver le temps de voir des tas de films : sans nul doute, un phénomène !
    Qu'est ce que ce sera quand il aura notre âge...?
    Enfin...très constructifs les débats sur ce site mais un peu trop accaparant pour moi car j'en avais un 3ème, en plus : HellMouTh, un gars sympa et d'un très bon niveau qui m'avais abordé sur "The collection" et avec qui j'ai également partagé mes gouts pour le cinéma horrifique.
    Comme on a l'air d'être d'accord sur les films "qui-ne-se-prennent-pas-au-sérieux", bien sûr je lui ai conseillé "Chillerama" et "Le Jour de la bête", j'attends encore ses réactions car ses réponses sont assez espacées et tant mieux, quelque part, sinon c'est à ne plus en finir...

    Pour "Her", l'ayant vu en VOSTFR, j'ai du mal à imaginer ce que donnera la version française. Il va falloir trouver des acteurs talentueux, notamment pour remplacer la voix cassée et suave de Scarlett Johansson qui m'a semblé être un élément presque essentiel de la qualité du film.
    Il y en a comme ça que je ne peux imaginer autre qu'en VO. Après, si on est rebuté par les sous-titres, il vaut mieux la VF pour celui-ci car il est vrai que, comme certains s'en plaignent, il est assez bavard...
    Tu me diras le jour où tu le chope : je suis curieux de savoir si ils vont prendre une actrice connue ou pas, mes recherches à ce sujet ayant été infructueuses...

    Je considère "Battle Royale" comme une petite comédie dont le scénario est prétexte à tueries outrancières et expéditives mais je l'ai trouvé agréable car bien rythmé et, d'après moi, "Hunger Games" s'en est fortement inspiré.
    Par contre, je n'ai pas accroché sur sa suite... un peu comme "Gantz" : les premiers sont débiles mais originaux, les seconds ne sont plus originaux, donc...

    "Il était une fois en chine" est probablement le rôle le plus "sérieux" de Jet Li, les 2 premiers sont effectivement très bons mais j'ai fait impasse sur les autres qui ne semblent guère estimés.
    Jet Li qui, malgré sa bonne bouille, ne m'a guère convaincu ailleurs, à part dans "Hero", "Le Maitre d'arme" et, bien sûr, "L'Arme fatale 4"...
    Comme Tsui Hark dont, seul le assez récent "Detective Dee", a su capter mon attention mais je ne peux pas dire que j'ai vu assez de ses films pour me faire une idée précise de son style. Comme encore Johnnie To dont je n'ai vu que l'énergique "Breaking news"... d'ailleurs ça m'a donné envie, je viens de me caler "Drug War" qui a l'air aussi très "gunfighteresque".
    Tant qu'à évoquer ce pays, je jetterais bien un coup d'œil, à l'occasion sur les deux "Histoire de fantômes chinois" et sur la carrière du réputé Wong Kar-Waï. dont je ne connais que le curieux et un peu mou-du-genou "Chungking express".
    Et Jackie Chan, à part, à la grande rigueur : "L'impitoyable" de '76, j'ai toujours eu beaucoup de mal à accrocher toutes périodes confondues.
    Pour "Les poignards volants", je me demande, comme c'est un des premiers films asiatiques qui m'a plu, si il n'est pas aussi grand dans mon estime que par le bon souvenir que j'en ai, ce qui me fait un peu douter de mon objectivité à son sujet.

    Tu parlais de "Les portes du paradis", malheur... ça a l'air d'être assez éprouvant, non ?
    La page Wiki ne m'a guère incité à vrai dire, j'hésite à me lancer, d'autant que, dans les films très longs, j'ai en attente : "Les Sept samouraï", "Les enfants du paradis", "Fanny et Alexandre" et, un peu moins long, "La double vie de Véronique" œuvres qui exigent des dispositions particulières pour être appréciées à leur juste valeur notamment celle d'être bien réveillé.
    J'ai essayé "Ran" de Kurosawa, ces derniers temps...hé bien, j'aurais tendance à ne le conseiller qu'en cas de panne de somnifères... d'ailleurs, rien que d'en parler... zzzzz....rrrron... zzzzz....

  • Jean-philippe N.

    -Là encore, j'ai beaucoup de mal avec le ciné italien de la "grande époque". Notre ami commun m'avait conseillé "1900", j'ai craqué au bout de 30/40mn sur plus de 5h. Par contre, le film de Cimino et celui de cette nuit "The Molly Maguires" de Martin Ritt m'ont carrément emballés. Faut dire que des films hollywoodiens que l'on pourrait qualifier de "communistes", çà laisse rêveur. Regardes les puis regardes "Out of the furnace" (2013) pour constater les évolutions dans la vision que voudrait nous imposer le ciné hollywoodien. C'est fascinant. Je te dis çà à toi car contrairement à la plupart des visiteurs de ce site, je pense que tu as "les yeux pour voir" un bon nombre de subtilités (c'est un compliment!) que l'on peut trouver dans le fond des films parmi les plus intéressants. En dehors des films de Will Ferrell. "Mééé, euuuh! J'rigole!"
    -Je ne sais plus si c'est avec toi (Alzheimer, probable) que je l'ai évoqué mais dans le ciné italien qui m'a bien fait rire, il faut que tu regarde "Sole a catinelle" (2013) le (très) gros succès de fin 2013 qui renvoie nos comédies récentes au recyclage. Un peu plus finaud (quoique...) à ne pas rater, ce serais dommage, ""Mine vaganti" (2010) avec des scènes limite cultes, le léger "Caterina va in città" (2003) "benvenuti al sud" (2010), çui-là, si il ne te rappelle rien... et le plus sérieux mais absolument génial "Romanzo criminale" (2005).
    -Jet Li, je l'avais bien aimé dans "Danny the dog" (2005), "Le baiser mortel du dragon" (2001), "Black mask" (1996), "The one" (2001) et qques autres, par contre je n'ai pas aimé "Le sorcier et le serpent blanc" (2011) avec les meufs qui se transforment en serpents et en je-ne-sais-plus-quoi. Je prend le ciné fantastique asiatique avec précaution.
    -Je suis d'accord avec toi: "Hunger game" est un repiquage. J'ai d'ailleurs du mal à comprendre l'engouement pour ces deux films (à par éventuellement le 1er) qui me semblent aussi intéressants que les interminables repas de famille de ma jeunesse. Sauf quand il y avait ma petite cousine, une rouquine délurée qui... mais ceci est une autre histoire.
    -C'est hallucinant, tu me cites des réal dont je n'ai aucune idée et en vérifiant sur Wiki, je me rend compte que j'ai vu pas mal de leurs films. Pas forcément les meilleurs ni les plus connus, mais j'en ai vu. a mon grand regret, qui ne m'ont pas souvent marqués, sauf peut-être les premiers John Woo, à l'époque ou il était considéré comme étant le réal utilisant le plus de coups de feu dans ses films. Ce qui m'amène à "The Berlin file" (2013) un film Sud-Coréen particulièrement efficace...

  • michmonde

    Alors, pour les comédies italiennes, je n'arrive pas à trouver "Sole a catinelle" ni "Caterina...." et "Benvenuti al sud" si c'est un remake des ch'tis, je m'attend au pire... d'autant que je ne le trouve qu'en vf et pour les films italiens, ça craint, surtout que j'adore entendre cette langue qui a, en elle même, je trouve, quelque chose d'humoristique.
    Et d'autant que je viens de finir "Mine vaguanti" et, désolé mais... j'ai trouvé ça limite gnangnan et pas très marrant. À comparer avec celui-ci, je préfère quand même "la grande époque".
    Tu dois te dire que je suis atteint du syndrome "Will Ferrellien"...
    Essaie à l'occasion "Au nom du peuple..." ou "Le fanfaron" que l'on voie si l'on a une infime chance de se rejoindre sur ce sujet. Je te rassure, ça n'a rien à voir avec "1900" que là, pour le coup, je te rejoins dans le fait de n'avoir pas résisté plus d'une demie heure : en regardant quelques instants, j'ai trouvé, déjà, le sujet peu emballant et le jeu d'acteur assez extravagant; résister 5 h dans ces conditions m'a semblé impossible.

    J'ai donc regardé "La porte du paradis" et là, en revanche, j'ai été estomaqué ! Merci d'avoir insisté, sur celui-là, car passer à coté d'un tel film m'apparait désormais comme impensable.
    Même dans sa version de 3 h 39 en vostfr, je ne me suis pas ennuyé une seule minute. Prendre une telle claque donne envie d'en savoir plus, aussi, je connais quasiment tout du film et de la raison de son échec. Je n'y reviens pas puisque tu l'as expliqué dans une de tes discussions : massacre de blancs immigrés par des descendants de blancs immigrés... on comprend la réputation de néo-marxiste que ça a valu à M. Cimino.

    J'ai enchainé sur "The Molly Maguires" (mdr le titre français : "traitre sur commande", bof) et c'est vrai que tout ça donne envie de chanter : "#"c'est la luuuutteu finaaaaleu..."#" même si la politique et moi ça fait 2.
    Ça m'a fait replonger un peu dans ces films des années 60/70 comme "La grande évasion" ou "Papillon" et j'ai retrouvé avec plaisir Richard Harris que je n'avais pas revu dans un premier rôle depuis "Orca".

    Puis, donc, comme tu me l'as suggéré : "Les brasiers de la colère" et là, j'avoue que je n'ai pas trop bien saisi ce que tu me demandais de déceler... comme quoi tu me surestimes probablement... la seule chose, c'est que C. Bale, dedans, est ouvrier et que si j'ai bien compris la morale, c'est qu'il vaut mieux bosser à l'usine que d'aller se faire buter par des cons fous-furieux, ce qui ne m'est pas apparu nécessaire ni subtil, en fait. Est-il besoin de rajouter que je n'ai guère aimé le film ?
    Adieu, donc, l'audace subversive qui ose montrer la détresse des basses classes et leur combat contre l'ordre établi, montrons désormais qu'un boulot de merde est rédempteur et la seule issue possible; les autres étant forcément vouées à l'égarement et à l'échec.
    Si ça n'est pas ça, c'est que je suis définitivement insauvable en tant que déceleur de messages profonds, ce dont, du reste, je ne me réclame pas.
    Ou alors c'est encore le fameux syndrome suscité...

    Je ne suis pas forcément adepte, en effet, des analyses intellectuelles ou techniques trop poussées qui nuiraient, je pense, à certaines appréciations basées sur des critères personnels qui sont parfois du ressort de l'inavouable.
    Comme le jour où j'ai rougi lorsqu'un ami, défenseur absolu du bon goût, est tombé dans ma dvdthèque sur un spectacle de Shirley et Dino. T'imagines la réaction :
    "Ha ouais, non mais c'est pas à moi ça, heuuu... shé plus, heuuu... ça doit être ma meuf' qui l'a oublié là, heuu..."
    Hélas, il me connait assez bien pour avoir vu que je mentais... comme quoi, chacun ses "tares" "Will Ferrelliennes"... bon, ça commence à devenir lourd là, non ?

    John Woo a fait apparemment des films beaucoup plus intéressants que ceux que j'ai vu : "Paychek", bof, "Broken arrow", re-bof, "M.I. 2" est celui de la saga que j'ai le moins aimé, "Volte face" était pas mal, ouais, et "Les 3 royaumes", bien sûr... je vais un peu me pencher sur la question, notamment ceux avec des acteurs asiatiques comme "Le syndicat du crime" avec ce Hongkongais à la destinée tragique : Leslie Cheung.

    J'ai bien vu le très bon "The berlin file"(The agent) que j'avais déjà évoqué, les derniers thrillers sud-coréens de haut vol que j'ai vu récemment étant : "Nameless gangster", qui vaut beaucoup, pour moi, de par le rôle excellent de Choi Min-Sik, "New world", une "descente" dans les méandres des organisations criminelles super bien réalisée avec un acteur que j'aime beaucoup aussi : Hwang Jung-Min, qui joue le rôle du méchant dans "A bitersweet life"... il y a également Choi Min-Sik mais il est moins présent que dans "Nameless..." et "Public enemy" que tu aimerais sûrement, je pense, pour son aspect humoristique à la Colombo.

    Voilà pour l'instant, c'est tout. Tu remarqueras que je suis toujours prêt à faire l'expérience de ce que tu proposes malgré les quelques déconvenues, et je continuerais pour la plupart des genres même si l'on commence à savoir que au niveau comédies, c'est plutôt du 30-35 %
    Nous n'avons guère, ici, toutes latitudes pour discuter de ce qui nous sépare en ce domaine, mais, cela s'explique-t-il ? Et est-ce que ça en vaudrait la peine ?
    Et puis tant que le pourcentage n'est pas nul...

  • Jean-philippe N.

    -Vu tes goûts pour les comédies, les films italiens que je t'ai suggérés ne sont pas indispensables, mais c'est plus fort que moi: le besoin de convaincre, de rallier à ma cause. Dans une autre vie, j'ai du être missionnaire. Une position pas toujours confortable, vu comment certains ont finis.
    -En effet, "Benvenuti al sud" est le remake italien des ch'tis (avec caméo de D. Boon) quasiment au mot près, mais j'ai trouvé les ressemblances entre français du nord et italiens du sud assez savoureusement exotiques, pour autant que çà puisse refléter une certaine réalité dans les deux cas.
    -En soi, "Les brasiers de la colère" n'est pas un mauvais film, du moins pour une prod hollywoodienne actuelle, mais stp, arrête de te sous-estimer: ton com me prouve que tu as vu là ou je voulais en venir: l'évolution dans une forme d'aseptisation de la misère (morale ou sociale) et ce, dans le traitement de ces trois films évoquant ce fléau. Là ou Cimino et Ritt dénonçaient les injustices et les inégalités que provoquent l'extrême pauvreté d'une certaine population et la violence inéluctable qui en découle, Scott la filme également avec beaucoup de réalisme mais semble conclure que l'on ne peut rien y faire. les pauvres sembleraient condamnés à s'exterminer comme des rats au fond d'un tonneau. Moi non plus je ne suis pas particulièrement politisé ni en conscience ni dans les actes, mais cette forme de banalisation de l'acceptation de son sort aussi médiocre soit il me semble dangereusement misandre de la part de gens dont le rôle serait davantage d'élever nos consciences plutôt qu'à les rabaisser. Cette dérive éthique dans le ciné hollywoodien actuel (disons depuis environ une vingtaine d'années) me semble particulièrement sinistre. J'avoue que si certaines questions me passent largement au dessus de la tête, d'autres comme l'inégalité (des chances), le racisme, la ségrégation, la violence idéologique et/ou arbitraire, les contradictions entre les notions de Dieu (auquel je ne crois pas particulièrement) et les religions, me touchent et m'interpellent. Si là dessus je rajoute mes interrogations et doutes sur la famille, la filiation, les institutions comme le mariage, la justice face à la loi, tu vas sûrement penser que je suis fêlé du bocal, pour ne pas dire sociopathe. Et tu auras raison!
    -Sais tu que Shirley & Dino ont réalisés et joués dans un film? "cabaret paradis" (2006) aussi nul et énervant que la voix de la meuf. Je n'ai pas pu le voir jusqu'au bout...
    -je prend note des films que je ne connais pas (à part "a bitersweet life" et "Public ennemi" dont je me souvenais comme étant un film US ou éventuellement français sur la vie de J. Mesrine), par contre ce n'est pas la peine de te casser le Q à me donner les noms des acteurs: je suis absolument incapable de les retenir et encore moins de les différencier! Je sais: c'est la honte, mais je ne suis qu'humain: mes limites sont vite atteintes!
    -Je suis bien d'accord: qques phrases sur ce site ne valent pas de longues et belles discutions IRL, mais hélas impossibles...

  • michmonde

    Attends : Choi Min-Sik, quoi... un des acteurs de mon top 5, avec James Woods, Geoffrey Rush, Patrick Dewaere, et Samuel Le Bihan... non, j'déconne !
    En 5, j'hésite entre Gary Oldman, Joachim Phoenix, Louis Jouvet, Al Pacino, Philippe Noiret ou... Song Kang-Ho.
    Bon, en fait, j'en aime un paquet et j'ai pas vraiment de préférences. J'te taquine parce que je suis tombé vraiment amoureux de tous ces supers acteurs sud-coréens dépaysants et déconcertants de naturel et d'assurance. Song Kang-Ho est un de ceux que l'on voit le plus souvent : c'est celui qui joue le cinglé dans "The good, the bad & the weird" et qui est présent dans des films comme "Sympathy for Mr Vengeance", "Memories of murder" ou "Snowpiercer, le transperceneige", tiens : encore un film sur une révolte des basses classes contre l'ordre imposé.
    Tu n'as pas pu louper Choi Min-Sik, c'est le protagoniste de "Old Boy". Il va jouer dans "Lucy", le prochain Luc Besson et est aussi dans "I saw the devil" avec Lee Byung-Hun qui, lui, est le méchant dans "The good,...." et acteur principal de "A bitersweet life" mais qu'on peut voir aussi dans "G.I. Joe" ou "The expendables"...
    Le talent de ces types est tellement reconnu qu'ils font presque tous des carrières internationales...
    J'ai encore une énorme liste de films sud-coréens dont je suis définitivement accroc. Le hic, c'est que, dès qu'on sort du populaire international, leurs films sont aussi durs à trouver que les films européens. Un comble ! J'ai l'impression que le cinéma américain a tout cloisonné, en fait...
    Quand on tape "Public enemy", on tombe sur le film avec J.Deep, qui n'a rien à voir; "My sassy girl", on tombe sur le remake US, "Funny games", pareil, etc... les exemples sont innombrables.

    J'ai bien noté les films de ton com des 7 samouraï. j'ai en boite "Touch of Sin" : Avec "Snowpiercer..." que j'ai vu hier, j'aurais jamais autant vu de films sur les révoltes ouvrières.
    "The singing detective" me tente bien aussi, moi qui aie un faible pour R.Downey.Jr, assez inexplicable, d'ailleurs, un peu au même titre que M.Wahlberg, Dwayne Johnson, Vin Diesel... ouais, shé pas... belle gueule, gros muscles... peut-être un petit coté tafiole, va savoir...
    Et "The east" auquel tu as du surement penser lorsque tu t'es renseigné sur "New world" qui est également une histoire d'infiltration. Ça m'a l'air bien aussi...

    On n'a jamais parlé, je crois, de deux films qui m'ont bien marqué : "Requiem for a dream" et "Pi" avec un acteur extraordinaire mais très peu employé : Sean Gulette.
    J'aimerais bien savoir si tu as apprécié ces deux films là.
    D'Aronofsky : j'ai vu aussi "The wrestler" : un peu déçu et j'ai toujours hésité sur "The fountain". "Black Swan" par contre, a l'air très bien, en tout cas, il plait à beaucoup : avec la musique de Tchaikovsky, en plus, je vais probablement me laisser tenter...
    Toi qui aime les petites histoires, celle du premier concerto pour piano est pas mal dans le genre décriée puis adulée. Un bref résumé, ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/C...

    Pour la sociopathie : je vois qu'on se rejoint sur le fait de douter plus ou moins ou à tenter de remettre en question les règles établis, nuance faite sur les raisons, les priorités et le choix des concepts qui nous atteignent. Néanmoins, si je pense que tu t'en tire bien à ce petit jeu, de mon coté, je ne crois guère en l'efficacité de la pensée et encore moins à celle des débats interminables sur quelques sujets que ce soit. Cette forme de désespoir allié à une certaine paresse intellectuelle font que, malgré ma curiosité, j'ai toujours un sentiment diffus d'être à coté de la plaque.
    Des fois aussi, je voudrais tellement en dire que je mélange tout. Je ne compte plus les heures que je passe, dans nos échanges, à me relire pour rectifier mes erreurs et annuler des passages confus, redondants ou antinomiques.
    Pour dire que je ne suis pas prêt d'arrêter de douter de moi-même, d'autant que mes contradictions sont légion et que j'ai toujours oscillé entre l'amour et la haine pour toutes classes et tous styles d'individus.
    Donc tu vois, je donne pas mal aussi dans la fêlure du bocal, ce en quoi nous sommes loin, du reste, de détenir le monopole en la matière...
    Malgré tout, je te rassure, je ne suis pas du genre dépressif ou suicidaire, seulement plus ou moins bipolaire et, au quotidien, j'ai plus tendance à m'en amuser qu'à m'en exaspérer... comme mon entourage d'ailleurs que je remercie autant de m'épauler que de me supporter...
    Voilà pour la parenthèse IRL, si on ne peut pas en faire un roman, on peut bien aborder le sujet de l'introspection, de temps à autres, de manière succinte... on va se géner, tiens... d'autant que les seuls com' supprimés, ici, sont ceux qui contiennent des liens menant vers des sites de streaming. Ça m'est arrivé récemment avec "African queen" pour le faucon maltais. On badine de moins en moins avec les droits d'auteurs... aurait peut-être dit Alfred de Musset...(?)

    Aimes-tu ma nouvelle photo de profil ? C'est Norman Bates dans "psycho" qui regarde la meuf' avant qu'elle se fasse trucider dans la douche...

  • Jean-philippe N.

    -j'ai du mal à avoir des actrices ou acteurs préférés: par ex; je suis "tombé amoureux" de Rachel McAdams dans "Morning glory" (2010), sentiment non démenti dans "Midnight in Paris" (2011) de W. Allen et patatras! "To the Wonder" (2013) Faut dire que Malick, dans le genre vieux pervers glauque et gâteux, il me bat à plate couture! Même sentiment pour Scarlett Johanson: gros coup de cœur dans "A good woman" (2004) (film tiré d'un roman d'O. wilde) ou "We bought a zoo" (2011) de C. Crowe avec Matt Damon (parmi d'autres films) mais gros dégoût pour son personnage dans "Don Jon" (2013) de JG Levit, film que par ailleurs j'ai bien aimé. La liste est bien trop longue pour être continuée. Concernant les acteurs, je tombe curieusement moins souvent amoureux, mais j'avoue/admet avoir qques faiblesses allant de H. Ford (tjrs dans "Morning glory") à gérard Lanvin ("Le fils à Jo" (2011), "Camping" (2006) si si!) en passant par D. Johnson et M. Wahlberg (moi aussi, les gros muscles, les torses imberbes zé luisants... d'où dernièrement ma suggestion avec "Magic Mike) dans "No pain, no gain" (2013), "Le roi scorpion", "The rundown" pour l'un, "Contraband" ou au hasard (j'ai presque toute sa filmo) "Rock star" pour l'autre, et en revenant vers C. Cornillac ("Mister Bob" (téléfilm), "Mes héros" (2012) avec Balasko (pour elle, mon amour est plus intellectuel que fantasmé!), "Le serpent" (2006), "La sainte victoire" (2009) avec C. Clavier, que j'aime beaucoup aussi à cause de son côté beauf (que je partage) de droite (là, pas du tout!) etc, etc..
    -Je ne connais pas "Pi" (1998) seulement "Life of Pi" de Ang Lee que j'ai adoré. Je vais remédier. En lisant sur Wiki le synopsis de "Requiem for a dream", çà me dit vaguement qque chose, mais sans plus. L'aurais je vu et effacé? Mystère. Dans le genre (apparemment), on pourrait citer le culte "Trainspotting", évidemment.
    -Au sujet des liens, je n'ai jamais vérifié mais j'ai souvent lu les mêmes critiques que la tienne.
    -Concernant ton avatar, je pensais que c'était un cliché provenant d'une visite chez l'ophtalmo? Non? c'est pas çà? J'ai vraiment pas l'œil pour ces choses là...

  • michmonde

    Hé bien je viens de voir "A touch of sin"... m'est avis que tu es tombé sur un filon de bons films chinois ces temps ci...
    Un film assez déroutant de par sa construction et sa réalisation parfois quelque peu ennuyeuse mais qui contient assez de séquences fortes, entres autres qualités, pour m'avoir bien pris aux tripes et le plaisir que j'y ai pris a largement dépassé la peine... si on peut parler de plaisir à voir des illustrations de la déprime et de la folie meurtrière mais tu sais, puisque tu me l'as conseillé, que cela ne me fait pas peur et je te dirais même que j'y prend un malin plaisir ...~_*
    Si tu aimes ce genre essaie le sud-coréen "Breathless" si tu le trouves, il ne devrait pas te déplaire.

    Sinon, ce week-end, Dr Jivago (puisqu'il a récupéré son "vrai nom") m'a branché sur Costa-Gavras, du coup je me suis fait la trilogie : "Z", "L'aveu" et "État de siège"... je me suis régalé !
    Les trois sont durs à départager tant ils ont chacun leurs qualités intrinsèques mais il m'a semblé que ça allait vers de plus en plus de qualité, donc, tu as idée de mon classement.
    Et entre deux, j'ai regardé "La ligne de démarcation", un excellent classique de Claude Chabrol : pas mal d'émotion de retrouver des acteurs que j'aime également beaucoup comme Maurice Ronet et Daniel Gélin en plus de quelques apparitions de Jean Yanne et Jacques Perrin méconnaissable tant il est jeune.

    J'ai bien aimé "Trainspotting" (as-tu vu qu'un 2ème est prévu pour 2016 ?) mais malgré le thème sur la drogue, c'est tout de même plus abordable et moins abrupt que "Requiem for a dream"qui n'aurait pas pu te laisser qu'un seul "vague" souvenir, où alors t'étais bourré, shais pas... et pour "Pi" (3.14) je ne sais pas si tu es plus interpellé par les religions en elles même que sur la question de l'existence de Dieu (auquel je ne crois ,moi, pas du tout) mais j'ai trouvé le sujet de ce film absolument fascinant pour ce qui est de l'ordre mathématique et de la possible existence d'une entité organisatrice supérieure. (ça y est, j'ai le cerveau qui fume)

    Pour les actrices, c'est vrai qu'on en a guère parlé jusqu'à présent, je connaissais Rachel McAdams par le "Sherlock Holmes" de Guy Ritchie mais aussi par le road movie sympa "The lucky ones" de Neil Burger auquel j'étais venu après avoir flashé sur "Limitless" qui n'a pas eu, apparemment, la popularité de "L'illusioniste".
    J'ai trouvé Scarlet Johansson très sensuelle dans "Match point" mais si je ne l'ai vu que dans peu de rôle par la suite pour me faire réellement une opinion, je pense préférer le talent et le charme diffus de Kate Winslet par exemple.
    Du panel d'actrice américaine talentueuses actuelles, je n'en retiens qu'assez peu mais j'aime bien Nicole Kidman, Angelina Jolie, Eva Mendes, Hilary Swank ou Kirsten Dunst... et, bien moins récemment, j'ai eu un engouement pour Jennifer Connelly et sa beauté troublante, dont j'ai collectionné les films un temps...

    D'autres m'ont marqué dans certains rôles : Maggie Gyllenhaal "La secrétaire" (sur ton conseil), Melanie Griffith "Dangereuse sous tous rapport", Glen Close "Liaison fatale", Jessica Lange "Le facteur sonne toujours 2 x" de 1981, Ashley Judd superbe dans "Double jeu", Laura Dern "Inland empire" ou, par association : Isabella Rosselini "Blue velvet", Laura Helena Harring et Naomie Watts "Mulholland drive"; Liza Minnelli "New York, New York", Meg Ryan "Quand Harry rencontre Sally", Sissy Spacek "Carrie", Diane Keaton "À la recherche de Mr Goodbar" et certaines m'ont bien ébahi comme Bette Midler "The Rose" et l'immense Gena Rowlands dans "Opening nights" de Cassavetes.
    Entre autres, sans citer les légendes qu'étaient M.Monroe, R. Hayworth, Liz Taylor, A.Gardner, M. Dietrich, etc...

    En france dans les plus récentes j'ai apprécié : Karin Viard, Agnès Jaoui, Romane Bohringer, Elsa Zylberstein ou Mathilde seigner et tant qu'on est dans la famille, Emmanuelle m'a vraiment impressionné dans "la vénus à la fourrure", sinon, j'aimais bien : Stéphane Audran, Marie France Pisier, Annie Girardot, Anémone, Nicole Garcia, Juliette Binoche, Isabelle Adjani et Jeanne Moreau, bien sûr, et j'ai un faible pour Miou Miou et Isabelle Huppert et pas seulement parce qu'on les voyaient beaucoup à poil dans leurs rôles de jeunesse.
    Entre autres, encore ici... sans citer les grandes S.Signoret, Arletty, M. Morgan ou la pin-up B.Bardot.

    Quand à ta petite préférée S.Marceau, (ayayaïe, faisons gaffe à ce qu'on va dire) heuu, je n'ai jamais eu d'avis très tranché alors pour employer la langue de bois à la Jack Lang : "Quelle belle femme !"
    Voila, j'attends ton avis personnel et une analyse détaillée pour chacune d'entre elles, bien sûr...

  • Jean-philippe N.

    Là, je trouve que t'es un peu enfoiré pour ne pas dire moqueur (ce qui n'est pas incompatible) en me demandant un avis sur tant d'actrices en même temps: comme si c'était possible?
    Que j'ai un avis, évidemment...
    A la base, "mes amours" sont fonctions de l'intérêt que je porte aux films dans lesquels elles jouent, ce qui peut avoir un effet "montagnes russes" sur mes sentiments. Et toc! J'aurais du faire politique, moi...
    Tu oublie Sandrine Kiberlain (aaah! sa scène face à Manu Payet aux IA dans "Infidèles" (2011) ou en bourge dans "Les gamins" (2013) sans oublier sa plastique généreuse (à la 64ème mn) quoique "fausse blonde" dans "Les patriotes" (1993) d'E. Rochant, l'un des meilleurs films d'espionnage que je connaisse ou encore dans "Filles uniques" de Marc Jolivet avec Sylvie Testud, elle-même assez craquante dans "La vie est à nous" (2003) accompagnée par Balasko, M. Muller, E. Cantona ou fascinante (surtout à la 62ème mn) dans "Stupeur et tremblements" (2003) d'après un roman d'Amélie Nothomb, film qui pourrait t'intéresser puisqu'il évoque le Japon... On se raccroche aux branches comme on peut!
    - Pour "Requiem for a dream" j'ai un doute: j'ai le souvenir d'un film dans lequel une femme genre paumée rêve de participer à une émission de télé (réalité?) et qui fait un(des) régime(s) dans le but hypothétique d'y arriver (et qui y arrive à la fin) mais je ne me souviens plus ni du titre ni du contexte. La faute à ma mémoire de poisson rouge.
    Après mes coups de gueule sur la récup des mythes japonais par les américains avec "47 ronin" que tu as peut-être lus, j'ai trouvé un film bien barjo mais dans le sens inverse: "Sukiyaki western Django" (2007) de Takashi Miike un détournement éhonté d'un western spaghetti ("Django" 1966) version japonais. Pire que "The good, the bad, the weird", pire que celui de S. Chow que tu m'avais conseillé. A ce niveau, j'aurais besoin de l'avis éclairé d'un spécialiste: nanar culte ou authentique daube? Perso, j'arrive pas à trancher, ce qui encore une fois est rare...

  • michmonde

    Bon, bien sûr, c'était pour de rire le coup des analyses détaillées... c'est mon humour à deux balles... fantômes... et enfoiré moqueur, ouais ça me va, je ne récuse pas l'appellation bien que l'on pourrait plutôt dire moqueur foireux, tant qu'à se complaire dans les noms d'oiseaux en toute amitié.
    Ça me rappelle Desproges qui en allant voir son médecin, le Dr Métastasenberg, lui disait :
    "Alors, pauvre enc#lé !" et en aparté : "oui, nous sommes très liés."

    Pour le Takashi Miike, il y a beaucoup à dire : d'abord, un nanar, je ne pense pas. Le budget est, certes, réduit mais il y a assez de professionnalisme au niveau notamment, du traitement de l'image et de la réalisation en elle-même... oui y a pas : Takashi Miike est un pro, ça ne fait aucun doute avec tous les films qu'il a à son actif... que, je t'avouerais, j'ai quand même évité jusque là (et que j'aurais continué, si tu ne m'avais incité) après avoir vu "Ichi, the killer" qui se situait dans un registre que j'étais censé apprécié mais qui s'est révélé, au delà d'une indéniable originalité, trop poussé dans la perversion, le sadisme et l'outrance burlesque pour me convenir tout à fait.
    Pour le reste, il n'a pas réussi à m'ôter la sensation, avérée
    par beaucoup, que les films d'action japonais issus de manga sont tous plus ou moins foireux. J'avais auparavant été échaudé avec "Casshern", "Gantz" et "Blue note", le seul réussi étant "Old boy" mais il a fallu le génie d'un Park Chan-Wook et une vision externe au Japon. D'ailleurs, même si ce n'est pas le sujet, ici, on peut se poser la question intéressante :
    Qu'est ce qui rend l'adaptation filmique d'un manga si difficile ? Surtout pour des japonais qui en sont, en principe,
    spécialiste... débat qui mérite d'amples discussions, sur le rapport BD/cinéma, auxquelles, je te rassure, je ne me livrerais pas, car en France, on n'a guère de quoi la ramener avec notre adaptation plus ou moins calamiteuse d'Obelix... seul les américains s'en sortent pas mal en la matière avec leurs retranscriptions des personnages Marvel mais qui, quand bien même, suscitent plus d'intérêts par leurs budgets colossaux que par la profondeur de leur scénario. En même temps, est-ce
    fait pour... bon, je m'égare...
    Pour en revenir à "...Django", en tant que pur divertissement, il est, à mon sens, réussi, puisque, entre autres qualités, les effets sont assez bons et l'action assez bien distillé pour éviter l'ennui.
    À le comparer à "Crazy kung-fu", j'ai trouvé qu'il se prenait plus au sérieux malgré quelques éléments burlesques et des ficelles éculées volontairement employées, quoique toujours efficaces (héro inébranlable et mystérieux quasi-invincible dont la démarche n'est expliquée qu'à la fin, héro de légende maquillé
    en personnage faible ou antagonisme entre chefs de bande
    ultra-résistants qui ne meurent qu'à la fin, etc...) et que les
    protagonistes évoluent beaucoup moins. Et à le comparer avec "The good, the bad & the weird", je le trouve quand même beaucoup moins épique et "explosif".
    Quand aux références, à part l'une, faisant allusion, par l'emploi du nom Django, aux premiers westerns sanguinolents et l'autre, par la présence de Tarentino, faisant allusion à son propre film, je n'en ai guère décelé d'autres mais là, je pêche peut-être par manque de connaissance dans le genre western.
    Donc, en résumé : un nanar, non... un film culte, non... juste un bon divertissement qui, toujours d'après moi, n'ira pas bien haut dans les sphères de l'histoire et dont seuls pourront y trouver un intérêt culte, les collectionneurs de films employant le nom Django, qui s'élève, d'après ce que j'ai lu, à une trentaine...
    Voila... je pense que tu déconnes quand tu m'affubles du terme spécialiste mais en tant qu'amateur passionné et éclairé... par Wikipédia et autres sites explicatifs, je me dois de quand même te remercier de me pousser à expérimenter, puis me renseigner, sur des styles et des genres qui ne sont pas forcément, ou qu'en filigrane, dans mes préférences.

    Car, d'autre part, je me suis attelé après "...Django" à "Les patriotes" et je dois reconnaitre que c'est effectivement un excellent film français d'espionnage. Yvan Attal, très bon... et peu souriant, comme à son habitude et la Kiberlain, depuis le temps que tu me parlais de sa plastique, maintenant je comprend : mammamia, ké bonnasse dans ce film ! Moi qui me l'étais toujours imaginé comme ayant un physique plutôt ingrat... hè bè bb bè non, en fait... bon, elle est fine, certes, mais superbement proportionnée... et sacrément décomplexée, ici !
    Bref, le seul film de qualité que j'avais vu, avant celui là, sur les services secrets israéliens était "Munich" pour lequel, à comparer même si je n'aime pas trop ça, va ma préférence car il est quand même plus étoffé.
    Mais "Les patriotes" n'en demeure pas moins un excellent film du genre malgré, peut-être, sa réalisation classique et son déroulement pas très énergique.
    Bon, je note, pour plus tard, ses autres films comme ceux de S. testud, que je trouve aussi intéressante, notamment "Stupeur
    et tremblements" depuis le temps que j'en entend parler ainsi qu'Amélie Nothomb et de sa possible naissance au Japon (apparemment, c'est remis en cause), mais là, après t'avoir consacré presque toute ma journée, je pense retourner un peu vers des égarements personnels ou peut-être que je vais me faire, dans la soirée, "La bande à Bonnot" avec Jacques Brel
    qui a fait plus de films que je ne le pensais et que j'ai bien envie de retrouver un peu.
    Haaa, quand je repense à "L'Emmerdeur" : "- M'sieur Milan... M'sieur Milan ?". "- Mais qu'est ce vous m'voulez Pignon, qu'est ce que vous m'voulez, encore ?"
    Pour les formidables souvenirs que j'ai de ce film, j'hésite encore, par peur de la déception, de me faire le remake... me forcerais-tu encore une fois la main ?

  • Jean-philippe N.

    -Premier point: je préfère largement "enfoiré" à "foireux", qui dans mon esprit est un terme admiratif, comme au rugby: "correc' mais viril".
    -second point: je suis effaré par ton sens du détail pour des films comme "Sukiyaki..." J'en demandais pas tant! Un tel sérieux pour un tel film... Whoah!!!
    -Concernant les films tirés de BD, il n'y a pas que les mangas: "Les profs" (2013), "Bullet to the head" (2012) avec Stallone, "Boule & Bill" (2013), "Ducobu" et "Les vacances de Ducobu", "Lone ranger" (2013), "Le marsupilami" (2013) la plupart sont entre mauvais et exécrables. J'en citerais trois, à mon sens raisonnablement corrects dans le délire: le Russe "The inhabited island" (2010-SF) et les américains "Jonah Hex" (2010-western) et "Losers" (2010-action). Je mettrais à part le très curieux "Bunraku" (2010) dont le titre évoque un style théâtral traditionnel Japonais et qui ressemble à une sorte de BD filmée, sans en être directement inspiré. On pourrait inclure les films tirés de jeux vidéo comme "Doom" (2005) ou "Far cry" (2007) pas franchement meilleurs, sauf pour les amateurs du genre. Je mettrais également à part le bizarre et passablement déroutant "A scanner darkly" (2006), un dessin animé conçu à partir de "vrais" acteurs: Keanu Reeves, Winona Rider... Une adaptation assez originale d'une nouvelle de Phillip K. Dick. Bref, sans tomber dans la production de masse, on peut arriver à trouver quelques "raretés" relativement intéressantes.
    -Nous sommes au moins deux sur ce site à faire des recherches + ou - poussées pour parfaire nos connaissances filmiques. Culture, quand tu nous tiens...
    -A propos: savais tu que "Les patriotes" est un film encore étudié (parait il) dans certaines écoles d'espionnage contrairement à "Munich" qui n'est qu'un simple biopic?
    -Pour avoir les deux, je ne saurais choisir ma version préférée de "L'emmerdeur" mais j'ai trouvé le second plus drôle à cause d'un casting plus actuel. Cela dit, difficile de comparer un classique culte avec un remake...

  • michmonde

    J'ai besoin de ton avis sur un com' à propos de "Au nom du fils" que j'hésite réellement à afficher tant je me demande si ça ne me vaudra pas les foudres de certains, au mieux, ou au pire à être recherché par Interpol... je compte sur ta franchise :
    http://img15.hostingpics.net/p...

  • Jean-philippe N.

    ???

  • michmonde

    Bon, je pense que je vais effacer mon dernier délire éthylique, non...? Qu'est ce que tu en penses ?
    Je m'étais pourtant juré de ne plus écrire dans des états seconds.
    Et puis, non, j'en ai pas si marre que ça que l'on me conseille des films, j'espère que tu l'aura pas trop pris au pied de la lettre...

  • luxe

    Extra ! 4/5

  • Mat 3.

    note moyenne 2.6... sérieusement. 4/5 pour ma part, les vrais amateurs lui trouveront ses qualités et le réel but cherché par le réalisateur. Le genre de film à voir pour son humour bas de gamme parfaitement maitrisé!

Voir les commentaires
Back to Top