Mon AlloCiné
Sans Soleil
Sans Soleil
Date de sortie 23 octobre 2013 (1h 44min)
Avec Florence Delay, Arielle Dombasle, Riyoko Ikeda plus
Genre Documentaire
Nationalité français
Séances (1) Ce film en VOD
Spectateurs
3,9120 notes dont 25 critiques
noter :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Envie de voir

Synopsis et détails

Une réflexion en images sur divers pays, de l'Islande à la Guinée-Bissau, en passant par le Japon.

Des lettres d’un caméraman free-lance sont lues par une femme inconnue. Deux pays ont particulièrement son attention : le Japon moderne et la Guinée-Bissau après sa révolution manquée. Il s’interroge sur cette représentation du monde. Quelles images en garder ? « Ce film ne raconte pas d’histoire, mais traite seulement des anecdotes, des faits minuscules, des métamorphoses d’objets, de la divinité des chats et des jeux vidéo, pour en faire un collage lyrique ». Pierre Legendre

Distributeur Tamasa Distribution
Voir les infos techniques
Année de production 1983
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 19/11/2013
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 3 anecdotes
Budget -
Langues Français, Japonais, Anglais
Format production -
Couleur Couleur et N&B
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 53055

Séances

Les séances par ville
Voir plus de villes

Regarder ce film

En VOD
à partir de (2.99 €)
à partir de (3.99 €)
à partir de (3 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par

Acteurs et actrices

Casting complet et équipe technique

Critiques spectateurs

Kloden
Critique positive la plus utile

par Kloden, le 01/12/2015

4,0Très bien

Avec La Jetée, Chris Marker avait déjà signalé son obsession pour la mémoire et le temps. Sans Soleil exprime, en substance,... Lire la suite

axelstefor
Critique négative la plus utile

par axelstefor, le 21/09/2013

2,5Moyen

Pas loin de l'insupportable mais sa liberté ouvre des horizons

Toutes les critiques spectateurs
32% (8 critiques)
20% (5 critiques)
12% (3 critiques)
16% (4 critiques)
4% (1 critique)
16% (4 critiques)
Votre avis sur Sans Soleil ?
25 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Une immortelle au casting

La personne qui se cache derrière la voix-off de Sans Soleil est Florence Delay, écrivain et membre de l’Académie française depuis 2000. Elle avait précédemment été dirigée par Chris Marker en 1973 dans le docu-fiction L’Ambassade.

Récompenses

En 1983, Sans Soleil a reçu une mention d’honneur au Festival International du Film à Berlin. La même année, c'est lors du British Film Institute que le film s'est illustré en remportant le Trophée Sutherland.

Références

Chris Marker emprunte le terme de "Zone" au film soviétique Stalker (1979) d’Andreï Tarkovski (il le cite dans une lettre de Sans Soleil). Le cinéaste glisse également une référence dans le titre du film, d’après une œuvre du compositeur Modest Mussorgsky intitulée "Sunless".

Dernières news

Décès de Chris Marker : sa vie, son oeuvre,...
NEWS - Stars
lundi 30 juillet 2012
Films recommandés
Les Amants crucifiés
Les Amants crucifiés
Vivre dans la peur
Vivre dans la peur
Made in USA
Made in USA
Macbeth
Macbeth

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1983, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 1983.

Commentaires

  • Nelly M.
    Japon, Afrique et Islande : défilé d'images du monde, sûrement chargées de sens pour qui les a recueillies, mais difficiles à imprimer dans la mémoire car curieusement mélangées, ce qui les rend informatives, c'est un fait, mais à grande distance du spectateur peu féru d'insolite, en tous cas pour un sujet pareil. Ou alors il aurait fallu commenter les va et vient de manière que ça puisse parler à tout un chacun, avec des anecdotes, des confidences précises, quelque chose qui crée du lien humain au lieu de ce malaise existentiel dont on brûle de décrocher... Les yeux écarquillés, baladée entre ces imbrications sans parvenir à m'identifier et encore moins à me faire une toute petite place à part, je n'en ai retenu que la bouleversante scène de mise à mort en temps réel d'une girafe.
  • Chogyam B.
    ce film est un poème visuel et auditif d'1 heures 39
Voir les commentaires
Back to Top