Notez des films
Mon AlloCiné
    The Blade
    The Blade
    Durée 1h 42min
    Avec Chiu Man-cheuk, Xin Xin Xiong, Moses Chan plus
    Genre Drame
    Nationalité chinois
    Bande-annonce
    Spectateurs
    3,1 480 notes dont 36 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Un jeune homme, fils d'un armurier, est contraint à l'exil après l'assassinat de son père. Amputé d'un bras, il mettra au point une nouvelle technique de combat afin de combattre le meurtier.
    Titre original

    Do

    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1996
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues -
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Bandes-annonces

    The Blade Bande-annonce VO 1:07
    The Blade Bande-annonce VO
    4 707 vues

    Acteurs et actrices

    Chiu Man-cheuk
    Rôle : Ding On
    Xin Xin Xiong
    Rôle : Fei Lung
    Moses Chan
    Rôle : Iron head
    Valerie Chow
    Rôle : La prostituée
    Casting complet et équipe technique

    Critiques spectateurs

    sword-man
    Critique positive la plus utile

    par sword-man, le 15/02/2014

    5,0Chef-d'oeuvre
    Attention, Masterpiece en vue !! Chef d'oeuvre que tous cinéphiles de la planète se doit de voir, mais vu son parti ...
    Lire la suite
    Gonnard
    Critique négative la plus utile

    par Gonnard, le 11/05/2013

    0,5Nul
    "The Blade" ou le Lidl du sabre asiatique. Ceux qui s'imaginent voir un digne précurseur de "Zatoichi" en seront pour ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    répartition des 36 critiques par note
    13 critiques
    9 critiques
    2 critiques
    2 critiques
    7 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur The Blade ?
    36 Critiques Spectateurs

    Photo

    Films recommandés
    Les Frissons de l'angoisse
    Les Frissons de l'angoisse
    Time and tide
    Time and tide
    Solaris
    Solaris
    Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution
    Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1996, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1996.

    Commentaires

    • Ozzmovies
      Une mise en scène que j'ai vraiment détesté dans les scènes d'action. C'est brouillon.Le film est moins bon que l'original.1/5
    • NOcountry-0211
      Chef d’œuvre absolue, d'une virtuosité et d'une inventivité visuelle inégalée. Bref, une grosse grosse claque. Le meilleur film de Tsui hark.
    • Kane Arius
      Ce chef d'oeuvre barbare et enragé, flamboyant et intemporel de Tsui Hark - le plus grand cinéaste asiatique de tout les temps - qui non content d'avoir le prestige de rester probablement l'expérimentation de mise en scène la plus extrême, radicale et subversive de l'histoire du cinéma et le film de sabre le plus terminal qui aura fait table rase de trente ans de wu xia pian et qui le réinventa complètement est un modèle d'iconoclasme qui refute rageusement toutes sortes de manichéisme, qui brise mille tabous et toute les notions de morales, de règles et d'amitiés possibles, ou les "héros", tous victimes de leur instincts animals, ne se battent plus par héroisme mais par instinct survie et quête éperdu d'identité et confrontes brutalement le spectateur à ses démons refoulés. En cela, "The Blade" nous présente un monde déliquescent, primitif, impitoyable et sauvage qui est la presque parfaite représentation de la barbarie du monde imaginé par Robert E. Howard. Bref, tout le monde le sait très bien et le dit mais c'est vrai, Tsui Hark filme ( proprement paler ) le chaos comme personne. Un film unique et immortel, d'une puissance évocatrice et d'un existentialisme infinie. Dans cent ans, on parlera encore de The Blade. Il aura au 21 ème siecle falut attendre probalement un metteur en scène comme Tony Scott et sont incroyable Man on Fire pour voir au cinéma une expérimentation visuelle presque aussi subversive, ou encore un autre filmeur, certe moins expérimentateur, mais qui hurle tout autant avec ses images seules, comme Mel Gibson.
    • janisaire
      un film culte
    Voir les commentaires
    Back to Top