Mon Allociné
Sita chante le blues
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Sita chante le blues
Date de sortie 12 août 2009 (1h 22min)
Avec Aseem Chhabra, Bhavana Nagulapally, Manish Acharya plus
Genres Animation, Musical
Nationalités Américain, Indien
Bande-annonce
Presse 3,8 11 critiques
Spectateurs 4,149 notes dont 9 critiques

Synopsis et détails

Sita, déesse indienne et épouse dévouée, est répudiée par son mari, Rama.
Nina (la réalisatrice elle-même) dresse un parallèle entre sa vie et celle de Sita quand son propre mari, installé en Inde, met fin à leur mariage par e-mail...
Adaptation musicale du Râmâyana, célèbre épopée de la mythologie indienne, Sita chante le blues mêle tragédie ancienne et comédie contemporaine.
Singes volants, monstres et dragons, dieux et déesses, bulbes oculaires ailés sont chorégraphiés avec la musique d'Annette Hanshaw, chanteuse jazz des années 20.
Titre original Sita Sings the Blues
Distributeur Eurozoom
Récompenses 2 prix et 2 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2008
Date de sortie DVD 04/05/2010
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Budget -
Langues Anglais
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby Digital DTS
Format de projection 1.85 : 1
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Sita chante le blues (DVD)
Date de sortie : mardi 4 mai 2010
neuf à partir de 19.90 €
<strong>Sita chante le blues</strong> Bande-annonce VF 1:05
Sita chante le blues Bande-annonce VF
20 378 vues

Critiques Presse

  • Positif
  • Première
  • Fantastikindia
  • Libération
  • Le Monde
  • Télérama
  • Dvdrama
  • TéléCinéObs
  • Le Journal du Dimanche
  • La Croix
  • L'Express
11 articles de presse

Critiques Spectateurs

Mélina G.
Critique positive la plus utile

par Mélina G., le 24/03/2013

5,0Chef-d'oeuvre

Extrêmement créatif et, à mon avis, plus profond qu'il ne parait, Sita chante le Blues fait partie de mes films préférés.... Lire la suite

anonyme
Critique négative la plus utile

par anonyme, le 29/08/2011

?Nul

A ce stade de bricolage, même les adjectifs "rudimentaire" et "moche" seraient un compliment pour un montage fait de collages... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
67% 6 critiques 22% 2 critiques 0% 0 critique 0% 0 critique 0% 0 critique 11% 1 critique
9 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Un film à résonance autobiographique

Sita chante le blues se base sur une déception sentimentale vécue par la réalisatrice Nina Paley elle-même. En 2002, la cinéaste est en effet partie rejoindre son mari muté à Trivandrum, mais trois mois plus tard, son travail lui imposait de partir à New York. Elle reçut alors un mail de rupture qui la plongea dans une grande tristesse. Elle décida de s'installer à Brooklyn, donna des cours d'animation et se reconstitua un réseau professionnel. C'est durant cette période malheureuse que la réalisatrice se remémora la légende de Ramayana, découverte pour la première fois lors de son voyage en Inde. L'histoire de Sita, l'épouse de Rama injustement désavouée, secondaire dans le texte original, prit tout son sens pour Nina Paley, parce qu'elle lui rappela son propre vécu. A la même période, elle découvrit les chansons d'Annette Hanshaw qui raconte également des peines de coeur. Ces diverses interprétations du chagrin amoureux se mêlèrent dans l'esprit de l'artiste et lui inspira Sita chante le blues.

Recours à trois types d'animation

Pour Sita chante le blues, la réalisatrice Nina Paley a recouru à trois types d'animation : le dessin traditionnel pour l'histoire de Nina, le théâtre d'ombres pour les narrateurs, et une animation à la Betty Boop pour illustrer les chansons. "J'ai varié les styles dans Sita pour ne pas tomber dans l'ennui, confie la cinéaste. C'est aussi une astuce pour entretenir l'intérêt des spectateurs. Je ne saurais vous expliquer d'où vient l'identité graphique des numéros musicaux, c'était comme une évidence. Le théâtre d'ombres permettait de donner vie à ces voix incroyables. Et les "fausses peintures animées" sont évidemment inspirées des miniatures indiennes traditionnelles."
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Commentaires

Voir les commentaires