Mon AlloCiné
Imago Mortis
Imago Mortis
Date de sortie Prochainement
Avec Alberto Amarilla, Oona Chaplin, Leticia Dolera plus
Genres Action, Aventure
Nationalités espagnol, italien, irlandais
noter :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Envie de voir

Synopsis et détails

Un scientifique du nom de Girolamo Fumagalli, obsédé par l'idée de reproduire des images, tue des personnes en leur retirant les yeux, lui permettant d'imprimer la dernier image à s'être incrustée sur la rétine de la victime.
Distributeur -
Voir les infos techniques
Année de production 2009
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage -
Budget -
Langues -
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection 2.35 : 1 Cinemascope
N° de Visa -

Acteurs et actrices

Alberto Amarilla
Rôle : Bruno
Oona Chaplin
Rôle : Arianna
Leticia Dolera
Rôle : Leilou
Geraldine Chaplin
Rôle : Comptesse Orsini
Casting complet et équipe technique

Photos

12 Photos

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2009, Les meilleurs films Action, Meilleurs films Action en 2009.

Commentaires

  • Toutou to you
    Stefano Bessoni tente ici de faire renaître le genre du giallo dans ce Imago Mortis aux qualités esthétiques évidentes. Intrigue policière, thriller ténébreux et fantastique sont mêlés dans ce film qui, à cause d'un scénario tiré par les cheveux et un développement trop attentiste, perd un peu de son autorité. Malgré tout, le métrage offre une atmosphère ciselée où le trouble de cet étudiant en proie à des hallucinations se fait parfois plein d'acuité. Le lieu de l'action permettant une troublante enquête seulement atténuée par un final quelque peu décevant. Ce sont surtout les plans du film, les cadrages et le travail sur la lumière qui donnent à Imago Mortis sa caution de film angoissant : que ce soit les champs ou contre-champs, les plans italiens ou américains, ils sont franchement jolis et participent d'une beauté formelle intéressante. On est encore loin des classiques de Dario Argento mais on peut remercier un essai pas raté ni parfaitement maîtrisé. 3,5/5
Voir les commentaires
Back to Top