Mon AlloCiné
White Lightnin'
facebookTweet
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
White Lightnin'
Date de sortie 17 février 2010 (1h 24min)
Avec Edward Hogg, Carrie Fisher, Muse Watson plus
Genre Drame
Nationalité britannique
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse
3,1 14 critiques
Spectateurs
3,6112 notes dont 24 critiques

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 16 ans
Au coeur des montagnes Appalaches, en Virginie Occidentale, où tout homme possède une arme et de quoi distiller de l'alcool de contrebande, vit une légende : Jesco White.
De sa jeunesse trempée dans les effluves d'essence en passant par de nombreux séjours en maison de redressement ou en hôpital psychiatrique, la vie tumultueuse et incandescente de Jesco se consumait dangereusement.
Pour le sauver, son père tente de lui apprendre au moins une chose dans la vie : la danse ou plutôt une version frénétique de claquettes sur de la musique country.
Propulsé sur le devant de la scène, applaudi aux quatre coins du pays, Jesco goûte à la vie et tombe amoureux.
Mais, obsédé par la vengeance du meurtre son père, il réveille les démons qui sont en lui !

Distributeur Haut et Court
Récompense 1 prix
Voir les infos techniques
Année de production 2008
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 17/02/2012
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 3 anecdotes
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Regarder ce film

En VOD
SFR
à partir de (3 €)
à partir de (3.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par

Bande-annonce

White Lightnin' Bande-annonce VF 0:58
White Lightnin' Bande-annonce VF
23 358 vues

Interviews, making-of et extraits

Dominic Murphy Interview : White Lightnin' 5:20
Dominic Murphy Interview : White Lightnin'
3 797 vues
La Minute N°557 - Tuesday 13 October 2009 4:32
La Minute N°557 - Tuesday 13 October 2009
24 289 vues
Festival du film britannique de Dinard 2009 6:04
Festival du film britannique de Dinard 2009
154 157 vues

Acteurs et actrices

Edward Hogg
Edward Hogg
Rôle : Jesco White
Carrie Fisher
Carrie Fisher
Rôle : Cilla
Muse Watson
Muse Watson
Rôle : D. Ray White
Kirk Bovill
Kirk Bovill
Rôle : Long
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Brazil
  • Excessif
  • Libération
  • Première
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Studio Ciné Live
  • Cahiers du Cinéma
  • Chronic'art.com
  • Les Inrockuptibles
  • Positif
  • TéléCinéObs
  • Première
  • Télérama
14 articles de presse

Critiques Spectateurs

Manu711
Critique positive la plus utile

par Manu711, le 14/05/2013

3,5Bien

Dans le cadre d’un échange de films, je suis tombé sur White Lightnin’. Autant dire qu’il s’agit du genre de films qu’on... Lire la suite

Patricemarie
Critique négative la plus utile

par Patricemarie, le 19/06/2011

2,5Moyen

Ce n'est pas très ragoutant comme histoire au départ, ni la voix off en continu, ni la couleur absente de l'image. On se... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
25% (6 critiques)
25% (6 critiques)
21% (5 critiques)
13% (3 critiques)
8% (2 critiques)
8% (2 critiques)
24 Critiques Spectateurs

Photos

12 Photos

Secrets de tournage

L'origine du film

C'est en lisant la nouvelle de Shane Smith que Dominic Murphy a fait la connaissance du personnage principal de son film : Jesco White. Ce n'est qu'après qu'il a appris que Jesco White était en fait une personne réelle et que la nouvelle était tirée d'une histoire vraie. Le réalisateur est donc allé, avec son co-scenariste Shane Smith, faire connaissance avec le vrai Jesco White. Plusieurs des histoires qu'il leur a racontées sur sa vie, pendant... Lire plus

Hitchcock d'or pour Dominic Murphy

White Lightnin' a remporté le grand prix du jury du festival du film britannique de Dinard alors même que des spectateurs quittaient la salle pendant la projection. Le film n'a eu une date de sortie en France qu'après avoir reçu ce prix. Dominic Murphy, désormais illustre iconnu du monde du cinéma, a été chaleureusement salué par Jean-Paul Rappeneau (Cyrano de Bergerac , Le Hussard sur le toit) qui présidait le jury. En remportant ce prix, White... Lire plus

Le regard du réalisateur

"C'est loin d'être un film tout public. Nous sommes partis de cette idée d'un personnage torturé qui vit une immense tension psychique. Nous voulions le pousser jusqu'à son paroxysme. Pour cela , nous avions besoin de quelque chose de vraiment extrême. Nous savions que certains spectateurs risquaient de ne pas le supporter. On en perd un peu à chaque projection."

Dernières news

Festival du film britannique de Dinard : le palmarès
NEWS - Festivals
samedi 10 octobre 2009

Festival du film britannique de Dinard : le palmarès

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2008, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2008.

Commentaires

  • jolabrouteuse

    La bande-annonce est totalement dissuasive, mais rien que pour la Princesse Leïa, j'irai peut-être ! Ou je le louerai en vidéo !

  • -Angelus-

    film pitoyable, nul à chier, un naufrage absolu, tout ce qui y'a de plus catastrauphique, avec des cesures inutiles à tout bout de chant

    et la dernière demi-heure j'en parle même pas, ultra broyante, ultra laide, ultra mal faite, on est en plein dans la 4ème dimension de la nullité

    0/10

  • hyperglobal

    Quand le cinéma nous met mal à l'aise...

    Film impitoyable, dur, encore et toujours plus dur, la merde y est bien visible, la crasse aussi, la folie, le naufrage absolu d'un petit garçon vers celui d'un homme fou furieux, sa rage en devient palpable, compréhensible, nous pouvons la toucher des yeux.

    Carrie Fisher y fracasse son image de princesse Leïa et rien que çà fait du bien. Une actrice jouant le contre emploi total. Edward Hogg met le paquet... quelle performance !!!

    Nous entendrons reparler de lui, un mec qui sème le trouble, pas une seule fausse note, il est Jesco White.

    Le film est très noir, sombre... Il n'y a rien dans ce travail d'adaptation à jeter. Proche du cinéma dogme, de l'antéchrist de Lars von trier, irréversible de Gasard Noé, gummo de Harmony Korine, hunger de Steve McQueen, Kids de Larry Clark, la route de John Hillcoat, le ventre de l'architecte de Peter Greenaway, tarnation de Jonathan Caouette et bien d'autres...

    Quand le cinéma nous pousse à réagir, sortir de son siège lucide et actif... Le film partagera pas de doute !

  • willoup94


    [quote]Edward Hogg met le paquet... quelle performance !!! Nous entendrons reparler de lui[/quote]
    >>> Pour info, bien qu'Allociné ne l'ai pas encore référencé (malgré des relances), son prochain film c'est Anonymous, petit film allemand en anglais de Roland EMmerich, tournage fin mars, il y joue le rôle de Robert Cecil, film sur le mystère autour de William Shakspeare et la paternité ou pas de ses oeuvres... ;)

  • wesleybodin

    Voici ma critique de ce chef-d'œuvre qui divisera sûrement les foules :

  • Filthgrinder

    Chef d'oeuvre, éventuellement film de l'année.

    @Angelus: concernant ta critique de pauvre bille, regarde un peu tes goûts et vois où ça cloche: tu aimes le cinéma comme qqun qui dit aimer le rock et qui citerais Muse, REM ou Red Hot Chili Peppers... Tu vois ou je veux en venir?
    T'es un débutant, un inculte et tu devrais arréter de parler, à tout jamais.

  • marcfieldfr

    sympa ...

  • chalomi

    la grande claque en pleine poire!la ça ressemble ni de près ni de loin a Dallas ton univers impitoyable....Enorme film,enorme performance des acteurs bref un petit bijou si rare de nos jours.Filthgrinder entierement d'accord avec ta pensée envers Angelus!!!!

  • Ankalagan777

    n'en déplaise aux adorateurs opportunistes de ce film et décidément en phase avec leur époque (merdique qui est la nôtre), désolé de ne pas développer davantage d'arguments pertinents mais... ce film est décidément trop à chier !!! amateurs de vrai cinéma passez votre chemin, le cinéma américain a vécu...

  • Sarah Z.

    Sans doute le meilleur film psychédélique que j'ai vu!!!! un pure petit bijou , on arrive a ressentir les émotions qu'il y a dedans et peu de films peuvent faire ça.
    @ hyperglobal: "la merde y est bien visible, la crasse aussi, la folie, le naufrage absolu d'un petit garçon vers celui d'un homme fou furieux, sa rage en devient palpable, compréhensible, nous pouvons la toucher des yeux" et c'est ça qui fait la grandeur d'un film ;)

  • mickey R.

    exellent film, l'acteur principale est remarquable, la seul question que je me pose, c'est
    ce qu'envisage de faire le réalisateur.

  • joachim_thibout

    plus de 5 ans après l'avoir vu, il me reste gravé dans la mémoire. Un film hypnotique, terrible, envoutant, misérable et qui sent bon le redneck
    L'acteur principal, une vraie révélation pour moi, est un des meilleurs au monde : Edward Hogg, illustre inconnu, qui m'a littéralement bluffé. Je l'ai revu dans "Bunny and the Bull" (pourquoi je ne suis même pas surpris? autre pépite indépendante du cinéma, VRAI film artistique, extrèmement risqué)
    Carrie Fisher, notre princesse à tous, est elle aussi excellente, et la musique est réellement impressionnante (qui écoute encore ce style si particulier de nos jours ? et cette danse ? mais QUELLE DANSE !!!)
    Cette biographie terrible, sans concession, qui frise la folie, heurte et bouscule. Et la voix du révérend qui ponctue le film d'un sermon apocalyptique n'arrange rien à l'affaire

    sans hésiter, ce film est un véritable fulk (f*cking film) maudit, et très peu distribué... je le range à côté de "sushi girl" (ou l'on retrouve notre bwô Luke Skywalker) et de "Bunny and the Bull", de vrais films qu'en ont dans le pantalon mais qui sont restés inconnu. Pour certains, c'est un synonime d'échec.
    Pour d'autres, c'est ce qui en fait leur charme, leur arôme, leur singularité, qui prouve que la portée de l'oeuvre ne suit pas l'ornière tracée par le vulgaire.

Voir les commentaires
Back to Top