Essential Killing
Essential Killing
Date de sortie (1h23min
Réalisé par
Avec , , plus
Genre Thriller , Guerre
Nationalité Polonais , irlandais , français , norvégien , hongrois
Presse   3,8 25 critiques
Spectateurs
  2,6 pour 667 notes dont 172 critiques
Mes amis
Mes amis |
Mes amis Découvrez l'avis de vos amis maintenant !
Mes amis
  pas d'avis de vos amis (pour l'instant)
Voir la bande-annonce
Se connecter sur mon AlloCiné
Tweet  
 

Synopsis et détails

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Capturé par les forces américaines en Afghanistan, Mohammed est envoyé dans un centre de détention tenu secret.
Lors d’un transfert, il réchappe d’un accident et se retrouve en fuite dans une forêt inconnue.
Traqué sans relâche par une armée sans existence officielle, Mohammed fera tout pour assurer sa survie.

Récompenses
2 prix et 3 nominations
Secrets de tournage
11 anecdotes
Distributeur
Surreal Distribution
Box Office France
-
Année de production
2010
Budget
-
Date de sortie VOD
-
Date de reprise
-
Date de sortie DVD
20 septembre 2011
Langue
Anglais, Polonais, Arabe
Date de sortie Blu-ray
20 septembre 2011
Format de production
35 mm
Couleur
Couleur
Format audio
Dolby Digital
Type de film
Long-métrage
Format de projection
1.85 : 1
N° de Visa
129400
Plus de détailFermer
Essential Killing

Essential Killing (VOD)

Téléchargement définitif (VF) : 7,99 €

louer maintenant avec
  • Essential Killing (Blu-Ray)

    Essential Killing (Blu-Ray)
    Date de sortie: mardi 20 septembre 2011

    Logo partenaire neuf à partir de 4,99 €
    Acheter
  • Essential Killing (DVD)

    Essential Killing (DVD)
    Date de sortie: mardi 20 septembre 2011

    Logo partenaire neuf à partir de 5,63 €
    Acheter

Bande-annonce & extrait Essential Killing

Essential Killing Bande-annonce VF
194 640 vues

Vidéos Bonus Essential Killing

Jerzy Skolimowski Interview : Essential Killing
4 418 vues
Venise rencontres sur le Lido
47 662 vues
La Minute N°755 - Lundi 13 septembre 2010
89 731 vues
4 vidéos bonus

Actrices et acteurs Essential Killing

  • Vincent Gallo

    Vincent Gallo

    Rôle : Mohammed

  • Emmanuelle Seigner

    Emmanuelle Seigner

    Rôle : Margaret

  • Nicolai Cleve Broch

    Nicolai Cleve Broch

    Rôle : Pilote d'hélicoptère

  • Stig Frode Henriksen

    Stig Frode Henriksen

    Rôle : Pilote d'hélicoptère

Casting complet et équipe technique

Critiques Presse Essential Killing

Note moyenne :   3,8 pour 25 titres de presse.
  •   20 Minutes
  •   Cahiers du Cinéma
  •   Le Monde
  •   Les Inrockuptibles
  •   Libération
  •   Positif
  •   TéléCinéObs
  •   Télérama
  •   Brazil
  •   Critikat.com
  •   Excessif
  •   La Croix
  •   Le Figaroscope
  •   Le Journal du Dimanche
  •   Le Nouvel Observateur
  •   L'Humanité
  •   Marianne
  •   Première
  •   Charlie Hebdo
  •   Mad Movies
  •   Paris Match
  •   Filmsactu
  •   L'Express
  •   Première
  •   Studio Ciné Live
25 critiques presse

Critiques Spectateurs Essential Killing

Critique positive la plus utile Par dehaas84
  4,0 - Très bien

La course folle d’un homme poursuivi par des mercenaires, puis par l’armée américaine. Capturé en Afganisthan, il est transféré vers une prison secrète de la CIA en Pologne, mais réussit à s’échapp... Lire la suite

Dernière critique la plus négative Par lhomme-grenouille le 12 août, 2014
  0,5 - Nul

Le premier quart d’heure - je ne dis pas – j’étais dedans. Mais après… quoi ? Le film se contente juste de montrer le mec galérer dans sa forêt à la con, sans parole ni réel rebondissement, jusqu’à... Lire la suite

VS
Toutes les critiques spectateurs
  • 6 critiques     3%
  • 39 critiques     23%
  • 38 critiques     22%
  • 37 critiques     22%
  • 30 critiques     17%
  • 22 critiques     13%
172 critiques spectateurs

Photos Essential Killing

8 photos

Secrets de tournage Essential Killing

Dans la peau de l'étranger
Secret de tournage sur Essential Killing

Jerzy Skolimowski nous présente Essential Killing comme "le récit d’un homme plongé dans des circonstances qui l’obligent à explorer les frontières de la résistance humaine": "Le film présente le combat d’un homme seul contre tous. Parce que nous sommes tous enclins à nous ranger du côté de l’opprimé, cette histoire éprouve les limites de notre empathie pour un être humain quel qu’il soit. Je me s... Lire la suite

Un rôle exigeant
Secret de tournage sur Essential Killing

L'acteur principal, Vincent Gallo, a travaillé dans des circonstances très difficiles puisque, dans certaines scènes, il doit marcher pieds nus dans la neige, habillé d'une simple combinaison en tissu, par moins 30°. "Vincent s'y pliait avec un dévouement déroutant" confie le réalisateur qui ajoute: "Vincent Gallo est un acteur qui respire l’intensité animale que je recherchais pour le personnage"

11 secrets de tournage

Dernières news Essential Killing

  • Mater / Zapper : votre soirée TV du mercredi 8 mai 2013

    Mater / Zapper : votre soirée TV du mercredi 8 mai 2013

    mercredi 8 mai 2013 | News - Séries à la TV
     
     

    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir ou ne pas voir. Au programme ce soi... Lire la suite

  • 15ème Festival Cinéma Télérama: Coup d'envoi !

    15ème Festival Cinéma Télérama: Coup d'envoi !

    mercredi 18 janvier 2012 | News - Festivals

    Du 18 au 24 janvier, le Festival Cinéma Télérama vous propose de (re)découvrir 15 films marquants de l'année 2011, dans 213 salles en France...

  • Le meilleur de l'année ciné 2011

    Le meilleur de l'année ciné 2011

    mercredi 21 décembre 2011 | Dossiers - Dossiers

    Tops et flops de l'année, événements marquants, espoirs, disparitions... Tout ce qu'il faut retenir de l'année cinéma, c'est par ici !

7 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Commentaires

  • yves T.B

    et le bébé je vous ai parlé du bébé ??

  • yves T.B

    Bonjour !
    J'étais en -train de faire un retour sur carriere de cloé sevigny (a cause de those who kill ) je tombe sur brown bunny et du coup sur vincent gallo qui est le réalisateur du film d'avant et ex compagnon de la blonde d'avant ..alors en avant puisque dans Essential killing notre "heros" ( entre guillemet car héros mon cul ) va de l'avant ...mais ou ?? Il bute trois pauvre gars avec bazooka , un autre en pologne d'une balle dans le dos (la gueule du heros) faut dire que les mecs dans le 4x4 pkoi il ( 1 ) l'a un flingue comme si tout les pologn (oix) etaient comme les ricains avec un flingue à la ceinture à écouter du punk tout seul en pleine foret ( ils devaient faire autre chose ...coquins va..!! ) bref apres , il bute un chien (normal il a les crocs )...toujours par derriere il va buter un bucheron (decidement la gueule du heros ) zut (pour le nouveau chien ) ah non la se sont des loups il a du sang sur lui SEUL ils ne l'attaquent pas ..zavaient sans doutes plus faim , deja manger Liam Neeson ...plein le bidon ..par contre il mange une truite crue .Sans rire Sérieux je ment pas ..c'est une comédie on nous a mentis !! meme pas drole .....kiss

  • hpjvswzm5

    Ben non, il suffit de voir les commentaires ci-dessous...

  • luxe

    Dommage qu'on n'en sache pas plus sur le personnage principal...

  • wizardmaster42

    question cynique, je précise, on ne sait jamais...

  • wizardmaster42

    je crois avoir jamais lu un concentré de conneries aussi dense ! Une vraie question se pose : le cinéma devrait-il être accessible à tout le monde??

  • arnaud1972

    un bon film mais pas le chef d'oeuvre tant attendu, dommage...

  • Morgan Le Marchand

    Je pense que beaucoup de personne juge sur le fassiesse ( désolé l'orthographe m'a échappé) du film et non sur ce qu'a voulu faire ressortir le réalisateur. Qui est tout simplement l'esprit d'un terroriste qui veux s'en sortir mais il est subjugué par la voix de "Dieu" qui l'oblige a faire de mauvaise chose. Et en réponse a herr_zatz, ce film la ne ressemble en aucun cas au Chemins de la liberté, sauf pour les étendus de paysage montrant le vide dans ces personnes totalement perdu. Pour moi, Essential Killing est un bon film qui traite de l'esprit du terrorisme ou du moins qui essaye de s'en approché. Un film ne se résume pas aux dialogues ou a la mise en scène mais aussi à l'esprit que le réalisateur a voulu faire ressortir. Merci de m'avoir lu.

  • herr_zatz

    les dialogues tiennent sur une page, le scenario est totalement invraisemblable... bref totalement nul... je conseillerais plutot les Chemins de la liberte dans le meme genre, y'a pas photo

  • David Briot

    archi nullllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • regimbald

    les gens sans-ames pullulent sur internet, et tentent de deshumaniser les autres.

  • corwin66

    Commentaire a chaud...Après avoir vu ce........."film" ?
    Si la rigueur d'un hypothétique hiver vous tente,si les images minérales vous transcendes,si l'immobilisme vous subjugue,si la poésie subtil (Très d'ailleurs) vous mets dans des états subliminaux.
    Si en fait vous voulez vraiment connaître l'espace-temps,la relativité,la distorsion temporelle ou les minutes deviennent des heures,ce ..."BIP " est vraiment fait pour vous...
    Pour faire court..Ultra nul...;)

  • Ritalounet

    Un jour il faudra qu'on m'explique. Est-ce que les critiques regardent les films qu'ils notent? D'accord, certains paysages sont beaux (facile de faire du beau avec du beau...). Et le reste? RIEN. Le vide. Le néant. Absolument TOUT est invraisemblable (pour un "survival" minimaliste, c'est bête). Le réalisateur se contente de nous montrer un Vincent Gallo totalement improbable dans son rôle, marcher en traînant la patte dans une forêt enneigée. Les quelques scènes se voulant "poétiques" ne sont pas très convaincantes, les flash-back kitchissimes et totalement inutiles... Un vrai-faux film d'auteur, vide, inutile, long... UNE BOUSE.

  • max b.

    si on rajoute la ridicule scene ou il vient teter les mamelons d'une femme (he oui comment tu aurais fait toi a sa place, il avait faim, il fallait des proteines !) portnawak ! nul ce film

  • GoMeR

    Sans compter que tout ce qui se passe est invraisemblable et que le type n'aurait pas tenu deux jours.

  • GoMeR

    Bon film? Ah... Bah je vais revoir mes classiques dans ce cas. La neige est belle c'est vrai. Le paysage aussi. Woouuuaaahhh c'est beau!!! Sa barbe aussi elle est belle hein. Wouah sa barbe! Superbe! Une authentique barbe de taliban ou presque. J'aime bien aussi le 4x4 noir, quoique j'aurais surement choisi d'autres jantes. Euh... Plein de truc cool quoi! Génial ce film.
    Alors maintenant qu'on m'explique un truc. Ce type veut soit disant s'en sortir mais à chaque fois qu'il en a l'occasion fait tout pour se refoutre dans la merde.
    Exemple : un bûcheron passe dans le coin... "super, je me glisse discrétos sur son camion pour qu'il m'amène dans un endroit ou il y aura un semblant de civilisation, une bagnole à voler ou une motos, bref, un truc pour me barrer vite fait de ce trou, plutôt que de marcher comme un con au milieu de 1000000km² de forêt enneigée à -10°! Et hop en route! On roule, on roule..... Allez on est arrivé. Tiens y'a 3/4 types qui me connaissent pas, ne savent pas que je suis recherché et qui ont des voitures! Trop cool! Ah bah non en fait vaudrait mieux que je me planque dans un fourré, que j'attende qu'il abatte l'arbre sur ma gueule, je reste caché en dessous, après quand le type arrive je le tronçonne et je me recasse à pied mercher 100km² dans cette foutue forêt de m***e!!!!". Et c'est ça tout le film!
    Non mais sérieux! Un film de merde oui! Pas de scénario et le peu qu'il y a est stupide!

  • DavidAa

    NUUUUUUUUUUUUUUUUUULL

  • AleXX46

    Mais que vient foutre Vincent Gallo là dedans ?
    ce film n'a pas de début et encore moins de fin , il n'a aucun interret , aucun sens , est dépourvu de tout...c'est une daube sans nom dans la pire ligné de Valhalla Rising...évitez ce film...c'est un bon conseil

  • Pierre Ferton

    NUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUL

  • dehaas84

    a course folle d’un homme poursuivi par des mercenaires, puis par l’armée américaine. Capturé en Afganisthan, il est transféré vers une prison secrète de la CIA en Pologne, mais réussit à s’échapper à la faveur d’un accident de la route. Dans le rude hiver polonais, comment peut-il parvenir à échapper aux escadrons de la CIA lancés à sa poursuite ?
    Ce qui frappe immédiatement dans le film de Jerzy Skolimowski, c’est son manque d’explications. Dès la première scène, on entre dans un tube ininterrompu de bruit, de fureur, de fuite, de peur, mais dans lequel le héros ne prononcera presque pas le moindre mot. En laissant à peine quelques indices pour situer le récit, mais sans expliquer les motivations ou encore donner des noms à ses personnages, le réalisateur parvient à faire passer beaucoup plus que certains films en une heure et demie. Tout le paradoxe est là : le spectateur est invité à regarder, à s’immerger, presque à courir à côté du fuyard, puisqu’il n’a pas besoin de se faire expliquer sa seule motivation : survivre. D’ailleurs, le manque de dialogues et d’interactions ne nuit pas au film, il le renforce. Il en fait un objet hypnotique, désorientant, presque abstrait, mais profond, et visuellement irréprochable. Il faut certainement de la disponibilité pour entrer dans un tel film mais la récompense est à la hauteur.

    Car avec des partis pris aussi radicaux, le film marche sans cesse sur le fil du rasoir, mais en restant toujours du bon côté, grâce à une mise en scène agile, alerte, qui utilise pleinement les paysages des deux pays. Grâce aussi à une maitrise du tempo : le film n’est pas trop long, et les flash backs juste assez courts pour avoir de l’impact sans nous faire perdre ce rythme infernal. Et surtout, l'ensemble est tenu par la grande performance de Vincent Gallo, qui fait passer toute une palette d’émotion face à la caméra, juste avec son regard.

    Critique complète :

  • Mike G.

    On peut toujours chercher et trouver des qualités à la production de Jerzy Skolimowski, mais le fait est qu'il semble évident que ce film n'a pas être fait pour être vu, mais juste pour être fait. En plus d'être circonspect devant la forme, on le devient donc devant l'intention du réalisateur.

  • mitch07

    L'effort est vain...pourquoi lutter??

  • marcfieldfr

    L'invasion de l'Afghanistan vu sous un autre angle

  • Pascal37

    Très décevant et on ne peut même pas se rattacher au pauvre scénario. Un survival qui fait pschitt ! Le début semble prometteur ensuite, c'est l'ennui le plus complet ! A éviter vraiment. 1.5/5 pour le début !!!

  • cimoifil

    Ce film a autant d’intérêt que lorsqu'en bon touriste on se pose sur un plage et on se met à matter les gens au loin entrain de nager, mais là ca a durer 1h20 !! l'avantage c'est que j'ai pas choper de coup de soleil O-O
    1.5/5

  • nuggz

    Mouais bof... Dommage qu'il y ait quelques invraissemblances (la chute dans le lac glacé par exemple !) et une certaine violence gratuite. On aurait aimé plus de plans larges sur la nature. 2/5.

  • Yakarii

    Réalisation impeccable d'un grand cinéaste (auteur du fabuleux "Quatre nuits avec Anna"), mais alors quel manque de scénario. On ne sait pas exactement où veut aller le réalisateur, ce qu'il veut exprimer, du coup lui comme nous on se retrouve un peu le "cul entre deux chaises", si je puis me permettre. On dirait un survival avec une pointe de discours politique à la sauce guignols de l'info, inutile. Enfin que dire de l'apparition d'Emmanuelle Seigner... bah rien. Dommage.

  • thagiantcoucou

    Bluffant

  • beautifulfreak

    Un survival avec vincent gallo en taliban? Pourquoi pas. Pourtant Gallo est répulicain (je crois même qu'il était pro-Bush)... La seconde partie est plus contemplative et peut ennuyer.

  • Spike7

    Un héros muet dans un environnement hostile et qui dans ses rêves a des visions du futur ? Tiens c'est marrant ça me rappelle Vallhalla Rising ! Mais bon à part ça Essential Killing est un bon petit film .

  • karnimata

    "Essential killing" est un film qui accumule les paradoxes, souvent féconds dans le champs de la création au sens où ils permettent de déplacer les attendus, d'opérer des renversements esthétiques. Paradoxe d'un paysage enneigé, vaste, mais qui enserre son personnage principal, en un piège qui se referme contre lui : chute, arbre qui lui tombe dessus, piège dissimulé, loups qui viennent l'encercler. Paradoxe de l'inscription d'un récit dans une actualité identifiable (taliban versus occident), mais pourtant mystère complet autour de l'identité réelle du personnage et de ses motivations. Les éléments fournis s'effilochent à mesure que le film progresse. Sa force principale réside dans cette résistance au sens pour en faire une histoire basée sur le souffle, le rythme, comme un film d'action involontaire qui aurait partie liée au jeu vidéo.

    http://attractions-visuelles.o...

  • elNinO9

    si c'est aussi long et chiant que the american non merci...

  • lisandro


    [quote]complésant [/quote]
    et moi je suis complaisant avec l'orthographe :lol:

    heureusement que je les avais pas traité d'analphabète!

    :lol: (ce que je pense en plus! :o )

  • lisandro

    mouais c'est vraiment un surhomme ce type qui s'en sort face aux hélico, soldats de l'axe du bien et autres...
    :sarcastic:

    on sait que les terroristes sont des lâches et des andouilles, en vrai il aurait certainement pas fait 3 mètres dans la neige mais bon... :gun:

    c'est vrai que le film est limite complésant avec l'axe du mal hummm... :p

  • jolabrouteuse

    J'y suis allée pour y retrouver des images de mon Ukraine natale. Mais la bonne surprise, c'était cette scène avec la femme sur son vélo. Ca m'a rappelé bien des souvenirs !

  • RENGER

    * * ~ Le réalisateur polonais Jerzy Skolimowski surprend et va en décontenancer plus d'un. Essential Killing (2011) est un survival narrant l'histoire de Mohammed, capturé par les forces américaines (dans un pays inconnu, sauf si vous avez pris connaissance du synopsis avant de voir le film). Ce dernier va être transféré dans un autre pays (là encore, impossible de savoir lequel, mis à part que l'on a quitté un désert aride pour une terre recouverte de neige par -30°C). Parvenant à s'enfuir, il va tout tenter pour s'en sortir indemne, traqué sans relâche, Mohammed va devoir se battre contre les éléments et survivre coute que coute.
    Vu comme cela, le film a l'air intéressant, l'ennui c'est que Vincent Gallo, omniprésent pendant 83 minutes à l'écran, ne prononce aucun mot (!) autant vous dire qu'il faut être sacrément déterminé pour pouvoir tenir jusqu'au bout. Il en sera de même avec Emmanuelle Seigner qui n'apparaît pas plus de 5 minutes et dont elle aussi restera sans voix. Reconnaissons tout de même que mis à part cet absence de dialogue, les images sont quant à elles sublimes, et cela commence dès le début du film, avec ce canyon filmé depuis un hélicoptère où la caméra suit pas à pas trois soldats où la tension se fait palpable (superbe plan circulaire au dessus d'un l'hélicoptère militaire). Changement de décors ensuite, où la neige est omniprésente, les paysages sont magnifiés, entre couchés de soleil et lac gelé, la rudesse du climat et cette traque où la notion de survie prend le dessus nous tient en haleine malgré quelques maladresses.
    Présenté lors de la 67ème Mostra de Venise, le film avait reçu le Prix Spécial du Jury et Vincent Gallo avait été récompensé par la Coupe Volpi pour la Meilleure interprétation masculine, était-ce justifié ? Assurément non !

  • cssportos21

    Dans l'émission la minute, la petite voix disait que Vincent Gallo n'a pas fait le déplacement en France pour faire la promotion de son film .. En même temps, normal j'ai envie de dire ! Quand un film sort dans 35 salles, faut pas rêver, si il fait 50 000 entrées ce sera déjà un miracle et il va terminer au rang des films dont on ne parlera plus d'ici 2 semaines pff
    pourtant c'est dommage il avait l'air prometteur :D

  • jukejoint

    J'aurais du lire tous ces commentaires avant d'aller voir ce film.....il est d'une lenteur ....ce qui le sauve ce sont peut -etre ses " paysages magiques " filmés dans toute leur splendeur.....un Vincent Gallo impliqué mais à la dérive , un role qui frole la folie avec des scenes néanmoins surprenantes ......ce film ne m'a cependant pas boulversé ....il lui manquait sincerement quelque chose .....toutefois il n'est pas à jeter .....esthetiquement merveilleux!

  • Kaluha

    [quote]le film en perd son sens [/quote]

    Et quel est le sens du film selon toi ?

  • pompulili

    pas du tout, c'est un de ces films longs à en mourir ;)

    (euh V.Gallo ne prononce pas un seul mot dans tout le film)
    je crois que c'est le pire film que j'ai vu au cinéma

  • SeverusSweeney

    Est ce que c'est encore un de ces films foncièrement Pro-américains qui donnent envie de vomir ?

  • cristal

    Un gâchis expérimentalo-abscons d'un ennui total. A force de radicalisme et de sécheresse, le film en perd son sens et la beauté première que l'on ressent parfois au détour de quelques séquences... la force esthétique de Skolimowski est franchement incompatible avec ses élucubrations naïves et prétentieuses...

  • apfelsaft

    Vincent Gallo dans la peau d'un musulman perdu lors d'un transfert dans des montagnes enneigées. La curiosité de la semaine. Ma critique complète ici

  • leonardstern

    Je trouve cette remarque vraiment déplacer, quand on sait que les américains, tuent des gens partout dans le monde, et vole du pétrole je trouve ça vraiment scandaleux...

  • TimYep

    As tu vu le film ? Le personnage de Vincent Gallo n'a rien d'un "gentil taliban"...

  • Gr20

    Je trouve ce film franchement deplacer, mettre en scéne un gentil taliban quand on sait que ces derniers tuent des français et des gens innocent partout dans le monde je trouve ça vraiment scandaleux...

  • Glaire Witch

    scénario très banal !

  • ASHCJC

    J'attendais beaucoup ce film lors de sa présentation au festival de cinéma des arcs. C'est une grosse déception. la critique détaillée ici

  • tdeleau

    Ma critique en avant-première:
    http://chroniquescinephile.blo...

  • Billy Quinn

    Vincent Gallo quoi, rien qu'pour ça le film vaut le coup d'oeil.

  • Keyser S?ze

    Scenar intéressent !!! a voir

  • Flav43

    Merci kent1madesn pour ce lien. Skolimowski est juste le plus grand cinéaste polonais (preuve en est le magnifique Quatre nuits avec Anna), à mille lieux devant Polanski, Wajda ou Zulawski.

  • kent1madsen

    Le trailer enfin diffusé sur youtube, à cet adresse:
    http://www.youtube.com/watch?v...

    Bande annonce ultra nerveuse, qui laisse perplexe quant à l'intérêt scénarisque du film mais qui promet une interprétation "démentielle" de Gallo, comme d'hab' quoi ! ^^

Toutes les actus Ciné
Des méchants...et des moustaches !
Des méchants...et des moustaches !
Tweet  
 
5 bonnes raisons de (re)voir "Le Bon, la brute et le truand" ce soir sur France 4
5 bonnes raisons de (re)voir "Le Bon, la brute et le truand" ce soir sur France 4
Tweet  
 
Un illustre inconnu : les 1001 visages de Mathieu Kassovitz
Un illustre inconnu : les 1001 visages de Mathieu Kassovitz Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Ce soir à la télé : on mate "Le Bon, la brute et le truand" et "Nuits blanches à Seattle"
Ce soir à la télé : on mate "Le Bon, la brute et le truand" et "Nuits blanches à Seattle"
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Ce film dans d'autres pays
Forum

Discutez et débattez autour de "Essential Killing" dans nos forums:

Tous les sujets à propos de ce film
Tags
Top Bandes-annonces
Un illustre inconnu Teaser VF
410 692 vues
Sponsorisé
Gemma Bovery Bande-annonce VF
45 499 vues
Papa Was Not a Rolling Stone Bande-annonce VF
103 089 vues
Hippocrate Bande-annonce VF
371 068 vues
Obvious Child - EXTRAIT VOST "Le test de grossesse"
716 vues
Léviathan Bande-annonce VO
4 675 vues
Toutes les bandes-annonces
L'info Ciné
  • Mathieu Kassovitz, méconnaissable, veut être ''Un Illustre inconnu''
  • Une nouvelle amie, avec Romain Duris : Macabre première bande-annonce...
  • Brett Ratner attaqué en justice : Sa soirée a fini en bain de sang...
  • Leïla Bekhti, actrice et femme aux anges : Sa déclaration d'amour à sa famille
  • Madalina Ghenea et Maria Grazia Cucinotta : Décolletés plongeants à Venise