Mon Allociné
108 – Cuchillo de Palo
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
108 – Cuchillo de Palo
Date de sortie 23 mars 2011 (1h 31min)
Avec Renate Costa, Miguel Auad Petunia, Manuel Cuenca
Genre Documentaire
Nationalité Espagnol
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,5 10 critiques
Spectateurs 3,513 notes dont 2 critiques

Synopsis et détails

Rodolfo Costa était différent. Il ne voulait pas être forgeron comme tous les membres de sa famille. Il voulait être danseur. Dans le Paraguay des années 80, sous la dictature de Stroessner, son nom fut mis sur la liste de « 108 homosexuels », arrêtés et torturés.
Titre original Cuchillo de Palo
Distributeur Urban Distribution
Voir les infos techniques
Année de production 2010
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 5 anecdotes
Budget -
Langues Espagnol
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner 108 – Cuchillo de Palo en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
108 – Cuchillo de Palo
Définition standard
VOSTFR
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
108 – Cuchillo de Palo
Définition standard
VO
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par

Acteurs et actrices

Renate Costa
Renate Costa
Rôle : Elle-même
Miguel Auad Petunia
Miguel Auad Petunia
Rôle : Lui-même
Manuel Cuenca
Manuel Cuenca
Rôle : Lui-même
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Première
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • Critikat.com
  • L'Humanité
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Monde
  • Brazil
10 articles de presse

Critiques Spectateurs

malauriejf
Critique positive la plus utile

par malauriejf, le 11/06/2012

4,5Excellent

Rodolfo Hector Costa Torres ne souhaitait pas reprendre la forge familiale, il désirait devenir danseur. Rodolfo Costa était... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
50% 1 critique 50% 1 critique 0% 0 critique 0% 0 critique 0% 0 critique 0% 0 critique
2 Critiques Spectateurs

Photos

11 Photos

Secrets de tournage

Note d'intention

La réalisatrice Renate Costa a voulu revenir sur l'histoire de son oncle et plus particulièrement sur une partie de l'Histoire oubliée du Paraguay : "108 – Cuchillo de Palo a vu le jour en réaction à la douleur et à la colère que provoquait chez moi la volonté des gens de se voiler la face devant l’évidence. (...) Se confronter à ce que nous n’avons pas vécu signifie que l’on accepte de porter le poids de son histoire, l’histoire de sa famille et celle de la société dans laquelle on vit, que l’on en soit conscient ou pas. Ce film, à travers une histoire personnelle, montre un Paraguay des années 80 bien éloigné de la version officielle véhiculée à l’époque par le gouvernement. D’une manière plus générale, il nous incite à réfléchir à la façon dont l’acceptation de l’identité de chaque individu est cruciale pour la construction d’une identité collective. Le film est une immersion dans la différence de « l’autre » et dans l’acceptation de cette différence."

Premiers pas

108 – Cuchillo de Palo est le 1er long-métrage de Renate Costa. Cette jeune femme née au Paraguay est diplômée de l’Institut Professionnel Paraguayen et s'est spécialisée dans la réalisation de documentaires lorsqu'elle étudiait à l’École Internationale de Cinéma de San Antonio de Ios Baños, à Cuba. Elle a par la suite travaillé comme productrice pour le cinéma et la télévision. Elle s'était déjà essayé à la mise en scène à travers un court-métrage et un documentaire télé.
5 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2010, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2010.

Commentaires

  • Nelly M.

    Montgolfière d'Argent du 32ème Festival des 3 Continents nantais et Prix du Jury Jeune (2010). Le thème est généreux, rarement abordé de cette façon. A déplorer quelques longueurs... La réalisatrice joue elle-même le rôle de la nièce cherchant à comprendre pourquoi l'oncle était, de son vivant, regardé de travers : ainsi, on apprend que, dans les eighties (ce n'est pas vieux !) "108" homosexuels auraient subi les sévices de la dictature paraguayenne d'Alfredo Stroessner. Le récit montre bien, que ce soit dans le tête-à-tête d'un père et sa fille ou les célébrations collectives, que l'on ne parle pas de ça, que si c'est arrivé c'est parce que c'est "contre nature" parce que "croissez multipliez"... Bref, la vérité de siècles d'obscurantisme. Un aperçu des mentalités d'Amérique Latine entre crucifix et chapelet... C'est déroulé avec minutie et soudain, une femme parle et nous autres spectateurs, entendons l'indicible... Renate Costa aurait dû sauter à la gorge de son partenaire répétant "nul n'est prophète en son pays" !

  • yannickbarbe

    Ce documentaire est tout simplement un CHEF D'OEUVRE.

  • onailati

    Un film d'une sensibilité unique. On se laisse capter par le destin d'un homme, d'une famille, par cette enquête menée avec le coeur. Un très beau film.

Voir les commentaires