Mon Allociné
L'homme qui viendra
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
L'homme qui viendra
Date de sortie 16 janvier 2013 (1h 55min)
Avec Maya Sansa, Alba Rohrwacher, Eleonora Mazzoni plus
Genres Drame, Historique, Guerre
Nationalité Italien
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 2,6 11 critiques
Spectateurs 3,410 notes dont 2 critiques

Synopsis et détails

Pendant l’hiver de 1943, Martina, fille unique d’une humble famille de paysans, a huit ans et vit sur le flan du Monte Sole. Plusieurs années auparavant, elle a perdu un petit frère, né depuis à peine quelques jours, et depuis, elle est mutique. Sa mère est de nouveau enceinte et Martina vit dans l’attente de l’enfant qui va naître, tandis que la guerre avance et que la vie devient de plus en plus difficile. Dans la nuit du 28 au 29 septembre 1944, l’enfant voit enfin le jour. Au même moment, les SS se livrent dans la région à une descente sans précédent inscrite dans l’histoire comme le massacre de Marzabotto.
Titre original L'Uomo che verrà
Distributeur White Pictures
Récompense 1 prix
Voir les infos techniques
Année de production 2009
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Budget 3 000 000 €
Langues Italien, Allemand, Latin
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection 2.35 : 1 Cinemascope
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner L'homme qui viendra en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
L'homme qui viendra
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (3 €)
  • Louer (4 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par

Acteurs et actrices

Maya Sansa
Maya Sansa
Rôle : Lena
Alba Rohrwacher
Alba Rohrwacher
Rôle : Beniamina
Eleonora Mazzoni
Eleonora Mazzoni
Rôle : Madame Bugamelli
Claudio Casadio
Claudio Casadio
Rôle : Armando
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Figaroscope
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • Ouest France
  • Première
  • Le Monde
  • Critikat.com
  • aVoir-aLire.com
  • La Croix
  • Les Fiches du Cinéma
  • Télérama
11 articles de presse

Critiques Spectateurs

titoo66
Critique positive la plus utile

par titoo66, le 21/01/2013

3,5Bien

Film d'une grande beauté et tres emmotionel . La petie fille joue a merveille.

traversay1
Critique négative la plus utile

par traversay1, le 16/01/2013

3,0Pas mal

Trois ans après sa présentation en Italie (Donatello du meilleur film), L'homme qui viendra est enfin sur les écrans français.... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
0% 0 critique 0% 0 critique 100% 2 critiques 0% 0 critique 0% 0 critique 0% 0 critique
2 Critiques Spectateurs

Photos

12 Photos

Secrets de tournage

Décors

Le film a été tourné en décors naturels à Bologne (Emilie-Romagne) et Sienne (Toscane).

Récompenses

Le film a reçu le David Di Donatello du meilleur film (Prix décernés chaque année par l'Académie du cinéma italien) en 2010 et le Prix du jury au Festival international du film de Rome en 2009.
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2009, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2009.

Commentaires

  • Nelly M.

    Cycle italien Univerciné Nantes février 2011. A hauteur d'enfant, GIorgio Diretti filme la Bologne, là ou des civils subirent les SS et les fascistes à la fin de la guerre 39-45. On suit Martina, 8 ans, au visage de madone, muette après le deuil d'un frère cadet. Une vadrouilleuse déjà adulte qui s'invente par écrit sa version des événements. A Monte Sole, si on se réunit dans l'église avec le curé à chaque menace, l'angoisse se lit sur les visages. Ce rappel historique de "Marzabotto", comparable au français "Oradour-sur-Glane" propose quelques portraits savoureux et bénéficie des façons de filmer contemporaines, entre autres le son des balles et des massacres amorti (le déclic causant l'escalade de violence semblerait être tout de même ce chef SS abattu devant la fosse qu'on lui a demandé de creuser). Il y a des longueurs, mais quoi qu'il en soit, la petite au visage si doux et son deuxième petit frère (qui ne pleure jamais !) représentent le futur, les fifties et après... Mérite d'être vu pour garder en tête la barbarie des guerres passées et présentes, ces nombreux innocents tués dans la folie collective.

  • tiopedro

    Dans le cadre du cinéma en langues régionales , ciné c toi nous a proposé 2 films de Giorgio Diritti
    " Il vento fa il suo Giro " et «  L'Uomo che verrà  » un film historique pas encore distribué en France (hélas) !
    Le réalisateur nous plonge dans l'histoire sombre de la guerre , ou plutôt des guerres qui se sont passées en Italie
    Celle des résistants qui reçoivent des ordres de « plus haut » et quitte les lieux leur mission accomplie laissant les populations en proie aux SS qui remontant vers le nord pratiquent la terre brulée ,
    Et puis celle justement des SS , mais peut-on appeler guerre ces tueries d'enfants, de femmes et de vieillards qui se sont déroulées en ces années noires

    Les 9 mois qui jalonnent le film débute par la vie des paysans de la région de Bologne , à cours d'argent, de vivres , car les allemands les rançonnent quotidiennement en saisissant les animaux le pain, le vin ….
    Avec Martina , la fille des fermiers , nous assistons aux travaux quotidiens , aux amours, aux veillées avec en toile de fond la peur des allemands qui viennent rapiner quand ils le veulent .
    Puis l'arrivée des '' partigiani'' qui font la guerre qu' ''on'' leur demande
    Ce qui devait arriver arriva , la répression , en premier lieu contre les partisans puis malheureusement contre les habitants .
    Giorgio Diritti tout en retenu, mais sans concession nous met à la place de Martina qui ayant fait vœu de mutisme , doit par ses expressions et surtout ses yeux nous dire ce qu'elle ressent .
    Les vengeances, les massacres ont lieu, rien ne nous est épargné et pourtant la subtilité de la mise en scène nous évite de tomber dans le pathos , le larmoyant .
    Et pourtant ….

  • beubeu891

    1500 entrées pour sa semaine^^.

Voir les commentaires