Mon Allociné
Pas son genre
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Pas son genre
Date de sortie 30 avril 2014 (1h 51min)
Avec Emilie Dequenne, Loïc Corbery, Sandra Nkake plus
Genres Comédie, Romance
Nationalité Français
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,5 26 critiques
Spectateurs 3,51939 notes dont 346 critiques

Synopsis et détails

Clément, jeune professeur de philosophie parisien est affecté à Arras pour un an. Loin de Paris et ses lumières, Clément ne sait pas à quoi occuper son temps libre. C'est alors qu'il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse, qui devient sa maîtresse. Si la vie de Clément est régie par Kant ou Proust, celle de Jennifer est rythmée par la lecture de romans populaires, de magazines « people » et de soirées karaoké avec ses copines. Cœurs et corps sont libres pour vivre le plus beau des amours mais cela suffira-t-il à renverser les barrières culturelles et sociales ?

Distributeur Diaphana Distribution
Récompenses 6 prix et 12 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2013
Date de sortie DVD 03/09/2014
Date de sortie Blu-ray 03/09/2014
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Box Office France 345 107 entrées
Budget -
Langues Français
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 132424

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Pas son genre en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Pas son genre
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (11.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Pas son genre
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (11.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Pas son genre
Définition standard
VO - VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Louer (4.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (11.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Pas son genre (DVD)
Date de sortie : mercredi 3 septembre 2014
neuf à partir de 11.29 €
Pas son genre (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 3 septembre 2014
neuf à partir de 14.19 €
<strong>Pas son genre</strong> Bande-annonce VF 1:36

Interviews, making-of et extraits

Pas son genre : "La violence culturelle est la pire car elle a à voir avec le plus profond de chacun" 11:29
Pas son genre : "La violence culturelle est la pire car elle a à voir avec le plus profond de chacun"
19 980 vues
Lucas Belvaux à propos de la bataille culturelle que mène notre société 2:01
Lucas Belvaux à propos de la bataille culturelle que mène notre société
5 280 vues

Acteurs et actrices

Emilie Dequenne
Emilie Dequenne
Rôle : Jennifer
Loïc Corbery
Loïc Corbery
Rôle : Clément
Sandra Nkake
Sandra Nkake
Rôle : Cathy
Charlotte Talpaert
Charlotte Talpaert
Rôle : Nolwenn
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Ouest France
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Express
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • Les Inrockuptibles
  • Le Monde
  • Metro
  • Le Journal du Dimanche
  • Télérama
  • 20 Minutes
  • Les Fiches du Cinéma
  • TéléCinéObs
  • Le Parisien
  • Chronic'art.com
  • Elle
  • Ecran Large
  • Chronic'art.com
  • Le Figaroscope
  • aVoir-aLire.com
  • La Croix
  • Libération
  • Paris Match
  • Critikat.com
  • Première
  • Cahiers du Cinéma
26 articles de presse

Critiques Spectateurs

benoitG80
Critique positive la plus utile

par benoitG80, le 09/05/2014

4,5Excellent

"Pas son genre" a l'art et la manière de nous charmer, voire de nous ensorceler complètement et ceci rien que par le jeu... Lire la suite

chuffabeat
Critique négative la plus utile

par chuffabeat, le 03/05/2014

3,0Pas mal

Pas son genre...Elle est coiffeuse à Arras, élève son petit garçon, adore son boulot, est pétillante, respire la joie de... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
12% 40 critiques 40% 138 critiques 28% 97 critiques 10% 34 critiques 5% 17 critiques 6% 20 critiques
346 Critiques Spectateurs

Photos

25 Photos

Secrets de tournage

Adaptation

Pas son genre est une adaptation du roman éponyme de l’écrivain français Philippe Vilain, publié en 2011 chez Grasset. Lucas Belvaux a eu vent de ce livre en écoutant la chronique de la militante féministe et femme politique Clémentine Autain à la radio. Quelques heures après, le réalisateur avait le livre en main.

Parti pris

Si, dans le roman original, l’histoire est racontée à la première personne, pour son adaptation sur grand écran, Lucas Belvaux s'est éloigné de ce type de narration, donnant la parole non plus uniquement à Clément, le prof de philosophie, mais aussi à Jennifer, la fille dont il tombe amoureux : "J’ai choisi de rééquilibrer les points de vue, afin de regarder les deux personnages à la même distance, de les traiter de la même façon parce que, finalement, malgré leurs différences, je suis aussi proche d’elle que de lui."
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 2013.

Commentaires

  • benizato

    Un petit film plutôt sympathique, manquant certes un tantinet de rythme par moments, qui pose la question de la relation amoureuse entre 2 personnes que tt semble opposer, et qui met en exergue la difficulté de s'extraire de la norme sociale alienante à laquelle on appartient... 3,5/5

  • titicaca120

    je m'étais régalé au cinéma il y a un an et là je viens de le voir sur canal plus et j'ai encore plus adoré. les scènes de karaoké sont grandioses et Emilie Dequenne magistrale.

  • Crystalle.

    C'est un film intéressant dont la fin est plutôt déconcertante
    Les différences socio culturelles et la façon d'envisager une relation par les deux protagonistes sont diamétralement opposées ,Jennifer est résolument optimiste et fantaisiste alors que Clément est froid , réservé et enfermé dans ses convictions
    Le titre du film pourrait laisser penser à un dénouement différent ,le genre annoncé " comédie, romance " est un peu trompeur ,bien sûr il y a des moments drôles mais aussi sérieux et pleins de profondeur
    Le jeu des acteurs est vraiment bon et touchant , on se laisse facilement porter par cette histoire qui sort de l'ordinaire
    Finalement les opposés peuvent s'attirer mais ... à court terme

  • George Abitbole

    Et les parisiens pour des pètes cul !

  • Mark I.

    Corbery tient très bien le film. Duquesne a des passages bien très bien et moins bien. La tonalité de la voix ne m'a pas plu : un peu plate, une ligne droite. Le dernier passage karaoké trop long. Quelques scènes imatures (on ne comprend pas comment une mère de famille peut dire je t'aime ou tu es l'homme de ma vie au 3ème rdv quand au même temps elle met autant de barrières a sortir avec le prof. La fin n'est pas justifiée car dans la vraie vie il est tellement plus simple de ne plus donner de nouvelles que de..! Bon. Le scénario du film est sans doute représentatif de ce que doit être une vraie histoire d'amour, qui est celle de Julia Roberts et Richard Gere dans Pretty women. Sauf qu'en France ça finit mal... Et c'est réel peu importe la fin du film en l'occurrence.

  • laetitia T.

    mariée avec l acteur corse Michel Ferracci et très amoureuse!
    et 3 enfants

  • rock07

    Merci. Excuse-moi d'avoir répondu si tard. J'avais perdu mes codes d'accès.

  • angelabassompierre

    elle vient de se marier et a une fille Milla qui a 12 ans!

  • carlupetru

    film à voir !!!!!!!!!!!!

  • defleppard

    Quand un trop grand écart intellectuel entre 2 personnes, ne supporte pas l'épreuve du temps. Le dernier tiers du film s'essouffle. 2 étoiles.

  • Zo?e D.

    Pas du tout.. Je dirais même au contraire ! (En plus il s'agit d'Arras comme il aurait pu s'agir de Nevers ou d'une autre ville de province pas trop loin de Paris.)

  • jereffuse

    Le problème c'est qu'on est plus proche de la réalité.

  • jereffuse

    Pourquoi c'est pas vrai ^^

  • Clement R.

    Encore un film où les "Ch'tis" passent pour des ivrognes et des ignares...

  • krimo

    Une très bonne surprise !

    Emilie Dequenne a un talent et un charme fous !!

  • angelabassompierre

    tu vas payer les acteurs pour en jouer une autre, Lucas Belvaux va très bien le prendre, en fait depuis, j'ai pris le tome en livre et le film colle exactement à ce concept, d'où le titre, deux êtres qui ont trop peu en commun.
    En lisant ça ouvre sur un autre recul et c'est moins pente raide seulement Philippe Vilain a écrit cette histoire qui est adapté en un film et bien joué, ils ont remporté à Cabourg des trophées et c'est le ton du film, ils n'ont pas voulu guimauve. Lucas belvaux a fait "38

    témoins", très poignante et réelle histoire, ça prend à la gorge et tire les larmes et c'est ce qu'il y a eu.

  • zvock083

    Après "38 Témoins" un film que je n'avais absolument pas aimé Lucas Belvaux revient avec un film qui m'a laissé craindre le pire pendant 15/20 minutes et pourtant c'est tout l'inverse qui s'est produit. J'ai vraiment adoré ce film tout en simplicité avec l'histoire d'amour entre ces deux personnes que tout oppose avec la coiffeuse qui aime les choses simples et le professeur de philosophie un peu bobo sur les bords mais sans jamais tomber dans le cliché pour l'un comme pour l'autre, hormis ces différences sociales il y a une autre chose qui les différencie, leur vision de l'amour et c'est surtout sur ça que va se concentrer l'histoire. Ce film arrive à nous faire rire, à nous toucher et même à nous surprendre jusqu’à la dernière minute et c'est un gros point positif dans ce genre de film. Si j'ai beaucoup aimé ce film c'est aussi en grande partie grâce à Emilie Dequenne qui est tout simplement superbe je veux pas revoir à la baisse la prestation de son partenaire mais elle illumine l'écran et c'est la seule à nous faire partager des émotions. 3,5/5

  • elriad

    comme cela fait du bien de tomber sur un film aussi bien écrit et interprété. Un vrai petit bijou porté par deux acteurs d'une performance parfaite. Emilie Dequenne, toute en fraîcheur et en spontanéité face au ténébreux Loïc Corbery, profond et introverti. La rencontre improbable entre cette ravissante coiffeuse passionnée et ce prof philosophe réserve de vrais moments de tendresse, de drôlerie et le film emporte le spectateur du début à la fin; une vraie bulle de champagne filmé dans un Arras magnifique. Une réussite totale ! Coup de cœur !

  • Olivier C.

    Trop dure la fin... Y'en a marre...

  • Olivier C.

    Emilie Dequenne, joue super bien, je ne la connaissais pas, je suis tombé amoureux...

  • Jean-philippe N.

    une jolie surprise, car contrairement à bon nombre de romances cinématographiques, dans celle-ci beaucoup de monde peut s'identifier à l'un ou l'autre des personnages, voire éventuellement aux deux. Je sais que çà n'a aucune valeur, mais c'est un gémeau macho revendiquant néanmoins son "côté blonde" qui l'affirme...
    3,5/5

  • Jean-philippe N.

    C'est vrai que quand "Les cahiers..." descendent un film, sans que ce soit une généralité, on est bien souvent agréablement surpris. La bonne vieille loi mathématique des inversements proportionnels...

  • BM_Cahute

    Insupportable

  • ZZelig

    Franchement pour dire que ce film enfonce le public français, vous n'avez pas dû voir les films de Despleschin et autres de ce genre. Que Les Cahiers des cinéma n'ait pas aimé devrait déjà mettre la puce à l'oreille...

  • jouety

    Pas son genre de Lucas Belvaux avec Emilie Dequenne
    Voici un film qui parle des barrières sociales dans notre monde actuel et surtout comment peuvent-elles être outrepassées.

    Les deux acteurs sont géniaux et on les sent impliqués, ce qui fait
    plaisir à voir. On navigue entre nostalgie et bonne humeur pour notre
    plus grand plaisir.
    Un film frais et léger à voir !
    Résultat = 8/10

  • Saymyname-WW

    Bon retour alors ;)

  • bluelight o.

    Je suis dsl pour cette absence prolongé..
    Mais l'ancien toxico revient au bercail pour ce REpiquer les veines!! = D
    ET OUI elle arrive.. je vais regarder néanmoins ce que j'avais marqué à l'époque^^ (oui j'écris sur feuille c'est pas très écolo..)

  • angelabassompierre

    super comédienne belge je te conseille 'la fille du RER", " à perdre la raison", "Rosetta" "la femme de ménage" et plein d'autres, elle joue bien des personnages très différents et finement, avec brio et elle a beaucoup de charisme aussi. pleine de fraîcheur. et aussi le fameux "moebius" j'ai adoré son personnage. dans le reportage, on voit ce ne sont pas ses cheveux!

  • angelabassompierre

    je viens de voir "pour rire", du coup j'aime beaucoup mieux les films actuels de Lucas Belvaux et les comédiens choisis. il a fait plus d'entrées que celui de 1996, c'est BIEN!!! les gens vont moins au ciné et des fois pour de la foudre et des rom com ça c'est magique...

  • Anthony P.

    Faux raccord sur l'appli : quand on est sur la liste des films, on voit bien "genre : romance, comédie" puis quand on clique dessus y'a écrit "action aventure" ^^

  • Saymyname-WW

    Je préfère même pas répondre à son commentaire sur Emilie... je risque de m'énerver :D

    Elle arrive quand la critique du film ? ouais je te mets la pression et alors, ça te dérange ? :)

  • carol M.

    "Très molle et inexpressive" ? Vous plaisantez sans doute. Lorsqu'elle chante, Emilie charrie un tel torrent d'émotion qu'elle nous y emporte comme des fétus de paille, elle joue si juste, elle est si vraie qu'on oublie que c'est du cinéma.

  • bluelight o.

    " j'ai hâte de lire ta critique quand tu l'auras écrite."

    HAaa!tu me met la pression! j'avais jusqu'à maintenant l'impression que mes critiques était lu par personne mais ce que tu me dis change tout ^^

  • augustine31

    J'ai beaucoup aimé ce film et le jeu des acteurs qui sont tous les deux super. J'ai moins aimé la fin, en revanche. Je ne raconte pas pour ceux qui veulent y aller. Je trouve bizarre aussi que le prof enchaîne les journées de travail avec des élèves soi-disant pas faciles mais qui ont quand même l'air bien gentil et que le soir, il ait encore plein d'énergie pour rejoindre sa coiffeuse. Et il ne prend jamais de copie ! Rien de réaliste non plus quand Emilie décide de changer d'air (si vous voyez ce que je veux dire et pour ne pas trop en dévoiler). Mais bon, je ne vais pas au ciné pour voir le réel. On en revient au fait que la fin, vraiment, faut la changer.

  • Saymyname-WW

    Toujours SPOILER.

    Ca fait plaisir de voir quelqu'un qui a exactement compris comme il le fallait une scène d'un film :) Des fois sur ce site, on doute que les gens sont intelligents ^^
    En plus, le choix de la chanson I will survive est bien trouvé car on pense que c'est une chanson joyeuse (notamment avec l'utilisation à la coupe du monde 1998) alors que non... pour moi c'est une scène parfaite...

    En tout cas, j'ai hâte de lire ta critique quand tu l'auras écrite.

    p.s : merci pour ton commentaire car je l'aurais surement vu en téléchargement et comme y'avait pas des grosses sorties cette semaine, j'avais suivi ton avis !

  • bluelight o.

    ATTENTION SPOILER !
    Entièrement d'accord ce moment fait bien ressentir qu'une mauvaise chose va se produire, on sent que ça va mal se passer mais on ne sait pas exactement d'ou ça va venir!
    Le savoir faire et le gros plan du réalisateur mais aussi le talent d'Emilie font vraiment de ce moment un moment très fort du film. Tandis que tout le monde est dans un autre état d'esprit (ici festif).. c'est juste saisissant!

  • Saymyname-WW

    NE LISEZ PAS (spoiler) si vous n'avez pas vu le film.

    Très bon passage, c'est ce qui apporte vraiment l'émotion dans la fin du film. Notamment le décalage qu'il y a entre le lieu où elle chante, l'attitude des gens (et de ses copines) autour d'elle et son état d'esprit (à ce moment du film) qui rend la scène encore plus belle ^^

  • EmptyINK

    Je m'attendais à un truc dégoulinant de clichés mais en fait c'est un film sympa

  • bluelight o.

    "très molle et inexpressive Emilie Dequenne"

    C'est vraiment désolant de voir autant de mauvaise foi.. si on peut pas reprocher quelque chose à Emilie Dequenne c'est son "expressivité" va voir le film mon pauvre tu parles de choses que tu n'as pas vu.

  • bluelight o.

    Tu as pensé quoi dans plan fixe quand elle chante? (j’essaye de pas trop spoiler^^)

  • Saymyname-WW

    Je pense que j'aurais vu ce film quoi qu'il arrive mais ton commentaire m'a surement poussé à le voir au cinéma et ne pas attendre.

    Je suis d'accord avec ton avis, notamment car je pense que c'est presque impossible de reste de marbre face au personnage d'Emilie Dequenne.

  • PR31

    Bonjour, Un très joli film à mon sens, superbement interprété et aux sous-jacents parfums diversement mêlés de "Le zèbre" (de Jean Poiret), "Marie-Jo et ses deux amours" (de Robert Guédiguian), "Fanfan" (d'Alexandre Jardin), "La race des seigneurs" (Pierre Granier-Deferre), ... Le plus mature n'est forcément celui ou celle que l'on croit... Dévoiler la fin en l'évoquant relèverait bien sûr du "cinécide"...

  • Paul Hochon 2014

    On voit bien que tu n'es jamais allé à Arras Marc Moc lol

  • Marc Moc

    C'est en ayant des "coups de coeur" pour ce genre de films mièvres et bourrés de stéréotypes que le public français enfonce chaque jour un peu plus le cinéma francophone. Avec la très molle et inexpressive Emilie Dequenne, qui ferait presque préférer un long dimanche pluvieux à Arras que 2h à regarder ça.

  • Paul Hochon 2014

    Une belle histoire d'A...jolie histoire oui, elle est très sincère, elle est coiffeuse, lui philosophe très doué, amoureux aussi... la différence de classe sociale aura t-elle raison de cette belle histoire ? J'ai la réponse, même avant d'avoir vu le film...hum...intéressant, agréable, bon film. Couple séduisant.

  • angelabassompierre

    (ne pas lire si vous n'avez pas vu) La fin m'a brisée un peu. Pas son genre pour lucas belvaux, maintenant ça l'est. ah ah aha , il goûte au romantique, romance etc...Emilie Dequenne est une actrice très performante, elle passe d'un personnage à l'autre et y est toute entière. Elle interprète une coiffeuse et c'est suivre l'adage "fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve" ou pas loin....
    ce qu'elle dit est vraiment ça, écouter la voix de qqn et pour la voix, quand une personne lit ou joue au théâtre.^^^^ plein de fois aussi dans la vie courante quand quelqu'un vous pose 50 fois la même question sans écouter la réponse mais juste la musicalité et la reposer alors qu'on y a répondu déjà 49 fois.
    ça horripile mais pas eux qui avouent ne pas écouter!
    un jeu de séduction et quelque part, le livre qui raconte ça n'est pas
    dans du lisse ou habituel.
    c'est un peu comme "un prince presque charmant", mignon!!

  • Christoblog

    Magnifique ! http://www.christoblog.net/201...

  • Philippe V.

    "Pas son genre" est un film qui nous parle d'amour et de la lutte des classes. Avec une scène de karaoké, "Caressé moin, caressé moin", bouleversante comme on n'en avait pas vue depuis longtemps. Dequenne tient là une partition qui comptera dans sa belle carrière et Corbery explose (enfin !) sur le grand écran. Un film qui entre dans mon panthéon personnel !

  • bluelight o.

    je sors du cinéma.. J'en suis encore bouleversé.

    Je vais faire une critique complète sur ce film car il le mérite, mais je ne dirait rien pour bien profiter à ceux qu'ils veulent le voir de chaque moment. je peux vous dire que ce film est une excellente trouvaille la prestation de Emilie Dequenne est saisissante de sincérité!

    4.2/5 !

  • bluelight o.

    je suis entièrement d'accord avec toi, ce film n'a rien d'un film guimauve bien au contraire. Un film qui a le toupet de pas faire comme les autres rien que ça.
    Emilie Dequenne croit vraiment en son personnage et rentre totalement dedans à nous y méprendre! et après l'avoir vu dans mobïus et un balcon sur mère (ou elle joue le rôle contraire) je dois avouer qu'elle sait vraiment jouer tout et son contraire un talent immense.

  • titicaca120

    pour moi c'est tout le contraire, j'ai passé un moment incroyable de bonheur
    le jeu des acteurs est magnifique et heureusement que ce cinéma existe.

  • dehard

    Il est pas belge Lucas Belvaux ?

  • tomsouy

    Ce film est le parfait exemple de ce qui amène le public français à se désintéresser de son cinéma d'auteur, c'est un supplice.
    Tous les clichés d'opposition (paris/province, intello/manuel, homme/femme) sont exploités à outrance, les dialogues sont creux et pas crédibles une seconde, le jeu d'acteur est insupportable tant il est fade (je sais qu'Emilie Dequenne est capable de bien mieux pourtant), la mise en scène est sans intérêt et les personnages sont à la limite du ridicule parfois (parents de clément, copines de jenifer, collègue prof de philo...)
    On a l'impression que le réal a appris la vie dans les films et les bouquins et on sent l'indifférence voire le mépris vis à vis de la province de quelqu'un qui n'a pas dû souvent mettre les pieds hors de sa chère mais capitale.
    Fuyez ce film qui a obtenu on ne sait trop comment l'aide de la région NPDC, le cinéma français a mal et ces deux bien trop longues heures enfoncent le couteau un peu plus profondément.

  • raltox

    Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas vu un bon film français comme celui-là, j'étais bien embarqué, le début un peu long à la détente mais après on est plongé dans l'histoire, Emilie Duquenne joue très bien, j'adore sa personnalité. Bon film sentimentale.

  • claire D.

    Un film qui réussit à renverser le cliché par sa sensibilité, et notamment grace au jeu des acteurs. Emilie Dequenne nous y invite à vivre avec saveur!

  • Justine P.

    Super film, sujet bien traité. On ne voit pas le temps passé! A aller voir.
    Emilie Dequenne est parfaite tout comme Loic Corbery!!

  • Voltan N.

    J'espère que si ça finit bien c'est pas trop cheesy. Je préfère encore que ça finisse mal.

  • angelabassompierre

    j'ai noté ça car en fait après "38 témoins" j'ai lu le livre de Didier Decoin qui m'a permis une autre dimension. pour "un secret" de ph. Grimbert, le livre racontait exactement comme j'ai compris, ce qui montre que Claude Miller a du grand art et les comédiens aussi. Pour le dernier, ce n'est pas Thérèse desqueyroux comme le fait divers de Bellemare qui dit qu'en ce temps un jeune écrivain était présent aux assises et en fut marqué, c'était François de Mauriac.
    je pense que lucas belvaux a eu sa version et sa jennifer, je lirai autre chose.

  • carol M.

    Bonjour. Non, je n'ai pas lu le livre.

  • angelabassompierre

    t'as lu le livre?

  • carol M.

    Un beau film d'amour qui sort du lot, loin de la guimauve habituelle. Emilie Dequenne crève l'écran. Intelligent et très crédible. J'ai beaucoup aimé. Quatre étoiles.

  • angelabassompierre

    ne racontez pas tout le film et le suspense, ceux qui ne l'ont pas encore vu seront déjà tués dans l’œuf!

  • angelabassompierre

    autant avoir beaucoup de recul pour trouver que c'est une rom com. En ce sens, "amour et turbulences" ou "cherche fiancé tous frais payés" aussi du fait de la fin. Là ils sont très différents mais aussi ont chacun un tempérament, le personnage masculin est posé et plus intérieur et tout est centré sur la jeune femme Jennifer seulement si elle se montre affriolante et expressive, elle a ses facettes sombres. L'histoire reprend un roman, ça peut être une fille qui ne laisse tant rien au hasard qu'elle veut dominer et être celle qui décide ou même en étant aussi différents l'un de l'autre, la foudre et l'amour peuvent prendre, c'est ce qui nous motive et au final,

    clin d’œil au siècle dernier avec la chanson phare qui a été celle de la France finaliste et vainqueur pour la coupe du Monde contre le Brésil à 3-0 seulement si émilie dequenne a dû prendre son pied, c'est la scène finale, après
    à vous de courir en salles pour le voir, je dirai qu'il a son piment.
    ce ne sera pas ma rom com préférée, j'ai mieux aimé que Fissures ou rosetta déjà. Si vous aimez l'actrice, beaucoup de gros plans et elle est au poil.

  • jacquesecret

    Luc Belvaux a plein de références. Proust pour le titre: le grand Swann
    disait de la demi-mondaine dont il avait été fou amoureux - Odette - qu'elle
    n'était même "pas son genre..." . D'aiileurs, Clément, le professeur
    de philo lit vers la fin du film un passage du salon Verdurin...

    C'est un très beau film d'une histoire d'amour "impossible" entre
    deux êtres dissemblables en tout et sur tout, et qui m'a rappelé une histoire
    semblable [adaptation d'un roman de Pascal Lainé "La dentellière"]
    portée à l'écran par Claude Goretta où Isabelle Huppert tenait en somme la
    place d'Emile Duquesne. A cette différence près que Pomme (C'était son nom)
    était autant réservée et introvertie que Jennifer (E.D.) est vivante et pleine
    d'énergie.

    Amoureuses toutes les deux sans être payées de retour...C'est poignant, parce
    que l'on devine trop ce qui va se passer. Tout est juste, bien vu, bien
    observé. Non, Clément n 'emmenera jamais à Paris la petite coiffeuse...Non,
    Clément, gêné, ne présentera même pas sa petite coiffeuse à sa collègue
    rencontrée incidemment à la cavalcade d'Arras...

    Je relie - je ne peux pas faire autrement - ces deux films, ces deux histoires
    d'amour vouées à l'échec. Pomme faisait une grave dépression qui la conduisait
    à l'hôpital psychiatrique. Jennifer, elle, disparaîtra du jour au lendemain...

    Très beaux films (tous les deux)

    http://www.cinemaniac.fr/news/...

  • angelabassompierre

    J'y vais pour ce soir, Lucas Belvaux ne m'a pas encore déçue et je me souviens des 38 témoins, austère ambiance et qui prend à la gorge....une rom com c'est frais.
    Emilie dequenne, quand elle a joué dans Moebius, elle était au top, "la fille du rer" aussi, elle ne voulait pas travailler et avait Franck en copain au moins Téchiné revisite le fait divers et déjà largement mieux que son "j'embrasse pas" gigolo.
    bon, on verra bien si ça séduit...beaucoup d'actrices belges jouent dans les films français, ça changera de vahina giocante (un prince presque charmant, trop mignon surtout quand elle lui tend les couvertures pour qu'il aille dormir autre part, trop fort) ou virginie efira belge aussi.

  • Go with The Blog

    PAS SON GENRE compose un univers et un récit où tout le
    monde peut se retrouver, car les personnages y sont profondément
    humains. On apprécie l’histoire et elle parvient à nous tenir en haleine
    tout au long du film. Et cette réussit provient notamment du scénario,
    mais aussi de la capacité du réalisateur belge à varier les styles.
    Ainsi, certains dialogues et certaines situations nous font rire,
    permettant de donner du rythme à la narration ... La suite : http://gowith-theblog.com/crit...

  • nath3512

    un très joli film, belle histoire , bien jouée, emilie duquenne est petillante, un bon moment à passer

  • MickDenfer

    hésitation

Voir les commentaires