Notez des films
Mon AlloCiné
    Oh Boy
    Bande-annonce Oh Boy
    5 juin 2013 / 1h 35min / Comédie, Drame, Comédie dramatique
    De Jan-Ole Gerster
    Avec Tom Schilling, Katharina Schüttler, Justus von Dohnányi
    Nationalité allemand
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,2 18 critiques
    Spectateurs
    3,7 600 notes dont 93 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Niko, Berlinois presque trentenaire, éternel étudiant et rêveur incorrigible, s’apprête à vivre les vingt-quatre heures les plus tumultueuses de son existence : sa copine se lasse de ses indécisions, son père lui coupe les vivres et un psychologue le déclare « émotionnellement instable ». Si seulement Niko pouvait se réconforter avec une bonne tasse de café ! Mais là encore, le sort s'acharne contre lui...

    Distributeur Diaphana Distribution
    Récompenses 2 prix et 7 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2012
    Date de sortie DVD 16/10/2013
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 31/01/2001
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Box Office France 27 312 entrées
    Budget -
    Langues Allemand
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Achat à partir de (9.99 €)
    Location à partir de (4.99 €)
    Location à partir de (2.99 €)
    Louer
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 15.99 €
    Oh boy
    Oh boy (DVD)
    neuf à partir de 13.60 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Oh Boy Bande-annonce VO 2:10
    Oh Boy Bande-annonce VO
    338 198 vues

    Acteurs et actrices

    Tom Schilling
    Rôle : Niko Fisher
    Katharina Schüttler
    Rôle : Elli
    Justus von Dohnányi
    Rôle : Karl Speckenbach
    Ulrich Noethen
    Rôle : Walter Fischer
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • 20 Minutes
    • Metro
    • Studio Ciné Live
    • aVoir-aLire.com
    • Ecran Large
    • Elle
    • Libération
    • Positif
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Figaroscope
    • Les Fiches du Cinéma
    • Première
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Critikat.com
    • La Croix
    • Le Monde
    • Le Parisien

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    velocio
    velocio

    Suivre son activité 417 abonnés Lire ses 2 137 critiques

    3,5
    Publiée le 8 juin 2013
    C'est incontestable, depuis déjà quelques années on assiste au grand retour du cinéma allemand. A propos de "Oh Boy", on lit des comparaisons avec Jarmusch, avec Wenders, avec Godard, avec Woody Allen, avec Scorcese. Je me demande où les critiques vont chercher tout cela ! Pourquoi pas avec John Ford ou Jean Renoir pendant qu'on y est. Non : pour sa première réalisation, Jan Ole Gester se contente d'être lui-même et c'est très ...
    Lire plus
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 3682 abonnés Lire ses 10 395 critiques

    4,0
    Publiée le 7 octobre 2016
    Ça vous tente 24 heures de rencontres bigarrèes à Berlin autour de Niko, un touriste dans sa propre ville ? Si tel est le cas, ne ratez pas "Oh Boy" de Jan Ole Gerster, ènorme succès en 2013 en Allemagne! Comme son hèros, on erre librement dans les rues de Berlin car cette grande ville est bien l'un des personnages principaux de ce film en noir et blanc alliant humour et poèsie! Un zeste de Woody Allen, un rien de François Truffaut, et ...
    Lire plus
    Patrick Braganti
    Patrick Braganti

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 375 critiques

    3,5
    Publiée le 5 juin 2013
    Quelque part entre la version berlinoise de After Hours de Martin Scorsese et un clin d’œil à la Nouvelle Vague française pour ce qui est du noir et blanc et de l'ambiance jazzy. La dérive existentielle du trentenaire Niko durant 24 heures est tout à la fois drôle, pleine de rencontres improbable et empreinte d'une certaine mélancolie. Laquelle est au demeurant concevable au regard des appréciations guère valorisantes que le garçon ...
    Lire plus
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 324 abonnés Lire ses 1 702 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juin 2013
    24 heures de la vie d'un (jeune) homme. Un film d'apprentissage en accéléré. Niko Fischer, 24 ans, n'a jamais manqué de rien, et a même vécu dans une grande aisance, au fur et à mesure de l'ascension sociale d'un père dont il s'est éloigné quand ses parents se sont séparés, et qui n'est plus que celui qui lui verse sa rente mensuelle d'"étudiant". Intelligent, mais marginalisé et dilettante, il vit en fait sous nos yeux ses derniers ...
    Lire plus
    93 Critiques Spectateurs

    Photos

    16 Photos

    Secrets de tournage

    Casting

    La plupart des personnages sont des comédiens inconnus, voisins du réalisateur. Certains sont de grandes personnalités allemandes. Quant à Tom Schilling, qui joue Niko, il ne devait à l'origine pas avoir le rôle en raison de son allure trop juvénile. En devenant père, son aspect enfantin a disparu, ce qui lui a permis d'être engagé. A noter que l'acteur et le réalisateur sont des amis de longue date.

    Musique Jazz

    Le film fait la part belle à la musique jazz. Jan Ole Gerster ne voulait pas de compositeurs de bandes originales. Il désirait s'entourer de purs musiciens. Un peu à la manière du Lauréat avec le duo Simon et Garfunkel ou de Dead Man avec le chanteur Neil Young.

    Niko et Salinger

    Pour diriger Tom Schilling, qui interprète Niko, Jan Ole Gerster lui a répété que son personnage avait la faculté de reconnaître les personnes "phony", c'est à dire hypocrites. Ce terme était souvent employé par un des personnages de L'Attrape-Coeur de l'écrivain américain J.D. Salinger, livre préféré du réalisateur.
    8 Secrets de tournage

    Dernières news

    European Film Awards 2014 : votez pour les Oscars européens !
    NEWS - Festivals
    mardi 3 septembre 2013
    Les nominations au Prix du public des European Film Awards ont été dévoilées. Le vote en ligne est ouvert.

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 2012.

    Commentaires

    • lucas b.
      Vu ce soire sur Arte, pour ma part je l'ai trouvé très bon, 24 heures dans la peau d'un jeune adulte, perdu dans la société actuel, surement pas le chef-d'oeuvre du siècle mais du moins un très bon film Allemand à découvrir.
    • Shadow-x
      Sans doute pas le film du siècle, mais j'ai passé un bon moment. 24 heures et un film qui s'arrête peut-être un peu trop brusquement. On comprend que certains puissent le trouver "baclé". Pour ma part j'ai apprécié cette ambiance "grisâtre" (je ne parle pas du fait que le film soit tourné en noir et blanc) et le personnage principal que je n'ai pas trouvé plat, mais bien plutôt perdu. Attachant.Il n'y a pas grand chose à dire : 24 heures et l'on croise différents personnages, un peu d'humour et de tristesse ou de mélancolie par moment, "voila, c'est comme ça". Comme dit Benoit T., on bon petit OVNI que pour ma part, j'ai beaucoup aimé.
    • benoit T.
      Très bon film, un petit O.V.N.I ! j'ai adoré!
    • Jeje4
      J'ai peut être mal compris le film, je l'ai trouvé plus que plat
    • Christoblog
      Un film sans saveur. Ma critique en googlant "Christoblog oh boy"
    • angelabassompierre
      c'est en noir et blanc, l'acteur principal est mignon, seulement c'est long et ennuyeux, il ne se passe rien on dirait, moi qui pensais thriller, film d'action et remuant.... lent et si ça c'est du tumultueux, il est tout posé, tout cool. almanya; j'ai plus accroché, un autre contexte. c'est pour un public à l'affût de détails, qui aime entendre les sonorités germaniques.
    • donafriou
      Ce film en noir et blanc est vraiment très beau. Le noir et blanc donne une belle image à pas cher. Ce qui correspond très bien à ce jeune homme qui n'a pas grand chose à donner sinon son regard grave et ses réactions très justes face à tout les souffrances masquées, les scènes de théâtre difficiles. Un jeune homme qui tente de faire bonne figure, mais qui entend très bien tout les désaccordages entre le discours et la vérité, ce qui le pousse à ressentir une gêne, à vivre un malaise constant.Ce film est une balade berlinoise comme celui qu'aurait fait Bloom ou Bardamu, si ils étaient jeunes, balade tout en souplesse, puisque parfois, le jeune homme rencontre la Vie : une mamie bonne et simple dans son fauteuil, un vieux qui parle trop. Les vieux, seules personnages vivants, avec le barman, comme si toute vie humaine s'abandonnait entre les deux à une éclipse de la sensibilité et du goût du bon. Le café est bon, mais on le cherche comme un salut dans ce Berlin hanté de ses souvenirs.d.
    • papaplus
      Je n'ai pas trouvé ce film intéressant et les bonnes critiques presse sont injustifiées à mon goût, seul consolation la musique genre Miles Davis ? Et la quête impossible du saint-graal rempli de café "normal"
    • Lea M.
      un film simple, plein de sentiments. Un film très fort.
    • John O.
      un realisateur à suivre ! ma critique sur mon blog : http://critique-ouverte.blogsp...
    • cchhaa
      @Nicolas B. on sait que le film doit être drôle par moment et triste à d'autres...
    • 13ordusenegal
      un petit bijoux de simplicité et de fraîcheur,l'histoire n'est pas exceptionnel,mais la mise en scène ,les acteur et les musique du film,donne un résultat époustouflant,a voir.
    • Nicolas B.
      "Genre : comédie, drame"Sachant que "comédie = finit bien" et "drame = finit pas bien", qu'est-ce qu'on sait sur le film ???????
    • lamuette1492
      quelle fraîcheur cette bande-annonce, hâte de voir ça au cinéma :)
    • charlesvignon
      Vu cette lors de la sélection officielle du Festival d'Angers , ce film est vrai petit bijoux du cinéma allemand. On ne s'ennuie pas une seconde , dommage qu'il ne soit pas disponible sur le territoire français cependant.
    • Ghostface61220
      film super. je l'ai vu au festival premiers plans d'angers et je l'ai trouvé génial
    • Nelly M.
      C'est un morceau de roi que ce film à fleur de peau... Aussi émouvant et simple que son réalisateur sur la scène du Katorza au cycle Univerciné nantais 2012, Jan-Ole Gerster, un jeune homme souriant, presque gêné de l'admiration générale, d'office sympathique ! Sans jamais peser ni racoler, son film expose les caractéristiques humaines principales, l'art de se rendre agréable à autrui, l'altération du caractère à force de contrariétés, les dérapages de comportement, le fatal glissement vers les haines collectives. Côté forme, quelque chose de "A bout de souffle", le noir, l'anthracite prédominant sur le blanc, deux ombres profilées sur un lit dans une chambre, de germaniques allures "Nouvelle Vague"... Quelques emprunts aux films noirs d'Hollywood aussi, avec la subtilité chaplinesque d'user d'une légèreté de façade pour y incorporer finement une gravité. Humour distancié puis lâché jusqu'au délire, catastrophes par poussées (le golf du père, la blonde qui a placé son surpoids dans un autre registre). Et quelle musique ! Souvent relancée avec l'image comme une manivelle, en plus d'être indispensable comme une signature, c'est un régal de tous les instants ! Expressions des visages appuyées, qu'on s'attache au front lisse et à la tête juvénile de Tom Schilling... Première allusion à l'anti-sémitisme sous forme d'extrait télé, un amour caché... Le point culminant en coude à coude sur le zinc. Vieux radoteur bien imbibé, plus distingué que la moyenne, son père et son vélo, tout ce verre cassé : une confidence autorisant toutes les interprétations si ne venait à l'esprit la "Nuit de Cristal" berlinoise, que les jeunes générations tentées par le radicalisme n'oublient jamais... Séquence stupéfiante quoique sans parti pris explicite à bien y repenser, que le public déduise ! Ouste la légèreté de "trouver un bon café" ! Les grands voyageurs, les familiers des tournants de désespoir se retrouveront pleinement dans Niko, aventurier d'aujourd'hui, apte à s'installer dans un fauteuil inclinable auprès d'une mamie mélomane, rouler avec un dégoûté de l'environnement qui rit si ça le démange, retrouver une ex-ronde en pleine révolution, accompagner un parfait inconnu à l'hôpital.
    Voir les commentaires
    Back to Top