Mon AlloCiné
    Les Amants passagers
    Les Amants passagers
    Date de reprise 19 juin 2019 (1h 31min)
    Date de sortie 27 mars 2013 (1h 31min)
    Avec Antonio Banderas, Penélope Cruz, Antonio de la Torre plus
    Genre Comédie
    Nationalité espagnol
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,0 24 critiques
    Spectateurs
    2,5 2637 notes dont 485 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Des personnages hauts en couleurs pensent vivre leurs dernières heures à bord d’un avion à destination de Mexico.
    Une panne technique (une sorte de négligence justifiée, même si cela semble contradictoire ; mais, après tout, les actes humains le sont) met en danger la vie des personnes qui voyagent sur le vol 2549 de la compagnie Península. Les pilotes s'efforcent de trouver une solution avec le personnel de la tour de contrôle. Le chef de la cabine et les stewards sont des personnages atypiques et baroques, qui, face au danger, tentent d'oublier leur propre désarroi et se donnent corps et âme pour que le voyage soit le plus agréable possible aux passagers, en attendant que la solution au problème soit trouvée. La vie dans les nuages est aussi compliquée que sur terre, pour les mêmes raisons, qui se résument à deux mots : "sexe" et "mort".
    Les passagers de la Classe Affaire sont : un couple de jeunes mariés, issus d'une cité, lessivés par la fête du mariage ; un financier escroc, dénué de scrupules, affligé après avoir été abandonné par sa fille ; un don juan invétéré qui a mauvaise conscience et qui essaie de dire au revoir à l'une de ses maîtresses ; une voyante provinciale ; une reine de la presse du cœur et un Mexicain qui détient un grand secret. Chacun d'eux a un projet de travail ou de fuite à Mexico. Ils ont tous un secret, pas seulement le Mexicain.
    La vulnérabilité face au danger provoque une catharsis générale, aussi bien chez les passagers qu'au sein de l'équipage. Cette catharsis devient le meilleur moyen d’échapper à l’idée de la mort. Sur fond de comédie débridée et morale, tous ces personnages passent le temps en faisant des aveux sensationnels qui les aident à oublier l’angoisse du moment.
    Titre original

    Los amantes pasajeros

    Distributeur Pathé
    Récompenses 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2013
    Date de sortie DVD 25/09/2013
    Date de sortie Blu-ray 25/09/2013
    Date de sortie VOD 25/09/2013
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 13 anecdotes
    Box Office France 459 653 entrées
    Budget -
    Date de reprise 19/06/2019
    Langues Espagnol
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 134753

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 7.64 €
    Les Amants passagers
    Les Amants passagers (DVD)
    neuf à partir de 3.90 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Les Amants passagers Bande-annonce VO 1:24
    Les Amants passagers Bande-annonce VO
    603 885 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Pedro Almodóvar Interview 2: Les Amants passagers 9:30
    Pedro Almodóvar Interview 2: Les Amants passagers
    4 020 vues
    tout un programme N°41 - Wednesday 25 September 2013 8:26
    tout un programme N°41 - Wednesday 25 September 2013
    937 vues
    11 vidéos

    Acteurs et actrices

    Antonio Banderas
    Rôle : León
    Penélope Cruz
    Rôle : Jessica
    Antonio de la Torre
    Rôle : Alex Acero
    Hugo Silva
    Rôle : Benito Morón
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Marianne
    • Positif
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • L'Humanité
    • 20 Minutes
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Première
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • TF1 News
    • aVoir-aLire.com
    • Chronic'art.com
    • Libération
    • Paris Match
    • Télé 7 Jours
    • Elle
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 articles de presse

    Critiques spectateurs

    Colette A.
    Critique positive la plus utile

    par Colette A., le 28/03/2013

    5,0Chef-d'oeuvre
    Excellent film métaphorique sur l'Espagne d'aujourdhui ."Peninsula". La péninsule ibérique est comparée à un avion ...
    Lire la suite
    Hendoven
    Critique négative la plus utile

    par Hendoven, le 10/04/2013

    0,5Nul
    A la rigueur on peut penser a du second degré, mais même le second degré est plus marrant.... la mise en scène sonne ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    5% (26 critiques)
    15% (72 critiques)
    25% (123 critiques)
    23% (110 critiques)
    19% (94 critiques)
    12% (60 critiques)
    Votre avis sur Les Amants passagers ?
    485 Critiques Spectateurs

    Photos

    32 Photos

    Secrets de tournage

    Sérum de vérité

    L'intrigue des Amants passagers est rendue possible par le fait que tous les passagers ont ingurgité un genre d'élixir : suite aux problèmes rencontrés pendant le vol, l'équipage a administré des anxiolytiques pour ceux de la Classe Éco, et un mélange champagne-vodka-mescaline-jus d'orange pour ceux de la Classe Affaire : "Tout en rappelant et en glorifiant l’une des périodes de grande liberté en Espagne, les années 80, le cocktail fait référence... Lire plus

    Crise économique et métaphore

    Les Amants Passagers, comédie que son créateur, Pedro Almodóvar, qualifie d'"irréaliste et métaphorique", peut être perçue comme une métaphore de l'état de la société espagnole à l'heure actuelle : l'avion, qui tourne en rond dans son espace d'attente aérien, risquant l'accident, peut aisément être mis en parallèle avec la situation de l'Espagne.

    Comédie "morale"

    Pedro Almodóvar confie s'être inspiré, lorsqu'il a écrit le scénario des Amants passagers, de l'esprit de la screwball comedy des années 1930-1940. Ce terme désigne la comédie "loufoque". De ce parti pris de base, la comédie s'est teintée d'un certain aspect moral, dans le sens où, comme le souligne le metteur en scène, "tous les personnages apprennent quelque chose sur eux-mêmes et sont moins disposés à se mentir ou à mentir aux autres."
    13 Secrets de tournage

    Dernières news

    Ce soir à la télé : on mate "Alabama Monroe" et "Ennemis rapprochés"
    NEWS - Films à la TV
    mercredi 16 mars 2016
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir à la télévision....
    Ce soir à la télé : on mate "Les Brasiers de la colère" et "Seven"
    NEWS - Films à la TV
    mercredi 13 janvier 2016
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir à la télévision....
    15 news sur ce film
    Films recommandés
    Saint Laurent
    Saint Laurent
    Les Amours Imaginaires
    Les Amours Imaginaires
    Amour
    Amour
    Tomboy
    Tomboy

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 2013.

    Commentaires

    • Amaranth26
      Je suis étonnée de lire autant de fois " scénario sans intérêt et totalement irréaliste". Mais OUI c'est irréaliste, oui c'est caricatural, oui ça part dans tous les sens et justement ça s'assume à 300%. Mais bien sûr, comme Almodovar se fait plaisir avec un scénario qui n'a rien à voir avec ce qu'il fait d'ordinaire, on crie au ratage ! Vive les cases !Non , les amants passagers, c'est loufoques, c'est drôle, c'est léger comme comédie de moeurs, avec une bande son sympa et des scène de dialogue bien ficelé, quelques répliques bien cinglantes.Un bon film a voir !
    • Darkinside
      Mon premier Almodovar, et je le regrette fortement.On rit par moments mais on reste incrédule devant la stupidité de certaines scènes et de certains dialogues.Le scénario est grotesque pour pas dire sans intérêt.Le jeu de certains acteurs pour faire rire mais la lourdeur du film en lui-même nous retire toute envie de sourire. Je suis bien moins charmé qu'après le visionnage de La Piel que Habito ou bien encore La Mauvaise Education. 1,5/5
    • Aspro
      Les comédies d'Almodovar travaillent habituellement avec un sens assuré de timing, leurs balayages incisifs, leurs panaches comiques. Pourtant, ces traits bien-aimés sont sensiblement manquant à bord de vol 2549, à destination de Mexico, dans lequel un trio de personnel masculin sont de connivence avec ceux en classe affaires - ceux de l'économie se sont endormis (ou ne sont tout simplement pas digne de figurer) .;Face à leur propre mort, cette foule decide que le sexe et la drogue doivent être à l'ordre du jour, le tout arrosé avec le meilleur champagne. Les dialogues semblent horriblement artificiels, trop évident, même paresseux. Qui aurait cru qu'une comédie Almodovar pourrait être dénuée de rires? Le message, tel qu'il est, est simple: dans votre avion heurté à des difficultés techniques, et que votre mort est proche, quelle meilleure façon de mettre fin à tout cela "un peu de débauche". Toute légère, la pensée existentielle derrière tout cela est à peine visible. Peut-être que ce retour auto-proclamé à son pic des années 90 est simplement un bref détour malavisé pour Almodovar, on ne peut qu'espérer que ça soit seulement un raté égaré 2/5
    • Room237
      Jubilatoire. Un très bon Almodovar
    • ZoolooTV
      j'aime beaucoup les films d'Almodovar en règle générale mais là je me suis franchement ennuyé et il me tardait vraiment la fin du film, je déconseille.
    • OkiDo
      Excellent :)
    • Paul F.
      Le problème c'est que, profitant de sa notoriété, Almodovar nous fait ici du "grand n'importe quoi" et c'est vraiment dommage, voir navrant... Et une fois n'est pas coutume rien a voir avec la rubrique "Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer" Amour et Turbulences est un excellent divertissement sans prise de tète....
    • Chris C.
      C'est absolument et ridiculement nul de bout en bout... Les caricatures sont poussées à l'extrême et je ne suis pas sûr que ce genre de comédie style "la cage aux folles en avion" rendent service à la cause homo. C'est navrant et c'est très étonnant de la part d'un réalisateur qui a réussi à émouvoir dans "Parle avec elle". Preuve que l'outrance n'apporte rien. Bref à éviter absolument
    • elriad
      Comment est-ce possible pour un réalisateur comme Almodovar, quand on connait sa filmographie, de proposer un film aussi paresseux en tout point? Mauvais scénario, mauvais acteurs, décors laids, dialogues insipides, cela aurait été un premier film, la presse n'aurait certainement pas été aussi complaisante, à la condition même que ce navet ait trouvé un distributeur. Une heure vingt-cinq et l'exploit de paraître horriblement long, on espère vraiment oublier cet avatar en forme de verrue sur la carrière du réalisateur ibérique et lui souhaitons meilleur inspiration !!
    • Jean-philippe N.
      Autant voir une comédie américaine style "This is the end" de Seth Rogen: on sait dès le début que ce sera très lourd et assez mauvais. on n'est donc pas déçu du résultat. Sous prétexte que ce film est estampillé Almodovar, on voudrait nous faire croire qu'une quelconque boutanche de picrate sur laquelle on aurait collé une étiquette "Bordeaux grand cru" est un pur nectar.Pitoyable...
    • Melle vanou
      Très décevant. Aux antipodes de son précédent film "La piel quel habito"... Un film burlesque qui se voulait divertissant mais qui est surtout à la limite du désespérant. L'histoire se voulait originale et drôle sauf qu'à force d'en faire des tonnes (dans la vulgarité, le "tout le monde s'envoie en l'air") on ne rentre plus du tout dans les délires d'Almodovar.
    • juicelii
      Pari gagné : d'un ennuyant de la première à la dernière minute ! Un bon navet comme on les aime pas !
    • spider1990
      Drôle à certain moment, mais la magie d'Almodovar s'est envolé
    • Marina B.
      ça plane autant dans les airs que sur terre. C'est la situation de l'Espagne et du reste du monde vu par le tout petit trou de la lorgnette. C'est le bordel.D'un côté il y a la classe dominante, sado-maso, avec ses DSK et ses escrocs et sa virginité à un âge plus qu'avancé, et ses dealers et ses leaders et ses petits faits divers et ses mensonges et ses cucul la praline.Et de l'autre il y a la classe de la masse, des endormis, des piqués à coups d'intox, et de mescaline à fortes doses pour que la classe dominante puisse dominer sans se faire chier.Mais la grande question est de savoir quelle classe est plus endormie que l'autre ? Quelle classe rêve plus que l'autre ? Et que se passera t-il quand la classe manipulée se réveillera ? Vu autrement ce film ne mériterait même pas le déplacement. J'ose espérer que Pedro est encore le grand Pedro.
    • Buggy75000
      Par "coincé du cul", je m'étonnais que les soi disants fan d'Almodovar crient à la vulgarité! Almodovar a toujours poussé trop loin! Quand il fait baiser le fils, avec son père travesti, quand il fait tomber enceinte une jolie fille dans le coma violée par son infirmier, etc... ils ne se rappellent pas que dans son premier film, "Pepi, Luci, Bom y otras chicas del montón", il montre une fille qui cultive de la marijuana, pisser dans la bouche d'une autre en se moquant du flic qui habite en face de chez elle. ""Les amants passagers" est digne de son oeuvre, dérangeante, barjot, outrageusement débridée et provocatrice. Et je trouve qu'Almodovar renoue au contraire avec l'extravagance dont il l'a toujours fait preuve. Je remarque aussi, que depuis quelque temps en France, tout ce qui touche au sexe au cinéma, se fait inévitablement défoncer. Voir ce qu'il s'est passé pour le très joli film de Bouhnik, "Q". Et pour "Les amants passagers", je retrouve exactement les mêmes critiques qui s'offusquent. En tout cas, je ne sais pas dans quelle salle étaient les détracteurs du film, mais dans la mienne, je peux vous jurer que la salle entière n'arrêtait pas de rire aux éclats !
    • eric D.
      Que dire d'un tel navet ! Même en soupe il serait indigeste. La recette est faite de vulgarité et de bêtise. Qu'il est loin le temps de talons aiguilles..._(͡๏̯͡๏)_ Avec ce film, les amants passagers, c'est une aiguille dans les fesses et un talon dans la tronche !!!Si vous voulez évitez de voir la décadence d'un réalisateur et de ses absurdités cinématographique, c'est le moment de passer à l'action : balade en nature.Pas besoin d'être "coincé du cul" pour ne pas allez avoir ce film insipide, il suffit juste d'avoir la "tête dans le cul" pour apprécier un tel massacre.Le plus mauvais film que j'ai vu depuis des lustres, et la même le lustre tombe du faux plafond de la salle de ciné, tellement tout est mal ficelé dans cette histoire Almodovarienne, profondément ennuyeuse !
    • Buggy75000
      Du bon Almodovar, provocateur, amusant, gonflé. Il faut avouer que dans la France d'aujourd'hui qui manifeste à tout crin contre la liberté de se marier, c'est un film nécessaire et bien rafraichissant!!! Coincé du cul à éviter!
    • Cedric Vergereau
      film en dessous du Zéro , une honte de payer pour voir ce film, je suis super déçu,ce qui m a rassuré c est que quasiment toute la salle a la sortie partageais mon avis,
    • tedsifflera3fois
      Après le dérangeant La Piel que habito, Almodovar revient à la légèreté de ses débuts avec une comédie soi-disant débridée. Sauf que tout sonne faux. Comme si une petite voix répétait en boucle au cours du film : « c’est débridé c’est débridé c’est débridé… ». Artificiel, pompeux et terriblement creux, Les Amants passagers est un avion sans pilote, condamné au crash. Ma critique en googlant : "les amants passagers ted sifflera 3 fois".
    • Miltiade
      « Les amants passagers » peine à décoller, le spectateur étant parfois loin de partager le délire dans lequel s’agitent les personnages du film. Mais ce côté forcé de la comédie peut se justifier par le scénario et sa métaphore.http://ertemel.blogspot.fr/201...
    Voir les commentaires
    Back to Top