Mon Allociné
Welcome in Vienna - Partie 3 : Welcome in Vienna
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Welcome in Vienna - Partie 3 : Welcome in Vienna
Date de sortie 30 novembre 2011 (2h 07min)
Avec Gabriel Barylli, Nicolas Brieger, Hubert Mann plus
Genre Drame
Nationalités Suisse, Ouest-allemand, Autrichien
L'extrait Ce film en VOD
Presse 4,7 12 critiques
Spectateurs 4,049 notes dont 13 critiques

Synopsis et détails

En 1945, à Vienne, la guerre est terminée. Freddy Wolff et Georges Adler, émigrés aux Etats-Unis mais d’origine autrichienne et allemande, sont devenus soldats de l’armée américaine. Vienne est en ruines et divisée en quatre zones, le marché noir y règne en maitre. L’Autriche se présente comme une victime innocente du nazisme et refuse d’en prendre conscience. Les gens s’adaptent tant bien que mal au système sauf Freddy qui refuse l’hypocrisie générale et souffre malgré tout de son amour pour la jeune actrice Claudia.
Titre original Wohin und zurück - Welcome in Vienna
Distributeur Le Pacte
Récompense 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 1986
Date de sortie DVD 04/09/2012
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 1 anecdote
Budget -
Langues Allemand
Format production 35 mm
Couleur N&B
Format audio Mono
Format de projection -
N° de Visa 63096

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Welcome in Vienna - Partie 3 : Welcome in Vienna en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Welcome in Vienna - Partie 3 : Welcome in Vienna
Définition standard
VO
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Welcome in Vienna : Une trilogie Axel Corti (DVD)
Date de sortie : mardi 4 septembre 2012
neuf à partir de 32.90 €

Acteurs et actrices

Gabriel Barylli
Gabriel Barylli
Rôle : Freddy Wolf
Nicolas Brieger
Nicolas Brieger
Rôle : Sergent Adler
Hubert Mann
Hubert Mann
Rôle : Capitaine Karpeles
Liliana Nelska
Liliana Nelska
Rôle : Femme russe
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Nouvel Observateur
  • L'Humanité
  • Critikat.com
  • Libération
  • Les Inrockuptibles
  • Paris Match
  • Le Point
  • Marianne
  • Le Figaroscope
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
12 articles de presse

Critiques Spectateurs

Jière Les Iffs
Critique positive la plus utile

par Jière Les Iffs, le 17/01/2016

5,0Chef-d'oeuvre

Dernier film de la trilogie d'Axel Corti. 1986 Les deux amis (un autrichien, un allemand) sont devenus américains et se sont... Lire la suite

philhag
Critique négative la plus utile

par philhag, le 15/01/2012

3,0Pas mal

Je ne peux pas dire m'être ennuyé pendant ce film. peut-être aurait-il fallu voir les deux premiers épisodes ... Le scénario... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
62% 8 critiques 15% 2 critiques 23% 3 critiques 0% 0 critique 0% 0 critique 0% 0 critique
13 Critiques Spectateurs

Photos

15 Photos

Secret de tournage

Trilogie

Welcome in Vienna - Partie 3 : Welcome in Vienna complète la trilogie autrichienne sur les grandes guerres du XXe siècle, initiée par Welcome in Vienna - Partie 1 : Dieu ne croit plus en nous (1982) et Welcome in Vienna - Partie 2 : Santa Fe (1986).

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1986, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1986.

Commentaires

  • Maxence332

    Y a-t-il une raison pour la faute d'anglais dans le titre? On dit "Welcome TO Vienna"

  • bobby d.

    la raison est qu'il faut peut-être aller voir le film avant de vouloir faire le cuistre à propos d'une potentielle faute d'anglais

  • bobby d.

    bonjour, je suis à la recherche d'une future sortie dvd française, quelqu'un pourrait m'aider? je vous en remercie vivement d'avance!

  • Nelly M.

    On plonge dans la guerre sur cette dernière partie de la trilogie. Les combats occupent l'écran tout de suite et longtemps. On fuit, on se canarde, on triche, on se débrouille dans un chaos sans fin (les images de désolation, ces villes par terre, peuvent rappeller "Le pianiste" de Roman Polanski). Intervient une jolie blonde, bien campée dans sa fusion entre scène et réalité, contrepoint habile pour qu'on comprenne que le caméléon sommeille en chacun de nous, quoique à des degrés divers. L'escalade dans la folie collective atteint son apogée ici. On se noie dans l'alcool pour oublier son déni de soi-même. La jeune fille aide à cerner combien la survie post-guerre requiert d'arrangements. Ferry en deviendrait presque raide dans son refus de la compromission. Il force le respect du spectateur et pourtant devient terne. Car impossible de ne pas trouver sympathiques ces déjantés, traîtres à eux-mêmes mais si humains, si conformes aux monstres engendrés par une société à son point culminant de putréfaction. Pour autant, on restera tergiverser. Il va où finalement ce brave Ferry trop pur ?... Entendu que les guerres sévissent depuis la nuit des temps, la découverte de ces trois oeuvres d'Axel Corti permet de comprendre l'arrivée d'une guerre. Comment cela s'ébauche, les paliers qu'on ne peut ou ne veut pas voir et qui conduisent au paroxysme avec, en bout de chaîne, les séquelles qu'endossent les générations suivantes... Une sorte d'avertissement. Guerres raciales, religieuses, environnementales, toujours plus ou moins économiques...

Voir les commentaires