Mon Allociné
Le Faussaire
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Le Faussaire
Date de sortie 18 mars 2015 (1h 29min)
Avec acteurs inconnus
Genre Documentaire
Nationalité Américain
Bande-annonce
Presse 3,7 3 critiques
Spectateurs 3,827 notes dont 5 critiques

Synopsis et détails

6 identités, 30 ans d'activités, 46 musées dupés. Mark Landis est l'un des plus grands faussaires des temps modernes. Donateur d'une centaine d’œuvres copiées, le cas Landis a bouleversé le monde de l'Art aux États-Unis. Incompris, haï, poursuivi, l'imitateur de génie continue aujourd'hui d'intriguer par ses méthodes, ses motivations et sa personnalité déroutante. Comment a-t-il pu imiter autant d'artistes, de Walt Disney à Picasso ? Payera-t-il pour ses activités ? Qui se cache derrière Le Faussaire ?
Titre original Art and Craft
Distributeur VisioSfeir
Voir les infos techniques
Année de production 2014
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 2 anecdotes
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 141850

Critique Presse

  • Première
  • Télérama
  • Le Monde
3 articles de presse

Critiques Spectateurs

Rafik A.
Critique positive la plus utile

par Rafik A., le 24/03/2015

5,0Chef-d'oeuvre

Je suis allé à la séance un peu à reculons, n'étant pas initialement un grand fan de documentaires. Au final, j'ai passé... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
80% 4 critiques 20% 1 critique 0% 0 critique 0% 0 critique 0% 0 critique 0% 0 critique
5 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Histoire vraie

Le Faussaire suit quelques jours de la vie de Mark Landis, célèbre peintre faussaire qui réalisa des faux tableaux durant toute sa vie, dont il fit parfois don à des musées américains.

Un air de déjà vu

L’histoire de Mark Landis, relatée dans le documentaire Le Faussaire, n’est pas sans rappeler celle de Frank Abagnale Jr., célèbre faussaire qui sévit dans les années 1950 et 1960 et dont l’histoire a été adaptée au cinéma dans Arrête-moi si tu peux. Dans les deux cas, les faussaires furent poursuivis par des policiers obsédés par leur mission.

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2014, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2014.

Commentaires

  • Ray Donovan

    Intriguant !

  • Visio Sfeir

    Le 16 mars à 20h, avant-première du film Le Faussaire au cinéma Studio Galande à Paris,

    avec la présence exceptionnelle de JENNIFER GRAUSMAN, coréalisatrice et coproductrice du film, venue directement de New York pour la sortie !

    Elle viendra saluer le public en début de projection et un débat sera organisé en fin de séance, au cours duquel elle répondra à toutes les questions !

    Les places sont limitées donc réservez dès aujourd'hui en envoyant un mail à info@visiosfeir.fr ou en vous rendant directement au Studio Galande (quartier latin).

  • Elias Sfeir

    Retrouvez les séance du Cinéma Opéra pour le film "Le Faussaire"
    sortie nationale à Lyon, dès demain !

    Voici les séances de la semaine :

    Mercredi 18/03 - 18h
    Vendredi 20/03 - 14h15
    Dimanche 22/03 - 20h10
    Lundi 23/03 - 15h15

  • my_name_is_bruce

    Comment peux on faire un travail de distribution aussi mauvais et aussi baclé...

    De l'horrible poster (un comble pour un film sur l'Art) au titre français completement ridicule!

    C'est consternant ! J'attends votre réponse.

  • my_name_is_bruce

    Dis donc, comment peux on faire un travail de distribution aussi mauvais et aussi baclé...

    De l'horrible poster (un comble pour un film sur l'Art) au titre français completement ridicule!

    C'est consternant ! J'attends votre réponse.

  • Visio Sfeir

    Bonjour,

    Vous avez l'air de porter un intérêt au métier de la distribution, le connaissez-vous ? Car sortir un documentaire indépendant sur 6 copies en sortie nationale est loin d'être la définition d'une distribution bâclée.

    Pour ce qui est de l'affiche, si vous aviez vu le film vous auriez pu comprendre le choix de cette photo, qui est une mise en scène volontaire de Landis, amusé par cette image.

    Par ailleurs, si effectivement l'art est bien sûr présent dans ce documentaire, c'est avant tout un films sur MARK LANDIS, un personnage incroyable, bien plus que sur l'art en lui-même.

    Ce film n'est pas réservé aux amoureux de l'art car MARK LANDIS peut intéresser tout le monde, sans la moindre connaissance sur ce domaine. Le titre est aussi là pour mettre en lumière cet aspect, en présentant bien le film pour ce qu'il est : LE faussaire. Car si l'histoire doit bien retenir l'histoire d'un faussaire, c'est bien de celui-ci !

    Merci pour votre curiosité, nous espérons vous voir dans les salles de cinémas et qui sait, peut-être comprendrez-vous ce que nous avons vous faire.

  • Visio Sfeir

    Bonjour,

    Vous avez l'air de porter un intérêt au métier de la distribution, le connaissez-vous ? Car sortir un documentaire indépendant sur 6 copies en sortie nationale est loin d'être la définition d'une distribution bâclée.

    Pour ce qui est de l'affiche, si vous aviez vu le film vous auriez pu comprendre le choix de cette photo, qui est une mise en scène volontaire de Landis, amusé par cette image.

    Par ailleurs, si effectivement l'art est bien sûr présent dans ce documentaire, c'est avant tout un films sur MARK LANDIS, un personnage incroyable, bien plus que sur l'art en lui-même.

    Ce film n'est pas réservé aux amoureux de l'art car MARK LANDIS peut intéresser tout le monde, sans la moindre connaissance sur ce domaine. Le titre est aussi là pour mettre en lumière cet aspect, en présentant bien le film pour ce qu'il est : LE faussaire. Car si l'histoire doit bien retenir l'histoire d'un faussaire, c'est bien de celui-ci !

    Merci pour votre curiosité et nous espérons vous voir dans les salles de cinémas et qui sait, peut-être comprendrez-vous ce que nous avons vous faire.

  • my_name_is_bruce

    Ce n'est pas de la curiosité mais de la rage envers des gens qui sont incappable de faire le boulot correctement peu importe les pauvres excuses que vous donnez.

    Tout ce que je vois, c'est un affiche vraiment horrible alors que celle aux Etats-Unis et tres classe.

    L'affice américaine, elle donne envie de voir le film. En France, tu vois l'affiche, tu as une seule envie: Fuir en courant.

    Art and Craft (titre vraiment très classe encore une fois) raconte parfaitement ce qu'on va voir alors pourquoi le changer pour le ridicule et ronflant titre Le Faussaire. Un titre qu'on retrouve partout, des qu'un distributeur ne sait pas du tout comment vendre un film ou un docu, on se retrouve avec un titre pareil.

    Vous prenez vraiment les francais pour des pauvres cons et je suis sur que je ferai votre boulot mille fois mieux que vous.

  • my_name_is_bruce

    Ce n'est pas de la curiosité mais de la rage envers des gens qui sont incappable de faire le boulot correctement peu importe les pauvres excuses que vous donnez.

    Tout ce que je vois, c'est un affiche vraiment horrible alors que celle aux Etats-Unis et tres classe.

    L'affice américaine, elle donne envie de voir le film. En France, tu vois l'affiche, tu as une seule envie: Fuir en courant.

    Art and Craft (titre vraiment très classe encore une fois) raconte parfaitement ce qu'on va voir alors pourquoi le changer pour le ridicule et ronflant titre Le Faussaire. Un titre qu'on retrouve partout, des qu'un distributeur ne sait pas du tout comment vendre un film ou un docu, on se retrouve avec un titre pareil.

    Vous prenez vraiment les francais pour des pauvres cons et je suis sur que je ferai votre boulot mille fois mieux que vous.

  • LT2

    Le titre est déjà trompeur...
    C'est pas un faussaire, juste un psycopathe, qui copie... pathologiquement, et cela montre des conservateurs us mediocres peu éduqués, braves gens mais sans esprit critique, incapables de lire une oeuvre et de la décadrer, et comme c'est un don gratuit, que cela ne coute rien, ils ne diront rien et seront abusés espérant recevoir encore plus de ce mythomane qui se prétend frère d'une grande mecène décédée. Celui qui a levé le pot au rose a ete viré de son musée... car ce lièvre ridiculise la profession... On suit un pauvre type, dans ses oeuvres, sans technique... une copie compulsive.. un malade qui copie des photos de catalogue de vente comme un Asperger. Aucune réflexion , aucune créativité, un maquilleur de photocopies collées sur des contreplaqués, des aquarelles de second ordre, bref, aucun génie... Il n'arrive pas techniquement à la cheville d'un de Hory, ou Fernand Leger, ou Baltracci, de vrais faussaires... Il n'est qu'un gentil copiste , obsessionnel.
    Film déprimant et sans souffle d'un profond ennui. Un mauvais pastiche, une pochade de la vie des rapports ambigus entre musées et donateurs aux USA . Tout cela parce qu'il offrait ses oeuvres... gratuitement. Un triste patient pour psychiatre inculte.
    À déconseiller .

  • ginaladiabolique

    Ce film sort le même jour que L'Antiquaire. Coïncidence ? Je ne crois pas.

Voir les commentaires